Confolens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Confolens
Vue de Confolens depuis Sainte-Catherine.
Vue de Confolens depuis Sainte-Catherine.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente
(sous-préfecture)
Arrondissement Confolens
(chef-lieu)
Canton Charente-Vienne
(bureau centralisateur)
Intercommunalité Communauté de communes du Confolentais
(siège)
Maire
Mandat
Jean-Noël Dupré
2016-2020
Code postal 16500
Code commune 16106
Démographie
Gentilé Confolentais
Population
municipale
2 728 hab. (2014)
Densité 115 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 00′ 52″ nord, 0° 40′ 24″ est
Altitude Min. 122 m – Max. 222 m
Superficie 23,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente

Voir sur la carte administrative de la Charente
City locator 14.svg
Confolens

Géolocalisation sur la carte : Charente

Voir sur la carte topographique de la Charente
City locator 14.svg
Confolens

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Confolens

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Confolens
Liens
Site web mairie-confolens.fr

Confolens (prononcer [kɔ̃fɔlɑ̃]) (en occitan : Cofolens) est une commune du Sud-Ouest de la France située dans le département de la Charente en région Nouvelle-Aquitaine. Elle a été créée le avec le statut de commune nouvelle à la suite de la fusion de l'ancienne commune de Confolens et de sa voisine Saint-Germain-de-Confolens ; les deux communes fusionnées devenant communes déléguées.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les informations relatives à la géographie de cette commune sont la fusion des informations des deux communes fusionnées.

Communes limitrophes de Confolens
Lessac Brillac
Hiesse Confolens Esse
Ansac-sur-Vienne Saint-Maurice-des-Lions

Toponymie[modifier | modifier le code]

Toponyme[modifier | modifier le code]

Les formes anciennes sont Confolentis en 1025-1028[1], Confluento (non daté)[2].

Confolens est située au confluent de la Vienne et du Goire. Cette situation est à l'origine de son nom, du latin confluens[3], comme de nombreux autres lieux en France (Couflens, Couffoulens, Conflent, Conflans, etc.)[4].

Dialecte[modifier | modifier le code]

La commune est dans la partie occitane de la Charente qui en occupe le tiers oriental, et le dialecte est limousin[5]. En occitan, elle se nomme Confolent[6] ou Confolens[Note 1].

Articles connexes : Langues de la Charente et Charente occitane.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les informations relatives à l'histoire de cette commune sont la fusion des informations des deux communes fusionnées.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2016 en cours Jean-Noël Dupré    

Jusqu'aux prochaines élections municipales de 2020, le conseil municipal de la nouvelle commune est constitué de tous les conseillers municipaux issus des conseils des anciennes communes.

Regroupement de 2016[modifier | modifier le code]

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Confolens (commune déléguée)
(siège)
16106 CC du Confolentais 18,96 2 637 (2013) 139
Saint-Germain-de-Confolens 16322 CC du Confolentais 4,67 84 (2013) 18

Le , à la suite de l'arrêté préfectoral du , la commune de Confolens a fusionné avec la commune voisine de Saint-Germain-de-Confolens, devenant ainsi une commune nouvelle[7].

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Dans son palmarès 2016, le Conseil national de villes et villages fleuris de France a attribué une fleur à la commune au Concours des villes et villages fleuris[8].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants sont les Confolentais[9].


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 2014. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2017[11],[Note 2].

En 2014, la commune comptait 2 728 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
2014
2 728
Population municipale [13].
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999 puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Les informations relatives au patrimoine de cette commune sont celles des deux communes fusionnées. Depuis 1958, chaque année, au mois d'août, le festival international de danses et de musiques folkloriques de Confolens attire des milliers de touristes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Prononcer [kufuˈlens] ou localement [kufuˈleⁿ].
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Chroniques d'Adhémar, p.173 in Société archéologique et historique de la Charente, Mémoires, (lire en ligne), p. 89
  2. Henri Beauchet-Filleau, Pouillé historique du diocèse de Poitiers, t. III, Niort, Clouzot, , 574 p. (lire en ligne), p. 22.
  3. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 1, Formations préceltiques, celtiques, romanes, Librairie Droz, , 708 p. (ISBN 2-60002-883-8), p. 298
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Librairie Guénégaud, (1re éd. 1963), 738 p. (ISBN 2-85023-076-6), p. 207.
  5. Jean-Hippolyte Michon, Statistique monumentale de la Charente, Paris, Derache (réimprimé en 1980 par Bruno Sépulchre, Paris), , 334 p. (lire en ligne), p. 55
  6. (oc) Jean Urroz, « Les noms des communes en Charente occitane », (consulté le 12 juillet 2014)
  7. Préfecture de la Charente, « Recueil des actes administratifs » [PDF], (consulté le 20 novembre 2015).
  8. Site des villes et villages fleuris, consulté le 24 décembre 2016.
  9. Site habitants.fr, « Les gentilés de Charente », (consulté le 14 juillet 2014)
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2009 .
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années [ 2012]