Équipe du Liban de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Équipe du Liban
Écusson de l' Équipe du Liban
Généralités
Confédération AFC
Couleurs Rouge et blanc
Surnom les Cèdres
Stade principal Cité sportive Camille-Chamoun
Classement FIFA en stagnation 95e (10 février 2022)[1]
Personnalités
Sélectionneur Ivan Hašek
Capitaine Hassan Maatouk
Plus sélectionné Hassan Maatouk (99)
Meilleur buteur Vardan Ghazaryan
Hassan Maatouk (21)
Rencontres officielles historiques
Premier match Palestine mandataire Palestine-Mandate-Ensign-1927-1948.svg 5 - 1 Drapeau : Liban Liban
()
Plus large victoire Liban 8 - 1 Pakistan
()
Liban 7 - 0 Laos
()
Plus large défaite Chine 6 - 0 Liban
()
Liban 0 - 6 Koweït
()
Corée du Sud 6 - 0 Liban
()
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : 0
Coupe d'Asie Phases finales : 3
1er tour en 2000 et 2019

Maillots

Kit left arm lebanon2021h.png
Kit body lebanon2021h.png
Kit right arm lebanon2021h.png
Kit shorts.png
Kit socks.png
Domicile
Kit left arm lebanon2021a.png
Kit body lebanon2021a.png
Kit right arm lebanon2021a.png
Kit shorts.png
Kit socks.png
Extérieur

L'équipe du Liban de football est constituée par une sélection des meilleurs joueurs libanais sous l'égide de la fédération libanaise de football association.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Liban a connu durant toute son histoire des guerres multiples et n'a donc jamais pu évoluer durablement dans le monde du football professionnel ; plusieurs joueurs d'origines libanaises ont par ailleurs joué pour d'autres équipes nationales, comme: Pierre Issa (Afrique du Sud), Andrew Nabbout (Australie)

Le Liban, pays organisateur de la Coupe d'Asie 2000, a bien failli atteindre le dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde Corée/Japon 2002. Les Libanais ont terminé deuxièmes du groupe E, juste derrière la Thaïlande et loin devant le Sri Lanka et la Palestine. Malheureusement, la défaite 1-2 concédée à domicile devant les Thaïlandais s'est avérée fatale et le match nul (2-2) obtenu à l'extérieur ne suffira pas à renverser le cours des choses. Malgré l'élimination, les Libanais ont forcé le respect de leurs adversaires.

Le Liban a notamment pu compter sur quelques joueurs qui évoluaient à l'étranger, comme Roda Antar (Chine), Youssef Mohamad (Allemagne). Pourtant, certaines tensions sont apparues au fil du temps entre les joueurs du cru et les stars étrangères. De ce fait, certains observateurs n'ont pas hésité à affirmer que la présence de ces dernières lors de la Coupe d'Asie 2000 a été globalement négative.

Pour ne rien arranger, l'ancien capitaine de l'équipe nationale (2003), Moussa Hjeijh, n'a pas eu que des mots doux à l'encontre du sélectionneur français Richard Tardy. Ce dernier l'avait en effet évincé du groupe. L'échec des Libanais lors des éliminatoires de la Coupe d'Asie 2004 a finalement coûté sa place à Tardi, remplacé par Mohamad Kwid. Le nouveau sélectionneur, vainqueur de la Coupe du Liban 2001 avec le modeste club de Shebab Sahel, compte bâtir son groupe autour de la nouvelle génération de footballeurs libanais, emmenée par Abbas Ali Atwi et Mohammad Kassas.

Les jeunes joueurs libanais passent tout près de l'exploit le , lorsqu'ils rencontrent la Corée du Sud. Auteurs d'une grande première mi-temps, ils ont manqué de réussite pour convertir le penalty accordé par l'arbitre, et rejoindre les vestiaires avec un but d'avance. En seconde période, les Coréens retrouvent leurs moyens et s'imposent finalement 2-0 grâce à deux buts de Cha Du-ri et Cho Byung-kuk. Dix mois plus tard, les Libanais vont à nouveau causer beaucoup de problèmes à leurs adversaires et arracher le point du match nul 1-1. Malheureusement, ce bon résultat ne suffit pas à sauver le Liban de l'élimination.

