Équipe du Viêt Nam de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Équipe du Viêt Nam
Généralités
Confédération AFC
Couleurs rouge
Surnom guerriers de l'étoile d'or
(vietnamien : Những Chiến binh Sao vàng)[1],[2],[3]
Classement FIFA en diminution 97e (23 juin 2022)[4]
Personnalités
Sélectionneur Park Hang-seo
Capitaine Đỗ Hùng Dũng
Plus sélectionné Lê Công Vinh (83)
Meilleur buteur Lê Công Vinh (51)
Rencontres officielles historiques
Premier match Chine 5 - 3 Nord-Viêt Nam
()
Philippines 2 - 2 Viêt Nam
()
Plus large victoire Viêt Nam 11 - 0 Guam
()
Plus large défaite Zimbabwe 6 - 0 Viêt Nam
()
Oman 6 - 0 Viêt Nam
()
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : 0
Coupe d'Asie Phases finales : 3
Quart de finaliste en 2007 et 2019

Maillots

Kit left arm vie21h.png
Kit body Vietnam21h.png
Kit right arm vie21h.png
Kit shorts Vietnam21h.png
Kit socks Vietnam21h.png
Domicile
Kit left arm vie21a.png
Kit body Vietnam21a.png
Kit right arm vie21a.png
Kit shorts Vietnam21a.png
Kit socks Vietnam21a.png
Extérieur

L'équipe du Viêt Nam de football est une sélection des meilleurs joueurs vietnamiens sous l'égide de la Fédération du Viêt Nam de football.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant le Viêt Nam unifié[modifier | modifier le code]

Lorsque le Viêt Nam fut séparé en deux entités distinctes, deux équipes nationales virent le jour : celle du Nord et celle du Sud. Entre 1956 et 1966, l'équipe du Nord ne disputa quasiment que des matchs contre des pays communistes tandis que l'équipe du Sud prit part aux deux premières coupes d'Asie des nations. Le Sud-Viêt Nam disputa son dernier match en 1975 mais l'équipe réunifiée ne commença à jouer qu'en 1991.

Les débuts du Viêt Nam actuel[modifier | modifier le code]

La Fédération du Viêt Nam de football (Liên Đoàn Bóng Đá Việt Nam) est fondée en 1962. Elle est affiliée à la FIFA et de l'AFC depuis 1964. Le premier match officiel de l’équipe du Viêt Nam de football (Đội tuyển bóng đá quốc gia Việt Nam) fut joué à l’extérieur, le , contre les Philippines, match qui se solda par un score de 2 buts partout.

De 1991 à 1998[modifier | modifier le code]

Pour la Coupe du monde de football 1994, l’équipe du Viêt Nam est battue au 1er tour des qualifications par la Corée du Nord, Singapour, l’Indonésie et le Qatar. Pour la Coupe du monde de 1998, elle est battue au 1er tour des éliminatoires par la Chine, le Tadjikistan et le Turkménistan. Une des plus larges défaites du Viêt Nam fut enregistrée à Kuala Lumpur (Malaisie), contre le Zimbabwe, le , qui se solda par un score de 6 buts à 0 pour les Zimbabwéens. L’équipe du Viêt Nam fut finaliste du Championnat d'Asie du Sud-Est de football qu'elle organisa en 1998, battue par Singapour 1-0.

De 1998 à 2007[modifier | modifier le code]

La plus large victoire du Viêt Nam fut enregistrée à Hô Chi Minh-Ville, le , contre le Guam, qui se solda par un score sans appel de 11 buts à 0, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d'Asie des nations de football 2000. Pour la Coupe du monde de football 2002, l’équipe du Viêt Nam est battue au 1er tour par l’Arabie Saoudite, devant le Bangladesh et la Mongolie. Une des plus larges défaites de l’équipe du Viêt Nam fut enregistrée à Incheon (Corée du Sud), le , contre Oman, qui se solda par un score de 6 buts à 0, à l'occasion des qualifications pour la Coupe d'Asie des nations 2004. Mais lors de ces éliminatoires, malgré sa non-qualification pour la phase finale du tournoi continental, le Viêt Nam réalisa un des plus grands exploits de son histoire en battant la Corée du Sud, demi-finaliste sortant du Mondial 2002, sur le score de 1-0 le à Mascate (Oman). Pour la Coupe du monde de football 2006, elle est battue au 1er tour par la Corée du Sud et le Liban tout en étant devant les Maldives.

La Coupe d’Asie 2007 : la surprise vietnamienne[modifier | modifier le code]

Coorganisateur de la Coupe d'Asie des nations de football 2007, le Viêt Nam crée la sensation en accédant aux quarts de finale derrière le Japon, tenant du titre. Cela représente la plus grande performance footballistique de l'équipe du Viêt Nam depuis sa réunification. Au 1er tour, l’équipe du Viêt Nam bat les Émirats arabes unis (2-0, buts de Lê Công Vinh et de Huynh Quang Thanh), fait match nul contre le Qatar (1-1, but de Binh Tanh) et perd contre le Japon (1-4, but de Keita Suzuki (csc)). Le Viêt Nam termina deuxième du groupe. Mais l’équipe est battue en quarts par le futur vainqueur de la compétition, l’Irak (0-2).

AFF Suzuki Cup 2008 : le sacre vietnamien[modifier | modifier le code]

Lors de l'AFF Suzuki Cup 2008, les Vietnamiens perdent leur premier match 2-0 contre la Thaïlande mais lors du second, ils gagnent contre la Malaisie, un match très serré avec un but gag vers la fin du match. Le buteur de la Malaisie est Indra Putra Mahayuddin et ceux du Viêt Nam sont Pham Thanh Luong et Nguyen Vu Phong (3-2). Lors du dernier match contre le Laos, les Vietnamiens l'emportent 4-0 (buts de Nguyen Viet Thang, Pham Thanh Luong, Huynh Quang Thanh et Phan Thanh Binh). Lors de la demi-finale aller, ils font match nul contre Singapour (0-0) malgré leur domination du match (près de 20 tirs dont 12 tirs cadrés). Lors de la demi-finale retour, le Viêt Nam bat Singapour sur le score de 1-0. Désormais confiant, le Viêt Nam crée la surprise en battant la Thaïlande lors de la finale aller à Bangkok sur le score de 2-1 grâce au but de Vu Phông et de Công Vinh. Le est le jour du sacre pour le Viêt Nam. En effet, après avoir été mené d'un but pendant 92 minutes lors de la finale retour à Hô Chi Minh-Ville par les Thaïlandais, Cong Vinh égalise à la 93e minute et offre la Coupe d'Asie du Sud Est au Viêt Nam. C'est la première fois que celui-ci remporte ce titre depuis que le pays est réunifié. Công Vinh est élu "homme du match".

De 2008 à 2017 : difficultés pour confirmer[modifier | modifier le code]

Après ses bonnes prestations à la Coupe d'Asie 2007 et à l'AFF Suzuki Cup 2008, on s’attend à ce que le Viêt Nam confirme, mais c’est l’inverse qui se produit car lors des éliminatoires de la Coupe du monde de football 2010, il est battu au 1er tour par les Émirats arabes unis (0-1 ; 0-5). Le Viêt Nam est par ailleurs sorti en demi-finale de l'AFF Suzuki Cup 2010 par la Malaisie (défaite 0-2 à l'extérieur à l'aller, 0-0 au retour à domicile).

Pour les éliminatoires de la Coupe d’Asie 2011, l’équipe du Viêt Nam est tête de série (à la suite de son bon parcours en 2007) et tombe dans le groupe de la Chine, de la Syrie et du Liban, elle finit troisième et n'accède donc pas à la phase finale.

