Suzhou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Suzhou (homonymie).

Suzhou
苏州市
Drapeau de Suzhou
Drapeau
Suzhou
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province ou région autonome Jiangsu
Statut administratif Ville-préfecture
Secrétaire du PCC Zhou Naixiang (en) (depuis )
Maire Lan Shaomin (en) (depuis )
Code postal Ville : 215000[1]
Code aéroport SZV
Indicatif +86 (0)0512[1]
Immatriculation 苏E
Démographie
4 074 000 hab. (2010)
Densité 2 470 hab./km2
Géographie
Coordonnées 31° 18′ 14″ nord, 120° 36′ 59″ est
Altitude m
Superficie 164 972 ha = 1 649,72 km2
Divers
PIB total 1 731 950 000 000 Renminbi ()[2]
PIB par habitant 145 556 Renminbi ()[3]
Localisation
Localisation de Suzhou
Géolocalisation sur la carte : Chine
Voir sur la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Suzhou
Géolocalisation sur la carte : Chine
Voir sur la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Suzhou
Liens
Site web www.suzhou.gov.cn

Suzhou (chinois simplifié : 苏州市 ; chinois traditionnel : 蘇州市 ; pinyin : sūzhōu shì ; en langue locale - Wu selon la Méthode phonétique latine de Shanghaïen : Sutzoe), parfois également orthographié Su-Zhou, Su-Chou, Soutcheou ou Soo-Chow, est une ville du sud de la province du Jiangsu, dans l'est de la Chine. Elle se trouve dans le Delta du Yangzi Jiang. La municipalité compte plus de 10 millions d'habitants en 2016. Elle est bordée à l'est par celle de Shanghai, les centres des deux villes étant éloignés d'une centaine de kilomètres.

Centre urbain ancien et prospère, Suzhou dispose d'un riche patrimoine architectural et artistique qui en font une importante destination touristique. C'est également un centre industriel important, notamment dans le secteur de l'électronique. Les investissements directs étrangers, originairement singapouriens sont particulièrement développés. En termes de PIB par habitant, Suzhou était en 2015 la troisième ville la plus riche de Chine hors régions pétrolières[4].

Selon des mots attribués à Chaoying, poète de la dynastie Yuan (12791368) : « au ciel il y a le paradis, sur terre il y a Suzhou et Hangzhou ». (chinois : 上有天堂,下有苏杭 ; pinyin : shàng yǒu tiāntáng, xià yǒu sū háng).

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant sa sinisation, la région était habitée par le peuple Wu. Le premier État de Wu est créé à la fin de la Dynastie Zhou de l'Ouest. Autrefois considéré comme un état vassal de la dynastie occidentale des Zhou, l'État de Wu devient une puissance majeure parmi les divers États chinois à la fin de la période des Printemps et Automnes (771 à 481/453 av. J.-C.). Suzhou, sous le nom de grande ville de Helu, devient la capitale de l'État de Wu en 514 av. JC. Durant la période des Royaumes combattants Suzjhou devient le siège du comté et de la commanderie de Wu. A la suite de son annexion par la dysnastie Quin en 222, elle devient la capitale de la commanderie de Kuaiji. Lors de la chute des Quin, le gouverneur de Kuaiji tente d'organiser sa propre rébellion mais est trahi et exécuté par Xiang Liang et son neveu Xiang Yu qui lancent leur propre rébellion dans la ville.

A la suite de l'achèvement du grand Canal Suzhou se trouve placé sur une route commerciale stratégique qui par la suite la transforme en métropole commerciale et industrielle de la cote sud-est de la CHine. Durant la dynastie des Tab, le grand poète Bai Juyi, devenu gouverneur de Suzhou, fait construire le canal Shantang (825). En 1035 le temple confucéen de Suzhou est édifié par l'homme politique et poète Fan Zhongyan.