En 2008, les éliminatoires pour la Coupe du monde 2010 sont ratés par le Liban, en effet bien il s'était défait de l'Inde au premier tour des qualifications, il perd ses six matchs en phases de poule éliminatoires composée de l'Arabie Saoudite, l'Ouzbékistan et de Singapour. En 2009 et 2010, les éliminatoires pour la Coupe d'Asie 2011 ne sont pas plus glorieux, le Liban élimine tout d'abord les Maldives (4-0, 2-1) avant de rater sa phase de poule avec cinq défaites (deux contre la Syrie, deux contre la Chine et une contre le Viêt-Nam) et un match nul contre le Viêt-Nam. À partir de 2010, l'équipe du Liban connaît de bien meilleurs résultats sans toutefois parvenir à se qualifier pour une compétition internationale.

Lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, le Liban élimine le Bangladesh (4-0, 0-2). Qualifié pour le troisième tour mais nation la plus mal classée au classement FIFA mondial, ils affrontent dans cette phase de poule la Corée du Sud, le Koweït et les Émirats Arabes Unis. Après une défaite 0-6 contre la Corée du Sud, le Liban joue les troubles fêtes et alignent une série de performances avec des victoires au Koweït (1-0), contre les Émirats Arabes Unis (3-1) et bat la Corée du Sud à domicile (2-1). Cela les amène à devancer le Koweït et les Émirats arabes unis et à se qualifier avec la Corée du Sud pour le quatrième tour des éliminatoires. Dans cette nouvelle phase de poule, le Liban affronte l'Iran, la Corée du Sud, l'Ouzbékistan et le Qatar. Le Liban ne parviendra pas à surprendre ses adversaires comme au tour précédent mais parvient à battre l'Iran (1-0 à la Cité sportive Camille-Chamoun) et à tenir en échec à domicile l'Ouzbékistan (1-1) et la Corée du Sud (1-1). Malgré sa dernière place, le Liban peut entamer avec optimisme les qualifications pour la Coupe d'Asie 2015.

Depuis 2015, le Liban est désormais dans le top 20 des nations asiatiques. Lors des qualifications pour la Coupe d'Asie des Nations 2015, les protégés du sélectionneur italien Giuseppe Giannini se retrouvent dans le même groupe que l'Iran, le Koweït et la Thaïlande. Après une défaite 0-5 contre l'Iran, le Liban bat la Thaïlande (5-2) et tient en échec le Koweït à deux reprises (1-1, 0-0), de nouveau battu par l'Iran à domicile (1-4), elle finit cette phase avec une victoire contre la Thaïlande (5-2). Terminant troisième de son groupe derrière l'Iran et à un point du Koweït, ce dernier réussissant à tenir en échec une fois l'Iran, le Liban espérait décrocher la dernière place qualificative pour la Coupe d'Asie en tant que meilleur troisième, toutefois la Chine ayant le même nombre de points le devance en raison d'une meilleur différence de buts (-1 pour la Chine et -2 pour le Liban).

Lors du 2e tour des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2018, le Liban se retrouve dans le groupe G avec la Corée du Sud, le Koweït, la Birmanie et le Laos. Les Cèdres terminent 2e de leur groupe avec 11 points, juste derrière les Guerriers Taeguk, mais ils ne figurent pas parmi les quatre meilleurs 2e pour accéder au 3e tour. Le Liban prend ensuite part au 3e tour qualificatif pour la Coupe d'Asie des nations 2019 (en), et bénéficie d'un tirage au sort favorable, puisqu'il est confronté à la Corée du Nord, la Malaisie et Hong Kong, dans le groupe B. Les Libanais démarrent leur campagne qualificative par une victoire à domicile (2-0) contre Hong Kong, avant d'enchaîner par un nouveau succès (2-1) en Malaisie suivi d'un match nul (2-2) en Corée du Nord[2]. Le , le Liban effectue un très grand pas vers la qualification en écrasant à domicile la Corée du Nord (5-0), son principal concurrent dans le groupe[3]. Avec 10 points au bout de quatre journées, l'équipe décroche son billet pour la Coupe d'Asie des nations 2019 le , avant même d'affronter Hong Kong; puisque la Corée du Nord a battu la Malaisie (4-1) et compte cinq points comme Hong Kong. Mais les deux équipes est-asiatiques s'affronteront lors de la dernière journée et ne pourront donc pas dépasser simultanément les Libanais, assurés de terminer à l'une des deux premières places qualificatives. Cette performance constitue une première dans l'histoire du pays par le biais des éliminatoires (le Liban était le pays hôte de la Coupe d'Asie des nations 2000). Le , les Cèdres s'imposent à Hong Kong (1-0) et s'adjugent mathématiquement la première place du groupe.