En 2012, le Viêt Nam est sorti au premier tour de l'AFF Suzuki Cup sans remporter le moindre match (défaites contre la Thaïlande et les Philippines, match nul contre la Birmanie). En 2014, il se hisse en demi-finale et s'écroule de manière invraisemblable face à la Malaisie au match retour à domicile (2-4 en ayant encaissé les 4 buts dès la 1re mi-temps) alors qu'il s'était imposé à l'extérieur (2-1) au match aller et ne parvient pas à prendre sa revanche face à cette même équipe qui lui avait barré la route de la finale en 2010. Il récidive lors de l'édition 2016, mais cette fois il échoue aux portes de la finale face à l'Indonésie en prolongations du match retour disputé à domicile (2-2, les deux équipes s'étant chacune imposé 2-1 au cours du temps règlementaire). À la suite de cette énième élimination en demi-finale, le buteur phare et recordman du nombre de sélections avec l'équipe nationale, Lê Công Vinh, décide de prendre sa retraite internationale, devant l'incapacité de son équipe à rallier la finale d'un championnat de l'ASEAN depuis le sacre de 2008[5],[6]. Une page importante de l'histoire du football vietnamien se tourne, désormais orphelin de son attaquant fétiche.

Le Vietnam ne parvient ni à se qualifier pour la Coupe du Monde 2014 (élimination au 2e tour des éliminatoires face au Qatar, la victoire 2-1 à domicile lors du match retour n'ayant pas suffi à compenser la défaite 0-3 à l'extérieur) ni pour la Coupe d'Asie 2015 (devancée par les Émirats arabes unis et l'Ouzbékistan qui se sont qualifiés, ainsi que par Hong Kong, le Vietnam n'ayant obtenu qu'un seul succès - 3-1 à domicile contre Hong Kong - pour 5 revers).

Pour les éliminatoires au Mondial 2018, le Vietnam se retrouve dans le groupe F en compagnie de l'Irak, de la Thaïlande et de Taïwan (l'Indonésie qui aurait aussi dû y figurer étant disqualifiée et exclue de la compétition). Malgré un tirage au sort relativement abordable, il échoue à parvenir au dernier tour qualificatif en terminant 3e de son groupe, juste devant Taïwan. Le Vietnam n'a en effet remporté que 2 rencontres, toutes 2 face à Taïwan ; pour un nul frustrant à domicile (1-1) face à l'Irak où la sélection du Mékong qui menait 1-0 durant la majeure partie de la rencontre s'est faite rejoindre au score au bout du temps additionnel de la partie (97e minute) sur un penalty consécutif à une faute de main évitable[7] ; tandis que les guerriers de l'étoile d'or ont subi 3 défaites dont deux encaissées à l'extérieur comme à domicile par la Thaïlande, leur véritable bête noire contre lequel ils ne se sont imposés que deux fois en 22 confrontations (pour 5 matchs nuls et 14 défaites) ; et une lors du match retour face à l'Irak.

Le Vietnam de temps à autre réussit quelques exploits remarquables en match amical (victoires à domicile contre la Corée du Nord et la Syrie en 2016, sur la pelouse du Qatar en 2013 et du Koweït en 2009, courte défaite au Japon en 2011) mais peine à reproduire ce genre de performances en match à enjeu. Le pays a longtemps eu du mal à s'imposer sur la scène régionale, puisqu'il n'avait avant l'édition 2018 (en) remporté qu'une seule fois le championnat de l'ASEAN, 10 ans plus tôt en 2008, contre 5 fois pour la Thaïlande et 4 fois pour Singapour, les deux principaux poids lourds du sud-est asiatique. À ce jour, seule l'équipe espoirs a réussi à se qualifier pour une phase finale d'une Coupe du monde, en l'occurrence la Coupe du monde des -20 ans 2017 organisée en Corée du Sud.

Depuis 2018 : la génération dorée[modifier | modifier le code]

Après l'échec des qualifications pour le Mondial russe, le Vietnam participe au 3e tour qualificatif pour la Coupe d'Asie des nations 2019 (en) et bénéficie d'un tirage au sort favorable, puisqu'il se retrouve dans le groupe C (en), avec la Jordanie, l'Afghanistan et le Cambodge. Les Vietnamiens se voient ainsi offrir une occasion en or de se qualifier pour la première fois de leur histoire à une Coupe d'Asie des nations par le biais des éliminatoires (le Vietnam était un des pays coorganisateurs de l'édition 2007).

