Grégory Turpin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Turpin.
Grégory Turpin
Description de cette image, également commentée ci-après

Grégory Turpin en concert à Paris.

Informations générales
Naissance (37 ans)
Drapeau de la France Saint-Girons
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Genre musical Chanson française, pop, pop rock
Années actives Depuis 1999
Labels

Première Partie (2009-2014)

Credo, Decca Records France, Universal
Site officiel gregoryturpin.com

Grégory Turpin est un chanteur français de musique pop né le à Saint-Girons en Ariège[1],[2]. C'est lui qui à travers quatre albums (Testament en 2007, Attache-moi en 2010, Mes racines en 2014 et Changer de vie en 2016) développe le courant pop-spi en France[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Grégory Turpin est né dans une famille ariégeoise en 1980, ses deux parents sont alors commerçants[1]. Il commence la musique à l'âge de douze ans en prenant des cours de guitare[1]. À l'âge de 15 ans, il découvre la foi ce qui le pousse après un long cheminement à entrer au Carmel de Montpellier en septembre 1998[1]. Il y reste un an complet, mais doit s'éloigner de la vie monastique à la suite d'ennuis de santé. Pour gagner sa vie, il commence à se produire dans des bars de Toulouse et obtient rapidement un grand succès dans le monde de la nuit de cette ville[1],[2],[4].

Durant un an environ, Grégory s'éloigne de sa religion, il commence à consommer de la drogue, et fait 3 tentatives de suicide. Il se retrouve dans un hôpital psychiatrique après la troisième. Puis, il décide de changer de vie et de retrouver le Seigneur.[réf. nécessaire][5]

Grégory Turpin met depuis 2005 son talent artistique au service des autres. Plusieurs initiatives naitront en collaboration avec la jeunesse dans de nombreuses villes de France, dont la plus notable est certainement la création d’une comédie musicale à Châlons-en-Champagne en 2007. Cette comédie musicale « Un Lys dans les épines », fait travailler ensemble 70 jeunes de tous horizons afin de raconter en musique l’histoire de la Basilique Notre-Dame de l'Épine. Elle sera vue par 3 000 personnes[6].

Parallèlement, il participe à deux albums collectifs en compagnie de Sœur Laetitia, puis compose son premier album « Testament » qui parait en 2007[1]. À partir de 2008, Grégory Turpin s’installe à Paris pour se rapprocher du milieu artistique et toucher un public plus large. Il compose alors son deuxième album solo « Attache-moi » qui aura un large retentissement dans le milieu de la musique chrétienne[7]. Grégory Turpin revient sur son passé dans un livre intitulé Clair Obscur[8] publié en 2012. Il y témoigne à la fois de sa conversion, de son passage au Carmel, de son addiction à la drogue et de la manière dont il s'en est sorti.

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Grégory Turpin ne dissocie pas sa carrière musicale de son engagement spirituel mais il ne se définit pas comme un chanteur confessionnel. Son premier album « Testament », paru en 2007, est sa première occasion de déployer son univers pop-rock sophistiqué qui met en valeur les paroles riches en mysticisme de Sœur Marie du Saint Esprit[2]. Il se risque à écrire les textes de certaines de ses chansons pour l’album suivant « Attache-moi » (2009) qui livre un regard décalé sur la société contemporaine et ses névroses[2]. En 2011, il enregistre un duo avec Nourith qu’il connaît depuis les années de la comédie musicale Les Dix Commandements. Ce single, intitulé « Yerushalayim » et chanté en hébreu, célèbre la proximité entre les religions juives et chrétienne et appelle à la paix en Terre-Sainte[9].

En 2012, Grégory Turpin est à l'origine, avec Roberto Ciurleo, d'un projet inspiré des plus beaux poèmes de Sainte Thérèse de Lisieux[10]. Il collabore avec Grégoire qui compose les titres de l'album. Grégory Turpin enregistre toutes les maquettes et va les présenter à TF1 Musique. L'album Thérèse, vivre d'amour est sorti le 22 avril 2013. Grégory Turpin y interprète trois titres dont "Ma seule paix" en duo avec Natasha St-Pier et "A mes petits frères" avec des chœurs chantés par les Petits Chanteurs à la Croix de bois[11]. L'album est certifié disque de platine (plus de 100 000 albums vendus) dès sa sortie[12]. En juillet 2014, il signe chez Universal et sort un premier album de Noël intitulé "Mes Racines" en décembre 2014. Il y reprend les plus beaux chants chrétiens d'hier et d'aujourd'hui (Chants de Noël, gospel, ...). Il s'est produit sur la mythique scène de l'Olympia le 6 juin 2015. Cela faisait plus de 50 ans qu'un artiste chrétien n'y avait pas chanté. Il participe aussi au spectacle musical Malkah (créé par Éric Libault), joué au Palais des Congrès de Paris les 10 et 11 janvier, les 24 et 25 mai 2015 et le 21 mai 2017.

