Communauté d'universités et établissements d'Aquitaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Communauté d'universités et établissements d'Aquitaine
Logo de la communauté d'universités et établissements d'Aquitaine
Logo de la communauté d'universités et établissements d'Aquitaine
Informations
Fondation (PRES)
(statut actuel)
Type Communauté d'universités et établissements (EPSCP)
Dotation 34 000 (2016)[1]
Localisation
Ville Bordeaux
Pays Drapeau de la France France
Direction
Président Vincent Hoffmann-Martinot
Divers
Site web http://www.cue-aquitaine.fr/

La communauté d’universités et établissements d’Aquitaine est le principal regroupement d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche de la région Nouvelle-Aquitaine.

Historique[modifier | modifier le code]

1997 : Pole universitaire de Bordeaux[modifier | modifier le code]

Le pôle universitaire de Bordeaux (statut de groupement d'intérêt public) est créé en 1997.

2007 : PRES Université de Bordeaux[modifier | modifier le code]

Logo du PRES Université de Bordeaux.

La loi de programme pour la recherche de 2006 permet aux établissements de se regrouper sous la forme d’un pôle de recherche et d'enseignement supérieur (PRES). Ainsi l’université de Bordeaux (statut d’établissement public de coopération scientifique) est créé en 2007. Il regroupe les quatre universités bordelaises, l’école nationale supérieure d'électronique, informatique et radiocommunications de Bordeaux, l’école nationale supérieure de chimie et de physique de Bordeaux, l’institut d'études politiques de Bordeaux et l’école nationale d'ingénieurs des travaux agricoles de Bordeaux[2].

En 2009, l’institut polytechnique de Bordeaux nouvellement créé (fusion de l’école nationale supérieure de chimie et de physique de Bordeaux, de l’école nationale supérieure d'électronique, informatique et radiocommunications de Bordeaux et de quatre autres écoles universitaires) devient membre du PRES[3]. Une fondation universitaire est également créée.

Le PRES remporte des appels nationaux à financements comme le Plan campus en 2008[4],[5] et les initiatives d'excellence (« Grand Emprunt » ou « Investissements d’avenir ») en 2011[6],[7].

Une fondation universitaire est créée en décembre 2009 au sein du PRES. Elle est présidée par Jean-René Fourtou puis par Christophe Blanchard-Dignac[8],[9].

L’idée de fusionner les établissements est évoquée à partir de 2008[10]. Néanmoins l’université Bordeaux-III (lettres, langues, sciences humaines)[11] puis les deux instituts se retirent du projet[12].

2015 : Communauté d'universités et établissements d'Aquitaine[modifier | modifier le code]

Le siège de la communauté d’universités et établissements d’Aquitaine est situé au 166, cours de l’Argonne à Bordeaux.
Logo en 2015

La loi relative à l'enseignement supérieur et à la recherche de 2013 supprime les PRES et instaure les communautés d’universités et établissements (ComUE). Au même moment, l’université de Bordeaux est recréée par la fusion de Bordeaux-I (Sciences et technologies), Bordeaux-II (Santé, sciences de l’homme, sport et œnologie) et Bordeaux-IV (Droit, sciences politiques, sciences économiques, sciences sociales, sciences de gestion et management). L’opération Campus, le portage des programmes d’investissement d’avenir, la coordination des services offerts aux étudiants et de la politique documentaire seront désormais assurés par l’université de Bordeaux[13]. La fondation, qui héberge l’institut hospitalo-universitaire LIRYC devient, en juillet 2014, une fondation de coopération scientifique autonome[14],[15].

Le PRES devient la communauté d’universités et établissements d’Aquitaine (statut d’établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel), dont les statuts entrent en vigueur le [13],[16].

En 2016, avec la création de la région Nouvelle-Aquitaine, son président Alain Rousset souhaite que les universités de la Rochelle, Poitiers et Limoges intègrent la ComUE Aquitaine[17]. L'université de La Rochelle prépare ainsi son rattachement à la ComUE d'Aquitaine[18] mais Poitiers et Limoges restent pour l'heure dans leur ComUE.

Membres[modifier | modifier le code]

Les membres fondateurs de la communauté d’universités et établissements d’Aquitaine sont[16] :

Les partenaires sont[19] :

Actions menées[modifier | modifier le code]

La communauté assure les missions suivantes :

  • piloter la stratégie numérique à l’échelle de la région Aquitaine, 
  • coordonner l'offre de formation et la stratégie de recherche et de transfert de ses membres à l'échelle de la région Aquitaine, 
  • organiser la coordination territoriale des établissements d'enseignement supérieur membres et partenaires à l'échelle de la région Aquitaine, 
  • élaborer avec le réseau des œuvres universitaires et scolaires un projet d'amélioration de la qualité de la vie étudiante et de promotion sociale sur le territoire, en associant l'ensemble des établissements partenaires, 
  • porter le volet commun du contrat pluriannuel conclu avec la ministre chargée de l’enseignement supérieur sur la base du projet partagé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Répartition des moyens 2016 aux opérateurs de l'enseignement supérieur du programme 150 – DGESIP B2-2, CNESER du 17 décembre 2015, en euros », sur letudiant.fr [PDF].
  2. Décret du 21 mars 2007
  3. Décret no 2009-329 du 25 mars 2009 créant l'Institut polytechnique de Bordeaux
  4. Fabienne Guimont, « Opération Campus : le PRES de Bordeaux joue gagnant », sur www.letudiant.fr/educpros,
  5. « Opération Campus : 475 millions d’euros promis au projet bordelais », sur www.letudiant.fr/educpros,
  6. Camille Stromboni et Sophie Blitman, « Grand emprunt : Bordeaux, Strasbourg et PSL, premiers lauréats de l'IDEX », sur www.letudiant.fr/educpros,
  7. « Idex : Les dotations des cinq lauréats de la seconde vague », sur www.letudiant.fr/educpros,
  8. Colette Goinere, « Fondation de l’Université de Bordeaux : Jean René Fourtou en VRP de luxe », sur www.letudiant.fr/educpros,
  9. Bruno Béziat, « La fac bordelaise soutenue par le privé », sur www.sudouest.fr,
  10. Colette Goinere, « Pierre Singaravelou (président de l'université Bordeaux 3 et du PRES) : «Nous devons laisser de côté nos ego» », sur www.educpros.fr,
  11. Camille Stromboni, « Patrice Brun, président de l'université Bordeaux 3 : "En cas de fusion, le risque pour notre université de SHS est plus que grand, il est mécanique" », sur www.letudiant.fr/educpros,
  12. Frédéric Dessort, « Nouvelle université de Bordeaux : le projet de fusion contrarié », sur www.letudiant.fr/educpros,
  13. a et b Décret no 2013-805 du 3 septembre 2013 portant création de l’Université de Bordeaux
  14. « Statuts de la Fondation Bordeaux Université », sur www.fondation.univ-bordeaux.fr
  15. Décret du 24 juillet 2014 portant approbation des statuts de la fondation de coopération scientifique « Fondation Bordeaux Université »
  16. a et b Décret du 11 mars 2015
  17. Baptiste Bize, « La nouvelle Aquitaine veut rassembler ses universités », sur www.lanouvellerepublique.fr,
  18. Nouvelle-Aquitaine : les dossiers de rentrée d'Alain Rousset, article de Mikaël Lozano, La Tribune, 14 septembre 2016
  19. « Membres », sur www.cue-aquitaine.fr (consulté le 25 février 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Textes réglementaires[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]