Wegscheid (Haut-Rhin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Wegscheid
Wegscheid (Haut-Rhin)
La mairie.
Blason de Wegscheid
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Haut-Rhin
Arrondissement Thann-Guebwiller
Intercommunalité Communauté de communes de la Vallée de la Doller et du Soultzbach
Maire
Mandat
Jean-Marie Berlinger
2020-2026
Code postal 68290
Code commune 68361
Démographie
Population
municipale
321 hab. (2018 en diminution de 3,02 % par rapport à 2013)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 48′ 39″ nord, 6° 57′ 31″ est
Altitude Min. 444 m
Max. 1 190 m
Superficie 10,06 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Kirchberg
(banlieue)
Aire d'attraction Mulhouse
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Masevaux
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Wegscheid
Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin
Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Wegscheid
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Wegscheid
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Wegscheid

Wegscheid est une commune française située dans la circonscription administrative du Haut-Rhin et, depuis le , dans le territoire de la Collectivité européenne d'Alsace, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Ses habitants sont appelés les Wegscheidois et les Wegscheidoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé dans le sud-ouest de l'Alsace, dans la vallée de la Doller entre sa confluence d'avec les cours d'eau du Heimbach et du Soultzbach. Le ban communal est dominé par la forêt qui occupe plus de 88 % du territoire.

En date du et sur demande de la commune, le conseil régional d'Alsace a créé la première réserve naturelle régionale dans la « forêt des volcans de Wegscheid ». La commune est desservie par la route départementale 466 qui relie Masevaux (distante de 5 km) au ballon d'Alsace et, au-delà, au département des Vosges. Cet axe structurant de la vallée de Masevaux se raccorde à la RN 83 à hauteur de Pont d'Aspach. Mulhouse est à 37 km.

C'est une des 188 communes[1] du parc naturel régional des Ballons des Vosges.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Kirchberg au sud-est, Oberbruck vers le nord-ouest, Dolleren à l'ouest, Rimbach-près-Masevaux au Nord

Communes limitrophes de Wegscheid
Oberbruck Rimbach-près-Masevaux
Dolleren Wegscheid
Kirchberg

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Wegscheid est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4]. Elle appartient à l'unité urbaine de Kirchberg, une agglomération intra-départementale regroupant 6 communes[5] et 2 743 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[6],[7].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Mulhouse dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 132 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[8],[9].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (91,6 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (91,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (89,3 %), zones agricoles hétérogènes (3,5 %), prairies (3,4 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (2,3 %), zones urbanisées (1,5 %)[10].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[11].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de Wegscheid, qui veut dire « séparation des chemins  » (en allemand : Weg (chemin) et scheiden (séparation)), remonte au XIIIe siècle. Le village appartenait à la seigneurie de Masevaux (à la famille des Habsbourg entre 1324 et 1648).

Le nom Wegscheid apparait pour la première fois en 1315.

Au XVIe siècle, le petit vallon du Soultzbach au nord du village constitue le secteur minier le plus important d'Alsace. Les premières machines d'exhaure (pompage d'eau des puits de mines) du massif vosgien furent construites à Wegscheid au début des années 1500. Une « manufacture de fers-blancs » y fut fondée en 1718 par Jean-Henri d'Anthès et est devenue par lettres patentes de 1720 Manufacture Royale de Fers Blancs[12], suivie par d'autres industries au XIXe siècle.

Le peintre François Joseph Eugène Arbeit naquit le à Wegscheid, fils de Jean-Baptiste Arbeit, percepteur, et de Thérèse Borneque. Il fut l’élève des peintres Delacroix et Corot et séjourna durant 2 ans à Rome. Il a illustré les ouvrages d'Erckmann-Chatrian et a exposé ses œuvres, de 1876 à 1899, à Strasbourg et Mulhouse. Il était également maire de la commune de Wegscheid de 1876 à 1896.

Le a été créée la Réserve Naturelle Régionale de la Forêt des Volcans de Wegscheid sur une superficie de plus de 100 ha. Les tractations en vue du classement en réserve naturelle ont duré plus de 15 ans et la ténacité du maire Guy RICHARD a permis cet heureux aboutissement. Il s'y trouve une faune et une flore remarquables.

La mise en valeur du patrimoine minier a été décidée par la commune en 2015 à l'initiative du maire Guy Richard. Les premiers travaux de fouilles des mines ont été entrepris dans les années 90 et réactivés depuis 2015 grâce à la passion de l'équipe des archéologues miniers Les Trolls.

Le puits Notre Dame situé à 2 m d'une maison de même que les mines Reichenberg, Fürstenbau, Saint-Jacques et Vogelgesang datant du XVe siècle ont été rouvertes. La mine Reichenberg (montagne riche) est en cours de fouille(2018).

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Wegscheid

Les armes de Wegscheid se blasonnent ainsi :
« De sinople au pairle d'argent accosté à sénestre d'une fleur de lys de même et soutenant une croix latine d'or, à la bordure de seize compons d'or et de sable. »[13]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité 2015[modifier | modifier le code]

En 2015, le budget de la commune était constitué ainsi[14] :

  • total des produits de fonctionnement : 280 000 , soit 813  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 231 000 , soit 672  par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 102 000 , soit 295  par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 150 000 , soit 437  par habitant ;
  • endettement : 18 000 , soit 52  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 9,44 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 7,37 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 105,29 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 50,60 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 15,88 %.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs à partir de 1908
Période Identité Étiquette Qualité
1908 1914 Ferdinand König    
1914 1936 Auguste Gasser (père)    
1936 1939 Fernand Weiss    
1939 1953 Ephrème Scheubel    
1953 1977 Maurice Koenig    
1977 Jean Behra    
En cours Guy Richard    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[15]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[16].

En 2018, la commune comptait 321 habitants[Note 3], en diminution de 3,02 % par rapport à 2013 (Haut-Rhin : +0,82 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
401414407474472538523559493
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
458520483467451384424416406
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
435404404381410388391334324
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
324286286282299304331342325
2018 - - - - - - - -
321--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique
Massif du Rossberg.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Réserve naturelle régionale de la forêt des volcans de Wegscheid sur une superficie d'environ 110 ha a été créée en 2008.
  • Monument aux morts commun aux communes de Kirchberg et de Wegscheid[19].
  • Oratoire à la Vierge au lieu-dit Schmaller date de 1919.
  • Mines d'argent des XVe et XVIe siècles dans le vallon du Soultzbach.
  • Jean-Henry d'ANTHES obtient par Lettres Patentes de 1720 le droit d'établir à Wegscheid la manufacture royale de fers blancs la plus importante du Royaume de France.

La commune ne possède pas d'église en propre mais possède avec la commune de Kirchberg l'église paroissiale Saint-Vincent .

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Eugène Arbeit, peintre (1824-1900), est né à Wegscheid.
  • Xavier Wieder, contremaitre de tissage et poète (1888-1968), est né à Wegscheid.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des 188 communes adhérentes au parc naturel régional des ballons des Vosges, 3e Charte 2012 - 2024
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Unité urbaine 2020 de Kirchberg », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  6. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  7. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  8. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Mulhouse », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  9. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  10. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  11. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  12. Forges et Manufactures Royales de fer-blanc au 17e ou 18e siècles
  13. Archives Départementales du Haut-Rhin
  14. Les comptes de la commune « Copie archivée » (version du 23 mars 2015 sur l'Internet Archive).
  15. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  19. Monument sans nom situé sur l'esplanade au pied de l'église de Kirchberg