Théâtre Paris-Villette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Théâtre Paris-Villette
Description de l'image P1080901 Paris XIX theatre Paris-Villette rwk.JPG.
Type Salle de spectacles
Théâtre
Lieu Parc de la Villette, Paris XIXe, Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 53′ 23″ nord, 2° 23′ 27″ est
Inauguration 1986
Capacité 211

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Théâtre Paris-Villette

Géolocalisation sur la carte : 19e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 19e arrondissement de Paris)
Théâtre Paris-Villette

Le théâtre Paris-Villette est un théâtre créé en 1986, dans le parc de la Villette, à Paris (19e arr.) .

Historique[modifier | modifier le code]

Fondé en 1986, le théâtre Paris-Villette est un théâtre d’arrondissement subventionné par la Mairie de Paris et implanté dans l'ancien Pavillon de la Bourse aux cuirs du Parc de la Villette. Il remplace le théâtre Présent, créé en 1972 alors que les abattoirs de la Villette fonctionnent encore.

Il a pour mission de promouvoir la création contemporaine. Parallèlement à la programmation, le Paris-Villette développe un travail de proximité dans le quartier du 19e arrondissement afin de favoriser la relation entre artistes et publics. Comédiens ou metteurs en scène dirigent tout au long de l’année des ateliers de jeu, d’écriture, de lecture avec des jeunes, des individuels ou des associations.

À partir de 2006, le Paris-Villette initie un nouveau projet artistique qui a vu le jour : « X-réseau ». Considérant le réseau internet comme un nouvel espace à conquérir pour les arts vivants, comme une nouvelle scène, une autre salle de théâtre, qui appelle à des écritures dramatiques spécifiques, « X-réseau » réunit des créateurs, des chercheurs et des penseurs qui ensemble dessinent cet espace sur le web et y convoquent tous les publics.

En septembre 2010, faute d'investissement de la ville, le directeur du théâtre décide de ne proposer qu'une demi-saison à partir de janvier 2011[1]. Le 27 septembre 2012, la conseillère[Qui ?] de Bertrand Delanoë annonce au personnel technique, administratif et artistique la suppression de toute subvention de la ville et la fermeture immédiate du théâtre. Un comité de spectateurs pour le soutien au théâtre Paris-Villette se constitue le 6 octobre[2]. Avec les salariés, les artistes programmés, il adresse à la Mairie de Paris ses exigences.

Plusieurs élus de la Ville de Paris s'opposent à la décision de la mairie et déposent une requête avec le Front de gauche. Plusieurs personnalités du monde du spectacle défendent le TPV : Claire Lasne, Joël Pommerat, Peter Brook, Stéphane Braunschweig, Alain Françon, Luc Bondy, Jean-Pierre Vincent, Vincent Baudrier, Hortense Archambault, Olivier Py, Stanislas Nordey écrivent à plusieurs reprises dans la presse pour défendre le TPV[3],[4],[5]. La Mairie de Paris et le ministère de la Culture reçoivent les équipes du TPV sans donner suite à leurs revendications. Bruno Julliard, maire adjoint à la culture de Paris défend dans la presse la position de la ville[6]. Le comité décide alors de lancer un appel : « Nous sommes les habitants du théâtre Paris-Villette »[7]. Le conflit se prolonge par une journée de veille le 24 novembre 2012 pendant laquelle se déroule un débat sur les « canards boiteux ». Le théâtre ferme néanmoins le 15 décembre 2012 et un appel à projets est lancé, tourné vers la création contemporaine.

Le 9 juillet 2013, la mairie annonce la nomination de Valérie Dassonville et Adrien de Van à la tête de la nouvelle structure[8].

Direction[modifier | modifier le code]

  • Patrick Gufflet

Informations pratiques[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :