Lauw (Haut-Rhin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lauw.
Lauw
Le village et la Doller.
Le village et la Doller.
Blason de Lauw
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haut-Rhin
Arrondissement Thann-Guebwiller
Canton Masevaux
Intercommunalité C.C. de la Vallée de la Doller et du Soultzbach
Maire
Mandat
Émile Ehret
2014-2020
Code postal 68290
Code commune 68179
Démographie
Population
municipale
921 hab. (2014)
Densité 200 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 45′ 24″ nord, 7° 01′ 14″ est
Altitude Min. 370 m – Max. 720 m
Superficie 4,61 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Lauw

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Lauw

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lauw

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lauw

Lauw est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Son nom signifie « le pré », « die Au » (orthographié « Auw » en vieil alémanique) pouvant se traduire par « pré (ou prairie) humide ». Par la suite, l'article défini français s'est agglutiné au nom.
Le suffixe « -au » est très courant de part et d’autre du Rhin, notamment en plaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Masevaux est à 3 km, Thann à 13 km, Mulhouse à 29 km et Belfort à 21 km.

De plus, l'entrée de l'autoroute A36 est à 12 km.

Le territoire communal repose sur le bassin houiller stéphanien sous-vosgien[1].

C'est une des 188 communes[2] du Parc naturel régional des Ballons des Vosges.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Uss der Auw (1482), So in die Aw gath (1568), Auw (1576), In der Ouw/in der Auwen (1579), Aw (1581), Lauw (1793).
  • La lettre L forme la particule française la = La Auw, l'Auw[3]. En alsacien, Au désigne une prairie humide. Lauw peut donc être traduit littéralement par « la prairie humide »[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Lauw faisait partie de l’abbaye de Masevaux qui y détenait une scierie, jusqu'en 1839, date de la fondation d'une paroisse autonome[5].

Le curé Adam entreprit la construction d'une église en 1868, dédiée à saint Eloi et qui fut bénie en 1871. Propriété de la paroisse, en 1987, l’église est cédée à la Commune par le Conseil de Fabrique avec l’ensemble des biens paroissiaux[6].

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Lauw

Les armes de Lauw se blasonnent ainsi :
« D'or à la roue dentée de sable, le chef de sable chargée d'une enclume d'argent. »[7]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité 2014[modifier | modifier le code]

La mairie.

En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi[8] :

  • total des produits de fonctionnement : 489 000 €, soit 497 € par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 447 000 €, soit 454 € par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 1 453 000 €, soit 1 478 € par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 1 302 000 €, soit 1 324 € par habitant.
  • endettement : 1 235 000 €, soit 1 257 € par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 8,60 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 7,35 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 62,41 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 50,60 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 14,79 %.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Émile Ehret    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[10],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 921 habitants, en diminution de -5,73 % par rapport à 2009 (Haut-Rhin : 1,52 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
338 335 420 444 486 508 532 572 567
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
538 645 609 592 590 582 668 686 743
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
811 831 844 735 753 744 705 644 649
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
733 768 804 933 948 928 985 950 921
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Éloi[13] avec son clocher comtois et son orgue de 1893 de Martin Rinckenbach[14],[15].
  • Le rond-point de Lauw : La Naïade, Déesse de l’Eau[16],[17].
  • Monuments commémoratifs[18].
  • Grotte du Hohlenstein[19].
  • Le sentier au Fil de Lauw[20].
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Le curé Adam.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Édouard Thirria, Manuel à l'usage de l'habitant du département de la Haute-Saône, (lire en ligne), p. 184-185.
  2. Liste des 188 communes adhérentes au parc naturel régional des ballons des Vosges, 3e Charte 2012 - 2024
  3. Dictionnaire topographique du département du Haut-Rhin - Georges Stoffel (1868)
  4. Lieux dits dictionnaire étymologique et historique des noms et lieux en Alsace , Michel Paul Urban, Editions du rhin, 2003
  5. Lauw Hautes-Vosges d'Alsace
  6. L’église Saint Éloi
  7. Archives Départementales du Haut-Rhin
  8. Les comptes de la commune
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  13. « église paroissiale Saint-Eloi », notice no IA68003248, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. Neveu de Valentin Rinkenbach
  15. Inventaire de l'orgue
  16. L’eau de Lauw
  17. La Naïade, Déesse de l’Eau…
  18. Monument aux Morts, Stèle commém[orative du 4e R.T.M.
  19. Cavité souterraine naturelle : Grotte du Hohlenstein
  20. Le sentier au Fil de Lauw