Établissement Transdev d'Ecquevilly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Transdev Ecquevilly
Image illustrative de l’article Établissement Transdev d'Ecquevilly

Image illustrative de l’article Établissement Transdev d'Ecquevilly
Des Mercedes-Benz Intouro de l'établissement, à côté de la gare de Noisy-le-Roi.

Situation Île-de-France
Type Autobus
Fin de service
Lignes 11
Exploitant Transdev
Réseaux connexes (M) Autobus d'Île-de-France
Réseau RATP
Autres réseaux
Noctilien
Bus à haut niveau de service (Tvm, T Zenetc.)
Express
TàD Île-de-France Mobilités
Transilien SNCF

L'établissement Transdev d'Ecquevilly est une entreprise de transport de voyageurs d'Île-de-France appartenant au groupe Transdev. Elle est basée à Ecquevilly dans les Yvelines. Son territoire d'intervention concernait, dans les Yvelines, les communes des Mureaux, de Meulan-en-Yvelines, Ecquevilly, Bouafle, Chapet, Aubergenville, Maule, Noisy-le-Roi, Bailly, Feucherolles et Saint-Nom-la-Bretèche ainsi que, dans une partie du Val-d'Oise, celles de Banthelu à Cergy-Pontoise.

Histoire[modifier | modifier le code]

En date du , les lignes 95-22, 95-23, 95-24 et 95-25 du réseau Busval d'Oise intègrent le réseau de bus du Vexin, les lignes 2, 5, 12, 13, 18 — hors tronçons transférés aux nouvelles lignes 28 et 38 —, 19 Express, 21 et 32 et le réseau Bus O'Mureaux intègrent le réseau de bus de Poissy - Les Mureaux, et les lignes 9, 10, 34 et 88 le réseau de bus du Mantois, en raison de l'ouverture à la concurrence de ceux-ci.

Les lignes 75 et 77 sont supprimées, tandis que la ligne 177 voit le jour, le dans le cadre de la mise en service de la ligne 13 Express du tramway d'Île-de-France[1].

Le , les lignes 17, 71, 76 et 177 rejoignent le réseau de bus Grand Versailles.

Le , les lignes 14, 17S, 28, 33, 38, 41, 170, 171, 172, 511 et 512 rejoignent le réseau de bus Centre et Sud Yvelines.

Exploitation[modifier | modifier le code]

Entreprise exploitante[modifier | modifier le code]

Le , le groupe Veolia Transport alors filiale de Veolia environnement, qui gérait l'entreprise, fusionne avec Transdev pour donner naissance à « Veolia Transdev » qui devient le no 1 privé mondial dans le secteur des transports[2].

Deux ans plus tard, en , le groupe étant endetté de plusieurs millions d'euros, celui-ci adopte le nom de Transdev à la suite du désengagement de Veolia environnement, détenteur de Veolia Transport[3].

Dépôt[modifier | modifier le code]

Les véhicules ont leur centre-bus à Ecquevilly, situé au no 4-6 rue de la Chamoiserie. Le dépôt a également pour mission d'assurer l'entretien préventif et curatif du matériel. L'entretien curatif ou correctif a lieu quand une panne ou un dysfonctionnement est signalé par un machiniste.

Parc de véhicules interurbains[modifier | modifier le code]

Autocars[modifier | modifier le code]

Détail des autocars en service au [4]
Constructeur Modèle Nombre Numéros de coquille Période de mise en service Affectation Observation
Irisbus Axer 6 06007-6009, 06048-06049, 06051  ; réserve
Irisbus Ares 1 06050 Réserve
Irisbus Crossway 1 08057
Irisbus Arway 3 08167-08169
Mercedes-Benz Tourismo 2 09153-09154
Mercedes-Benz Intouro 51 11524-11525, 12101, 12103-12105, 12113, 12311, 13017, 13020-13023, 14001-14006, 14010-14012, 1503-1507, 1601-1603, 1605-1606, 1702-1704, 1706-1709, 1804-1808, 1901-1907 Entre et -

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Votre réseau évolue avec l’arrivée du T13. » Accès libre [PDF], sur https://www.transdev-idf.com/ (consulté le )
  2. Veolia Transdev : le géant des transports publics est né, publié le 4 mars 2011, sur le site mobilicites.com, consulté le 18 février 2015.
  3. Veolia Transdev se renomme Transdev, publié le 26 mars 2013, sur le site lesechos.fr, consulté le 18 février 2015.
  4. « État de parc de Transdev Ecquevilly », sur https://tc-infos.fr/ (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]