Le Vietnam commence cette phase qualificative par deux matchs nuls, à l'extérieur contre l'Afghanistan (1-1) et à domicile contre la Jordanie (0-0), avant de battre le Cambodge à l'aller (2-1 à l'extérieur) comme au retour (5-0 à domicile). Avec 8 points au compteur au bout de quatre journées, le Vietnam compte cinq longueurs d'avance sur son voisin cambodgien et six sur l'Afghanistan et a l'occasion de valider sa qualification pour la Coupe d'Asie 2019 dès le prochain match, à domicile contre l'Afghanistan, en cas de victoire ou de match nul. Un adversaire qui se trouve à la dernière place du groupe et qui affiche un bilan famélique à l'extérieur (défaites 0-1 au Cambodge et 1-4 en Jordanie), contrastant avec sa pugnacité à domicile (1-1 contre le Vietnam, 3-3 contre la Jordanie).

Le , le Vietnam concède un match nul décevant à domicile contre l'Afghanistan (0-0), mais qui suffit néanmoins à le qualifier pour la Coupe d'Asie 2019. Une qualification qui conclut une année 2017 prometteuse pour le football vietnamien, avec la participation de l'équipe espoirs à la Coupe du monde des -20 ans 2017 au mois de mai.

En , l'équipe vietnamienne des moins de 23 ans (en) créé la sensation lors de la Coupe d'Asie U23 (en) organisée en Chine, en atteignant la finale de la compétition, où elle s'incline en prolongations face à l'Ouzbékistan (en) (1-2)[8]. Ce parcours inattendu a déclenché une euphorie nationale, des scènes de liesse étaient ainsi observables à travers l'ensemble du Viêt Nam[9],[10].

Le Vietnam remporte l'édition 2018 (en) du Championnat d'Asie du Sud-Est de football, dix ans après son dernier sacre, en l'emportant en finale face à la Malaisie (2-2 à l'extérieur à l'aller ; victoire 1-0 à domicile au retour, grâce à une réalisation de Nguyễn Anh Đức à la 6e minute[11]). Alors qu'elle est invaincue depuis [12],[13], l'équipe vietnamienne subit pour son entrée en lice en Coupe d'Asie 2019 une défaite frustrante contre l'Irak (2-3), encaissant le troisième but irakien sur coup franc à la 90e minute, dans un match à rebondissements où elle aura fait preuve de justesse en contre-attaque et mené deux fois au score, mais aura payé cher ses errements défensifs, responsables des deux premiers buts irakiens. Lors du second match, le Vietnam ne démérite pas mais s'incline contre l'Iran (0-2), le favori du groupe, sur un doublé de Sardar Azmoun. Dans l'obligation de l'emporter face au Yémen, l'adversaire le plus abordable du groupe, pour espérer figurer parmi les quatre meilleurs troisièmes, le Vietnam s'impose 2-0 mais doit attendre les résultats des groupes E et F pour savoir si elle pourra aller en huitièmes, alors qu'un troisième but contre les Yéménites lui aurait garanti une place au tour suivant[14]. Au lendemain de sa victoire sur le Yémen, le Vietnam se retrouve à égalité parfaite avec le Liban, victorieux de son côté de la Corée du Nord (4-1) dans le groupe E (même nombre de points, même différence de buts ainsi que de buts marqués et encaissés). Les deux équipes sont départagées par la règle du fair-play : grâce à deux cartons jaunes reçus de moins que les Cèdres (sept jaunes pour le Liban, cinq pour le Vietnam), les guerriers de l'étoile d'or décrochent de justesse leur place en huitième de finale en tant que quatrième meilleur troisième. Les hommes de Park Hang-seo retrouvent la Jordanie, une équipe que les guerriers de l'étoile d'or ont affronté à deux reprises lors des éliminatoires pour la Coupe d'Asie 2019 (en) pour deux matchs nuls (0-0 à domicile, 1-1 à l'extérieur). Néanmoins la Jordanie a fait forte impression lors du premier tour, en terminant leader du groupe B devant le tenant du titre australien qu'elle a battu lors du premier match (1-0) et en concluant la phase de poules avec aucun but encaissé, elle part donc avec la faveur des pronostics et plus de certitudes (davantage d'expérience des phases à élimination directe que les Vietnamiens, meilleure dynamique). Contre toute attente, le Vietnam domine globalement la rencontre en développant un jeu plus offensif que leurs adversaires; en obtenant davantage de tirs cadrés, de corners et en conservant plus souvent le ballon que leurs homologues jordaniens. Bien que les Al-Nashama ouvrent le score à la 39e minute de jeu grâce à une réalisation de Baha' Abdel-Rahman (en), Nguyễn Công Phượng réplique pour le Vietnam en début de deuxième période (51e minute), permettant au Vietnam de devenir la première équipe du tournoi à inscrire un but contre leurs adversaires (1-1). Le score n'évolue pas en prolongations et les guerriers de l'étoile d'or réalisent un exploit en éliminant la Jordanie aux tirs au but (4 t.a.b. à 2) grâce notamment à un arrêt crucial du gardien Đặng Văn Lâm sur la tentative d'Ahmed Samir (en). Cette performance a valu à la sélection de recevoir des félicitations et des récompenses financières du gouvernement vietnamien[15]. Opposé en quart de finale au Japon, quadruple vainqueur de l'épreuve et huitième de finaliste lors de la Coupe du Monde 2018, le Vietnam oppose une farouche résistance et est éliminé sur la plus petite des marges, sur un penalty obtenu puis transformé par Ritsu Doan à la 57e minute de jeu (0-1) après consultation de la VAR, une première dans le cadre d'une phase finale de Coupe d'Asie des nations[16].

