Hohhot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Houhehot ou Hohhot
呼和浩特
ᠬᠥᠬᠡᠬᠣᠲᠠ
Image illustrative de l'article Hohhot
Localisation de la préfecture de Hohhot (en jaune)
Localisation de la préfecture de Hohhot (en jaune)
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province Mongolie-Intérieure
Statut administratif Ville-préfecture
Secrétaire du PCC Han Zhiran (韩志然)
Maire Wang Bo (王波)
Code postal Ville : 010000[1]
Code aéroport HET
Indicatif 0471[1]
Démographie
Population 2 866 615 hab.
Densité 166 hab./km2
Population de l'agglomération 1 980 774 hab. (2010)
Géographie
Coordonnées 40° 49′ 00″ N 111° 40′ 00″ E / 40.816667, 111.66666740° 49′ 00″ Nord 111° 40′ 00″ Est / 40.816667, 111.666667
Superficie 1 722 400 ha = 17 224 km2
Divers
PIB total 81 milliards de yuans (2004)
PIB par habitant 12 500 yuans
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Houhehot ou Hohhot

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Houhehot ou Hohhot


Hohhot (mongol bičig : ᠬᠥᠬᠡᠬᠣᠲᠠ ; translittération VPMC : Kökeqota ; mongol cyrillique : Хөх хот, translittération : Khökh khot (la ville bleue), en chinois : 呼和浩特市 ; pinyin : Hūhéhàotè shì (transcription phonétique du mongol)), occasionnellement écrit Huhehot, est la capitale de la région autonome de Mongolie-Intérieure de la République populaire de Chine.

  • Abréviation : (chinois : 呼市 ; pinyin : hūshì)
  • Autres appellations : chinois : 青城 ; pinyin : qīngchéng (transcription littérale du nom mongol, la ville bleue).

Histoire[modifier | modifier le code]

Au début du XVIe siècle, une troupe mongole conduite par Altan Khan, s’implanta dans l’endroit. Altan Khan et sa femme, Sanniangzi (三娘子, sānniángzǐ), commencèrent à établir une ville en 1581 (à l’origine un monastère fortifié) et la nommèrent Hohhot, ce qui veut dire « ville bleue » (xöx xot) en mongol, d’après la couleur des murs du temple construits en briques bleues.

Plus tard, le gouvernement Ming la renomma Guihua (归化 / 歸化, guīhuà), dont le véritable sens chinois est « retour à la civilisation et apaiser (les barbares) ». En 1735 (dynastie Qing), les Mandchous construisirent une ville à environ 2,5 km au nord-est de Guihua et la nommèrent Suiyuan (绥远城 / 綏遠城, suíyuǎn chéng) (ville lointaine pacifiante). Après la dynastie Qing la ville fut renommée Guisui (归绥 / 歸綏, guīsuí) (par contraction des premiers caractères de Guihua et Suiyuan, mais qui voulait dire « soumission et pacification », en chinois) ou Houhe jusqu’en 1954, date à laquelle elle fut renommée Hohhot.

On divise la ville en Xincheng (新城, xīnchéng, « Ville nouvelle »), qui est la partie moderne de Hohhot et gucheng (古城, gǔchéng, « Ville ancienne »), quartiers contenant les principaux monuments historiques et les vieilles demeures.

Monuments[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon le recensement de 2010, la population de Hohhot est de 2 866 615 habitants, soit 428 717 de plus que lors du recensement de 2000 (l'accroissement démographique annuel pour la période 2000 — 2010 a été de 1,63 % en moyenne). La population de la ville est de 1 980 774 habitants (4 districts urbains).

La très grande majorité des habitants de Hohhot sont des Han dont la majorité viennent de la province voisine du Shanxi, représentant 87,16 % de la population totale en 2010.

Le reste des ethnies est principalement constitué d'environ 9 % de Mongols et de quelques représentants des minorités coréenne, hui, Dauretc.. On peut rencontrer quelques vendeurs ouïghours de bijoux composés de pierres du Xinjiang près du temple de Dazhao.

Composition ethnique de Hohhot (novembre 2010)[2]
Nom de l'ethnie Hans Mongols Huis Mandchous Daurs Coréens Miaos Tujias Evenks Yis Autres
Population 2498647 285969 41403 30637 3045 1249 696 560 518 516 3375
En rapport à l'ensemble (%) 87.16 9.98 1.44 1.07 0.11 0.04 0.02 0.02 0.02 0.02 0.12
En rapport aux minorités (%) --- 77.72 11.25 8.33 0.83 0.34 0.19 0.15 0.14 0.14 0.92

Langues[modifier | modifier le code]

Le dialecte principalement utilisé de Hohhot est le Dialecte Zhangjiakou–Hohhot (en) du Jinyu, elle prend d'avantage de sonorités du mongol que les version parlées plus au Sud.

Les transports en commun annoncent les arrêts en mongol et mandarin standard. Les panneaux d'indications publiques sont tous écrit en mongol bičig et chinois han, et souvent également en anglais, ou parfois coréen. Les enseignes des magasins sont tous écrit en mongol bičig et chinois han, beaucoup plus rarement en anglais.

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

Administrative Division Hohhot.png

La ville-préfecture de Hohhot exerce sa juridiction sur neuf subdivisions - quatre districts, quatre xian et une bannière :

Transports[modifier | modifier le code]

La gare centrale de Hohhot

La ville est desservie par deux gares ferroviaire, la gare de Hohhot (呼和浩特站) et la gare de l'Est de Hohhot (呼和浩特东站).

La gare routière (呼和浩特车站) est située à côté de la gare centrale permet de joindre les villes voisines par la route.

La ville comporte de nombreuses lignes de bus, dont, les lignes bleues 1 et 2 (青1路 et 青2路) qui sont gratuites. Les annonces y sont faites en mongol et mandarin uniquement.

De nombreux taxis fonctionnant généralement au gaz sillonnent la ville.

Des stations automatiques de vélo en libre service parsèment la ville.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Codes postaux et téléphoniques de la Mongolie-Intérieure, (en) Zip Code, ChinaTravel
  2. (en) 内蒙古自治区第六次全国人口普查领导小组办公室、内蒙古自治区统计局, 《内蒙古自治区2010年人口普查资料》, 中国统计出版社,‎ (ISBN 978-7-5037-6541-4)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Isabelle Charleux, « De la ville bleue à la métropole grise. Fondation, protection et destruction de Kökeqota (Huhehaote) », Études mongoles et sibériennes, centrasiatiques et tibétaines, no  35, 2004. [lire en ligne]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :