Basilique mineure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article principal : Basilique (christianisme).
La Sagrada Família, basilique mineure depuis 2010.

Une basilique mineure (en latin : Basilica minor) est un titre donné à certaines églises catholiques.

Selon le droit canon, aucune église catholique ne peut être honorée avec le titre de « basilique » sans décision du Saint-Siège. Néanmoins, le terme de basilique mineure a émergé pour décrire des églises dont l'architecture était particulière. Au XVIIIe siècle, le terme a pris un sens canonique, sans rapport avec le style architectural pour les distinguer des basiliques majeures qui sont situées uniquement à Rome et au Vatican.

Privilèges attachés au titre de basilique mineure[modifier | modifier le code]

Le titre insigne de basilique mineure confère à l'église tous les droits, privilèges, prérogatives, honneurs et prééminences attachés à ce titre. Ainsi, les fidèles faisant une visite de piété dans la basilique et y participant à un rite sacré ou y récitant au moins l'oraison dominicale ou le symbole de la foi peuvent, aux conditions habituelles (confession, communion et prière aux intentions du Souverain Pontife) gagner une indulgence plénière. La basilique possède comme emblèmes le tintinnabule et l'ombrellino à moitié ouvert. Le signe pontifical, c'est-à-dire les clés en sautoir, peut figurer sur les bannières, le mobilier et le sceau de la basilique. Le « recteur » de la basilique a le droit, dans l'exercice de sa charge, d'user de sa soutane ou de son vêtement de famille religieuse et de son surplis, de la mosette de couleur noire, avec galons, boutonnières et boutons de couleur rouge[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Claude Tarrin, Les basiliques aujourd'hui: l'histoire, le titre, l'honneur, Letouzey & Ané,‎ 1998, p. 68