After Earth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
After Earth
Description de l'image After earth logo.png.
Titre québécois Après la Terre
Titre original After Earth
Réalisation M. Night Shyamalan
Scénario Stephen Gaghan
Gary Whitta
Acteurs principaux
Sociétés de production Blinding Edge Pictures
Overbrook Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre science-fiction
Durée 100 minutes
Sortie 2013

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

After Earth ou Après la Terre[1] au Québec et au Nouveau-Brunswick est un film américain de science-fiction réalisé par M. Night Shyamalan, sorti en 2013.

Synopsis[modifier | modifier le code]

1 000 ans auparavant, la dégradation environnementale extrême de la Terre par les humains les a poussés au départ vers la planète Nova Prime. Cependant, sur cette dernière, des créatures aveugles, les Ursas, tuent les êtres humains…

Un jour, le général Raige, un Ranger, part en mission, emmenant son fils Kitai avec lui. Malheureusement, une pluie d'astéroïdes provoque un crash de leur vaisseau sur la Terre. Tout l'équipage est mort sauf eux. Leur vaisseau est séparé en deux morceaux distants de 100 km. Une balise de détresse leur permettrait de contacter les autres Rangers, mais elle ne fonctionne plus. Heureusement, il en existe une deuxième, mais elle se situe dans la seconde partie de l'appareil. Le général Raige, qui a eu les jambes cassées dans le crash, décide d'envoyer son fils Kitai chercher l'autre balise. Ce dernier va explorer des lieux inconnus remplis d'animaux qui ont pris le contrôle de la Terre, mais aussi affronter l'inquiétante créature extraterrestre Ursa qui s'est échappée lors du crash. Ils devront donc faire preuve de courage et apprendre à collaborer s'ils veulent rentrer chez eux...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (V. F.) sur AlloDoublage[4] et RS Doublage[5] et Version québécoise (V. Q.) sur Doublage Québec[6]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Will Smith imagine cette histoire après avoir vu le docufiction Je ne devrais pas être en vie avec son beau-frère Caleeb Pinkett[7]. À l'origine, l'acteur développe une histoire située dans le présent dans laquelle un père et son fils ont un accident de voiture en montagne. Le père étant blessé, c'est le fils qui doit aller chercher seul les secours. Will Smith décide ensuite de situer l'histoire 1 000 ans plus tard, dans le futur, et pense à une trilogie[8]. Will Smith et sa société Overbrook Entertainment contactent le scénariste Gary Whitta en lui donnant les bases de l'histoire : un père et son fils se crashent sur la Terre, 1 000 ans après qu'elle ai été abandonnée par l'humanité. Son premier script s'intitule 1000 A.E.[9].

Un mois après la sortie de Le Dernier Maître de l'air, Will Smith contacte M. Night Shyamalan pour lui souhaiter son anniversaire et pour lui proposer de réaliser le film[10]. Plus tard, le réalisateur décide de changer le titre en After Earth alors que le scénario est subséquemment arrangé par Stephen Gaghan[11].

En parallèle, un manuel de 300 pages retraçant 1 000 ans d'histoire est rédigé par Peter David, Michael Jan Friedman et Robert Greenberger, pour développer davantage l'univers du film. Ce livre sert de base à tous les éléments secondaires et révèle ce qui arrive aux Hommes depuis leur départ de la Terre. Caleeb Pinkett, l'un des producteurs déclare : « Ce qui m’a frappé dans cet ouvrage, c’est non seulement son degré de précision, mais également combien il était étrangement prémonitoire. Peter a imaginé l’histoire de tout un univers, mais ensuite, des événements similaires à ce qu’il avait écrit ont commencé à se produire dans notre monde, comme la pluie de météorites qui s’est abattue sur la Russie il y a quelques mois et qui ressemble à s’y méprendre à un événement décrit par Peter dans le livre. Cela prouve combien son approche est crédible et cela ancre l’univers de After Earth dans la réalité, même s’il s’agit d’un film de science-fiction »[9].

