Goldbach-Altenbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Goldbach-Altenbach
Goldbach-Altenbach
La mairie.
Blason de Goldbach-Altenbach
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Haut-Rhin
Arrondissement Thann-Guebwiller
Intercommunalité Communauté de communes de la Vallée de Saint-Amarin
Maire
Mandat
Jonathan Lerch
2020-2026
Code postal 68760
Code commune 68106
Démographie
Gentilé Goldbachois
Population
municipale
279 hab. (2019 en diminution de 1,41 % par rapport à 2013)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 52′ 25″ nord, 7° 06′ 18″ est
Altitude Min. 482 m
Max. 1 420 m
Superficie 9,14 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Cernay
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Goldbach-Altenbach
Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin
Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Goldbach-Altenbach
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Goldbach-Altenbach
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Goldbach-Altenbach

Goldbach-Altenbach [gɔltbax altənbax] est une commune française située dans la circonscription administrative du Haut-Rhin et, depuis le , dans le territoire de la Collectivité européenne d'Alsace, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Ses habitants sont appelés les Goldbachois.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune, qui se trouve sur un éperon rocheux, est née de la fusion en 1972 de deux des plus hautes communes d'Alsace, Goldbach et Altenbach. Le village se trouve au pied des ruines du château de Freundstein cité dès 1297, et de l'autre par des chalets dominés par plusieurs sommets des Vosges au-dessus desquelles planent le Ballon de Guebwiller ou Grand Ballon[1] et le Vieil Armand. Goldbach-Altenbach est proche de Geishouse. Le village fait partie du canton de Saint-Amarin et de l'arrondissement de Thann. De 1795 à 1802, le village de Godbach-Altenbach fait partie du canton de Thann. Le village se trouve à 695 mètres d'altitude.

C'est une des 188 communes[2] du parc naturel régional des Ballons des Vosges.

Communes limitrophes de Goldbach-Altenbach
Geishouse Soultz-Haut-Rhin
Goldbach-Altenbach
Willer-sur-Thur

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

  • Altenbach ;
  • Goldenmatt ;
  • Neuhausen ;
  • Blanschen ;
  • Le Bies ;
  • Gerstacker.

Cours d'eau[modifier | modifier le code]

  • Goldbachruntz.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Goldbach-Altenbach est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5]. La commune est en outre hors attraction des villes[6],[7].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (87,4 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (87,4 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (62,5 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (24,9 %), zones agricoles hétérogènes (7,6 %), prairies (5 %)[8].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[9].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Goldbach tire son nom d'une rivière poissonneuse, dont le fond est semé de paillettes de mica pulvérulent (en allemand Katzengold ou Katzensilber, suivant qu'il est jaune ou blanc). C'est donc le cours d'eau qui traverse la commune qui est à l'origine du nom suivi du germanique alt= vieux et Bach = ruisseau.

En alsacien, Altenbach et Goldbach se nomme respectivement Àltabàch et Guldbàch[10].

Histoire[modifier | modifier le code]

Un prieuré des Augustins[modifier | modifier le code]

Entrée du village par la D 13BVI.
Le village de Goldbach-Altenbach observé depuis la route des crêtes.
Vue sur le village et l'église depuis le hameau d'Altenbach.
Entrée du hameau d'Altenbach.

Le village compte dès 1135 un prieuré de chanoines augustins qui est transformé dès le XIIIe siècle en prieuré de chanoinesses, puis cédé à l'abbaye de Murbach en 1566. Ce prieuré a aujourd'hui complètement disparu ; sur les anciennes ruines s'élèvent maintenant des maisons. Le seul vestige de ce prieuré est un mur, encore visible dans le cimetière. Les deux hameaux appartiennent dès le Moyen Âge à l'abbaye de Murbach.

Le château de Freundstein[modifier | modifier le code]

Sur le sommet se trouve le château du Freundstein dont il ne subsiste désormais que des ruines. Ce château sera endommagé au XVe siècle puis incendié en 1525 lors de la guerre des paysans, puis rebâti. Il est finalement détruit par la foudre en 1562[11].

La guerre de Trente Ans[modifier | modifier le code]

En 1650, la guerre de Trente Ans décima une partie de la population. À cette époque Goldbach, Altenbach et Neuhausen ne comptaient plus ensemble que 5 bourgeois et 15 enfants.

L'incendie du village[modifier | modifier le code]

Un incendie détruisit vers 1821 plusieurs maisons vers le haut du village. Vers 1850, il existait à Goldbach un hôpital-asile qui recueillait environ 200 personnes.

La Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Au cours de la Première Guerre mondiale du fait de la proximité du front, la population va diminuer. On ne relève plus que 146 habitants pour Goldbach et 67 pour Altenbach. En 1915, la localité est évacuée. Les habitants se réfugient à Kruth.

La commune a été décorée le de la croix de guerre 1914-1918[12].

