Aller au contenu

Masevaux-Niederbruck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Masevaux-Niederbruck
Masevaux-Niederbruck
Rue piétonne du Maréchal Foch à Masevaux.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Haut-Rhin
Arrondissement Thann-Guebwiller
Intercommunalité Communauté de communes de la Vallée de la Doller et du Soultzbach
(siège)
Maire
Mandat
Maxime Beltzung
2020-2026
Code postal 68290
Code commune 68201
Démographie
Gentilé Masopolitain(e)s
Population
municipale
3 653 hab. (2021)
Densité 135 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 46′ 28″ nord, 6° 59′ 47″ est
Altitude Min. 392 m
Max. 1 104 m
Superficie 26,99 km2
Type Bourg rural
Unité urbaine Masevaux-Niederbruck
(ville isolée)
Aire d'attraction Mulhouse
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Masevaux-Niederbruck
(bureau centralisateur)
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Masevaux-Niederbruck
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Masevaux-Niederbruck
Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin
Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
Masevaux-Niederbruck
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
Masevaux-Niederbruck
Liens
Site web masevaux.fr

Masevaux-Niederbruck [mazvo nidəʁbʁyk] Écouter est, depuis le , une commune nouvelle française située dans l'aire d'attraction de Mulhouse et faisant partie de la collectivité européenne d'Alsace (circonscription administrative du Haut-Rhin), en région Grand Est. Elle est issue du regroupement des deux communes de Masevaux et Niederbruck. Cette fusion a été officialisée par l'arrêté du [1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Masevaux et Niederbruck sont des communes membres[2] du parc naturel régional des Ballons des Vosges.

Le territoire communal repose sur le bassin houiller stéphanien sous-vosgien[3].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Réseau hydrographique[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la ligne de partage des eaux entre les bassins versants du Rhin et de la Saône au sein respectivement du bassin Rhin-Meuse et du bassin Rhône-Méditerranée-Corse. Elle est drainée par la Doller, le Bourbach[4], le Hahnenbaechle[5], le ruisseau de Bruckenwald[6], le Glasenbach[7], le Grambaecht[8], le Villerbach[9], le ruisseau l'Odiliabach[10] et le ruisseau Thallungrunzbach[11],[12],[Carte 1].

La Doller, d'une longueur de 46 km, prend sa source dans la commune de Dolleren et se jette dans l'Ill à Mulhouse, après avoir traversé 17 communes[13]. Les caractéristiques hydrologiques de la Doller sont données par la station hydrologique située sur la commune de Kirchberg. Le débit moyen mensuel est de 2,53 m3/s[Note 1]. Le débit moyen journalier maximum est de 47,3 m3/s, atteint lors de la crue du . Le débit instantané maximal est quant à lui de 70,4 m3/s, atteint le même jour[14].

Carte en couleur présentant le réseau hydrographique de la commune
Réseau hydrographique de Masevaux-Niederbruck[Note 2].

Un plan d'eau complète le réseau hydrographique : le lac Bleu, d'une superficie totale de 1,5 ha (1,5 ha sur la commune)[Carte 1],[15].

Gestion et qualité des eaux[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est couvert par le schéma d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) « Doller ». Ce document de planification concerne le bassin versant de la Doller dont le territoire s’étend sur 280 km2. Il a été approuvé le . La structure porteuse de l'élaboration et de la mise en œuvre est le syndicat mixte « Rivières de Haute-Alsace »[16].

La qualité des cours d’eau peut être consultée sur un site dédié géré par les agences de l’eau et l’Agence française pour la biodiversité[Carte 2].

Climat[modifier | modifier le code]

En 2010, le climat de la commune est de type climat de montagne, selon une étude du Centre national de la recherche scientifique s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[17]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat semi-continental et est dans la région climatique Vosges, caractérisée par une pluviométrie très élevée (1 500 à 2 000 mm/an) en toutes saisons et un hiver rude (moins de °C)[18].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 9,7 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 17,1 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 1 227 mm, avec 11,5 jours de précipitations en janvier et 10,7 jours en juillet[17]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Sewen - Lac Alfeld_sapc », sur la commune de Sewen à 8 km à vol d'oiseau[19], est de 10,0 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 2 282,3 mm. La température maximale relevée sur cette station est de 37,2 °C, atteinte le ; la température minimale est de −21 °C, atteinte le [Note 3],[20],[21].

Les paramètres climatiques de la commune ont été estimés pour le milieu du siècle (2041-2070) selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre à partir des nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020[22]. Ils sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[23].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Au , Masevaux-Niederbruck est catégorisée bourg rural, selon la nouvelle grille communale de densité à sept niveaux définie par l'Insee en 2022[24]. Elle appartient à l'unité urbaine de Masevaux-Niederbruck[Note 4], une unité urbaine monocommunale constituant une ville isolée[25],[26]. Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Mulhouse, dont elle est une commune de la couronne[Note 5],[26]. Cette aire, qui regroupe 132 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[27],[28].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
7 janvier 2016 mai 2020 Laurent Lerch[29] UDI Conseiller général (2011-2015)
mai 2020 En cours Maxime Beltzung[30] LR Conseiller départemental depuis 2021

Jusqu'aux prochaines élections municipales de 2020, le conseil municipal de la nouvelle commune est constitué de l'ensemble des conseillers municipaux des anciennes communes[1].

