Crosby, Stills, Nash and Young

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Crosby, Stills, Nash and Young
Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie promotionnelle de 1970. De gauche à droite : Neil Young, David Crosby, Graham Nash et Stephen Stills.
Informations générales
Autre(s) nom(s) CSN, CSNY, Crosby, Stills and Nash
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Folk rock[1], country rock[2], soft rock[3]
Années actives 19681970, 1973, 1974, 19762016[4]
Labels Atlantic, Reprise
Site officiel csny.com
crosbystillsnash.com
Composition du groupe
Membres David Crosby
Stephen Stills
Graham Nash
Neil Young

Crosby, Stills, Nash and Young est un supergroupe de folk rock américain, originaire de Los Angeles, en Californie. Il est formé en 1968. Il se compose des américains David Crosby et Stephen Stills et du britannique Graham Nash. Avant l'arrivée du canadien Neil Young, qui constitue à certaines occasions le quatrième membre du groupe, le groupe s'appelait alors Crosby, Stills, and Nash (CSN). Il s'agit d'un groupe phare de la fin des années 1960, qui s'illustre musicalement par la complexité de ses harmonies vocales et politiquement par son engagement auprès des mouvements contestataires de l'époque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines (1968–1969)[modifier | modifier le code]

Dans les années 1960, chacun des futurs membres de Crosby, Stills & Nash devient célèbre au sein d'un autre groupe : David Crosby avec les Byrds, Stephen Stills avec Buffalo Springfield et Graham Nash avec les Hollies. Crosby est renvoyé des Byrds en 1967 et commence à travailler avec Stills l'année suivante, après l'implosion de Buffalo Springfield. Ils sont rejoints un peu plus tard par Nash, qui s'est lié d'amitié avec Crosby et se sent bridé au sein des Hollies.

Le trio signe avec la maison de disques Atlantic Records après avoir été refusé par Apple. Leur premier album, simplement intitulé Crosby, Stills & Nash, est publié en mai 1969 et rencontre un succès immédiat (quatre millions de disques vendus à ce jour), avec des titres comme Suite: Judy Blue Eyes et Marrakesh Express qui se classent dans le Top 40 aux États-Unis. Le groupe reçoit le Grammy Award du meilleur nouvel artiste en 1970. Au final, l'album est certifié triple-disque de platine par la RIAA en 1999 et quadruple platine en 2001[5],[6],[7]

Du trio au quatuor (1969–1970)[modifier | modifier le code]

Pour l'enregistrement de l'album, le trio n'a fait appel qu'à un musicien extérieur, le batteur Dallas Taylor. Toutes les parties de guitare solo, de basse et de claviers ont été assurées par Stills. Il leur faut donc recruter des musiciens supplémentaires pour se produire sur scène. Le nom de Neil Young est avancé par Ahmet Ertegün, le président d'Atlantic Records. Stills et lui se sont quittés en mauvais termes à l'époque de Buffalo Springfield, mais ils se réconcilient et le trio devient ainsi un quatuor. Il est cependant entendu que Neil Young continuera sa carrière solo en parallèle avec son propre groupe Crazy Horse. Pour tenir la basse, le groupe fait appel au jeune Greg Reeves, qui a joué sur plusieurs disques de la Motown. CSNY donne son premier concert à Chicago le 16 août 1969. Deux jours plus tard, ils se produisent au festival de Woodstock, ce qui contribue à accroître leur célébrité[8].

Le deuxième album du groupe, son premier avec Young, est très attendu. Publié en mars 1970, Déjà Vu est un énorme succès, tant en Amérique du Nord (il se classe no 1 des ventes aux États-Unis) qu’en Europe. Il inclut notamment leur reprise du Woodstock de Joni Mitchell, ainsi que les singles Teach Your Children et Our House, tous deux écrits par Nash. Alors que Teach Your Children est encore dans les charts, le groupe publie un autre single, Ohio, une chanson contestataire écrite par Young à l'annonce de la fusillade de l'université d'État de Kent. C'est un nouveau succès (no 14 aux États-Unis).

La tournée de promotion de Déjà Vu s'effectue sans Greg Reeves ni Dallas Taylor, tous deux renvoyés. Ils sont remplacés par Calvin Samuels et John Barbata respectivement. Durant ces concerts, les relations entre Stills et les autres membres du groupe s'enveniment. Après la dernière date, le 9 juillet 1970, le quatuor se sépare pour la première fois. 4 Way Street, album live enregistré durant cette tournée, est publié en 1971.

Réunions du quatuor (1973–1976)[modifier | modifier le code]

CSNY en concert à Norfolk le 17 août 1974.

Les quatre membres de CSNY connaissent le succès avec les albums qu'ils publient en solo dans l'année qui suit leur séparation : After the Gold Rush de Young (septembre 1970), Stephen Stills de Stills (novembre 1970), If I Could Only Remember My Name de Crosby (février 1971) et Songs for Beginners de Nash (mai 1971). Ces quatre disques se classent dans le Top 15 des ventes aux États-Unis. L'année suivante, Crosby et Nash, restés amis, commencent à se produire en duo, tandis que Stills fonde le groupe Manassas et que Young connaît le plus grand succès de sa carrière avec Harvest.

En 1973, les quatre musiciens se retrouvent pour essayer d'enregistrer un nouvel album, provisoirement intitulé Human Highway, mais le projet échoue en raison des querelles qui les opposent. Néanmoins, leur bonne fortune commerciale a tourné, et ils décident de se réunir l'année suivante pour une tournée estivale. Accompagnés sur scène par Tim Drummond (basse), Russ Kunkel (batterie) et Joe Lala (percussions), CSNY donnent 31 concerts en deux mois dans d'immenses stades. La compilation So Far, publiée en lien avec la tournée, devient le troisième album no 1 du groupe. La tournée elle-même ne donne pas immédiatement lieu à un album live, mais un coffret intitulé CSNY 1974 est finalement publié en 2014.

Au terme de cette épuisante tournée, une nouvelle tentative d'enregistrer l'album Human Highway prend place, mais les conflits prennent à nouveau le dessus. Stills et Young reprennent le cours de leurs carrières solos respectives, tandis que Crosby et Nash signent chez ABC. Une troisième tentative d'album à quatre prend place en 1976, mais au terme de nouvelles querelles, Long May You Run est publié comme un album du « Stills-Young Band », les contributions de Crosby et Nash ayant été effacées par les deux autres.

Réunions ultérieures (1976–2015)[modifier | modifier le code]

CSN en concert à Essen le 17 juin 1983.

Bien qu'ils se soient juré de ne plus jamais retravailler avec Stills ou Young après Long May You Run, Crosby et Nash retrouvent Stills avant la fin de l'année 1976 pour un nouvel album à trois. Publié en juin 1977, CSN se classe no 2 des ventes derrière Rumours de Fleetwood Mac[9],[10]. Deux tournées prennent place en 1977 et 1978, mais la dépendance de Crosby à la cocaïne free base commence à avoir des effets néfastes sur sa musique.

Stills et Nash commencent à travailler sur un album en duo en 1980, mais Atlantic Records insistent pour que Crosby soit invité à participer malgré son état. D'autres chanteurs, parmi lesquels Timothy B. Schmit des Eagles ou Art Garfunkel, participent à l'enregistrement, une première pour le groupe. Daylight Again est publié en 1982 et marque la dernière apparition de CSN dans le Top 10 des ventes. Crosby commence à avoir des ennuis avec la justice en plus de ses addictions et passe plusieurs mois en prison pour possession d'armes et de drogue.

Neil Young ayant promis de rejoindre CSN si Crosby arrête la drogue, le quatuor se réunit en 1987 pour un nouvel album. Les conditions ne sont pas idéales, et American Dream déçoit à sa sortie en novembre 1988. Deux albums sans Young suivent dans les années 1990 : Live It Up (1990) et After the Storm (1994). Les ventes sont médiocres, et After the Storm marque la fin du contrat du groupe avec Atlantic Records.

Tournée Freedom of Speech en 2006.

En 1999 sort un nouvel album de CSNY, Looking Forward, publié par Reprise Records, la maison de disques de Neil Young. Il se vend mieux que les deux précédents, et les tournées qui suivent au début des années 2000 sont également un succès. Le groupe continue à se produire tout au long des années 2000 et 2010. En 2006, la tournée américaine « Freedom of Speech », qui promeut l'album solo de Young Living with War, est illustrée par le documentaire CSNY/Déjà Vu, réalisé par Young sous le pseudonyme de Bernard Shakey.

Crosby, Stills and Nash tournent aux États-Unis, en Australie, en Nouvelle-Zélande en 2012 et publient un 2CD/DVD intitulé CSN 2012 le 17 juillet 2012[11]. Dautres tournées aux US et en Europe suivent en 2013 et 2014[12],[13].

Crosby, Stills, Nash and Young jouent un concert acoustique pour la 27e édition du Bridge School Benefit le 27 octobre 2013[14]. CSNY 1974, une anthologie issue de leur tournée en 1974, est publiée par le label Rhino Records le 8 juillet 2014, et est bien accueilli par la presse[15]. Malgré les tumultes entre Crosby et Young, CSN embarquent dans une tournée mondiale en 2015, culminant lors d'une performance de Silent Night aux US à l'Ellipse de Washington, D.C. le 3 décembre 2015[16].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Steve Valdez, Encyclopedia of Music in the 20th Century, Routledge, (ISBN 1-57958-079-3, lire en ligne), « Folk rock », p. 223
  2. Robert Duncan, The Noise: Notes from a Rock 'N' Roll Era, Ticknor and Fields, (ISBN 0-8991-9168-1), p. 217
  3. The Rolling Stone Encyclopedia of Rock & Roll, Fireside Books, (ISBN 0-7432-9201-4), p. 224
  4. « David on a Crosby, Stills & Nash reunion », sur Bravo (consulté le 28 octobre 2016)
  5. (en) « Crosby, Stills & Nash - Chart history - Billboard »
  6. (en) « Crosby, Stills & Nash - Chart history - Billboard »
  7. (en) « Gold & Platinum - RIAA »
  8. (en) (en) Lisa Robinson, « An Oral History of Laurel Canyon, the Sixties and Seventies Music Mecca », Vanity Fair (consulté le 11 septembre 2017)
  9. (en) « CSN - Crosby, Stills & Nash | Awards », AllMusic, (consulté le 10 juillet 2014)
  10. « Gold & Platinum - RIAA »
  11. « CSN DVD/2CD Set Coming July 17, 2012 », davidcrosby.com (consulté le 19 juin 2012)
  12. « Crosby Stills & Nash Announce 2013 Tour Dates », Ultimateclassicrock.com (consulté le 24 août 2015)
  13. « Crosby Stills & Nash Announce U.S. Tour Dates for Summer 2014 | Crosby, Stills & Nash », Crosbystillsnash.com (consulté le 24 août 2015).
  14. Andy Greene, « CSNY, Arcade Fire Unplug At 27th Annual Bridge School Benefit », Rolling Stone, (consulté le 24 août 2015)
  15. (en) « Reviews for CSNY 1974 [Box Set] by Crosby, Stills, Nash & Young », Metacritic (consulté le 24 août 2015)
  16. (en) Crosby Stills and Nash

Liens externes[modifier | modifier le code]