Sciences de gestion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les sciences de gestion (ou "sciences du management" ; anciennement connue aussi comme "administration des affaires" ou "sciences commerciales") sont une discipline des sciences sociales principalement issues de l'économie (dérivées de / à la croisée entre économie politique et économie d'entreprise) ainsi qu'inspirées d'autres disciplines telles que la sociologie et la psychologie.

Les sciences de gestion se subdivisent en plusieurs disciplines :

  • Finance (d'entreprise et de marché)
  • Comptabilité
  • Stratégie
  • Théorie des Organisations
  • Comportement Organisationnel et gestion des ressources humaines
  • Logistique, transport(s) et gestion de la production ("Supply Chain Management")
  • Marketing
  • Systèmes d'information
  • Analyse et sciences des données ("Data Science")
  • Science de la Décision
  • RSE

Les sciences de gestion ont pour objet d’éclairer l’action conduite de façon collective par des groupes humains organisés : entreprises, associations, administrations, etc. »[1].

Enseignement en Sciences de Gestion[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

En France, les sciences de gestion sont représentées au CNU (Conseil National des Universités) dans le groupe 2 (Economie et Gestion), Section 6 ("Sciences de Gestion"[2]).

Agrégation[modifier | modifier le code]

Un concours national d'agrégation du secondaire pour le recrutement des enseignants du secondaire leur sont dédiés, l'agrégation d'Economie-Gestion.

Doctorat[modifier | modifier le code]

Le recrutement des professeurs-chercheurs de l'enseignement supérieur à l'Université ou dans les Grandes Ecoles requiert généralement l'obtention d'un doctorat ou d'un Ph.D. anglo-saxon.

Les universités françaises regroupant les Instituts d'Administration des Entreprises (IAE) privilégient le modèle du doctorat préparés au sein des écoles doctorales. Comme pour les autres disciplines, le doctorat en sciences de gestion se prépare après l'obtention d'un diplôme de master (de préférence à orientation « recherche ») sur une durée minimum du trois ans. L'Université Paris-Dauphine, au statut de Grand Établissement, offre également un programme doctoral en sciences de gestion[3]. De plus, l'université Paris 2 Panthéon-Assas dispense aussi d'excellentes formations en sciences de gestion, allant de la licence jusqu'au doctorat, notamment au sein de la maison de la gestion située rue Guy de la Brosse à Paris (5ème arr.).

Certaines grandes écoles d'ingénieurs offrent ce type de formation, par exemple, l'École Polytechnique au sein du Centre de Recherche en Gestion (CRG)[4] ou de l'École des Mines[5].

Les grandes écoles de management tendent à aligner leur formation sur le modèle du Ph.D. anglo-saxon. En général, le Ph.D. se prépare en 4 ou 5 ans, les premières années étant composées de cours dans les disciplines fondamentales issues de branches de l'économie, de la sociologie et de la psychologie, de cours de spécialité (finance, stratégie, marketing...), ainsi que de formations aux méthodes de recherche (statistiques, analyse qualitative, épistémologie, etc.). Les principaux programmes Ph.D. généralistes en Sciences de Gestion (ou Management) en France sont ceux de INSEAD[6], HEC[7], ESSEC[8], EMLYON[9], ESCP[10], GEM[11] ou encore d'autres écoles de management.

Plus récemment a été proposé le programme de DBA (Doctorate in Business Administration) qui est une formation doctorale similaire au Ph.D. mais dont la finalité de la recherche est davantage orientée vers son application pratique. L'Université Paris-Dauphine propose par exemple un tel programme qu'elle nomme Executive Doctorate in Business Administration[12].

Recherche en Sciences de Gestion[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

En France, la recherche en sciences de gestion est relativement récente puisqu'elle se développe surtout à partir des années 1970 après la création de la FNEGE (Fondation nationale pour l’enseignement de la gestion des entreprises) en 1968 et la création de la Revue Française de Gestion en 1975. Le système de la recherche en sciences de gestion est dual puisqu'il met en concurrence les Universités et, surtout depuis les années 1990[13], des Grandes Ecoles de management (INSEAD, HEC, ESSEC, EMLYON, EDHEC, ESCP...) ou d'ingénieurs (Ecole Polytechnique, Ecole des Mines...).

La recherche en sciences de gestion est une activité prise en compte pour établir les classements des Business Schools en France ou à l'International. L'un des principaux classements, celui du périodique anglais le Financial Times prend en compte une liste restreinte des 50 plus grandes revues internationales de recherche en management[14].

Aux États-Unis[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, la recherche en sciences de gestion s'est développée dès le début des années 1920-1930 à travers des disciplines comme la théorie des organisations, la psychologie industrielle ou encore l'économie des organisations. Dès les années 1890, Taylor et d'autres ingénieurs ont travaillé à "scientifiser" la pratique de la gestion des organisations pour créer ce que l'on appellera le "scientific management". Il faudra toutefois attendre les années 1950-1960 pour la recherche en gestion soit réformés afin d'apporter à cette activité le statut de discipline académique scientifique. Pour cela, le Fondation Ford et la Fondation Carnegie commandent une étude sur l'état de la recherche dans les Business Schools américaines afin d'y apporter une réforme, ce qui débouche sur la publication du rapport Gordon et Howell (1959)[15] et le rapport Pierson (1959)[16].

