James Newton Howard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
James Newton Howard
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Université de Californie du Sud
USC Thornton School of Music (en)
Music Academy of the West (en)
The Thacher School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Rosanna Arquette (1986-1987)
Sophie Howard (depuis 1992)
Enfants
Jackson Howard (d)
Hayden Howard (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Instruments
Label
Private Music (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genres artistiques
Distinctions
Discographie
James Newton Howard discography (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

James Newton Howard, né le à Los Angeles (Californie), est un claviériste et compositeur américain. Il compose principalement des musiques de film. Il a été nommé et récompensé à maintes reprises pour ses œuvres musicales. Il a aussi œuvré avec Elton John et Crosby, Stills & Nash, en plus de produire trois albums solos dont le dernier, James Newton Howard & Friends en 1984, en collaboration avec les frères Porcaro et David Paich du groupe Toto.

Biographie[modifier | modifier le code]

James Newton Howard (à droite) et Hans Zimmer.

James Newton Howard a commencé à étudier la musique jeune, et a continué à l’école de Thacher à Ojai, en Californie, l’académie de musique à l'ouest de Santa Barbara. Il s’est ensuite spécialisé dans le piano à l’Université de Californie du Sud. Il suit Elton John comme claviériste à la fin des années 1970 et au début des années 1980. Il écrit aussi les arrangements de plusieurs des chansons d'Elton au cours de cette période. On lui doit notamment le célèbre arrangement pour cordes sur Don't Go Breaking My Heart et Sorry Seems To Be The Hardest Word. Il suit ensuite Graham Nash (de Crosby, Stills, Nash and Young) avant de commencer une carrière dans la musique de film au milieu des années 1980. Il collabore brièvement avec Elton John en 1987 en conduisant le Melbourne Symphony Orchestra, où le chanteur exécutait un setlist des chansons « orchestrées » de son catalogue.

Le studio personnel de James est situé à Santa Monica en Californie. Il y écrit ses chansons avant de les envoyer aux différents studios pour l'enregistrement orchestral. Le principal d'entre eux, Todd-AO, est localisé à Burbank, à une vingtaine de kilomètres de Santa Monica.

Il a notamment collaboré avec plusieurs membres du groupe californien Toto, dont Steve Porcaro (lui aussi compositeur de musiques de film), avec David Paich, Joe Porcaro et Jeff Porcaro. Ces derniers ont d'ailleurs réalisé un album en commun intitulé James Newton Howard & Friends.

En 1994, il compose le générique de la série télévisée à succès, Urgences.

Depuis 1999 et le succès du film Sixième Sens, il développe une collaboration privilégiée avec le réalisateur M. Night Shyamalan, pour lequel il a composé notamment les partitions de Incassable, Signes, La Jeune Fille de l'eau et Le Village. Cette dernière partition a été sélectionnée aux Oscars 2005 dans la catégorie Meilleure musique de film. Leur dernière collaboration remonte en 2013 avec After Earth.

En 2005, il participe à la bande originale de Batman Begins de Christopher Nolan avec son ami Hans Zimmer. Les deux compositeurs réitèrent leur duo en 2008 avec The Dark Knight du même réalisateur.

Discographie[modifier | modifier le code]

Solo[modifier | modifier le code]

  • 1974 : James Newton Howard
  • 1976 : James Newton Howard
  • 1984 : James Newton Howard & Friends - Avec Steve Porcaro, David Paich, Jeff Porcaro, Joe Porcaro

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • 1975 : Rock of the Westies de Elton John - James claviers
  • 1076 : Blue Moves de Elton John - James synthétiseur, piano, Fender Rhodes, orgue, mellotron, clavinet
  • 1977 : China de China - James claviers sur tout l'album - Coproduit par Elton John et Clive Franks
  • 1980 : 21 at 33 de Elton John - James piano, claviers
  • 1981 : The Fox de Elton John - James synthétiseurs, vocoder, Fender Rhodes, orgue Hammond, arrangements
  • 1982 : Jump Up! de Elton John - James synthétiseurs, piano électrique, arrangement des cordes et cuivres
  • 1982 : Daylight Again de Crosby, Stills & Nash - James claviers sur 1 chanson
  • 1983 : Allies de Crosby, Stills & Nash - James claviers sur 5 chansons.
  • 1983 : Too Low for Zero de Elton John - James arrangements des codes et synthétiseurs
  • 1985 : Ice on Fire de Elton John - James arrangements de cordes sur 2 chansons
  • 1986 : Leather Jackets de Elton John - James arrangements des cordes et direction de l'orchestre sur 1 chanson
  • 1987 : Live in Australia with the Melbourne Symphony Orchestra de Elton John - James arrangements des cordes et direction de l'orchestre

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Années 2020[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

  • 2005 : It's All Gone King Kong de Steve Kemsley et Simon Ragoonanan
  • 2005 : Magnifique désolation : marchons sur la Lune de Mark Cowen (musique de Blake Neely) (thème principal)
  • 2008 : Youssou Ndour: I Bring What I Love
  • 2009 : Previously On: E.R.

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 2002 : De entre los zapatos d'Erik Mariñelarena Herrera
  • 2006 : Reflections of Lady in the Water (documentaire) de Zak Forsman et Kevin K. Shah
  • 2008 : Batman: The Dark Knight de Clint Walker
  • 2009 : Wings Over the Rockies (documentaire) de Tod Williams
  • 2010 : The Last Shot 2 d'Emilio Rodriguez
  • 2010 : The Cover-Up de Ryan Konig
  • 2015 : Mini Poppins de William Martinko

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]