Tombe les filles et tais-toi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un film <adj> image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un film américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Tombe les filles et tais-toi
Titre original Play It Again, Sam
Réalisation Herbert Ross
Scénario Woody Allen
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie
Film d'amour
Sortie 1972

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Tombe les filles et tais-toi (titre original : Play It Again, Sam) est un film américain réalisé par Herbert Ross, sorti en 1972.

Le scénario a été écrit par Woody Allen, mais il n'a pas réalisé lui-même le film, ce qui est assez inhabituel dans sa carrière, puisqu'en général Woody Allen réalise tous les films dont il a écrit le scénario.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Allan Felix (interprété par Woody Allen) vient juste de divorcer. Ses deux amis, Linda (Diane Keaton) et Dick (Tony Roberts), essaient de le convaincre de trouver quelqu'un avec qui sortir. Il est d'accord et reçoit des conseils dans ce sens de la part du fantôme de Humphrey Bogart (interprété par Jerry Lacy), que seul Allan peut voir et entendre. L'ancienne femme d'Allan, Nancy (Susan Anspach), fait également des apparitions qu'il est le seul à voir.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Répliques cultes[modifier | modifier le code]

  • « Je suis nymphomane, j'ai découvert le sexe très tôt, j'ai couché avec tout le monde, mon prof, le mari de ma sœur, la section des cordes du New-York Philharmonic… » (l'une des femmes avec lesquelles Allan Felix tente de flirter)
  • « Si on me violait, je ferais semblant de céder et puis je prendrais un objet très lourd et je l’assommerais… sauf si ça me plaisait. » (Diane Keaton) — On dit que le viol est le rêve secret d'une femme ! (Woody Allen) — Ça doit dépendre du violeur, je suppose. (Diane Keaton) »

Liens externes[modifier | modifier le code]