Le Vietnam réalise ensuite une campagne qualificative pour le Mondial 2022 historique, qui voit les protégés de Park Hang-seo réussir à rallier pour la première fois de leur histoire le dernier tour qualificatif des éliminatoires d'une Coupe du monde. Placé dans le groupe G lors du 2e tour qualificatif pour la Coupe du monde 2022 avec les Émirats arabes unis, la Thaïlande, la Malaisie et l'Indonésie ; le Vietnam parvient à terminer parmi les 5 meilleurs 2e grâce à un bilan de 5 victoires (dont une sur le score de 1-0 à domicile contre les Émirats arabes unis le , un adversaire qu'il n'avait plus battu depuis la Coupe d'Asie 2007 co-organisée), 2 matchs nuls (0-0 à l'aller comme au retour contre la Thaïlande, sa bête noire historique en Asie du Sud-Est) et une seule défaite, lors de la dernière journée sur la pelouse des Émirats arabes unis (2-3), une rencontre au cours de laquelle les Vietnamiens ont réduit tardivement le score après avoir été mené 3-0 dès la 50e minute de jeu. Ce bilan permet également au Vietnam d'être qualifié pour la Coupe d'Asie 2023, une 3e qualification à une phase finale continentale depuis la réunification du pays.

Le Viêt Nam devient ainsi la 2e équipe d'Asie du Sud-Est à atteindre le dernier tour qualificatif d'une phase finale de Coupe du monde après la Thaïlande. Lors de ce dernier tour qualificatif, la sélection du Mékong, inexpérimentée à un tel niveau de la compétition et qui a hérité d'un groupe très relevé avec la présence d'adversaires tels que le Japon, l'Arabie saoudite et l'Australie (tous trois présents à la dernière Coupe du monde en Russie), perd sans surprise ses 7 premières rencontres et ne parvient pas à se qualifier pour la Coupe du monde 2022. Cependant, les guerriers de l'étoile d'or enregistrent le une victoire historique, à deux journées du terme des éliminatoires, en disposant à domicile de la Chine (3-1), une victoire symbolique à plusieurs égards : il s'agit des premiers points récoltés par les hommes de Park Hang-seo lors de ce dernier tour, de la première victoire vietnamienne contre son voisin et ennemi (le Vietnam avait systématiquement perdu lors des précédentes confrontations contre les Chinois et les deux pays entretiennent une longue histoire conflictuelle), ainsi que d'un premier succès enregistré par une équipe du sud-est asiatique lors d'un dernier tour qualificatif de Coupe du monde. Le Viêt Nam achève cette campagne qualificative à la dernière place de son groupe mais avec les honneurs, grâce à un match nul de prestige sur la pelouse du Japon, déjà assuré de la qualification au coup d'envoi (1-1 en ayant mené au score à la mi-temps).

