Bitschwiller-lès-Thann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thann (homonymie).
Bitschwiller-lès-Thann
La mairie.
La mairie.
Blason de Bitschwiller-lès-Thann
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haut-Rhin
Arrondissement Thann-Guebwiller
Canton Cernay
Intercommunalité C.C. de Thann-Cernay
Maire
Mandat
Jean-Marie Michel
2014-2020
Code postal 68620
Code commune 68040
Démographie
Gentilé Bitschwillerois(es)
Population
municipale
1 984 hab. (2014)
Densité 157 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 49′ 51″ nord, 7° 04′ 52″ est
Altitude Min. 344 m
Max. 1 183 m
Superficie 12,64 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Bitschwiller-lès-Thann

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Bitschwiller-lès-Thann

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bitschwiller-lès-Thann

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bitschwiller-lès-Thann

Bitschwiller-lès-Thann est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Limonite de Bitschwiller-lès-Thann (musée de minéralogie de Strasbourg).

Bitschwiller-lès-Thann, qu'il convient de distinguer de Bischwiller, localité du Bas-Rhin, est une commune de la vallée de la Thur, entre Willer-sur-Thur et Thann. Les montagnes qui l'entourent sont boisées : à l'est, sur la rive gauche de la Thur : le Grumbachkopf (674 m), l'Erzenbachkopf (791 m), le Becherkopf (922 m).

À l'ouest s'élève le Thanner Hubel (1 180 m), dont la partie sommitale est constituée d'un pâturage d'altitude avec marcairie et ferme-auberge. La route Joffre franchit un col sur les flancs du Thanner Hubel, le col du Hundsruck (748 m) permet de rejoindre Masevaux dans la vallée de la Doller.

C'est une des 188 communes[1] du parc naturel régional des Ballons des Vosges.

Géologie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal repose sur le bassin houiller stéphanien sous-vosgien[2], du charbon est extrait vers 1809[3]. À Bitschwiller, au XVIIIe siècle, « le fourneau ne roulait que six mois par an faute de charbon de bois »[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune a été décorée de la croix de guerre 1914-1918 le 17 mars 1922[5].

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Bitschwiller-lès-Thann

Les armes de Bitschwiller-lès-Thann se blasonnent ainsi :
« De gueules à la lune d'or soutenant à dextre un pic de mineur posé en barre, la pointe à senestre tournée vers le bas, à senestre une roue dentée, le tout d'argent. »[6]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Église Saint-Alphonse-de-Liguori.

Budget et fiscalité 2014[modifier | modifier le code]

En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi[7] :

  • total des produits de fonctionnement : 1 553 000 , soit 753 par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 1 574 000 , soit 763 par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 243 000 , soit 118 par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 449 000 , soit 218 par habitant ;
  • endettement : 1 000 000 , soit 528 par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 7,62 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 12,63 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 91,96 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Pierre Walter   Fonctionnaire territorial
mars 2014 en cours Jean-Marie Michel    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Ses habitants sont appelés les Bitschwillerois et les Bitschwilleroises[8].


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[10],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 984 habitants, en diminution de -4,29 % par rapport à 2009 (Haut-Rhin : 1,52 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 700 795 854 1 096 1 610 2 645 2 776 2 903 2 948
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
3 379 3 215 2 830 2 840 2 571 2 218 2 164 2 191 2 141
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 355 2 312 2 316 2 068 2 034 2 019 1 918 1 752 1 889
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
2 229 2 169 2 117 1 922 2 052 2 123 2 131 2 028 1 984
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale Saint-Alphonse-de-Liguori[13] et son orgue[14],[15].
  • Monuments commémoratifs[16],[17].
  • Chapelle Saint-Nicolas[18].
  • Maison d'industriel dite villa[19].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des 188 communes adhérentes au parc naturel régional des ballons des Vosges, 3e Charte 2012 - 2024
  2. Édouard Thirria, Manuel à l'usage de l'habitant du département de la Haute-Saône, (lire en ligne), p. 184-185.
  3. Conseil des mines, Journal des mines: ou recueil de mémoires sur l'exploitation des mines et sur les sciences et les arts qui s'y rapportent, vol. 26, Bossange et Masson, (lire en ligne), p. 233-238.
  4. Le fer au XVIIIe siècle, l'exploitation du fer jusqu'à la révolution
  5. Communes décorées de la Croix de guerre 1914-1918
  6. Archives Départementales du Haut-Rhin
  7. Les comptes de la commune
  8. habitants.fr, « Haut-Rhin > Bitschwiller-lès-Thann (68620) » (consulté le 10 juillet 2010)
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  13. Notice no IA00024288, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. Notice no IM68001524, base Palissy, ministère français de la Culture Orgue de l'église paroissiale
  15. Inventaire de l'orgue
  16. Monument aux Morts 1914-1918 et Carré militaire au cimetière communal, Monument aux Morts tous conflits
  17. Monument aux morts
  18. « Chapelle Saint-Nicolas », notice no IA00024289, base Mérimée, ministère français de la Culture
  19. « Maison construite vers 1840 par l'industriel Bouche, possédant la filature voisine. », notice no IA00024290, base Mérimée, ministère français de la Culture