Wildenstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wildenstein (homonymie).
Wildenstein
Église Saint-Pierre et Saint-Paul.
Église Saint-Pierre et Saint-Paul.
Blason de Wildenstein
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine
Département Haut-Rhin
Arrondissement Thann-Guebwiller
Canton Cernay
Intercommunalité C.C. de la Vallée de Saint-Amarin
Maire
Mandat
Jean-Jacques Gewiss
2014-2020
Code postal 68820
Code commune 68370
Démographie
Population
municipale
188 hab. (2013)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 58′ 41″ Nord, 6° 57′ 41″ Est
Altitude Min. 547 m – Max. 1 303 m
Superficie 9,86 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Wildenstein

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Wildenstein

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Wildenstein

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Wildenstein

Wildenstein est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Ses habitants sont appelés les Wildensteinois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Wildenstein est le village le plus élevé de la vallée de la Thur. Les habitations s'agglutinent le long de la rue principale, enserrées par les pentes abruptes de l'Altenberg à l'ouest (1 197 m) et du Batteriekopf à l'est (1 311 m). Un tronçon de la route des Crêtes empiète sur le territoire communal sans qu'il y ait un accès direct depuis le centre. Le col de Bramont (956 m) permet de rejoindre la cité vosgienne de La Bresse.

Malgré sa dénomination, le lac de Wildenstein n'est pas à Wildenstein mais se situe sur le territoire de la commune de Kruth et sur une petite partie de la commune de Fellering.

La Réserve naturelle nationale du Massif du Grand Ventron et la Réserve naturelle régionale des Hautes-chaumes du Rothenbach se situent en partie sur le ban communal.

C'est une des 188 communes[1] du Parc naturel régional des Ballons des Vosges.

Histoire[modifier | modifier le code]

Construit en 1312 par Peter von Bollwiller le château de Wildenstein se dresse sur le territoire de Kruth et a donné son nom à un hameau, développé autour d'une verrerie fondée par l'abbaye de Murbach[2].

Le village de Wildenstein fut créé de toutes pièces en 1699 par des maîtres-verriers sollicités par l'abbé de Murbach pour exploiter la forêt de ce fond de vallée. Ces verriers bâtirent leur four et leurs cabanes en bois, gagnant des terres cultivables par l'abattage intensif des arbres[3].

Le hameau se nommait au XVIIIe siècle die Glasshütte hinter Wiltenstein (la verrerie derrière Wildenstein), Wildenstein désignant alors le nom du rocher sis à l'ouest de Kruth sur lequel se dressait les ruines du château éponyme[4].

Sous l'Ancien Régime, Wildenstein, tout comme Kruth et Fellering, dépendait de la paroise catholique d'Oderen. De la Révolution à 1836, avant de disposer de son propre lieu de culte, Wildenstein dépendait de la paroisse catholique de Kruth. Aujourd'hui le village dépend de la paroisse Thur[5].

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Wildenstein

Les armes de Wildenstein se blasonnent ainsi :
« Parti, au premier de sinople au verre à boire sur pied d'argent, avec décors gravés de sable, au second d'argent au lévrier rampant de sable lampassé de gueules colleté et bouclé d'or, enté en pointe d'azur au pal d'or chargé de trois chevrons renversés de gueules. »[6]

Le verre à boire évoque la verrerie, le lévrier est celui de l'abbaye de Murbach et l’eau est aux armes des Bollwiller.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité 2014[modifier | modifier le code]

Mairie et Poste.

En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi[7],[8] :

  • total des produits de fonctionnement : 248 000 €, soit 1 257 € par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 173 000 €, soit 878 € par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 233 000 €, soit 1 183 € par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 143 000 €, soit 726 € par habitant.
  • endettement : 45 000 €, soit 229 € par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 10,78 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 20,07 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 39,99 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • otisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1983 2008 Geneviève Foltzer   Mère au foyer
mars 2008 en cours Jean-Jacques Gewiss    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 188 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
435 442 496 518 519 607 690 724 682
1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895 1900
691 698 611 598 533 477 473 422 456
1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
481 443 371 314 340 296 306 295 293
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2008 2010 2013
241 168 205 189 211 197 195 191 188
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2004[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Lac de Wildenstein.
Bornes frontière suite à la guerre franco-allemande de 1870-71.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Associations[modifier | modifier le code]

Plusieurs associations sont actives à Wildenstein[24] :

  • Depuis 1999, une association d'histoire a été créée, l'AAVW (l'Association des Amis des Verriers de Wildenstein), pour étudier le passé verrier du village ; elle édite aussi une revue trimestrielle (S'Glaserblättle) no ISSN 1621-0026[25].
  • Le Club d'Animation.
  • L'Association Sportive.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des 188 communes adhérentes au parc naturel régional des ballons des Vosges, 3e Charte 2012 - 2024
  2. Wildenstein à travers son histoire, ses activités et ses créateurs
  3. Origine, histoire et dynamique des Hautes-Chaumes du massif vosgien. Déterminismes environnementaux et actions de l’Homme, Stéphanie Goepp : 2.6.7.2. Les menaces qui pèsent sur la forêt]
  4. Wildenstein, un peu d'histoire
  5. Paroisse Thur
  6. Archives Départementales du Haut-Rhin
  7. Les comptes de la commune
  8. Budget municipal de Wildenstein
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2008, 2010, 2013.
  11. Randonnées autour de Wildenstein
  12. Cascade d'Heidenbad
  13. Les cascades du Hédenbad et du Bockloch
  14. « église paroissiale Saint-Pierre, Saint-Paul », base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. Inventaire de l'orgue de Joseph Callinet, 1832
  16. « Notice no IM68005687 », base Palissy, ministère français de la Culture orgue (grand orgue)
  17. Orgue de l'église paroissiale Saint-Nicolas
  18. château de Wildenstein
  19. L'histoire du château
  20. « école, mairie », base Mérimée, ministère français de la Culture
  21. Le monument aux morts
  22. Monument aux Morts sur le côté de l'église, Plaque commémorative 1914-1918 dans l'église
  23. Chapelle Saint-Bernard
  24. Vivre à Wildenstein
  25. Association des Amis des Verriers de Wildenstein, sur le site du Centre de Recherches sur l'Histoire des Familles