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Mis à jour le 01/06/2022

Pos Nom Date de naissance Sélections Buts Club
1 GB Nguyễn Tuấn Mạnh (32 ans) 4 0 Đà Nẵng
18 GB Vũ Tuyên Quang (27 ans) 0 0 Bình Định
23 GB Đặng Văn Lâm (29 ans) 26 0 Cerezo Osaka
2 DF Đỗ Duy Mạnh (25 ans) 40 1 Hà Nội
3 DF Quế Ngọc Hải (29 ans) 63 4 Sông Lam Nghệ An
4 DF Adriano Schmidt (28 ans) 1 0 Bình Định
7 DF Nguyễn Phong Hồng Duy (26 ans) 28 0 Hoàng Anh Gia Lai
12 DF Nguyễn Văn Vĩ (24 ans) 1 0 Hà Nội
13 DF Hồ Tấn Tài (24 ans) 11 2 Bình Định
15 DF Nguyễn Đức Chiến (23 ans) 2 0 Viettel
17 DF Vũ Văn Thanh (26 ans) 35 3 Hoàng Anh Gia Lai
21 DF Trần Đình Trọng (25 ans) 14 0 Bình Định
5 ML Trần Đình Khương (26 ans) 2 0 Hô Chi Minh-Ville
6 ML Trương Văn Thái Quý (24 ans) 1 0 Hà Nội
8 ML Châu Ngọc Quang (26 ans) 1 0 Hải Phòng
14 ML Nguyễn Hoàng Đức (24 ans) 19 1 Viettel
16 ML Đỗ Hùng Dũng (capitaine) (28 ans) 23 0 Hà Nội
19 ML Nguyễn Quang Hải (25 ans) 44 10 Pau
20 ML Phan Văn Đức (26 ans) 32 4 Sông Lam Nghệ An
9 AT Nguyễn Văn Toàn (26 ans) 42 4 Hoàng Anh Gia Lai
10 AT Nguyễn Công Phượng (vice-capitaine) (27 ans) 52 11 Hoàng Anh Gia Lai
11 AT Phạm Tuấn Hải (24 ans) 6 2 Hà Nội
22 AT Nguyễn Tiến Linh (24 ans) 30 12 Becamex Bình Dương

Palmarès[modifier | modifier le code]

Classement FIFA[modifier | modifier le code]

Classement FIFA de l'équipe du Vietnam de 1993 à 2007
Année 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
Classement mondial 135 151 122 99 104 98 102 99 105 108 98 103 120 172 142
Classement FIFA de l'équipe du Vietnam de 2008 à 2021
Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021
Classement mondial 155 123 137 99 131 144 137 147 134 112 100 97 93 98

Parcours en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Parcours de l'équipe du Viêt Nam en Coupe du monde
Année Position Année Position Année Position
Drapeau de l'Uruguay 1930 Non inscrit Drapeau du Mexique 1970 Non inscrit Drapeau de la Corée du Sud Drapeau du Japon 2002 Tour préliminaire
Drapeau de l'Italie 1934 Non inscrit Drapeau de l'Allemagne 1974 Non inscrit Drapeau de l'Allemagne 2006 Tour préliminaire
Drapeau de la France 1938 Non inscrit Drapeau de l'Argentine 1978 Non inscrit Drapeau d'Afrique du Sud 2010 Tour préliminaire
Drapeau du Brésil 1950 Non inscrit Drapeau de l'Espagne 1982 Non inscrit Drapeau du Brésil 2014 Tour préliminaire
Drapeau de la Suisse 1954 Non inscrit Drapeau du Mexique 1986 Non inscrit Drapeau de la Russie 2018 Tour préliminaire
Drapeau de la Suède 1958 Non inscrit Drapeau de l'Italie 1990 Non inscrit Drapeau du Qatar 2022 Tour préliminaire
Drapeau du Chili 1962 Non inscrit Drapeau des États-Unis 1994 Tour préliminaire Drapeau du Canada Drapeau des États-Unis Drapeau du Mexique 2026 À venir
Drapeau de l'Angleterre 1966 Non inscrit Drapeau de la France 1998 Tour préliminaire

