Schweighouse-Thann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Schweighouse-Thann
Schweighouse-Thann
Vue de Schweighouse-Thann.
Blason de Schweighouse-Thann
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Haut-Rhin
Arrondissement Thann-Guebwiller
Intercommunalité Communauté de communes de Thann-Cernay
Maire
Mandat
Bruno Lehmann
2020-2026
Code postal 68520
Code commune 68302
Démographie
Gentilé Schweighousiens(ennes)
Population
municipale
759 hab. (2018 en augmentation de 2,15 % par rapport à 2013)
Densité 70 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 45′ 12″ nord, 7° 10′ 18″ est
Altitude Min. 271 m
Max. 329 m
Superficie 10,78 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Mulhouse
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Cernay
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Schweighouse-Thann
Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin
Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Schweighouse-Thann
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Schweighouse-Thann
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Schweighouse-Thann

Schweighouse-Thann (autrefois appelé Schweighouse-près-Thann) est une commune française de l'aire urbaine de Mulhouse située dans la circonscription administrative du Haut-Rhin et, depuis le , dans le territoire de la Collectivité européenne d'Alsace, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe à une dizaine de kilomètres avant l'entrée de la vallée de Thann.

Communes limitrophes de Schweighouse-Thann
Cernay
Aspach-le-Bas Schweighouse-Thann Reiningue
Burnhaupt-le-Haut Burnhaupt-le-Bas Heimsbrunn

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Schweighouse-Thann est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Mulhouse, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 132 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[4],[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Suuecose (1251), Scweichusen (1271), Suueighausen & Schweichusen (1333), Suecouse (1413), Schweighausen (1580), Schveighausen (1793), Schweighausen (1801).

Le nom peut être décomposé en deux termes allemands : « Schweige », à savoir « bétail » et « Haus », à savoir « maison, demeure ».
En moyen haut-allemand, le pluriel en est « Husen » tandis que, en allemand contemporain, cela donne plutôt « Hausen ». On retrouve les différentes formes en Alsace, en plus des formes ayant résulté des différents processus de francisation : « House » ou « Hause ».
Orthographié « Schweighouse » ou « Schweighausen », le nom du village peut se traduire par « maisons au bétail » (au pluriel).
Le village a un homonyme dans le Bas-Rhin : Schweighouse-sur-Moder.

Histoire[modifier | modifier le code]

Schweighouse a appartenu successivement aux comtes d'Eguisheim (XIe et XIIe siècles), famille à l'origine du couvent d'Oelenberg, et aux comtes de Ferrette à partir de 1144.

En 1271 le Comte de Ferrette vendit son comté à l'évêque de Bâle. La cour colongère de Schweighouse, appelée « curtis Schweighusen », est nommément citée dans l'acte de vente.

En 1324 Jeanne de Ferrette, fille du dernier comte de Ferrette, épouse un Habsbourg, l'archiduc d'Autriche. C'est ainsi que Schweighouse passa aux Habsbourg qui firent administrer leurs nouvelles terres depuis Ensisheim.

En 1397 l'archiduc Léopold d'Autriche inféoda le village à un noble, Cunemann Hack de Schweighausen. C'est à cette date qu'un château de Schweighouse est cité pour la première fois. Il fut incendié par les Confédérés suisses en 1468.

Ce n'est que vers 1470 que fut construit le château de type «Wasserburg» (=château entouré d'eau) près du ruisseau Baerenbach.

Le village fut maintes fois attaqué et détruit : par les Anglais en 1376, par les Armagnacs en 1445, par les Suisses en 1468.

Ces ravages successifs eurent raison des deux villages limitrophes à savoir Hausen qui se trouvait près de la Doller, entre Schweighouse et Reiningue, incendié par les Suisses en 1468 et dont plus de la moitié du ban revint à Frédéric de Schweighouse, et Ernwiller, situé à l'ouest de Schweighouse sur la colline entre Aspach-le-bas et le Pont d'Aspach, dont le ban fut partagé entre Schweighouse et Aspach-le-bas. Ces villages faisaient partie du même fief que Schweighouse.

Lorsque la famille Hack de Schweighouse s'éteignit en 1572, l'archiduc Ferdinand transféra le fief aux Waldner de Freundstein et cela jusqu'à la Révolution française en 1789.

Les XVIe et XVIIe siècles furent ponctués de pillages, de passages de troupes vers les champs de bataille de l'Ochsenfeld et du Nonnenbruch, de famines, de pestes, au point qu'après la Guerre de Trente ans, en 1652, le village ne comptait plus que 103 habitants.

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Schweighouse-Thann

Les armes de Schweighouse-Thann se blasonnent ainsi :
« D'argent à l'étoile à cinq rais de sinople posée en abime entourée de deux branches de laurier de même, les tiges passées en sautoir et nouées d'or en pointe. »[6]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Georges Imhoff    
mars 2014 En cours Bruno Lehmann    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Le gentilé est : Schweighousois[7].


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[9].

En 2018, la commune comptait 759 habitants[Note 3], en augmentation de 2,15 % par rapport à 2013 (Haut-Rhin : +0,82 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
534520525582732744713735712
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
700693713665615607561574558
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
566572542368420458470404432
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
457509601601658683720712778
2018 - - - - - - - -
759--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La toponymie alsacienne, Jean SCHWEITZER, éditions Jean-Paul GISSEROT, 2001, 123 pages

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 3 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  4. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Mulhouse », sur insee.fr (consulté le 3 avril 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  6. Archives Départementales du Haut-Rhin
  7. habitants.fr, « Haut-Rhin > Schweighouse-Thann (68520) » (consulté le 10 juillet 2010).
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.