Goliath (Bible)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goliath.
David avec la tête de Goliath, par Andrea Vaccaro, vers 1635


Goliath (nom hébreu : גָּלְיָת ; nom arabe : جالوت), aussi connu sous le nom « Goliath de Gath » – du nom d'une des cinq cités-États philistines – est un personnage biblique du Tanakh et de l'Ancien Testament. Dans la Bible le récit de son combat avec David est au chapitre 17 du Premier livre de Samuel. Dans le Coran Goliath est connu sous le nom de Jalout.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Goliath est un nom indo-européen suggéré. Ainsi Goliath pourrait être rapproché du lydien Alyattes/Wylattes[1].

Récit biblique[modifier | modifier le code]

Le récit décrit Goliath comme étant un géant d'une taille « de six coudées et un empan » soit environ 2,90 m, avec une cotte de mailles en cuivre d'une masse de 5 000 sicles, soit 57 kg, et la lame en fer de sa lance de 600 sicles soit près de 7 kg.

Goliath partit du camp philistin et mit l'armée d'Israël au défi de trouver un homme suffisamment fort pour gagner un duel déterminant l'issue du combat entre les deux nations. Cette provocation fut réitérée quotidiennement pendant 40 jours, matin et soir dans la vallée d’Elah, la vallée des térébinthes. Finalement, David, jeune berger agréé par Dieu, releva le défi lancé par Goliath. Après avoir déclaré qu'il venait contre lui avec l'appui de Dieu, David lui jeta une pierre avec sa fronde. Celle-ci s'enfonça dans le front de Goliath qui tomba à terre. David lui prit son épée et acheva le géant en lui coupant la tête.

Historicité[modifier | modifier le code]

Les débats sur l'historicité de Goliath ont été lancé en 2002 par les travaux de Israël Finkelstein[2], puis relayé par ceux de Thomas Römer[3] et de Diana Edelman[4]. Les doutes sur l'existence réelle du personnage tiennent essentiellement au fait que son combat contre David corresponde à un procédé littéraire destiné à montrer la supériorité de David sur Saul - qui refuse de combattre le géant, aux incohérences du combat lui-même - et notamment au fait qu'il semble y avoir au moins deux versions mélangées du récit, au fait que la description de Goliath ressemble plus à un hoplite grec de l'âge de fer qu'à un combattant mycénien de l'âge de bronze, ainsi qu'au fait qu'il n'existe aucune référence extra-biblique ou archéologique mentionnant Goliath.

Postérité[modifier | modifier le code]

Le Goliath d'Achiam (1961)

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Joachim de Coignac, La déconfiture de Goliath, tragédie, 1551. Goliath y est qualifié de « Philistin inhumain » (vers 644).

Peinture[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Sergent, Les Indo-Européens, 1995, Éditions Payot & Rivages, p. 108 sqq.
  2. La Bible dévoilée
  3. « Le Fonds national suisse de recherche scientifique fait dialoguer biblistes et archéologues »
  4. « L'influence des présupposés sur les résultats. L'histoire de David et Goliath (1 Samuel 17 ; 2 Samuel 21, 19) lue sous les prismes de l'oralité, de la scribalité et de la mémoire culturelle »

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Récit en hébreu et en français sur Sefarim
  • De multiples versions linguistiques sont aussi accessibles par Lexilogos