Moosch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Moosch
La mairie.
La mairie.
Blason de Moosch
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Haut-Rhin
Arrondissement Thann-Guebwiller
Canton Cernay
Intercommunalité C.C. de la Vallée de Saint-Amarin
Maire
Mandat
José Schruoffeneger
2014-2020
Code postal 68690
Code commune 68217
Démographie
Gentilé Mooschois
Population
municipale
1 721 hab. (2012)
Densité 113 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 51′ 38″ N 7° 03′ 03″ E / 47.8605555556, 7.0508333333347° 51′ 38″ Nord 7° 03′ 03″ Est / 47.8605555556, 7.05083333333
Altitude Min. 375 m – Max. 1 190 m
Superficie 15,25 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Moosch

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Moosch

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Moosch

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Moosch

Moosch est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située entre le chef-lieu de canton Saint-Amarin et le chef-lieu d'arrondissement Thann, dans la vallée de la Thur, la commune compte un peu moins de 2 000 habitants. Elle tire son nom d'un mot germanique Moos signifiant « marais ». L'altitude y est comprise entre 375 et 1 190 mètres, culminant au Rossberg.

Histoire[modifier | modifier le code]

Possession de l'abbaye de Murbach, le village fut rattaché au bailliage de Saint-Amarin puis érigé en commune après 1789. Annexé avec l'Alsace-Lorraine en 1871, il fut repris par l'armée française dès août 1914 et servit pendant toute la guerre de cantonnement aux troupes qui montaient à l'assaut du Vieil-Armand.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Moosch

Les armes de Moosch se blasonnent ainsi :
« D'azur à trois fleurs de populage d'or tigées et feuillées de sinople, le chef d'argent chargé du marteau de mineur et de la pointe de forage de sable, posés en sautoir. »[1]

Économie[modifier | modifier le code]

Les mines d'argent, de cuivre et de fer, exploitées depuis 1508, reprises en 1715 après l'interruption due à la guerre de Trente Ans, furent définitivement abandonnées en 1912. Aujourd'hui, l'économie principale est une manufacture de pansements. La commune compte cependant de nombreux résidents travaillant dans le bassin d'emploi de Mulhouse.

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • Orgues de 1863
  • Cimetière militaire 14-18, où est enterré le général Marcel Serret, tué le au Vieil-Armand.
  • Marche populaire en octobre.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours José Schruoffeneger DVG  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 1 721 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
675 705 914 1 152 1 170 1 444 1 540 1 573 1 735
1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895 1900
1 890 1 934 2 159 2 040 2 195 2 307 2 382 2 433 2 509
1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
2 427 2 284 2 264 2 186 2 194 2 145 1 857 1 895 1 981
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010 2012
2 016 1 953 1 897 1 906 1 912 1 818 1 785 1 738 1 721
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Augustin.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :