Roderen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Rodern.
image illustrant une commune du Haut-Rhin
Cet article est une ébauche concernant une commune du Haut-Rhin.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Roderen
La mairie.
La mairie.
Blason de Roderen
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine
Département Haut-Rhin
Arrondissement Thann-Guebwiller
Canton Cernay
Intercommunalité C.C. de Thann-Cernay
Maire
Mandat
Christophe Kippelen
2014-2020
Code postal 68800
Code commune 68279
Démographie
Gentilé Roderenois
Population
municipale
897 hab. (2013)
Densité 125 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 46′ 51″ Nord 7° 05′ 34″ Est / 47.7808, 7.0928
Altitude Min. 327 m – Max. 514 m
Superficie 7,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Roderen

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Roderen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Roderen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Roderen
Liens
Site web http://www.roderen.fr/

Roderen (en alémanique Rodre) est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Ses habitants sont appelés les Roderenois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Roderen fait partie de l'arrondissement de Thann. Le village se trouve sur la route de Thann à Masevaux.

C'est une des 188 communes[1] du Parc naturel régional des Ballons des Vosges.

Géologie[modifier | modifier le code]

La commune est située sur le bassin houiller stéphanien sous-vosgien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Village mentionné pour la 1ère fois en 1090[2].

La commune a été décorée le 17 mars 1922 de la croix de guerre 1914-1918[3].

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Roderen

Les armes de Roderen se blasonnent ainsi :
« De sable au clocher d'argent accosté de deux étoiles à cinq rais d'or. »[4]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité 2014[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Laurent.

En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi[5] :

  • total des produits de fonctionnement : 432 000 €, soit 471 € par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 378 000 €, soit 412 € par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 264 000 €, soit 288 € par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 288 000 €, soit 314 € par habitant.
  • endettement : 208 000 €, soit 226 € par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 9,47 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 9,10 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 51,54 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Antoine Fabian    
mars 2014 en cours Christophe Kippelen    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 897 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
735 793 786 872 1 052 975 951 1 020 1 084
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
1 029 1 019 1 071 1 027 996 1 031 1 039 994 965
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
950 900 898 802 788 730 690 672 644
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2008 2010
657 644 682 769 817 863 860 876 895
2013 - - - - - - - -
897 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Albert Borrel, sous-lieutenant artilleur durant la Première Guerre mondiale, fut tué sur le ban de Roderen lors d'un combat aérien, le 19 janvier 1918[8].

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des 188 communes adhérentes au parc naturel régional des ballons des Vosges, 3ème Charte 2012 - 2024
  2. « Village », base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. Communes décorées de la Croix de guerre 1914-1918
  4. Archives Départementales du Haut-Rhin
  5. Les comptes de la commune
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2008, 2010, 2013.
  8. [PDF] « Albert Borrel : tragique vol de reconnaissance sur le front de Haute-Alsace. », sur http://www.roderen.fr (consulté le 20 janvier 2011)
  9. « Eglise paroissiale Saint-Laurent », base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Eglise paroissiale Saint-Laurent », base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. « Notice no PM68000324 », base Palissy, ministère français de la Culture cloche de 1383
  12. « Notice no IM68001454 », base Palissy, ministère français de la Culture Cloche dite de Saint-Jacques
  13. « Notice no IM68001453 », base Palissy, ministère français de la Culture Orgue de l'église paroissiale Saint-Laurent
  14. ,Inventaire de l'orgue de Jean-Frédéric Verschneider
  15. Monument aux Morts, Plaque commémorative du bataillon du Charollais, Plaque commémorative du 20e B.C.A. - D.A.R.R., Plaque commémorative du 2e escadron du 6e R.C.A., Plaque commémorative
  16. « Chapelle Notre-Dame-de-Lorette », base Mérimée, ministère français de la Culture
  17. inventaire fondamental établi en 1968 par Beyer Dominique et Kleinschmager Michelle et Meuschke Andrée et Rebours Eliane
  18. Paroisse St-Laurent
  19. « Ossuaire », base Mérimée, ministère français de la Culture
  20. « Croix de cimetière », base Mérimée, ministère français de la Culture