Parcours en Coupe d'Asie[modifier | modifier le code]

Parcours de l'équipe du Viêt Nam en coupe d'Asie des nations
Année Position Année Position Année Position
Drapeau de Hong Kong 1956 Non inscrit Drapeau du Koweït 1980 Non inscrit Drapeau de la République populaire de Chine 2004 Tour préliminaire
Drapeau de la Corée du Sud 1960 Non inscrit Drapeau de Singapour 1984 Non inscrit Drapeau de l'Indonésie Drapeau de la Malaisie Drapeau de la Thaïlande Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam 2007 Quart de finale
Drapeau d’Israël 1964 Non inscrit Drapeau du Qatar 1988 Non inscrit Drapeau du Qatar 2011 Tour préliminaire
Drapeau de l'Iran 1968 Non inscrit Drapeau du Japon 1992 Non inscrit Drapeau de l'Australie 2015 Tour préliminaire
Drapeau de la Thaïlande 1972 Non inscrit Drapeau des Émirats arabes unis 1996 Tour préliminaire Drapeau des Émirats arabes unis 2019 Quart de finale
Drapeau de l'Iran 1976 Non inscrit Drapeau du Liban 2000 Tour préliminaire Pays inconnu 2023 Qualifié

Parcours en Coupe d'Asie du Sud-Est[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Bronzee place
  • 1998 : Argent Finaliste
  • 2000 : 4e place
  • 2002 : Bronzee place
  • 2004 : Phase de groupes
  • 2007 : Demi-finaliste
  • 2008 : Or Champion
  • 2010 : Demi-finaliste
  • 2012 : Phase de groupes
  • 2014 : Demi-finaliste
  • 2016 : Demi-finaliste
  • 2018 : Or Champion
  • 2021 : Demi-finaliste

