Wegscheid (Haut-Rhin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wegscheid
La mairie.
La mairie.
Blason de Wegscheid
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Haut-Rhin
Arrondissement Thann-Guebwiller
Canton Masevaux
Intercommunalité C.C. de la Vallée de la Doller et du Soultzbach
Maire
Mandat
Guy Richard
2014-2020
Code postal 68290
Code commune 68361
Démographie
Population
municipale
336 hab. (2012)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 48′ 39″ N 6° 57′ 31″ E / 47.8108, 6.958647° 48′ 39″ Nord 6° 57′ 31″ Est / 47.8108, 6.9586  
Altitude Min. 444 m – Max. 1 190 m
Superficie 10,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Wegscheid

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Wegscheid

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Wegscheid

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Wegscheid

Wegscheid est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Alsace.

Ses habitants sont appelés les Wegscheidois et les Wegscheidoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé dans le sud-ouest de l'Alsace, dans la vallée de la Doller entre sa confluence d'avec les cours d'eau du Heimbach et du Soultzbach. Le ban communal est dominé par la forêt qui occupe plus de 88 % du territoire.
En date du 28 mars 2008 et sur demande de la commune, le conseil régional d'Alsace a créé la première réserve naturelle régionale dans « la forêt des volcans de Wegscheid ». La commune est desservie par la route départementale 466 qui relie Masevaux (distante de 5 km) au ballon d'Alsace et, au-delà, au département des Vosges. Cet axe structurant de la vallée de Masevaux se raccorde à la RN 83 à hauteur de Pont d'Aspach. Mulhouse est à 37 km.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Kirchberg au sud-est, Oberbruck et Dolleren à l'ouest, Rimbach-près-Masevaux au nord.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de Wegscheid, qui veut dire « séparation des chemins  » (en allemand : Weg (chemin) et scheiden (séparation) remonte au XIIIe siècle. Le village appartenait à la seigneurie de Masevaux (à la famille des Habsbourg entre 1324 et 1648).
Le nom Wegscheid apparait pour la première fois en 1315.
Au XVIe siècle, le petit vallon du Soultzbach au nord du village constitue le secteur minier le plus important d'Alsace.Les premières machines d'exhaure (pompage d'eau des puits de mines) du massif vosgien furent construites à Wegscheid au début des années 1500. Une « manufacture de fers-blancs » y fut fondée en 1718 par Jean-Henri d'Anthès et est devenue par lettres patentes de 1720 Manufacture Royale de Fers Blancs, suivie par d'autres industries au XIXe siècle.
Le peintre François Joseph Eugène ARBEIT naquit le 9 août 1824 à Wegscheid, fils de Jean-Baptiste ARBEIT, percepteur, et de Thérèse BORNEQUE. Il fut l’élève des peintres DELACROIX et COROT et séjourna durant 2 ans à Rome. Il a illustré les ouvrages d'ERCKMANN-CHATRIAN et a exposé ses œuvres, de 1876 à 1899, à Strasbourg et Mulhouse. Il était également maire de la commune de Wegscheid. Le 28 mars 2008 a été créée la Réserve Naturelle Régionale de la Forêt des Volcans de Wegscheid sur une superficie de plus de 100 ha. Il s'y trouve une faune et une flore remarquable.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Wegscheid

Les armes de Wegscheid se blasonnent ainsi :
« De sinople au pairle d'argent accosté à sénestre d'une fleur de lys de même et soutenant une croix latine d'or, à la bordure de seize compons d'or et de sable. »[1]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1794 Nicolas Seiller    
1794 1796 Jean Ringenbach    
1796 1797 Joseph Iltis    
1797 1798 Jean Ringenbach    
1798 1798 Jacque König (le jeune)    
1798 1799 Thiebaut Ringenbach    
1799 1813 Jean Ringenbach    
1813 1816 Jean Colle    
1816 1832 Jean Ringenbach    
1832 1835 Joseph Rosenbley    
1835 1849 Jean Jacques Ringenbach    
1849 1851 Joseph Rosenblüh    
1851 1855 Jacques Ringenbach    
1855 1865 Michel Ast    
1865 1873 Simon Seiller    
1873 1876 Nicolas Erhart    
1876 1896 Eugène Arbeit    
1896 1903 Joseph Naegellen    
1903 1908 Eugène Rosenblüh    
1908 1914 Ferdinand König    
1914 1936 Auguste Gasser (père)    
1936 1939 Fernand Weiss    
1939 1953 Ephrème Scheubel    
1953 1977 Maurice Koenig    
1977 Jean Behra    
en cours Guy Richard    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 336 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
401 414 407 474 472 538 523 559 493
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
458 520 483 467 451 384 424 416 406
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
435 404 404 381 410 388 391 334 324
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
324 286 286 282 299 304 331 342 336
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Réserve naturelle régionale de la Forêt des volcans de Wegscheid

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Eugène Arbeit, peintre (1824-1900), est né à Wegscheid.
  • Xavier Wieder, poète (1888-1968), est né à Wegscheid.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :