Detroit (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Détroit (homonymie) et Detroit.
Detroit
Description de cette image, également commentée ci-après
Intersection entre West Grand Blvd. et 12th Street, à Détroit (2008), lieu des émeutes de 1967

Titre original Detroit
Réalisation Kathryn Bigelow
Scénario Mark Boal
Acteurs principaux
Sociétés de production Annapurna Pictures
First Light Productions
Page 1
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame historique
Durée 143 minutes
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Detroit est un drame historique américain réalisé par Kathryn Bigelow, sorti en 2017. Il revient sur les émeutes survenues à Détroit en 1967, également connues sous le nom d'émeute de la 12e rue (12th Street riot) et rébellion de 1967 à Détroit (1967 Detroit rebellion) et les événements survenus à l'Algiers Motel.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Émeutes de 1967 à Détroit.

En , d'importantes émeutes ont lieu à Détroit dans le Michigan, pour protester contre la ségrégation raciale aux États-Unis et la guerre du Viêt Nam. La police de Détroit reçoit des plaintes à propos de pillages, d'incendies et de tirs d'armes à feu pendant plusieurs jours. Les forces de l'ordre et la population Afro-Américaine sont sous pression et chaque situation est susceptible de dégénérer dangereusement. C'est dans ce contexte que les forces de l’ordre encerclent l’Algiers Motel d’où semblent provenir des détonations, et où va se dérouler l'affaire du Motel Algiers. Dans ce chaos, Melvin Dismukes, un agent de sécurité privé afro-américain, tente de survivre tout en protégeant — bien mal — ses semblables. Persuadés d'avoir été visés, mus par le racisme, le sadisme et un sentiment d'impunité les policiers vont terroriser, frapper violemment, injurier les clients de l'hôtel pendant une grande partie de la nuit et en tuer trois. Justice ne sera jamais rendue.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[3]
 Source et légende : version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[4]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

En janvier 2016, il est annoncé que Kathryn Bigelow et le scénariste Mark Boal collaborent une troisième fois ensemble, après Démineurs et Zero Dark Thirty, pour un film sur les émeutes de 1967 à Détroit[5]. Le tournage a lieu pendant l'été 2016 pour une sortie prévue à l'été 2017, pour les 50 ans du conflit.

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

En mai 2016, l'actrice Hannah Murray, connue pour le rôle de Vère dans la série Game of Thrones, est la première à rejoindre la distribution[6].

Le mois suivant, John Boyega la rejoint[7], suivi de Jack Reynor, Will Poulter et Ben O'Toole dans des rôles principaux[8].

En août 2016, Anthony Mackie, Jacob Latimore, Algee Smith, Joseph David-Jones et Kaitlyn Dever sont confirmés[9],[10],[11],[12].

En septembre et octobre 2016, Jason Mitchell, John Krasinski ainsi que Jeremy Strong, Chris Chalk, Austin Hebert, Ephraim Sykes, Laz Alonso, Nathan Davis Jr., Malcolm David Kelley, Peyton Alex Smith et Leon Thomas III sont aussi engagés[13],[14],[15].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute en juillet 2016, à Boston[16],[17]. Des scènes sont tournées à Dedham[18] et à Brockton[19]. Le tournage se poursuit à Détroit en octobre 2016[20],[21].

Controverse[modifier | modifier le code]

Avant même sa sortie, le film a suscité une controverse sur les origines anglo-norvégiennes de Kathryn Bigelow et donc sa légitimité à traiter de ce sujet de l'histoire afro-américaine, ce qui pourrait grandement affecter les recettes du film ; pour le scénariste Mark Boal, qui a fait relire ses brouillons par l'historien Jelani Cobb (en), ces critiques viendraient surtout de « journalistes blancs ». John Boyega a également défendu le traitement par Bigelow de l'histoire[22],[23].

Musique[modifier | modifier le code]

Detroit
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de divers artistes
Sortie [24]
Durée 49:55[25]
Genre musique de film, rhythm and blues, jazz, soul, rap
Compositeur James Newton Howard, Smokey Robinson, Holland-Dozier-Holland, ...
Label Motown / Universal Music Group

La musique originale du film est composée par James Newton Howard. L'album, commercialisé en juillet 2017, contient principalement des chansons de rhythm and blues/soul avec d'artistes comme Martha and the Vandellas, The Dramatics, John Coltrane, etc. Le rappeur Tee Grizzley, originaire de Détroit, a enregistré spécialement pour le film le titre Teetroit, cependant absent de l'album[26]. The Roots et Bilal publient quant à eux It Ain't Fair, présent sur l'album[27].