En 1130 l'armée mandchoue des Jin occupe et saccage Suzhou . Celle-ci est à nouveau occupée durant l'invasion mongole de la Chine en 1275. En 1356, Suzhou est choisie comme capitale par Zhang Shicheng un des dirigeants de la révolte des Turbans rouges qui s'oppose à la dynastie mongole des Yuan qui s'auto proclame roi du Wu. En 1367 Hongwu un des leaders des Turbans rouges basé à Nankin reprend la ville après un siège de 10 mois. Hongwu, qui montre peu après sur le trône et devient le premier empereur de la dynastie Ming, démolit la cité royale située au centre de la ville fortifiée de Suzhou et écrase sous les taxes les familles les plus riches de la ville et de la préfecture[5]. Malgré cette pression fiscale et le déplacement de certains des notables à Nankin (à cette époque capitale de Hongwu), la ville connait de nouveau la prospérité. Au début de l'ère Ming, les bancs de sable du Yangtse Kiang sont rattachés à la préfecture de Suzhou. Par la suite ceux-ci formeront l'île de Chongming qui sera rattachée à Shanghai[6]. La ville et ses environs connait plusieurs siècles de prospérité qui en font une source de revenus exceptionnels.

Le dirigeant coréen Choe Bu, après un naufrage en 1488 parcourt la Chine orientale de Zheijiang à Lianing pour revenir dans son pays natal. Dans son journal de voyage il indique que Suzhou surpasse toutes les autres villes. Au cours des siècles nombreux jardins sont créés à Suzhou par les membres de la classe dirigeante des dynasties Ming et Qing. Mais en 1860, durant la révolte des Taiping, la ville est capturée par la rébellon : les batiments et les jardins sont pratiquement complètement détruits.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville-préfecture de Suzhou est délimitée au nord-est par le fleuve Yangzi Jiang et au sud-est par le lac Tai, le troisième plus grand lac de Chine dont les deux tiers de la superficie sont rattachés au territoire de Suzhou. Elle est bordée au sud-ouest par la ville de Shanghai dont le centre-ville est situé à moins de 100 kilomètres et au nord-ouest par la circonscription de la ville de Wuxi distante d'une quarantaine de kilomètres. Suzhou est traversé du nord au sud par le grand Canal. La circonscription comprend la ville de Suzhou proprement dite, mais également cinq villes-districts situées à l'est de celle-ci : Zhangjiagang, Changshu, Taicang, Kunshan et Wujiang. Le territoire de Suzhou, qui est compris entre les latitudes 30°47’ et 32°02’ et les longitudes 119°55’ - 121°20’ est, a une superficie de 8 488 km²[7] .

Climat[modifier | modifier le code]

Suzhou a un climat de type subtropical humide (Köppen Cfa) caractérisé par des étés chauds et humides et des hivers froids, venteux et nuageux avec d'éventuelles chutes de neige. Durant l'hiver les vents du nord-ouest soufflant depuis la Sibérie peuvent faire chuter la température en-dessous de 0°C en cours de nuit tandis qu'en été les vents du sud-ouest peuvent entrainer des températures supérieures à 35°C. La température annuelle moyenne est de 15,8°C et il tombe 1 111 mm de pluie sur l'année avec un pic prononcé durant l'été. L'ensoleillement annuel est de 1 980 heures.

Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
Température minimale moyenne (°C) 0,5 1,5 5,1 10,6 15,7 20,3 24,8 24,7 20,5 14,7 8,6 2,4
Température moyenne (°C) 3,7 4,6 8,5 14,2 19,2 23,4 27,8 27,7 23,6 18,3 12,4 6,1
Température maximale moyenne (°C) 8,6 12,7 12,7 18,6 23,5 27,2 31,6 31,5 27,2 22,3 16,7 10,6
Ensoleillement (h) 136,4 118,7 139,5 153 173,6 162 232,5 241,8 162 161,2 150 148,8
Précipitations (mm) 39 58,8 81,2 102,3 114,5 152 128,2 133 155,6 60,5 51,2 34,7
Humidité relative (%) 67 75 70 69 69 75 77 68 74 69 65 68
Source : https://fr.climate-data.org/asie/republique-populaire-de-chine/jiangsu/suzhou-2755/


Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

Carte
Nom Sinogrammes Pinyin Population (2010) Superficie (km2) Densité (h/km2)
Centre ville
District de Gusu 姑苏区 Gūsū Qū 954 455 372 2,565,73
Banlieue
District de Huqiu 虎丘区 Hǔqiū Qū 572 313 258 2 218,26
District de Wuzhong 吴中区 Wúzhōng Qū 1 158 410 672 1 723,82
District de Xiangcheng 相城区 Xiāngchéng Qū 693 576 416 1 667,25
District de Wujiang 吴江区 Wújiāng Qū 1 275 090 1 093 1 166,59
Villes satellites (préfectures)
Changshu 常熟市 Chángshú Shì 1 510 103 1 094 1 380,35
Taïcang 太仓市 Tàicāng Shì 712 069 620 1148,49
Kunshan City 昆山市 Kūnshān Shì 1 646 318 865 1 903,25
Zhangjiagang City 张家港市 Zhāngjiāgǎng Shì 1 248 414 772 1617,11
Total 10 465 994 8 488 1233,03
nb : Suzhou Industrial Park & Suzhou New District ne sont pas des divisions officielles de Suzhou
Les district de Canglang, district de Pingjiang, et district de Jinchang sont d'anciennes subdivisions supprimées.

Économie[modifier | modifier le code]

En 2011, le produit intérieur brut (PIB) total était de 1 071,699 milliards de yuans, et le PIB par habitant de 102 129 yuans[8].

Le revenu par habitant en parité de pouvoir d'achat s'élève à 52 020 $ en 2014, soit, parmi les 300 principales économies métropolitaines du monde en PIB PPA 2014, le 1er rang en Chine et le 68e dans le monde[9].

Transports[modifier | modifier le code]

Station du métro de Suzhou.

Réseau routier[modifier | modifier le code]

Train à grande vitesse à qui dans la gare de Suzhou.

Suzhou est desservie par l'autoroute Shanghai-Nankin à deux fois quatre voies longue de 274 kilomètres. La ville est également traversées par l'autoroute nationale 312 qui relie Shanghai aux confins orientaux du pays (Korgas dans le Xinjiang) et qui est longue de 4 967 kilomètres.

Réseau ferroviaire[modifier | modifier le code]

Suzhou est situé sur les lignes Shanghai-Nankin et Shanghai-Pékin. La la gare de Suzhou (苏州站) est une des stations de chemin de fer les plus fréquentées de Chine. Elle est desservie par les trains classiques assurant la liaison entre Pékin et Shanghai et par des trains à grande vitesse de type D et G circulant à fréquence élevée sur la LGV Shanghai - Nankin. Le trajet jusqu'à la gare de Shanghai prend 25 minutes tandis que les trains à grande vitesse les plus rapides (type G) mettent 1 heure pour atteindre Nankin. La gare de Suzhou-Nord (苏州北站) quelques kilomètres plus au nord est située sur la LGV Pékin - Shanghai et est desservie par des trains à grandes vitesses en direction de Pékin, Quindao, ... Il existe d'autres gares sur le territoire de la ville notamment la gare de la ville-district de Kunshan (située sur le territoire de la ville-préfecture de Suzhou) et entre celle-ci et Suzhou ainsi que la gare du parc industriel de Suzhou également située sur la ligne Shanghai-Nankin.

Métro et tramway[modifier | modifier le code]

Suzhou dispose depuis 2012 d'un réseau de métro (Métro de Suzhou) comprenant début 2020 quatre lignes totalisant 141 kilomètres de voie et 134 stations. Cinq autres lignes d'une longueur cumulée de 200 kilomètres sont en construction. La ville a également un réseau de tramway comprenant début 2020 deux lignes totalisant 43 kilomètres de voie[10].

Port[modifier | modifier le code]

Le plus grand port fluvial de Chine est situé sur le territoire de la ville de Suzhou dans les districts de Zhangjiagang, Changshu et Taicang. Situé sur le bord du Yangtse Kiang, le volume de marchandises embarquées ou débarquées était en 2014 de 479 millions tonnes et de 4,45 millions containers.

Éducation[modifier | modifier le code]

L'Université Jiaotong de Xi’an et l'université de Liverpool ont créé à Suzhou une université en partenariat, la Xi'an Jiaotong-Liverpool University. À une échelle plus petite, Duke University et l'université de Wuhan ont également créé une établissement commun à Kunshan, ville rattachée administrativement à Suzhou, c'est la Duke Kunshan University. Deux écoles de commerce françaises, SKEMA Business School et KEDGE Business School ont aussi établi des campus à Suzhou.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Le jardin du modeste administrateur

Langues[modifier | modifier le code]

On y parle traditionnellement le dialecte de Suzhou du groupe des dialectes de Taihu du wu.

Architecture et monuments[modifier | modifier le code]

En raison de ses nombreux canaux, Suzhou est parfois surnommée la Venise de l'Est. Les deux villes sont d'ailleurs jumelées. Marco Polo aurait dit que Suzhou possédait 6 000 ponts sur ses nombreux canaux. C'était exagéré, un plan datant de la dynastie Song en montre 314.

