Sewen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Haut-Rhin
Cet article est une ébauche concernant une commune du Haut-Rhin.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Sewen
La mairie.
La mairie.
Blason de Sewen
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haut-Rhin
Arrondissement Thann-Guebwiller
Canton Masevaux
Intercommunalité C.C. de la vallée de la Doller et du Soultzbach
Maire
Mandat
Jean-Paul Bindler
2014-2020
Code postal 68290
Code commune 68307
Démographie
Population
municipale
517 hab. (2013)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 48′ 29″ Nord, 6° 54′ 20″ Est
Altitude Min. 483 m – Max. 1 242 m
Superficie 21,5 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Sewen

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Sewen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sewen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sewen

Sewen [sevən] est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

C'est un village situé au pied du ballon d'Alsace dans le massif des Vosges. La Doller y prend sa source à la « Fennemat ». Ses habitants sont appelés les Sewenois.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe au pied du Wissgrut.

C'est une des 188 communes[1] du Parc naturel régional des Ballons des Vosges.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Sewen

Les armes de Sewen se blasonnent ainsi :
« Écartelé, au 1er d'azur à la couronne d'or garnie de pierres de gueules, au 2d d'or au sapin de sinople sur un mont de même, au 3e d'or à la fourmi de sable posée en pal, au 4e d'azur aux trois fasces ondées d'argent. »[2]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Seewe en alsacien.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité 2015[modifier | modifier le code]

En 2015, le budget de la commune était constitué ainsi[3] :

  • total des produits de fonctionnement : 431 000 €, soit 808 € par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 1 101 000 €, soit 2 066 € par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 640 000 €, soit 1 202 € par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 454 000 €, soit 852 € par habitant.
  • endettement : 729 000 €, soit 768 € par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 11,97 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 10,35 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 57,77 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 50,60 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 18,10 %.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs à partir de 1895
Période Identité Étiquette Qualité
1895 1914 Victor RINGENBACH    
1914 1916 Xavier FLÜHR    
1916 1916 Xavier LEHMANN    
1916 1945(?) Auguste (d'Adolphe) ILTIS    
1945 1945 Charles FLÜHR    
1945 1965 Auguste Maurice FLÜHR    
1965 1977 Robert KIEFFER    
1977 1986 Marc GASSER   Démissionnaire
1986 Bertrand DANTUNG    
en cours Jean-Paul BINDLER    
Les données manquantes sont à compléter.

Résultats des dernières élections présidentielles (2e tour)[modifier | modifier le code]

2002 : Inscrits : 459 - Abst. : 17,43 % - Jacques Chirac : 275 voix (77,90 %) - Jean-Marie Le Pen : 78 voix (22,10 %)

2007 : Inscrits : 479 - Abst. : 14,61 % - Nicolas Sarkozy : 271 voix (69,49 %) - Ségolène Royal : 119 voix (30,51 %)

2012 : Inscrits : 484 - Abst. : 17,36 % - Nicolas Sarkozy : 266 voix (72,28 %) - François Hollande : 102 voix (27,72 %)

(Source : Ministère de l'Intérieur).

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 517 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
542 539 569 693 845 825 886 981 969
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
935 974 877 815 786 781 880 771 752
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
748 732 761 684 703 681 661 663 617
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2008 2010
622 604 552 516 539 530 531 533 533
2013 - - - - - - - -
517 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique
  • population provisoire pour 2005 : 531

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Lacs d'Alfeld et de Séwen, vus du sommet du ballon d'Alsace.
    Derrière le lac, le village de Séwen, l'hiver.
    Lac d'Alfeld, vu de la digue.
    Lac et village de Séwen.
    deux lacs :
    • le lac de Sewen classé grand site national depuis 1982, le seul lac glaciaire de vallon en Alsace[6], à la sortie du village en direction du ballon d'Alsace
    • et plus loin le lac d'Alfed, étendue d'eau créée à la fin du XIXe siècle par l'érection d'un barrage ;
  • cascades du Seebach[7], seul site de pratique du canyonisme en région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine ;
  • moulin[8] ;
  • fontaine monumentale[9] ;
  • un ossuaire du XIIe siècle[10] ;
  • monuments commémoratifs[11],[12];
  • église paroissiale Notre Dame de Sewen[13] et son orgue de Valentin Rinckenbach, de 1842[14],[15] ;
  • plaque funéraire de Jean-Henri d'Anthès, seigneur de Blotzheim, de Brinckheim et d'Oberbruck[16] ;
  • Vierge en bronze polychrome, ex-voto de 1860, statue de Jeanne d'Arc symbolisant l'attachement des Français à l'Alsace[17].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]