Liste des titres
No TitreInterprètes Durée
1. If You Haven't Got LoveThe Dramatics 3:05
2. Jimmy Mack (version 2017 remastérisée)Martha and the Vandellas 2:55
3. Baby, Bunny (Sugar Honey)Jerry Williams 2:47
4. Your Precious Love (version 2017 remastérisée)Marvin Gaye & Tammi Terrell 3:05
5. Till Johnny Comes (version 2017 remastérisée)Brenda Holloway 2:37
6. RescueJames Newton Howard 1:15
7. It Ain't FairThe Roots feat. Bilal 6:45
8. Devil's Gotten Into My BabyThe Devotions 2:48
9. You're the Cream of the CropLee Rogers 3:02
10. All Because of YouThe Dramatics 2:43
11. AloneJames Newton Howard 1:36
12. GrowAlgee Smith 3:09
13. Heaven Must Have Sent You (version 2017 remastérisée)The Elgins 3:10
14. I Want To Talk About YouJohn Coltrane 10:52

Accueil[modifier | modifier le code]

Sorties[modifier | modifier le code]

Après une avant-première à Détroit le et une sortie limitée le , le film sort le aux États-Unis, à l'occasion des 50 ans des émeutes[28].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Le film reçoit des critiques plutôt positives aux États-Unis. Sur l'agrégateur Rotten Tomatoes, Detroit obtient 83 % d'opinions favorables pour 213 critiques et une note moyenne de 7,510[29]. Sur Metacritic, le film récolte une moyenne de 78100, pour 48 critiques[30]. En France, l'accueil critique est très positif : le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 4,0/5, et des critiques spectateurs à 4,1/5[31].

Pour Jacques Morice de Télérama, « De manière juste et responsable, à travers une mise en scène aussi brillante que terriblement efficace, elle parvient à dissocier chaque individu, victime ou bourreau. Tout en englobant une histoire collective, plus large, remontant à des décennies d’humiliation et de ségrégation »[32].

Pour Pierre Siclier de CinéSéries, « Parfois à la limite du documentaire, comme présente sur une zone de guerre (...) Bigelow capte une forme de réel sans omettre pour autant un aspect grand spectacle. Comme Mann, la cinéaste fait ainsi preuve d’une modernité qui force le respect »[33].

Pour Thomas Sotinel du Monde, « Kathryn Bigelow et son scénariste Mark Boal redisent le martyre de Fred Temple, Aubrey Pollard et Carl Cooper, les trois morts de l'Algiers Motel, avec un souci d'exactitude qui les éloigne par la force des pièges et des conforts de la narration hollywoodienne. Sans se soucier du confort du spectateur, Detroit met en scène ce qui apparaît d'abord comme une bavure [...] pour être ensuite défini méthodiquement comme le produit inévitable d'un système. [...] Detroit embrasse à la fois un système, ses inévitables déviations et son incapacité à se réformer »[34].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau de la France France 328 219[35] premier jour
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
16 788 494 $[1] [36] en cours
Alt=Image de la Terre Mondial 21,5 millions $[1] - -