Casting[modifier | modifier le code]

Jaden Smith confirme sa présence en , avant d'être rejoint par son père Will Smith en [9].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le volcan Arenal au Costa Rica.

Le film est tourné avec la caméra numérique Sony F65 (4K, 2D[12]). C'est la première fois que M. Night Shyamalan tourne en numérique[9].

La plupart des scènes du film sont tournées au Costa Rica[11] (notamment La Fortuna, le volcan Arenal). Le reste du film a été tourné aux États-Unis (Spaceport America au Nouveau-Mexique, à Philadelphie, dans l'Utah, le comté de Humboldt, ...) ainsi qu'en Suisse[13]

Musique[modifier | modifier le code]

After Earth
Original Motion Picture Soundtrack
Bande originale de James Newton Howard
Sortie [14]
Durée 57:18
Genre musique de film
Compositeur James Newton Howard
Label Sony Classical

Albums de James Newton Howard

La musique du film est composée par James Newton Howard, qui a déjà travaillé avec Shyamalan pour Sixième Sens (1999), Incassable (2000), Signes (2002), Le Village (2004), La Jeune Fille de l'eau (2006), Phénomènes (2008) et Le Dernier Maître de l'air (2010).

Liste des titres[14]
  1. The History of Man - 2:23
  2. I'm Not Advancing You - 1:28
  3. Pack Your Bags - 1:40
  4. Leaving Nova Prime - 0:48
  5. Can You Ghost? - 2:09
  6. Ship Tears Apart - 2:17
  7. Kitai Finds Cypher - 1:19
  8. Get Me into the Cockpit - 1:36
  9. The Mission - 1:30
  10. Baboons - 2:51
  11. Kitai on Earth - 2:56
  12. Four Vials Remain, Sir - 1:11
  13. Run to the Falls - 2:42
  14. Abort Mission - 2:01
  15. Bird Attack - 1:02
  16. Nest Battle - 2:03
  17. Safety in the Hog Hole - 3:42
  18. Saved by the Bird - 0:52
  19. The Tail - 1:40
  20. Dad, Are You There? - 2:46
  21. Leech - 2:59
  22. See the Peak - 2:21
  23. Run to the Volcano - 0:37
  24. Somewhere to Hide - 1:22
  25. Chase Through the Cave - 3:07
  26. Ghosting - 4:45
  27. I Wanna Work with Mom - 1:17
  28. After Earth - 1:54

Sortie[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le film reçoit des critiques très négatives. Sur l'agrégateur Rotten Tomatoes, il n'obtient que 11 % d'avis favorables, pour 188 critiques recensées[15]. Son score sur Metacritic est légèrement meilleur avec une moyenne de 33/100 pour 41 critiques[16]. Joe Morgenstern du Wall Street Journal écrit notamment : « Is After Earth the worst movie ever made? [...] Maybe not; there's always Battlefield Earth to remind us how low the bar can go. »[17] (« After Earth est-t-il le pire film jamais tourné ? [...] Pas forcément, car il y a Battlefield Earth pour nous rappeler jusqu'où la barre peut descendre »).

En France, les avis sont tout aussi partagés. Sur le site Allociné, le film décroche une moyenne de 2,4/5 pour treize titres de presse[18]. Quelques journalistes sont cependant assez élogieux envers le film. Olivia Cooper-Hadjian du site Critikat.com écrit ainsi « Shyamalan parvient pourtant à nous donner envie de suivre ce chemin une fois de plus »[18]. Dans Les Inrockuptibles, Hendy Bicaise pense que « Shyamalan reste fidèle à lui-même : le rythme est lent, les dialogues susurrés, les gestes calmes, pour mieux faire déton(n)er les scènes d’action »[18]. Laurent Duroche de Mad Movies apprécie quant à lui les « superbes paysages naturels » ainsi que la « mise en scène jamais tape-à-l’œil, ne se préoccupant que de raconter son histoire de la façon la plus fluide possible »[18].