En 2016, il collabore avec Philippe Uminski pour la réalisation de l'album Changer de vie qui sort le 3 juin. Ce disque réunit onze chansons inédites dont trois composées par Grégoire. L'album connaît un grand succès avec 5624 exemplaires vendus la première semaine selon les chiffres d'Universal, ce qui aurait dû correspondre à la 8e position dans le Top10. Pourtant, dans le classement officiel du SNEP, qui fait référence, il n'apparaît qu'à la 113e place. L'écart s'explique par le fait que le SNEP ne prend pas en considération les réseaux de diffusion chrétiens comme La Procure ou Bayard. Le chanteur, avec le soutien d'Universal, a pressé le SNEP de corriger l'anomalie[13],[14].

Parallèlement à cette activité, il mettra en musique et chantera lors de mariages de nombreuses célébrités[15],[16].

Engagement caritatif[modifier | modifier le code]

Grégory Turpin chante au cours de sa carrière pour de nombreuses causes comme l'association Ti'toine parrainée par Nathalie Marquay[17],[16] ou encore l'association Action Muco[18]. En 2009, il soutient l'ONG Casa do menor[19] créée par le Père Renato Chiera, qui éduque et prend soin des enfants des rues au Brésil[20]. En février 2013, il invite Grégoire et Natasha St-Pier à se produire avec lui lors du gala du Fonds de Dotation Sœur Marguerite dont il est le parrain.

En mars 2015, il part en Irak, dans le cadre de l'association Fraternité en Irak[21], qui lui organise une tournée de cinq concerts pour les réfugiés irakiens, victimes de Daesh, il y retourne en décembre pour les fêtes de Noël[22],[23],[24].

Il parraine depuis septembre 2015[25] la nouvelle plateforme de financement participatif projets-rosalie.com[26] lancée par le Fonds de dotation Rosalie Rendu, pour financer des projets portés par les Filles de la charité de Saint Vincent de Paul en faveur des pauvres, partout à travers le monde.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Album Petite Thérèse, Witness production
  • 2007 : Album En toute intimité, AVM diffusion
  • 2007 : Album Testament (1er album solo)
  • 2009 : Album Attache-moi, Label Première Partie (2e album solo)
  • 2013 : Album Thérèse, Vivre d'amour, TF1 Music (3 titres)
  • 2014 : Album Mes racines (3e album, 14 titres)
  • 2016 : Album Changer de vie

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Journal "La vie" du 25 mars 2010. Article : Transmission Page 45
  2. a, b, c et d (fr) « Journal Famille chrétienne n°1672 du 30 janvier 2010 », sur www.famillechretienne.fr. (consulté le 18 juin 2010)
  3. (fr) « Journal Direct Soir du lundi 9 novembre 2009, article "Dieu lui a donné la foi". » (consulté le 18 juin 2010)
  4. Journal Le Pèlerin no 6652 du 27 mai 2010
  5. MsFadhal, « Grégory Turpin chez Sophie Davant dans "L'Histoire continue" », (consulté le 16 novembre 2016)
  6. Journal "L'union" Article : Mariages de stars : Grégory Turpin donne le « la » Publié le mardi 26 juin 2007
  7. Pierre Benoît, Les chrétiens et les musiques actuelles (pages 126-128), Éditions des Béatitudes
  8. a et b Grégory Turpin, Clair Obscur, itinéraire d'un artiste en quête d'absolu, Éditions Premières Partie, novembre 2012
  9. (fr) « Journal FirstPost du 11 mars 2012 », sur www.fistpost.com
  10. (fr) « Site de RTL, publié le 22/04/2013 à 11h07 »
  11. (fr) « Site de France 3 Basse Normandie, publié le 22/04/2013 à 19h29 »
  12. Pure Charts, 15 mai 2013
  13. « Pourquoi le chanteur chrétien Grégory Turpin, malgré de très bonnes ventes, ne pouvait pas entrer au Top 50 (jusqu'à présent) », sur Atlantico, .
  14. Judikael Hirel, « Ventes de disques : les vrais chiffres du Top album », (consulté le 29 août 2016)
  15. (fr) « Journal "L'union" Article : Mariages de stars : Grégory Turpin donne le « la » Publié le mardi 26 juin 2007 », sur www.lunion.presse.fr (consulté le 18 juin 2010)
  16. a et b (fr) « Journal "L'union" Article : Grégory Turpin : le « chouchou des people » en concert Publié le 4 novembre 2007 », sur www.lunion.presse.fr (consulté le 22 juin 2010)
  17. Journal de 13h de TF1 du 23 novembre 2007
  18. (fr) « Journal "DNA" Article : Deux concerts de Grégory Turpin au Badhus Publié le 30 mai 2008 », sur www.dna.fr (consulté le 22 juin 2010)
  19. Casa do menor
  20. Journal "La Croix" du lundi 7 décembre 2009
  21. Association Fraternité en Irak
  22. Le Point, « "Les chrétiens réfugiés d'Irak n'ont rien, et ils le donnent" », (consulté le 29 août 2016)
  23. « Gregory Turpin raconte son voyage auprès des chrétiens d’Irak », sur ouest-france.fr (consulté le 29 août 2016)
  24. « Soirée exceptionnelle - Noël à Kirkouk, pour ne pas oublier », sur rcf.fr (consulté le 29 août 2016)
  25. « Les Filles de la charité se mettent au crowdfunding », sur www.projets-rosalie.com, (consulté le 20 avril 2016)
  26. www.projets-rosalie.com
  27. (fr) « Site de l'éditeur Michel Lafon »