Les anciennes carrières[modifier | modifier le code]

Les carrières de la banlieue de Goldbach-Altenbach fournissaient des pierres remarquables, surtout un beau granit[13].

Tissage[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle, il existait à Goldbach plusieurs tissages et un assez grand nombre de moulins, toujours abondamment fournis par l'eau qui jaillit de tous les côtés des rochers sur lesquels le village est assis. Il existait aussi une menuiserie mécanique très en avance pour l'époque. Goldbach était aussi réputé pour son eau-de-vie à la gentiane, dont on faisait un grand commerce[14].

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Goldbach-Altenbach

Les armes de Goldbach-Altenbach se blasonnent ainsi :
« De sinople à la barre ondée d'or accompagnée de deux truites d'argent miraillées de gueules. »[15]


Politique et administration[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité 2015[modifier | modifier le code]

En 2015, le budget de la commune était constitué ainsi[16] :

  • total des produits de fonctionnement : 278 000 , soit 961  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 255 000 , soit 881  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 19 000 , soit 66  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 17 000 , soit 59  par habitant ;
  • endettement : 16 000 , soit 55  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 12,83 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 17,78 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 93,15 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
    Charles Riethmuller    
mars 2001 2008 Marcel Girard    
mars 2008 2014 Claudine Girard    
mars 2014 mai 2020 Marie-Catherine Bembenek    
mai 2020 En cours Jonathan Lerch [17]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[18]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[19].

En 2019, la commune comptait 279 habitants[Note 2], en diminution de 1,41 % par rapport à 2013 (Haut-Rhin : +1,1 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
421540618675736777769738679
1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895 1900
678668669654639597470424469
1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
422477146283270266251252229
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009 2014
194183177210252292299293286
2019 - - - - - - - -
279--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[20] puis Insee à partir de 2006[21].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Laurent.
Intérieur de l'église Saint-Laurent.
Chapelle du Sudel.
Intérieur de la chapelle du Sudel.
Aquarelle de la ferme du Freundstein.

Église Saint-Laurent[modifier | modifier le code]

L'église a été construite sur le site d'une ancienne chapelle qui a été transformée en église vers 1839. La tour de l'église a été édifiée avec les pierres qui restaient des anciennes constructions.

Cette église a ensuite été détruite par un bombardement au cours de la Première Guerre mondiale, puis reconstruite[22].

L'orgue a été pneumatisé en 1927 par Jules Besserer et transformé en 1952 par Georges Schwenkedel[23],[24].

Méridienne[modifier | modifier le code]

Oratoire du Sudel[modifier | modifier le code]

La chapelle du Sudel, haut lieu de Mémoire, érigée en 1931 à la mémoire des soldats français morts lors de la Première Guerre Mondiale[27].

Stèle de Paul Acker[modifier | modifier le code]

En 1933, le Souvenir Français fit ériger une stèle rappelant la mémoire de Paul Acker, mort en 1915[28]

Fontaines[modifier | modifier le code]

La commune compte 14 fontaines[29].

Ferme du Gerstacker (XVIIIe siècle)[modifier | modifier le code]

La ferme du « Gerstacker » est une ferme auberge[30],[31].

Ruines du Château de Freundstein[modifier | modifier le code]

Cour intérieure du château de Freundstein

Les ruines du château de Freundstein ont fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques, par arrêté du [32],[33],[34].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Rendez-vous à Altenbach, Œuvre de Maritta Winter près de l'hôtel du Grand Ballon
  2. Liste des 188 communes adhérentes au parc naturel régional des ballons des Vosges, 3e Charte 2012 - 2024
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  6. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  8. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  9. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  10. Villes et villages du Haut-Rhin sur Le Dictionnaire alsacien
  11. Visite du château de Freundstein
  12. Communes décorées de la Croix de guerre 1914-1918
  13. Celui du monument Kléber à Strasbourg a été tiré des carrières de Goldbach
  14. Village cité pour la première fois en 1191, appartient à l'abbaye de Murbach ; siège d'une mairie (Meiertum) qui comprend Bitschwiller et Goldbach
  15. Archives Départementales du Haut-Rhin
  16. Les comptes de la commune
  17. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  18. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  19. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  20. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  21. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  22. « église paroissiale Saint-Laurent », notice no IA68003090, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  23. Inventaire de l'orgue
  24. Notice no IM68006315, base Palissy, ministère français de la Culture Orgue de l'église paroissiale Saint-Laurent
  25. A la recherche de l'heure perdue
  26. Goldbach-Altenbach : Méridienne église Saint-Laurent
  27. LE Hartmannswillerkopp depuis Wattwiller
  28. Stèle Paul Acker
  29. Concours des Fontaines décorées
  30. Ferme du "Gerstacker"
  31. Randonnée pédestre en Alsace
  32. « Ruines du château de Freundstein », notice no PA00085432, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  33. Visite du château de Freudstein
  34. Le château de Freundstein