Carol Lynley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carol Lynley
Description de cette image, également commentée ci-après
Carol Lynley dans The Maltese Bippy (en) (1969).
Nom de naissance Carol Ann Jones
Naissance
New York (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 77 ans)
Pacific Palisades (Los Angeles, États-Unis)
Profession Actrice
Films notables El Perdido
Le Cardinal
Bunny Lake a disparu
L'Aventure du Poséidon
Le Chat et le Canari

Carol Lynley est une actrice américaine née le à New York (États-Unis) et morte le à Pacific Palisades (Los Angeles, États-Unis)[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carol Lynley dans le rôle de Jean Harlow dans le film Harlow (1965).
2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Avant ses premiers pas au cinéma pour le film de Disney Lueur dans la forêt (1958), le numéro du 22 avril 1957 de Life consacre cinq pages à la comédienne alors âgée de 15 ans[3].

Les débuts sont rapides pour cette jeune fille blonde aux yeux bleus avec Robert Aldrich dans El Perdido ou Otto Preminger dans Le Cardinal. Elle incarne Alison McKenzie dans Les lauriers sont coupés ou la célèbre blonde platine dans Harlow.
Bunny Lake a disparu (d'Otto Preminger) reste sa meilleure création.
Elle fut pressentie pour être l'héroïne de Bonnie and Clyde (rôle finalement dévolu à Faye Dunaway). Parmi d'autres acteurs, L'Aventure du Poséidon est son dernier film important. Ensuite, elle enchaîne une série de films B (souvent d'horreur) et a été la guest-star de nombreux téléfilms et séries télévisées (entre autres l'épisode des Envahisseurs : « Les défenseurs »). Et elle a également joué dans plusieurs épisodes de L'Île fantastique.

En 1960, elle epouse le publiciste Michael Selsman. Ils ont eu une fille, Jill Selsman, devenue réalisatrice de films en court métrage et leur mariage se termine par un divorce en 1964.

L'année suivante, elle pose nue pour le numéro de mars 1965 de Playboy (mais non comme playmate) , dans un article intitulé « Carol Lynley Grows Up » (pages 108-115).

Elle meurt le 3 septembre 2019, âgée de 77 ans, d'une attaque cardiaque à son domicile californien de Pacific Palisades [4],[5].

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Cinéma
Télévision

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]