La recherche en gestion aux États-Unis est largement produite au sein des Business Schools, elles-mêmes rattachées aux Universités. Ce rapprochement avec les Universités renforcent la pluridisciplinarité de la recherche en gestion qui n'hésite pas à s'appuyer sur les sciences sociales "mères" à savoir l'économie, la sociologie et la psychologie, mais également sur la philosophie, l'histoire, les sciences de la communication, etc.

Classement des "Business Schools" en recherche dans le monde entre 2011 et 2015[modifier | modifier le code]

Le classement est établi par l'Université de Dallas "Top 100 Business School Research Ranking"[1].

Top 20 mondial entre 2011 et 2015

Rank University Articles Score Country
1 University of Pennsylvania (The Wharton School) 327 170.82 USA
2 Harvard University (Harvard Business School) 255 123.99 USA
3 Massachusetts Institute of Technology (Sloan School of Management) 232 110.51 USA
4 New York University (Leonard N. Stern School of Business) 246 108.04 USA
5 University of Texas at Austin (McCombs School of Business) 221 100.20 USA
6 University of Michigan at Ann Arbor (Ross School of Business) 210 100.07 USA
7 INSEAD 208 99.22 FRANCE
8 University of Toronto (Joseph L. Rotman School of Management) 197 98.96 Canada
9 Columbia University (Graduate School of Business) 215 98.21 USA
10 University of North Carolina at Chapel Hill (Kenan-Flagler Business School) 188 98.10 USA
11 University of Southern California (Marshall School of Business) 183 96.15 USA
12 University of Texas at Dallas (Naveen Jindal School of Management) 198 93.17 USA
13 Northwestern University (Kellogg School of Management) 184 88.24 USA
14 University of Chicago (Booth School of Business) 185 87.88 USA
15 University of Minnesota at Twin Cities (Carlson School of Management) 199 87.33 USA
16 Stanford University (Graduate School of Business) 182 86.35 USA
17 University of Maryland at College Park (Robert H. Smith School of Business) 188 85.64 USA
18 Duke University (The Fuqua School of Business) 186 83.74 USA
19 Pennsylvania State University at University Park (Smeal College of Business) 166 78.43 USA
20 Ohio State University (Fisher College of Business) 167 73.63 USA

Chercheurs notables actuels et anciens en sciences de gestion (liste non exhaustive)[modifier | modifier le code]

Finance[modifier | modifier le code]

Stratégie[modifier | modifier le code]

Théories des Organisations[modifier | modifier le code]

Marketing[modifier | modifier le code]

Comportement Organisationnel & Leadership[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Albert David, Armand Hatchuel et Romain Laufer (coordonné par), Les nouvelles fondations des sciences de gestion, Paris, Presses des Mines, coll. « Économie et gestion », , 266 p. (lire en ligne)
  • Christophe Bouteiller et al., Points de vue sur les sciences de gestion, Éditions L'Harmattan, , 303 p. (lire en ligne)
  • Luc Marco, « L’agrégation de sciences de gestion (1976-2005) », Revue d'histoire des sciences humaines, vol. 1, no 14,‎ , p. 173-198 (lire en ligne)
  • Henri Savall et Véronique Zardet, Recherche en sciences de gestion : approche qualimétrique. Observer l'objet complexe, Economica, 2004, 432p

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fnege, « Lettre de la Fnege no 378 », sur http://www.fnege.org, janvier-février 2012 (consulté le 1er mai 2014).
  2. « Présentation - Portail », sur www.cpcnu.fr (consulté le 8 novembre 2016)
  3. « Présentation | École Doctorale de Dauphine - Université Paris-Dauphine », sur www.edd.dauphine.fr (consulté le 8 novembre 2016).
  4. DCOM, « Faire une thèse au CRG | Centre de Recherche en Gestion », sur portail.polytechnique.edu (consulté le 8 novembre 2016)
  5. « MINES PARISTECH - Suivre un doctorat en École d'ingénieurs - », sur www.mines-paristech.fr (consulté le 8 novembre 2016).
  6. « PhD Programme | INSEAD », INSEAD,‎ (lire en ligne).
  7. HEC, « Doctorat », sur HEC Paris (consulté le 8 novembre 2016).
  8. « PhD Program - PhD - ESSEC Business School », sur www.essec.edu (consulté le 8 novembre 2016)
  9. EMLYON, « Programme PhD à l'ecole de commerce européenne - EMLYON Business School », sur em-lyon.com (consulté le 8 novembre 2016)
  10. « PhD - Programme Doctoral - ESCP Europe », sur www.escpeurope.eu (consulté le 8 novembre 2016)
  11. « PhD in Business Administration », Grenoble Ecole de Management,‎ (lire en ligne)
  12. « Executive Doctorate in Business Administration - Université Paris-Dauphine », sur www.edba.dauphine.fr (consulté le 8 novembre 2016)
  13. (en) Mangematin V. et Belkhouja M., « From the editors : a note on the evolution of French management scholarship 1994-2014 », M@n@gement, vol. 18, no 3,‎ , p. 194-204
  14. « 50 Journals used in FT Research Rank », sur Financial Times (consulté le 8 novembre 2016)
  15. (en) R. A. Gordon & J.E. Howell, Higher Education for Business, New York, Columbia University Press,
  16. (en) F. C. Pierson, The Education of American Businessmen, New York, McGraw-Hill,

Articles connexes[modifier | modifier le code]