Lucky Luke (film, 2009)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lucky Luke (homonymie).
Lucky Luke
Titre original Lucky Luke
Réalisation James Huth
Scénario James Huth
Jean Dujardin
Sonja Shillito
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Argentine Argentine
Genre Comédie
Western
Durée 103 minutes
Sortie 2009

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Lucky Luke est une comédie franco-argentine réalisé par James Huth et sorti 2009. Il s'agit de l'adaptation sur grand écran de la bande dessinée de René Goscinny et Morris Lucky Luke.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Délégué par le président américain Winston H. Jameson pour sécuriser Daisy Town afin de pouvoir faire la jonction du chemin de fer est-ouest, Lucky Luke retourne dans sa ville natale désormais dominée par l'escroc Pat Poker. Hanté par de vieux démons, il voit ses ambitions d'y faire le ménage bientôt contrariées par l'arrivée de vieux ennemis.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • En décembre 1967, les journaux ont annoncé une adaptation au cinéma de l'album Le Juge avec Jean-Paul Belmondo dans le rôle de Lucky Luke, Jean Gabin dans le rôle du juge et Anthony Quinn dans le rôle du shérif. Le film doit se tourner en anglais et en français. Le projet reste sans suite[2].
  • Le film a été tourné en 14 semaines en Argentine[3].
  • Au tout début du film, on peut voir l'inscription « Rail Force One » sur la locomotive du président des États-Unis, en clin d'œil à l'avion présidentiel américain Air Force One.
  • Quand Billy The Kid arrive en ville, on peut apercevoir le nom du réalisateur "James Huth" sur la façade du bâtiment derrière la diligence.
  • Tout comme dans la bande dessinée, les noms des inscriptions sont tantôt en anglais, tantôt en français (Chiens Chauds/Hot Dog etc).
  • On pourra noter l'apparition de la première esquisse de Lucky Luke quand Jean Dujardin parle de ses talents à Jean-François Balmer.
  • Le film comporte quelques références à Brice de Nice : Lucky Luke qui a arrêté de fumer porte un « Apatche »
  • Sur l'endos du billet de bateau que Cooper donne à Lucky Luke, on peut lire le nom du bateau, Le Beauregard. En référence au film Mon nom est personne où Jack Beauregard prend lui aussi un bateau pour l'Europe pour fuir les criminels.
  • Lors de l'embuscade suivant l'arrivée de Billy The Kid, Lucky Luke envoie la réplique "dans ma ville il y a des cactus" référence possible à la chanson Les Cactus de Jacques Dutronc.
  • Lorsque Billy The Kid frappe dans une boîte de conserve au milieu du désert ; il s'agit d'une boite de crabe (référence à l'album de Tintin).
  • John Wayne et Rantanplan sont crédités dans le générique de fin en tant que « pas dans le film ».
  • De nombreux personnages de la BD font une apparition éclair comme Dick Digger, le Docteur Doxey ou encore Phil Defer.

Filmographie Lucky Luke[modifier | modifier le code]

William Hanna et Joseph Barbera

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Comiqueando
  2. L'Echo républicain de la Beauce et du Perche du 11 décembre 1967.
  3. « Western - Jean Dujardin dans la peau de Lucky Luke » (consulté le 17 septembre 2009)