Bien que Miodrag Radulović et son équipe ne soient pas parvenus à se qualifier pour la Coupe du Monde 2018 en Russie, 2017-2018 fut une saison de football à ne pas oublier pour les Cèdres. En effet, ils ont réussi à se qualifier pour la Coupe d'Asie des nations pour la première fois de leur histoire par le biais des éliminatoires. L’équipe nationale a également maintenu une séquence de 16 matchs sans aucune défaite, du au , deuxième meilleure séquence après les détenteurs du record : l'Espagne (35 matchs). Enfin, les Cèdres ont gravi les marches du classement FIFA mondial, et sont passés de la 85e place en 2017 à la 77e place en 2018 (meilleur classement de leur histoire)[4].

Le Liban lors du match de 1er tour de la Coupe d'Asie 2019 contre le Qatar.
Le Liban lors du match de 1er tour de la Coupe d'Asie 2019 contre l'Arabie saoudite.

Placé dans le groupe E pour la Coupe d'Asie des nations 2019, le Liban est confronté au Qatar, à l'Arabie Saoudite et à la Corée du Nord. Les deux premières rencontres se soldent par des défaites, toutes deux sur le score de 2-0, contre le Qatar, futur lauréat de la compétition, ainsi que face à l'Arabie Saoudite; des rencontres au cours desquelles les Libanais ont montré une certaine fébrilité offensive, bien que le Liban s'est vu injustement refusé un but valable pour une position de hors-jeu inexistante contre les Qataris alors que le score était encore vierge. Dans l'obligation de l'emporter sur le plus large score possible face à la Corée du Nord, également battue lors de ses deux premières sorties, pour espérer finir parmi les quatre meilleurs troisièmes et entrevoir une qualification en huitièmes de finale; les Cèdres réalisent une mauvaise entame de match et sont cueillis à froid dès la 9e minute de jeu par un but de Pak Kwang-ryong pour les Nord-Coréens. L'équipe entraînée par Miodrag Radulović finit néanmoins par se reprendre et terrasse les Chollima 4-1, se retrouvant à égalité parfaite avec le Viêt Nam (même nombre de points, même différence de buts et même nombre de buts marqués et encaissés). Les deux équipes sont départagées au fair-play : ayant récolté deux cartons jaunes de plus que les Vietnamiens lors des trois matchs de poule (sept jaunes pour les Cèdres, contre cinq pour les Dragons dorés), le Liban termine comme cinquième meilleur troisième et quitte la compétition au premier tour, comme en 2000.