Liste des communes déléguées
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Masevaux
(siège)
68201 CC de la Vallée de la Doller et du Soultzach 23,21 3 343 (2013) 144


Niederbruck 68233 CC de la Vallée de la Doller et du Soultzach 3,78 454 (2013) 120

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Masevaux[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin[31],[32]. On y trouvait les orgues les plus importantes d'Alsace, détruites par un incendie en 1966. Les grandes orgues Kern[33] ont été construites en remplacement des orgues historiques Callinet détruites. La sonnerie de l'église comporte actuellement 5 cloches et est l'une des plus belles d'Alsace. Quatre cloches de 1969 coulées par Schilling (Heidelberg), un bourdon Lab2 de 5 070 kg, Do3, Mib3, Lab3 ainsi qu'une cloche plus ancienne Fa3 en provenance d'Oranie (Algérie)[34],[35] ;
  • Temple de protestants[36] et son orgue d'Heinrich Koulen de 1894[37] ;
  • Les monuments commémoratifs[38],[39] ;
  • Bâtiment du cercle Saint-Martin (route Joffre). Haut lieu théâtral avec le spectacle du Jeu de la Passion du Christ, donné en langue allemande, tous les ans, les 5 dimanches précédent Pâques ;
La Place des Alliés.
  • Théâtre de la Grange[40] ;
  • Bains municipaux[41] ;
  • Cours du Chapitre et abbaye[42],[43] ;
  • Fortification d'agglomération[44] ;
  • Château du Schimmel ;
  • Statue de sainte Odile[45] ;
  • Maison de Noël[46] ;
  • Moulin[47] ;
  • Halle aux blés[48] ;
  • Place Gayardon (références aux anciens seigneurs) ;
  • Les fontaines :
    • La Fontaine de la placette du 60e Anniversaire[49],
    • La Fontaine de la place des Alliés[50],[51],[52],
    • La Fontaine aux Dauphins[53],
    • La fontaine située au croisement de la rue du Maréchal-Foch et de la rue Houppach[54],[55],
    • La fontaine rue de la Couronne, rue du Moulin[56].

Chapelle-pèlerinage Notre-Dame de Houppach[modifier | modifier le code]

Édifiée à la fin du XVIIe siècle[57] par un le fils d'un médecin de Louis XIV, devenu ermite sous le nom de Frère Augustin, elle contenait une statue de Vierge noire. Ce premier édifice fut détruit à la Révolution, reconstruit provisoirement, puis sous une forme plus pérenne, et béni en 1807. En 1869, la chapelle fut abattue pour laisser place à un nouveau monument, lequel, en raison de la guerre de 1870-71, ne put être terminé qu'en 1875. La Vierge noire fut détruite en 1880 par un simple d'esprit qui la jeta au feu, puis remplacée par une nouvelle statue issue des Ateliers de Munich. La chapelle bénéficia d'une nouvelle rénovation entre 1985 et 1989. Elle est toujours un lieu de pèlerinage[58],[59].

Niederbruck[modifier | modifier le code]

  • Ferme-auberge du Bruckenwald, ferme auberge de l'Entzenbach, la Vierge d'Alsace.
  • Chapelle Saint-Wendelin[60] et son orgue de 1983[61].
  • Statue monumentale de la Vierge à l'Enfant dite Vierge d'Alsace ou à l'Offrande[62],[63].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes et cartes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les moyennes interannuelles (écoulements mensuels) ont été calculées le 21/05/2024 à 02:05 TU à partir des 113 QmM (débits moyens mensuels) les plus valides du 01/04/2014 au 01/04/2024.
  2. Les ruisseaux intermittents sont représentés en traits pointillés.
  3. Les records sont établis sur la période du au .
  4. Une unité urbaine est, en France, une commune ou un ensemble de communes présentant une zone de bâti continu (pas de coupure de plus de 200 mètres entre deux constructions) et comptant au moins 2 000 habitants. Une commune doit avoir plus de la moitié de sa population dans cette zone bâtie.
  5. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.