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Detroit », sur Box Office Mojo (consulté le 10 octobre 2017)
  2. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  3. « Fiche du doublage franças du film », sur RS Doublage.
  4. « Fiche du doublage québécois du film », sur Doublage.qc.ca (consulté le 24 novembre 2017).
  5. Mike Fleming Jr., « Kathryn Bigelow, Mark Boal Push Back Bowe Bergdahl For 1967 Detroit Race Riots Crime Drama Pic », Deadline.com, (consulté le 12 avril 2017)
  6. Jacob Hall, « Kathryn Bigelow Recruits ‘Game of Thrones’ Star Hannah Murray For Her Next Film », slashfilm.com, (consulté le 12 avril 2017)
  7. Borys Kit, « John Boyega Joins Kathryn Bigelow's Detroit Crime Drama (Exclusive) », The Hollywood Reporter, (consulté le 12 avril 2017)
  8. Justin Kroll, « Kathryn Bigelow’s Detroit Riots Film Casts Will Poulter, Ben O’Toole, Jack Reynor (EXCLUSIVE) », Variety, (consulté le 12 avril 2017)
  9. Mike Fleming Jr., « Anthony Mackie Reunites With ‘Hurt Locker’s Kathryn Bigelow & Mark Boal In Detroit Riots Pic », Deadline.com, (consulté le 12 avril 2017)
  10. Borys Kit, « Kathryn Bigelow's Detroit Riots Drama Adds Two Rising Stars (Exclusive) », The Hollywood Reporter, (consulté le 12 avril 2017)
  11. Dave McNary, « Kathryn Bigelow’s Detroit Riots Film Casts ‘Legends of Tomorrow’s’ Joseph David-Jones », Variety, (consulté le 12 avril 2017)
  12. Borys Kit, « Kathryn Bigelow's Detroit Riot Drama Adds Kaitlyn Dever (Exclusive) », The Hollywood Reporter, (consulté le 12 avril 2017)
  13. Oliver Gettell, « Jason Mitchell joins Detroit riots movie from Kathryn Bigelow », Entertainment Weekly, (consulté le 12 avril 2017)
  14. Borys Kit, « John Krasinski Joins Kathryn Bigelow's Detroit Race Drama (Exclusive) », The Hollywood Reporter, (consulté le 12 avril 2017)
  15. (en) Justin Kroll, « Kathryn Bigelow Rounds Out Ensemble Cast for Detroit Riots Film (EXCLUSIVE) », sur Variety, (consulté le 12 avril 2017)
  16. « Kathryn Bigelow’s Untitled Detroit Project, starring John Boyega, begins filming in Massachusetts », On Location Vacations, (consulté le 1er août 2016)
  17. Elana Aurise, « Feature film shoots scenes on Ashmont Street », Dorchester Reporter, (consulté le 1er août 2016)
  18. (en) Daniel Libon, « Kathryn Bigelow Movie to be Filmed in Dedham », sur Dedham Patch, (consulté le 20 août 2016)
  19. Emily Sweeney, « Filming continues in Detroit-chester », The Boston Globe,‎ (lire en ligne)
  20. (en) « Detroit 1967 riot movie will film here — at least partly », sur Detroit Free Press (consulté le 13 avril 2017)
  21. (en) « Detroit riot movie will film in Motor City this week », sur Detroit Free Press (consulté le 13 avril 2017)
  22. Guillaume Gendron, « Cause noire : Kathryn Bigelow bute sur les nouveaux tabous américains », Libération,‎ (lire en ligne)
  23. Marion Jort, « Pourquoi "Detroit", le dernier film de Kathryn Bigelow, a divisé aux États-Unis? », Huffington Post,‎ (lire en ligne)
  24. (en) « Detroit (Original Motion Picture Soundtrack) », sur iTunes (consulté le 10 octobre 2017)
  25. (en) Detroit [Original Motion Picture Soundtrack] sur AllMusic
  26. (en) « Tee Grizzley’s Urgent New Song “Teetroit” Might Radicalize You », (consulté le 28 juillet 2017)
  27. (en) Listen to the Roots and Bilal’s Stirring New Song From the Detroit Soundtrack, “It Ain’t Fair”
  28. Silas Lesnick, « Annapurna Pictures Dates Kathryn Bigelow’s Untitled Detroit Project », comingsoon.net, (consulté le 12 avril 2017)
  29. (en) « Detroit (2017) », sur Rotten Tomatoes, Fandango (consulté le 10 octobre 2017)
  30. (en) « Detroit reviews », sur Metacritic (consulté le 10 octobre 2017)
  31. « Detroit », sur Allociné (consulté le 29 octobre 2017).
  32. Jacques Morice, « Detroit », sur Télérama, (consulté le 29 octobre 2017)
  33. « Critique de Detroit (Film, 2017) — CinéSéries », CinéSéries,‎ (lire en ligne, consulté le 4 décembre 2018)
  34. Thomas Sotinel, « « Detroit » : chronique d’une nuit de haine et de violence », sur Le Monde, (consulté le 29 octobre 2017)
  35. « Detroit (2017) », sur JP box-office.com (consulté le 21 janvier 2018)
  36. (en) « Detroit - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 10 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]