L'équipe connaît ensuite un après-Coupe d'Asie difficile, marqué par l'éviction du sélectionneur Miodrag Radulović en mai, remplacé par le Roumain Liviu Ciobotariu. Le Liban réalise un Championnat d'Asie de l'Ouest (en) décevant en , éliminé sans gloire lors des phases de poules avec une seule victoire, contre la Syrie (2-1), pour un nul contre la Palestine (0-0) et deux défaites contre l'hôte irakien (0-1) et de manière plus surprenante le Yémen (1-2) et finissant 4e du groupe, juste devant les Syriens. Il dispute ensuite le 2e tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, où il est placé dans le groupe H en compagnie de la Corée du Nord, la Corée du Sud, le Turkménistan et du Sri Lanka. Le , le Liban réalise une entrée en matière ratée, en s'inclinant pour la première fois de son histoire en Corée du Nord (0-2), Hassan Maatouk ayant notamment manqué le penalty du 2-1 à la 74e minute. La sélection se reprend toutefois en venant à bout à domicile du Turkménistan (2-1) le , avant d'enchaîner par un succès (3-0) au Sri Lanka, l'adversaire le plus abordable du groupe, cinq jours plus tard. En , le Liban reçoit tour à tour la Corée du Sud puis la Corée du Nord, rencontres qui se sont disputées à huis-clos pour raisons de sécurité à la suite des manifestations en cours dans le pays et qui se sont conclues toutes deux sur le score de 0-0. Le Liban, auteur d'un nul méritoire à domicile contre les Guerriers Taeguk mais incapable de battre ensuite les Chollima, un adversaire qui leur réussissait pourtant historiquement, compromet ses chances de qualifications pour le tour suivant à trois journées de la fin du 2e tour des éliminatoires.

Cependant, le , l'AFC annonce le retrait de la Corée du Nord des éliminatoires[5] ; les craintes liées à la pandémie de Covid-19 seraient à l'origine de ce forfait, à l'instar du forfait du pays pour les Jeux olympiques de 2020[6]. La FIFA et l'AFC ont décidé que tous les résultats des matchs disputés par la Corée du Nord depuis le début du 2e tour de qualification ne sont plus comptabilisés pour le classement du groupe[7], ce qui permet au Liban de devancer le Turkménistan et d'être à égalité de points avec la Corée du Sud au nouveau classement, avec 2 victoires et un match nul, conservant ses chances de qualification. Grâce à une victoire 3-2 sur le Sri Lanka combinée à un revers un peu plus tard du Turkménistan en Corée du Sud (0-5), le Liban s'assure a minima la 2e place du groupe. Cependant, les Cèdres sont battus lors des 2 rencontres suivantes contre le Turkménistan (2-3), en encaissant deux buts turkmènes dans les dernières minutes de la partie en infériorité numérique à la suite d'un carton rouge alors que le Liban menait 2-1 ; puis contre la Corée du Sud qui accueillait les dernières rencontres du groupe (1-2) alors que le Liban menait au score à la pause. Les coéquipiers d'Hassan Maatouk terminent 2e du groupe avec 10 points et une différence de buts de +3 et doivent attendre les dernières rencontres des autres poules pour savoir s'ils feront partie des 5 meilleurs 2e de groupe afin d'accéder au tour suivant. Ces résultats sont finalement favorables et permettent au Liban de se qualifier pour la Coupe d'Asie 2023, sa 3e participation à une phase finale continentale, et de rallier le 3e tour qualificatif pour le Mondial 2022, un dernier tour qualificatif qu'elle avait déjà disputé une fois à l'occasion des qualifications pour la Coupe du monde 2014[8].

Lors de ce 3e tour qualificatif pour le Mondial 2022, le Liban a alterné le bon et le moins bon même s'il a dans l'ensemble montré des signaux d'amélioration dans le jeu par rapport à ses précédentes sorties. Toutefois les Cèdres pourront nourrit des regrets sur certaines rencontres où ils ont laissé échapper de précieux points dans l'optique de la course à la 3e place de barragiste. Le Liban a ainsi concédé une défaite cruelle en toute fin de match contre l'Iran en encaissant deux buts dans les arrêts de jeu alors qu'il menait 1-0 durant la majeure partie de la rencontre[9], ce faisant le Liban ne parvient pas à rééditer son exploit des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 contre la Team Melli ; ou encore une autre défaite frustrante à domicile contre les Émirats arabes unis lors de la journée suivante, au cours d'une rencontre globalement dominée par les Cèdres qui ont manqué de réussite offensive et qui ont été victimes d'un arbitrage litigieux en toute fin de rencontre (pénalty oublié pour le Liban à la 91e minute tandis que les visiteurs ont fait la différence grâce à un pénalty généreux converti sept minutes plus tôt par Ali Mabkhout)[10]. Le Liban perd ensuite tout espoir de qualification lors de l'avant-dernière journée à la suite d'une lourde déconvenue à domicile face à la Syrie (0-3), qui était pourtant déjà mathématiquement éliminée et que le Liban avait battu à l'aller (3-2), au cours d'une rencontre marquée par de nombreux incidents en tribunes de la part de supporters libanais mécontents de la tournure des événements[11].