Cartes[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Réseau hydrographique de Masevaux-Niederbruck » sur Géoportail (consulté le 15 juin 2024).
  2. « Qualité des eaux de rivière et de baignade. », sur qualite-riviere.lesagencesdeleau.fr/ (consulté le )

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b RAA n° 57 du 24 décembre 2015
  2. Liste des 188 communes adhérentes au parc naturel régional des ballons des Vosges, 3e Charte 2012 - 2024
  3. Édouard Thirria, Manuel à l'usage de l'habitant du département de la Haute-Saône, (lire en ligne), p. 184-185.
  4. Sandre, « le Bourbach »
  5. Sandre, « le Hahnenbaechle »
  6. Sandre, « le ruisseau de Bruckenwald »
  7. Sandre, « le Glasenbach »
  8. Sandre, « le Grambaecht »
  9. Sandre, « le Villerbach »
  10. Sandre, « le ruisseau l'Odiliabach »
  11. Sandre, « le ruisseau Thallungrunzbach »
  12. « Fiche communale de Masevaux-Niederbruck », sur le système d'information pour la gestion des eaux souterraines Rhin-Meuse (consulté le )
  13. Sandre, « la Doller »
  14. « Station hydrométrique La Doller à Kirchberg », sur l'Hydroportail, Ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires, (consulté le )
  15. « Le millésime 2022 de la BD TOPAGE® métropole est disponible », sur eaufrance.fr (consulté le ).
  16. « SAGE Doller », sur https://www.gesteau.fr/ (consulté le )
  17. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  18. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  19. « Orthodromie entre Masevaux-Niederbruck et Sewen », sur fr.distance.to (consulté le ).
  20. « Station Météo-France « Sewen - Lac Alfeld_sapc », sur la commune de Sewen - fiche climatologique - période 1991-2020. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  21. « Station Météo-France « Sewen - Lac Alfeld_sapc », sur la commune de Sewen - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  22. « Les nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020. », sur drias-climat.fr (consulté le )
  23. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.com, (consulté le )
  24. « La grille communale de densité », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  25. « Unité urbaine 2020 de Masevaux-Niederbruck », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  26. a et b Insee, « Métadonnées de la commune de Masevaux-Niederbruck ».
  27. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Mulhouse », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  28. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  29. « Laurent Lerch élu maire de la commune nouvelle », L'Alsace, 9 janvier 2016.
  30. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  31. « Eglise catholique Saint-Martin », notice no PA00085511, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  32. « église paroissiale Saint-Martin », notice no IA68003294, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  33. Inventaire de l'orgue
  34. Biographie de Cloches. Les grandes sonneries de cloches de France : la sonnerie de l'église Saint-Martin de Masevaux dans le Haut-Rhin comporte 5 cloches. Quatre cloches de 1969 coulées par Schilling (Heidelberg) un bourdon Lab2, Do3, Mib3, Lab3 ainsi qu'une cloche plus ancienne Fa3 en provenance d'Oranie (Algérie)
  35. Cloches d'Oranie : Aïn Fekan « Jeanne d'Arc » à Masevaux (68)
  36. « temple de protestants », notice no IA68003295, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  37. Église protestante : Inventaire de l'orgue
  38. Les mutations de Masevaux au fil du temps
  39. Monument aux Mort, Plaque commémorative du 2e régiment de Dragons sur la façade de la Mairie, Plaque commémorative de la 1e Armée Française sur la façade de l'église, Plaque commémorative 1939-1945 façade de l'église, Plaque commémorative 1939-1945
  40. Spectacles de la Grange
  41. Maison du patrimoine Un lieu au service de l’histoire locale
  42. « Ancienne abbaye », notice no PA00085509, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  43. « abbaye de bénédictines Saint-Léger », notice no IA68003296, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  44. « fortification d'agglomération », notice no IA68003301, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  45. Notice no PM68000739, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture chapelle de la Bienheureuse Vierge Marie, dite grotte de Sainte-Odile
  46. L’Espace Claude Rich devient la Maison de Noël le temps des fêtes
  47. « moulin abbatial cité au XVe siècle », notice no IA68003323, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  48. « Ancienne halle aux blés portant la date 1831 », notice no IA68003321, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  49. La Fontaine de la placette du 60e Anniversaire
  50. « Fontaine », notice no PA00085512, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  51. Notice no IM68006540, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture fontaine monumentale, fontaine C
  52. La Fontaine de la place des Alliés
  53. La Fontaine aux Dauphins
  54. « Fontaine située au croisement de la rue du Maréchal-Foch et de la rue Houppach », notice no PA00085513, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  55. Notice no IM68006542, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture fontaine monumentale, fontaine K
  56. Notice no IM68006541, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture fontaine monumentale, fontaine E
  57. Source : informations sur place.
  58. « Chapelle de-la-Vierge-Douloureuse », notice no IA68003327, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  59. « Chapelle Bienheureuse-Vierge-Marie (chapelle de pèlerinage) », notice no IA68003324, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  60. « Chapelle Saint-Wendelin », notice no IA68003282, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  61. orgue neuf par Christian Guerrier (instrument actuel)
  62. « Statue monumentale de la Vierge à l'Enfant dite Vierge d'Alsace ou à l'Offrande », notice no PA00085567, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  63. Notice no IM68006507, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture statue (figure colossale) : Vierge à l'Enfant dite Vierge d'Alsace ou Vierge à l'Offrande