Certains critiques français sont assez partagés. Jérôme Momcilovic du site Chronic'art écrit ainsi « After Earth n'est ni un grand Shyamalan, ni un grand blockbuster. Il ne faut pas moins chérir, en attendant mieux, ces petites graines de croyance plantées dans le désert de plus en plus sec du cinéma hollywoodien casseur de baraque »[18]. Dans Les Fiches du cinéma, Gaël Reyre écrit que c'est simplement un « honnête divertissement familial »[18]. Vincent Ostria de L'Humanité tente de sauver un peu le film qui, selon lui, « n’est pas le ratage que la critique américaine (qui hait Shyamalan) décrit », mais il regrette « la leçon de morale style "tu seras un homme mon fils" [qui] paraît simplette »[18]. François Forestier de TéléCinéObs écrit « Rien de bouleversant, mais c’est sympathique »[18].

Laurent Pécha de Écran large est quant à lui beaucoup moins partagé et affirme que « la chute de Shyamalan continue. After Earth, c’est de la SF anti-spectaculaire, véhicule à la gloire des Smith. Pour de la série B, ça passerait mais là on parle d’un soit disant blockbuster »[18]. Jean-Philippe Tessé des Cahiers du cinéma parle d'un « nanar de l’espace »[18]. Dans L'Écran fantastique, Jean-Pierre Andrevon pense qu'il n'y a pas grand chose à sauver dans le film, hormis « quelques beaux décors et un court moment d'émotion quand la maman aigle gémit devant ses petits déchirés par les fauves »[18]. Frédéric Strauss de Télérama trouve que le résultat est simplement « aussi idiot qu'antipathique »[18].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis 60 522 097 $[2],[19] 12
Drapeau de la France France 1 276 118 entrées[19] 9
Monde Monde 243 843 127 $[2] -

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Une bande-dessinée, intitulée After Earth : Innocence a été publiée ainsi que le roman After Earth : Ghost Stories, qui revient sur les origines de l'histoire[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Titre québécois et fiche du film au Québec » et au Nouveau-Brunswick sur Cinoche.com, consulté le 10 janvier 2013
  2. a, b et c « After Earth », sur Box Office Mojo
  3. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  4. « Fiche de doublage V. F. du film » sur AlloDoublage, consulté le 20 février 2013
  5. « Deuxième fiche de doublage V. F. du film » sur RS Doublage, consulté le 3 juin 2013
  6. « Fiche de doublage V. Q. du film » sur Doublage Québec, consultée le 7 décembre 2013
  7. (en) Movie Metropolis, « AFTER EARTH: Comic Con 2012 press panel with screenwriter Gary Whitta », sur YouTube,‎ (consulté le 13 mars 2013)
  8. (en) Can Will Smith Turn His Son Jaden Into the Next Fresh Prince of Hollywood?
  9. a, b, c, d et e « Secrets de tournage », sur Allociné (consulté le 31 janvier 2015)
  10. (en) Kanchan Thakur, « "After Earth was born on my birthday" says filmmaker M. Night Shyamalan », Daily Bhaskar,‎ (consulté le 28 mai 2013)
  11. a et b (en) Adam Chitwood, « Set photos from M. Night Shyamalan’s After Earth starring Will Smith », sur Collider.com,‎ (consulté le 8 janvier 2013)
  12. F65 - Sony.fr
  13. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  14. a et b (en) « After Earth (Original Motion Picture Soundtrack) », sur Allmusic.com (consulté le 31 janvier 2015).
  15. (en) « After Earth (2013) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 31 janvier 2015)
  16. (en) « After Earth », sur Metacritic (consulté le 31 janvier 2015)
  17. (en) Joe Morgenstern, FILM REVIEW: Muddle-'Earth' - The Wall Street Journal, 30 mai 2013
  18. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l « Critiques presse - After Earth », sur Allociné (consulté le 31 janvier 2015)
  19. a et b « After Earth », sur JP's Box Office

Liens externes[modifier | modifier le code]