Guewenheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Haut-Rhin
Cet article est une ébauche concernant une commune du Haut-Rhin.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Guewenheim
L'ancienne mairie.
L'ancienne mairie.
Blason de Guewenheim
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haut-Rhin
Arrondissement Thann-Guebwiller
Canton Masevaux
Intercommunalité C.C. de la Vallée de la Doller et du Soultzbach
Maire
Mandat
Jean-Luc Barberon
2014-2020
Code postal 68116
Code commune 68115
Démographie
Population
municipale
1 335 hab. (2014)
Densité 156 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 45′ 13″ nord, 7° 05′ 35″ est
Altitude Min. 309 m – Max. 420 m
Superficie 8,55 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Guewenheim

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Guewenheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Guewenheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Guewenheim

Guewenheim (en alsacien : Gaiwana) est une commune française de l'aire urbaine de Mulhouse située dans le département du Haut-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Masevaux et Thann sont à 8 km, Mulhouse à 24 km et Belfort à 30 km.

L'entrée de l'autoroute A36 est à 7 km.

Histoire[modifier | modifier le code]

Village cité en 823 dans la charte de Louis le Pieux[1] fils et successeur de Charlemagne. Sans préjuger de l'authenticité de ce document, les origines du village remonteraient ? au temps des Carolingiens[2].

La commune a été décorée le 17 mars 1922 de la croix de guerre 1914-1918[3]. En 1952 un monument est érigé à la mémoire des combattants du 1er régiment des volontaires de l'Yonne qui rappelle la libération du village

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Guewenheim

Les armes de Guewenheim se blasonnent ainsi :
« Écartelé, au 1er d'argent au lion de sable lampassé de gueules, au 2d de gueules au soc de charrue d'or en pal au coutre de même en bande les deux pointes se touchant en chef, au 3e de gueules aux deux bars adossés d'or, au 4e d'argent à la balance potencée de gueules, le balancier posé en barre. »[4]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ? 1989 Aloyse Levêque   Directeur d'école
1989 2001 Antoine Munch   Dirigeant d'entreprise
mars 2001 en cours Jean-Luc Barberon   Directeur
Les données manquantes sont à compléter.

Budget et fiscalité 2015[modifier | modifier le code]

En 2015, le budget de la commune était constitué ainsi[5] :

  • total des produits de fonctionnement : 98 000 €, soit 723 € par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 702 000 €, soit 518 € par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 577 000 €, soit 425 € par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 637 000 €, soit 470 € par habitant.
  • endettement : 85 000 €, soit 63 € par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 10,38 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 11,51 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 79,59 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 50,60 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 16,09 %.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 335 habitants, en augmentation de 6,29 % par rapport à 2009 (Haut-Rhin : 1,52 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
590 646 630 718 794 829 842 903 916
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
861 876 1 007 1 022 991 1 012 955 969 911
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
891 919 879 806 779 795 760 752 765
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
798 778 833 877 1 140 1 176 1 205 1 326 1 335
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006 [9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Maurice[10] et ses verrière de 1881[11] .
Orgue Stiehr-Callinet de 1833 (2 claviers, pédalier)[12],[13],[14],[15],[16].
Presbytère[17],[18].
  • Monuments commémoratifs[19].
  • Chapelle Notre-Dame des Bouleaux[20].
  • Calvaire[21].
  • Bornes[22],[23].
  • Ancienne forge de 1800.
  • Lavoir sur l'ancien canal usinier.

Tourisme et patrimoine ferroviaire[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Village », base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. La retenue d'eau de Michelbach
  3. Communes décorées de la Croix de guerre 1914-1918
  4. Archives Départementales du Haut-Rhin
  5. Les comptes de la commune
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. « Eglise paroissiale Saint-Maurice », base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. « Notice no IM68001485 », base Palissy, ministère français de la Culture Verrière
  12. « Notice no PM68000970 », base Palissy, ministère français de la Culture orgue de tribune : buffet d'orgue
  13. « Notice no PM68000969 », base Palissy, ministère français de la Culture orgue de tribune
  14. « Notice no IM68001497 », base Palissy, ministère français de la Culture Orgue
  15. Inventaire de l'orgue
  16. Le soutien de la Fondation du patrimoine à la restauration de l'orgue
  17. « Presbytère », base Mérimée, ministère français de la Culture
  18. « Presbytère », base Mérimée, ministère français de la Culture
  19. Monument aux Morts, Monument commémoratif, Plaque commémorative 1914-1918, Plaque commémorative
  20. « Chapelle Notre-Dame-des-Bouleaux », base Mérimée, ministère français de la Culture
  21. « Calvaire », base Mérimée, ministère français de la Culture
  22. « 1ère borne rue de l'Eglise », base Mérimée, ministère français de la Culture
  23. « 2e borne rue de l'Eglise », base Mérimée, ministère français de la Culture