Aller au contenu

Bitschwiller-lès-Thann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bitschwiller-lès-Thann
Bitschwiller-lès-Thann
La mairie.
Blason de Bitschwiller-lès-Thann
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Haut-Rhin
Arrondissement Thann-Guebwiller
Intercommunalité Communauté de communes de Thann-Cernay
Maire
Mandat
Pascal Ferrari
2020-2026
Code postal 68620
Code commune 68040
Démographie
Gentilé Bitschwillerois(es)
Population
municipale
1 998 hab. (2021 en augmentation de 0,86 % par rapport à 2015)
Densité 158 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 49′ 51″ nord, 7° 04′ 52″ est
Altitude Min. 344 m
Max. 1 183 m
Superficie 12,64 km2
Type Petite ville
Unité urbaine Thann-Cernay
(banlieue)
Aire d'attraction Mulhouse
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Cernay
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Bitschwiller-lès-Thann
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Bitschwiller-lès-Thann
Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin
Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
Bitschwiller-lès-Thann
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
Bitschwiller-lès-Thann

Bitschwiller-lès-Thann [bitʃvilɛʁ lɛ tan] Écouter est une commune française située dans l'aire d'attraction de Mulhouse et faisant partie de la collectivité européenne d'Alsace (circonscription administrative du Haut-Rhin), en région Grand Est. Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Géographie

[modifier | modifier le code]
Limonite de Bitschwiller-lès-Thann (musée de minéralogie de Strasbourg).

Bitschwiller-lès-Thann, qu'il convient de distinguer de Bischwiller, localité du Bas-Rhin, est une commune de la vallée de la Thur, à l'aval de Willer-sur-Thur et à 3 km de Thann. Les montagnes qui l'entourent sont boisées : à l'est, sur la rive gauche de la Thur : le Grumbachkopf (674 m), l'Erzenbachkopf (791 m), le Becherkopf (922 m).

À l'ouest s'élève le Thanner Hubel (1 180 m), dont la partie sommitale est constituée d'un pâturage d'altitude avec marcairie et ferme-auberge. La route Joffre franchit un col sur les flancs du Thanner Hubel, le col du Hundsruck (748 m) permet de rejoindre Masevaux dans la vallée de la Doller.

C'est une des 188 communes[1] du parc naturel régional des Ballons des Vosges.

Communes limitrophes de Bitschwiller-lès-Thann
Willer-sur-Thur Uffholtz
Bitschwiller-lès-Thann Steinbach
Bourbach-le-Haut Rammersmatt Thann

Le territoire communal repose sur le bassin houiller stéphanien sous-vosgien[2], du charbon est extrait vers 1809[3]. À Bitschwiller, au XVIIIe siècle, « le fourneau ne roulait que six mois par an faute de charbon de bois »[4].

Hydrographie

[modifier | modifier le code]

Réseau hydrographique

[modifier | modifier le code]

La commune est dans le bassin versant du Rhin au sein du bassin Rhin-Meuse. Elle est drainée par la Thur, le Kerlen[5], le ruisseau Allenburnrunz[6], le ruisseau Busen[7], le ruisseau Erzenbach[8] et le ruisseau Steinkloetzrunz[9],[10],[Carte 1].

La Thur, d'une longueur de 53 km, prend sa source dans la commune de Wildenstein et se jette dans l'Ill à Ensisheim, après avoir traversé 20 communes[11]. Les caractéristiques hydrologiques de la Thur sont données par la station hydrologique située sur la commune de Willer-sur-Thur. Le débit moyen mensuel est de 5,12 m3/s[Note 1]. Le débit moyen journalier maximum est de 112 m3/s, atteint lors de la crue du . Le débit instantané maximal est quant à lui de 137 m3/s, atteint le même jour[12].

Carte en couleur présentant le réseau hydrographique de la commune
Réseau hydrographique de Bitschwiller-lès-Thann[Note 2].

Un plan d'eau complète le réseau hydrographique : l'étang du Kerlenbach (0,4 ha)[Carte 1],[13].

Gestion et qualité des eaux

[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est couvert par le schéma d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) « Thur ». Ce document de planification concerne le bassin versant de la Thur. Ce territoire s'étend sur 544 km2. Le périmètre a été arrêté le 4 mars 1996 et le SAGE proprement dit a été approuvé le . La structure porteuse de l'élaboration et de la mise en œuvre est la Direction départementale de l'agriculture et de la forêt du Haut-Rhin[14].

La qualité des cours d’eau peut être consultée sur un site dédié géré par les agences de l’eau et l’Agence française pour la biodiversité[Carte 2].

En 2010, le climat de la commune est de type climat de montagne, selon une étude du Centre national de la recherche scientifique s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[15]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat semi-continental et est dans la région climatique Vosges, caractérisée par une pluviométrie très élevée (1 500 à 2 000 mm/an) en toutes saisons et un hiver rude (moins de °C)[16].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 9,2 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 16,5 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 1 307 mm, avec 12,2 jours de précipitations en janvier et 10,3 jours en juillet[15]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique installée sur la commune est de 10,0 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 1 309,4 mm. La température maximale relevée sur cette station est de 38,9 °C, atteinte le ; la température minimale est de −19,5 °C, atteinte le [Note 3],[17],[18].

Statistiques 1991-2020 et records BITS.-LES-THANN (68) - alt : 395m, lat : 47°49'27"N, lon : 7°04'08"E
Records établis sur la période du 01-01-1987 au 30-11-2021
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −1,6 −1,7 0,4 3,2 7,2 10,3 12 11,7 8,5 5,6 1,8 −0,7 4,7
Température moyenne (°C) 1,6 2,4 5,9 9,5 13,5 17 18,8 18,5 14,6 10,5 5,4 2,3 10
Température maximale moyenne (°C) 4,8 6,6 11,3 15,8 19,8 23,6 25,6 25,3 20,8 15,4 9 5,4 15,3
Record de froid (°C)
date du record
−19,5
12.01.1987
−18
06.02.12
−18,1
01.03.05
−7,1
11.04.03
−2,2
05.05.11
0,3
03.06.06
3,2
03.07.11
1,5
30.08.1998
−1
29.09.02
−6,2
25.10.03
−13,7
30.11.10
−19,4
20.12.09
−19,5
1987
Record de chaleur (°C)
date du record
16,4
10.01.1991
20,8
25.02.21
26,6
31.03.21
29,8
30.04.05
33,5
25.05.09
36,9
30.06.19
38,2
24.07.19
38,9
07.08.15
33,2
15.09.20
29
07.10.09
22,7
02.11.20
20,5
16.12.1989
38,9
2015
Précipitations (mm) 149,8 121,1 110,9 78,1 97,8 91,2 88,8 89,4 82,4 115,2 113,4 171,3 1 309,4
Source : « Fiche 68040001 », sur donneespubliques.meteofrance.fr, edité le : 06/01/2024 dans l'état de la base
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
4,8
−1,6
149,8
 
 
 
6,6
−1,7
121,1
 
 
 
11,3
0,4
110,9
 
 
 
15,8
3,2
78,1
 
 
 
19,8
7,2
97,8
 
 
 
23,6
10,3
91,2
 
 
 
25,6
12
88,8
 
 
 
25,3
11,7
89,4
 
 
 
20,8
8,5
82,4
 
 
 
15,4
5,6
115,2
 
 
 
9
1,8
113,4
 
 
 
5,4
−0,7
171,3
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Les paramètres climatiques de la commune ont été estimés pour le milieu du siècle (2041-2070) selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre à partir des nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020[19]. Ils sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[20].

Au , Bitschwiller-lès-Thann est catégorisée petite ville, selon la nouvelle grille communale de densité à sept niveaux définie par l'Insee en 2022[21]. Elle appartient à l'unité urbaine de Thann-Cernay[Note 4], une agglomération intra-départementale regroupant neuf communes, dont elle est une commune de la banlieue[Note 5],[22],[23]. Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Mulhouse, dont elle est une commune de la couronne[Note 6],[23]. Cette aire, qui regroupe 132 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[24],[25].