Maillots[modifier | modifier le code]

L’équipe du Liban porte traditionnellement les couleurs rouges et blanches.

Equipementier Période
Rapido 1995-1996
Erima 1996
Adidas 1997-2002
A-Line 2003-2006
Adidas 2007
A-Line 2008-2012
Adidas 2012-2013
Peak 2013-2014
Adidas 2014-2015
Diadora 2015
Capelli Sport 2015-aujourd'hui

Résultats de l'équipe du Liban[modifier | modifier le code]

Parcours en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Parcours de l'équipe du Liban en Coupe du monde
Année Position Année Position Année Position
Drapeau de l'Uruguay 1930 Non inscrit Drapeau du Mexique 1970 Non inscrit Drapeau de la Corée du Sud Drapeau du Japon 2002 Tour préliminaire
Drapeau de l'Italie 1934 Non inscrit Drapeau de l'Allemagne 1974 Non inscrit Drapeau de l'Allemagne 2006 Tour préliminaire
Drapeau de la France 1938 Non inscrit Drapeau de l'Argentine 1978 Non inscrit Drapeau d'Afrique du Sud 2010 Tour préliminaire
Drapeau du Brésil 1950 Non inscrit Drapeau de l'Espagne 1982 Non inscrit Drapeau du Brésil 2014 Tour préliminaire
Drapeau de la Suisse 1954 Non inscrit Drapeau du Mexique 1986 Forfait Drapeau de la Russie 2018 Tour préliminaire
Drapeau de la Suède 1958 Non inscrit Drapeau de l'Italie 1990 Non inscrit Drapeau du Qatar 2022 Tour préliminaire
Drapeau du Chili 1962 Non inscrit Drapeau des États-Unis 1994 Tour préliminaire Drapeau du Canada Drapeau des États-Unis Drapeau du Mexique 2026 À venir
Drapeau de l'Angleterre 1966 Non inscrit Drapeau de la France 1998 Tour préliminaire

Parcours en Coupe d'Asie des nations[modifier | modifier le code]

Parcours de l'équipe du Liban en coupe d'Asie des nations
Année Position Année Position Année Position
Drapeau de Hong Kong 1956 Non inscrit Drapeau du Koweït 1980 Tour préliminaire Drapeau de la République populaire de Chine 2004 Tour préliminaire
Drapeau de la Corée du Sud 1960 Non inscrit Drapeau de Singapour 1984 Forfait Drapeau de l'Indonésie Drapeau de la Malaisie Drapeau de la Thaïlande Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam 2007 Forfait
Drapeau d’Israël 1964 Non inscrit Drapeau du Qatar 1988 Non inscrit Drapeau du Qatar 2011 Tour préliminaire
Drapeau de l'Iran 1968 Non inscrit Drapeau du Japon 1992 Non inscrit Drapeau de l'Australie 2015 Tour préliminaire
Drapeau de la Thaïlande 1972 Tour préliminaire Drapeau des Émirats arabes unis 1996 Tour préliminaire Drapeau des Émirats arabes unis 2019 1er tour
Drapeau de l'Iran 1976 Forfait Drapeau du Liban 2000 1er tour Pays inconnu 2023 Qualifié

Classement FIFA[modifier | modifier le code]