Les Tours jumelles de Suzhou, temple de Luohanyuan. Deux ouvrages en brique bois et pierre. Fin du Xe siècle, début dynastie Song.

Suzhou possède de nombreux jardins renommés, le jardin de l’Humble Administrateur (ou jardin de la Politique des simples[11], 拙政园 / 拙政園, zhuōzhèng yuán), le jardin de la Retraite du Couple (耦园, ǒuyuán), le Jardin de la Retraite et de la Réflexion (退思园 / 退思園, tuìsī yuán), le Jardin de l'harmonie (怡园, yíyuán), le jardin du Maître des filets (网师园, wǎngshī yuán) sont dans la liste du patrimoine culturel mondial des Nations Unies. Au total, neuf jardins sont classés par l'UNESCO[12].

Dans le patrimoine religieux, on peut citer pagode de la colline du tigre, une structure penchée et mesurant 47 mètres de hauteur et la cathédrale catholique Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, la plus grande église de la ville.

Façade de la cathédrale.

L'ancienne résidence de Li Xiucheng près du musée de Suzhou, a appartenu à Li Xiucheng, surnommé le « prince loyal », qui a participé à la révolte des Taiping.

Panmen est un site historique comprenant une portion des anciens remparts de la ville.

Depuis les années 2000, de nombreux gratte-ciel ont été construits. Le Suzhou Zhongnan Center doit atteindre les 729 mètres de hauteur en 2020.

Un canal à Suzhou.

Art[modifier | modifier le code]

L'opéra chinois kunqu a son origine dans la région de Suzhou. La ville est aussi connue pour ses ballades chantées, les tanci et les pingtan (en).

Dès le XIIIe siècle, Suzhou fut célèbre pour sa production de tissus de soie, c'était le centre industriel pour le delta du Yangtze. La broderie fut pratiquée à Suzhou depuis la Dynastie Song, c'était une des quatre écoles principales en Chine. Suzhou abrite d'autre part un musée de la soie.


Le musée de Suzhou abrite une collection remarquable. Elle est également connue pour être la capitale de la soie.

Les romans de Lu Wenfu (Vie et passion d'un gastronome chinois, Nid d'hommes) se déroulent à Suzhou.

Cuisine[modifier | modifier le code]

Suzhou est située à proximité du lac de Taihu du Grand canal, le poisson est donc facile à pêcher à proximité de la ville. Le climat relativement tempéré et le sol fertile de la région font que le riz y a été cultivé très tôt, il y a environ 6 000 ans.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Ieoh Ming Pei, architecte, est né en 1917 dans une famille fortunée de Suzhou.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Codes postaux et téléphoniques du Jiangsu, (en) China Zip Code/ Telephone Code, ChinaTravel
  2. « https://www.ceicdata.com/en/china/gross-domestic-product-prefecture-level-city/cn-gdp-jiangsu-suzhou »
  3. « https://www.ceicdata.com/en/china/gross-domestic-product-per-capita-prefecture-level-city/cn-gdp-per-capita-jiangsu-suzhou »
  4. Voir en:List of prefecture-level cities by GDP per capita pour plus de détails.
  5. Johnson, Linda C. Cities of Jiangnan in Late Imperial China « https://web.archive.org/web/20190408150208/https://books.google.com/books?id=Q_BIEPeKHgAC »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), , pp. 26 – 27. SUNY Press, 1993. (ISBN 0-7914-1423-X), 9780791414231.
  6. "Chongming County" dans Encyclopedia of Shanghai, pp. 50 ff. « https://web.archive.org/web/20150110191937/http://zhuanti.shanghai.gov.cn/encyclopedia/en/Default2.aspx »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Shanghai Scientific & Technical Publishers (Shanghai), 2010. Municipalité de Shanghai.
  7. (en) « Suzhou Geography and Climate », sur chinatourmap.com (consulté le 12 février 2020)
  8. (zh-Hant) « 2009年苏州市国民经济和社会发展概况 », Suzhou Municipal Statistic Bureau,‎ (consulté le 5 mai 2010)
  9. http://www.brookings.edu/research/reports2/2015/01/22-global-metro-monitor
  10. (en) Robert Schwandl, « SUZHOU », sur urbanrail.net (consulté le 10 février 2020)
  11. Pan Yue : cultiver son jardin et vendre ses légumes, telle doit être la politique des humbles (ou des simples)
  12. « Jardins classiques de Suzhou », UNESCO

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]