Occupation des sols

[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (82,5 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (82,5 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (80,7 %), zones agricoles hétérogènes (7,8 %), zones urbanisées (5,7 %), prairies (2,5 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (1,8 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (1,4 %)[26]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 3].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

La commune a été décorée de la croix de guerre 1914-1918 le [27].

Héraldique

[modifier | modifier le code]


Blason de Bitschwiller-lès-Thann

Les armes de Bitschwiller-lès-Thann se blasonnent ainsi :
« De gueules à la lune d'or soutenant à dextre un pic de mineur posé en barre, la pointe à senestre tournée vers le bas, à senestre une roue dentée, le tout d'argent. »[28]

Politique et administration

[modifier | modifier le code]
Église Saint-Alphonse-de-Liguori.

Budget et fiscalité 2014

[modifier | modifier le code]

En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi[29] :

  • total des produits de fonctionnement : 1 553 000 , soit 753  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 1 574 000 , soit 763  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 243 000 , soit 118  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 449 000 , soit 218  par habitant ;
  • endettement : 1 000 000 , soit 528  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 7,62 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 12,63 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 91,96 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Liste des maires

[modifier | modifier le code]
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1926 1935 Aimé Blosser    
1935 1945 Edouard Schneider    
1945 1971 André Eugène Ehlinger    
1971 1977 Adrien Hentz    
1977 1983 Pierre Weiss    
1983 mars 1995 Roger Lutriger    
mars 1995 mars 2001 Roger Zerringer    
mars 2001 mars 2014 Pierre Walter   Fonctionnaire territorial
mars 2014 mai 2020 Jean-Marie Michel    
mai 2020 En cours Pascal Ferrari[30]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie

[modifier | modifier le code]

Ses habitants sont appelés les Bitschwillerois et les Bitschwilleroises[31].


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[32]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[33].

En 2021, la commune comptait 1 998 habitants[Note 7], en augmentation de 0,86 % par rapport à 2015 (Haut-Rhin : +0,59 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 7007958541 0961 6102 6452 7762 9032 948
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
3 3793 2152 8302 8402 5712 2182 1642 1912 141
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 3552 3122 3162 0682 0342 0191 9181 7521 889
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
2 2292 1692 1171 9222 0522 1232 1312 1492 028
2015 2020 2021 - - - - - -
1 9812 0021 998------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[34] puis Insee à partir de 2006[35].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments

[modifier | modifier le code]
  • Église paroissiale Saint-Alphonse-de-Liguori[36] et son orgue[37],[38].
  • Monuments commémoratifs[39],[40].
  • Chapelle Saint-Nicolas[41].
  • Maison d'industriel dite villa[42].

Personnalités liées à la commune

[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

[modifier | modifier le code]
  • Gilles Sifferlen et docteur Garcin (en collaboration avec), « Livre III Bitschwiller-Willer-Moorsch - Première partie : Bitschwiller », dans La Vallée de Saint-Amarin, notes historiques et descriptives, t. I, Strasbourg, F. X. Leroux & Cie libraires-éditeurs, , 2e éd. (lire en ligne), p. 213-255
  • François Bernard, Une famille d'industriels en Alsace au XIXe siècle : les Stehelin à Bitschwiller-lès-Thann, 1782-1873, Université de Strasbourg II, 1990, 170 p. (mémoire de maîtrise d'Histoire contemporaine)
  • Jean-Paul Blatz, Le clergé paroissial de Bitschwiller-lès-Thann : paroisse Saint-Alphonse de Liguori, gardien du couvent des franciscains (XIIIe siècle), Blatz, s. l., 2005

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Les moyennes interannuelles (écoulements mensuels) ont été calculées le 21/05/2024 à 02:05 TU à partir des 690 QmM (débits moyens mensuels) les plus valides du 01/06/1966 au 01/04/2024.
  2. Les ruisseaux intermittents sont représentés en traits pointillés.
  3. Les records sont établis sur la période du au .
  4. Une unité urbaine est, en France, une commune ou un ensemble de communes présentant une zone de bâti continu (pas de coupure de plus de 200 mètres entre deux constructions) et comptant au moins 2 000 habitants. Une commune doit avoir plus de la moitié de sa population dans cette zone bâtie.
  5. Dans une agglomération multicommunale, une commune est dite de banlieue lorsqu'elle n'est pas ville-centre, à savoir que sa population est inférieure à 50 % de la population de l’agglomération ou de la commune la plus peuplée. L'unité urbaine de Thann-Cernay comprend deux villes-centres (Cernay et Thann) et sept communes de banlieue.
  6. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  7. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.
  1. a et b « Réseau hydrographique de Bitschwiller-lès-Thann » sur Géoportail (consulté le 14 juin 2024).
  2. « Qualité des eaux de rivière et de baignade. », sur qualite-riviere.lesagencesdeleau.fr/ (consulté le )
  3. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références

[modifier | modifier le code]
  1. Liste des 188 communes adhérentes au parc naturel régional des ballons des Vosges, 3e Charte 2012 - 2024
  2. Édouard Thirria, Manuel à l'usage de l'habitant du département de la Haute-Saône, (lire en ligne), p. 184-185.
  3. Conseil des mines, Journal des mines : ou recueil de mémoires sur l'exploitation des mines et sur les sciences et les arts qui s'y rapportent, vol. 26, Bossange et Masson, (lire en ligne), p. 233-238.
  4. Le fer au XVIIIe siècle, l'exploitation du fer jusqu'à la révolution
  5. Sandre, « le Kerlen »
  6. Sandre, « le ruisseau Allenburnrunz »
  7. Sandre, « le ruisseau Busen »
  8. Sandre, « le ruisseau Erzenbach »
  9. Sandre, « le ruisseau Steinkloetzrunz »
  10. « Fiche communale de Bitschwiller-lès-Thann », sur le système d'information pour la gestion des eaux souterraines Rhin-Meuse (consulté le )
  11. Sandre, « la Thur »
  12. « Station hydrométrique La Thur à Willer-sur-Thur », sur l'Hydroportail, Ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires, (consulté le )
  13. « Le millésime 2022 de la BD TOPAGE® métropole est disponible », sur eaufrance.fr (consulté le ).
  14. « SAGE Thur », sur https://www.gesteau.fr/ (consulté le )
  15. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  16. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  17. « Station Météo-France « Bits.-lès-Thann » - fiche climatologique - période 1991-2020. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  18. « Station Météo-France « Bits.-lès-Thann » - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  19. « Les nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020. », sur drias-climat.fr (consulté le ).
  20. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.com, (consulté le ).
  21. « La grille communale de densité », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  22. « Unité urbaine 2020 de Thann-Cernay », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  23. a et b Insee, « Métadonnées de la commune de Bitschwiller-lès-Thann ».
  24. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Mulhouse », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  25. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  26. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  27. Communes décorées de la Croix de guerre 1914-1918
  28. Archives Départementales du Haut-Rhin
  29. Les comptes de la commune
  30. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  31. habitants.fr, « Haut-Rhin > Bitschwiller-lès-Thann (68620) » (consulté le ).
  32. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  33. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  34. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  35. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  36. Notice no IA00024288, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  37. Notice no IM68001524, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture Orgue de l'église paroissiale
  38. Inventaire de l'orgue
  39. Monument aux Morts 1914-1918 et Carré militaire au cimetière communal, Monument aux Morts tous conflits
  40. Monument aux morts
  41. « Chapelle Saint-Nicolas », notice no IA00024289, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  42. « Maison construite vers 1840 par l'industriel Bouche, possédant la filature voisine. », notice no IA00024290, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.