Année 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999
Classement mondial 161e en augmentation 108e en diminution 129e en diminution 134e en augmentation 97e en augmentation 90e en augmentation 85e en diminution 111e
Classement asiatique 30e en augmentation 22e en diminution 25e en stagnation 25e en augmentation 14e en diminution 15e en stagnation 15e en diminution 19e
Année 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009
Classement mondial en augmentation 110e en augmentation 93e en diminution 119e en augmentation 115e en augmentation 105e en diminution 125e en diminution 126e en diminution 134e en diminution 150e en augmentation 148e
Classement asiatique en diminution 20e en augmentation 16e en diminution 20e en diminution 21e en stagnation 21e en diminution 24e en augmentation 20e en diminution 22e en diminution 24e en diminution 27e
Année 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021
Classement mondial en diminution 154e en augmentation 111e en diminution 127e en augmentation 121e en diminution 126e en diminution 134e en diminution 147e en augmentation 85e en augmentation 81e en diminution 89e en diminution 92e en diminution 95e
Classement asiatique en diminution 30e en augmentation 16e en stagnation 16e en stagnation 16e en stagnation 16e en diminution 23e en diminution 26e en augmentation 12e en augmentation 9e en diminution 13e en stagnation 13e en diminution 15e

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Sélections et buts actualisés le [12]:

Voici l'effectif du Liban pour les éliminatoires de la Coupe du monde de football 2022:

Pos Nom Date de naissance Sélections Buts Club
1 GB Mehdi Khalil (31 ans) 44 0 Al-Ahed
21 GB Mostafa Matar (27 ans) 4 0 Al-Ahed
23 GB Ali Daher (25 ans) 1 0 Shabab Al-Sahel
2 DF Kassem El Zein (31 ans) 19 0 Nejmeh
3 DF Maher Sabra (30 ans) 6 0 Nejmeh
4 DF Nour Mansour (32 ans) 56 2 Al-Ahed
5 DF Hussein Zein (27 ans) 8 2 Al-Ahed
6 DF Joan Oumari (34 ans) 26 4 FC Tokyo
12 DF Robert Alexander Melki (29 ans) 11 0 Al-Shahania
16 DF Hassan Samih Chaito (31 ans) 12 0 Al-Ansar
18 DF Abdallah Aich (27 ans) 2 0 Nejmeh
8 ML Majed Osman (28 ans) 2 1 Al-Ramtha
10 ML Mohamad Haidar (32 ans) 68 4 Al-Ahed
13 ML George Felix Melki (28 ans) 14 1 Sarpsborg 08 FF
14 ML Nader Matar (30 ans) 40 2 Al-Ansar
15 ML Hussein Monzer (25 ans) 10 0 Al-Ahed
17 ML Mouhammed-Ali Dhaini (28 ans) 2 0 Trelleborg
19 ML Abbas Assi (27 ans) 1 0 Shabab Sahel
22 ML Bassel Jradi (29 ans) 7 1 Apollon Limassol
7 AT Soony Saad (30 ans) 16 3 Al-Wehdat
9 AT Hilal El-Helwe (27 ans) 29 8 Al-Faisaly
11 AT Mohamad Kdouh (25 ans) 12 4 Amanat Baghdad
20 AT Rabih Ataya (33 ans) 38 4 Kedah

Liste des sélectionneurs[modifier | modifier le code]

Les adversaires du Liban de 1940 à aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Tableau actualisé le  :

Pays J G N P Bp Bc Diff
Afghanistan 1 1 0 0 2 0 2
Algérie 3 0 2 1 2 4 -2
Arabie saoudite 10 2 3 5 13 16 -3
Arménie 1 0 0 1 0 1 -1
Australie 2 0 0 2 0 6 -6
Bahreïn 16 3 6 7 20 23 -3
Bangladesh 2 1 0 1 4 2 2
Birmanie 2 1 1 0 3 1 2
Bulgarie 1 0 0 1 2 3 -1
Cambodge 1 1 0 0 5 1 4
Chine 5 0 1 4 1 13 -12
Chypre 2 1 0 1 1 2 -1
Corée du Nord 9 5 3 1 15 6 9
Corée du Sud 15 1 3 11 5 26 -21
Djibouti 1 1 0 0 1 0 +1
Égypte 8 0 1 7 2 20 -18
Émirats arabes unis 13 1 4 8 13 24 -11
Équateur 1 1 0 0 1 0 1
Estonie 1 1 0 0 2 0 2
Gabon 1 0 1 0 0 0 0
Géorgie 2 2 0 0 7 4 3
Guinée équatoriale 1 0 1 0 1 1 0
Hongrie 1 0 0 1 1 4 -3
Drapeau de Hong Kong Hong Kong 4 3 1 0 7 3 4
Inde 5 3 2 0 11 6 5
Irak 17 0 8 9 8 24 -16
Iran 12 1 1 10 3 31 -28
Jordanie 31 8 14 9 31 29 2
Kazakhstan 2 2 0 0 5 1 4
Kirghizistan 3 1 2 0 3 1 2
Koweït 29 5 10 14 31 48 -17
Laos 2 2 0 0 9 0 9
Drapeau de la Libye Libye 5 2 0 3 8 12 -4
Macédoine du Nord 1 1 0 0 1 0 1
Malaisie 2 2 0 0 4 2 2
Maldives 4 4 0 0 14 3 11
Malte 2 0 1 1 0 1 -1
Maroc 2 0 0 2 0 4 -4
Mauritanie 1 0 1 0 0 0 0
Namibie 1 0 1 0 1 1 0
Nouvelle-Zélande 1 0 1 0 1 1 0
Oman 11 3 4 4 12 12 0
Ouganda 1 0 0 1 0 2 -2
Ouzbékistan 6 0 2 4 1 8 -7
Pakistan 3 3 0 0 17 2 15
Palestine 5 1 3 1 4 3 1
Palestine-Mandate-Ensign-1927-1948.svg Palestine mandataire 1 0 0 1 1 5 -4
Philippines 1 1 0 0 3 0 3
Qatar 9 0 1 8 2 18 -16
Singapour 5 2 1 2 5 6 -1
Slovaquie 1 1 0 0 2 1 1
Somalie 1 1 0 0 4 0 4
Soudan 4 1 2 1 2 3 -1
Sri Lanka 5 4 0 1 18 6 12
Syrie 24 5 5 14 27 44 -17
Tchéquie 1 0 0 1 0 3 -3
Thaïlande 7 2 2 3 15 12 3
Tunisie 4 1 1 2 3 5 0
Turkménistan 4 3 0 1 8 6 2
Turquie 1 0 0 1 0 4 -4
Viêt Nam 4 1 2 1 4 4 0
Yémen 3 2 0 1 7 5 2
Yémen du Sud 1 1 0 0 4 3 1
Total 321 86 89 146 371 475 -104

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Classement mondial », sur fr.fifa.com, (consulté le ).
  2. « À Pyongyang, le Liban arrache le nul face à la Corée du Nord », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le )
  3. « Le Liban trop fort pour la Corée du Nord », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le )
  4. (en-GB) FIFA.com, « The FIFA/Coca-Cola World Ranking - Ranking Table - FIFA.com », sur www.fifa.com (consulté le )
  5. (en) « Latest update on Asian Qualifiers », sur www.the-afc.com, (consulté le )
  6. « La Corée du Nord se retire des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 », sur www.lequipe.fr, (consulté le )
  7. « Le point sur les qualifications asiatiques suite au retrait de la RDP Corée », sur fr.fifa.com, (consulté le )
  8. Rami Abou Diab, « Historic day for Lebanon », sur FA Lebanon, (consulté le )
  9. Boris Ghanem, « Coupe du Monde 2022 – Zone Asie : tension à tous les étages », sur Lucarne opposée, (consulté le )
  10. Boris Ghanem, « Coupe du Monde 2022 – Zone Asie : les gros bras se replacent », sur Lucarne opposée, (consulté le )
  11. « Liban-Syrie interrompu après des incidents dans les tribunes », sur L'Équipe, (consulté le )
  12. « Lebanon - Lebanon - Results, fixtures, squad, statistics, photos, videos and news - Soccerway », sur us.soccerway.com (consulté le )
  13. http://lucarne-opposee.fr/index.php/actualite/express/7770-jamal-taha-nouveau-selectionneur-du-liban

Liens externes[modifier | modifier le code]