Les adversaires du Viêt Nam de 1991 à aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Pays J G N P Bp Bc Diff Premier match Dernier match
Afghanistan 3 1 2 0 3 1 2 28/03/2017 (1-1) à Douchanbé 01/06/2022 (2-0) à Hô Chi Minh-Ville
Albanie 1 0 0 1 0 5 -5 12/02/2003 (0-5) à Bastia Umbra
Arabie saoudite 4 0 0 4 1 13 -12 12/02/2001 (0-5) à Dammam 16/11/2021 (0-1) à Hanoï
Australie 2 0 0 2 0 5 -5 07/09/2021 (0-1) à Hanoï 27/01/2022 (0-4) à Melbourne
Bahreïn 1 1 0 0 5 3 2 30/06/2007 (5-3) à Hanoï
Bangladesh 2 1 1 0 4 0 4 08/02/2001 (0-0) à Dammam 15/02/2001 (4-0) à Dammam
Birmanie 11 8 2 1 35 10 25 14/12/1995 (2-1) à Chiang Mai 20/11/2018 (0-0) à Rangoun
Bosnie-Herzégovine 1 0 0 1 0 4 -4 22/02/1997 (0-4) à Kuala Lumpur
Cambodge 10 10 0 0 47 6 41 08/12/1995 (4-0) à Lamphun 19/12/2021 (4-0) à Singapour
Chine 8 1 0 7 8 24 -16 25/05/1997 (1-3) à Hô Chi Minh-Ville 01/02/2022 (3-1) à Hanoï
Corée du Nord 8 1 4 3 7 10 -3 09/04/1993 (0-3) à Doha 25/12/2018 (1-1) à Hanoï
Corée du Sud 6 1 0 5 2 17 -15 11/08/1996 (0-4) à Hô Chi Minh-Ville 08/09/2004 (1-2) à Hô Chi Minh-Ville
Curaçao 1 0 1 0 1 1 0 08/06/2019 (1-1) à Buriram
Émirats arabes unis 7 2 0 5 6 16 -10 08/07/2007 (2-0) à Hanoï 15/06/2021 (2-3) à Dubaï
Estonie 1 1 0 0 1 0 1 04/01/1995 (1-0) à Hô Chi Minh-Ville
Guam 2 2 0 0 20 0 20 07/08/1996 (9-0) à Hô Chi Minh-Ville 23/01/2000 (11-0) à Hô Chi Minh-Ville
Drapeau de Hong Kong Hong Kong 6 3 2 1 11 7 4 19/11/1998 (1-1) à Hong Kong 03/06/2016 (2-2) à Rangoun
Inde 2 1 0 1 3 4 -1 24/08/2004 (2-1) à Hô Chi Minh-Ville 08/10/2010 (1-3) à Pune
Indonésie 26 7 10 9 32 32 0 28/11/1991 (0-1) à Manille 15/12/2021 (0-0) à Singapour
Irak 4 0 1 3 3 7 -4 21/07/2007 (0-2) à Bangkok 08/01/2019 (2-3) à Abou Dabi
Iran 1 0 0 1 0 2 -2 12/01/2019 (0-2) à Abou Dabi
Jamaïque 1 1 0 0 3 0 3 24/06/2007 (3-0) à Hanoï
Japon 5 0 1 4 2 8 -6 16/07/2007 (1-4) à Hanoï 29/03/2022 (1-1) à Saitama
Jordanie 4 0 4 0 3 3 0 13/06/2017 (0-0) à Hô Chi Minh-Ville 31/05/2021 (1-1) à Charjah
Kazakhstan 1 1 0 0 2 1 1 26/12/2006 (2-1) à Bangkok
Koweït 2 1 0 1 2 3 -1 31/05/2009 (1-0) à Koweït 12/10/2010 (1-3) à Koweït
Laos 12 11 1 0 49 3 46 05/09/1996 (1-1) à Singapour 06/12/2021 (2-0) à Singapour
Liban 4 1 2 1 4 4 0 31/03/2004 (0-2) à Nam Định 06/01/2010 (1-1) à Saïda
Macao 2 2 0 0 13 1 12 29/06/2011 (6-0) à Hô Chi Minh-Ville 03/07/2011 (7-1) à Macao
Malaisie 22 14 3 5 31 20 11 30/11/1991 (1-2) à Manille 12/12/2021 (3-0) à Singapour
Maldives 2 1 0 1 4 3 1 18/02/2004 (4-0) à Hanoï 13/10/2004 (0-3) à Malé
Mongolie 2 2 0 0 5 0 5 10/02/2001 (1-0) à Dammam 17/02/2001 (4-0) à Dammam
Mozambique 1 1 0 0 1 0 1 23/06/2012 (1-0) à Hô Chi Minh-Ville
Drapeau du Népal Népal 2 2 0 0 7 0 7 27/09/2003 (5-0) à Incheon 21/10/2003 (2-0) à Mascate
Oman 4 0 0 4 1 12 -11 29/09/2003 (0-6) à Incheon 24/03/2022 (0-1) à Hanoï
Ouzbékistan 2 0 0 2 1 6 -5 15/10/2013 (1-3) à Tachkent 15/11/2013 (0-3) à Hanoï
Palestine 1 0 0 1 1 3 -2 09/11/2014 (1-3) à Hanoï
Philippines 12 9 1 2 26 11 15 26/11/1991 (2-2) à Manille 31/12/2018 (4-2) à Doha
Qatar 6 2 1 3 5 14 -9 11/04/1993 (0-4) à Doha 09/10/2013 (2-1) à Doha
Singapour 18 7 7 4 17 13 4 13/04/1993 (2-3) à Doha 06/06/2016 (3-0) à Rangoun
Sri Lanka 4 1 3 0 7 6 1 25/08/2000 (2-2) à Hanoï 01/12/2002 (2-2) à Colombo
Syrie 3 1 1 1 2 1 1 14/11/2009 (0-1) à Hanoï 31/05/2016 (2-0) à Hanoï
Tadjikistan 2 0 0 2 0 8 -8 04/05/1997 (0-4) à Douchanbé 01/06/1997 (0-4) à Hô Chi Minh-Ville
Taïwan 4 3 1 0 11 4 7 04/08/1996 (4-1) à Hô Chi Minh-Ville 22/03/2017 (1-1) à Hanoï
Thaïlande 26 3 8 15 19 45 -26 10/12/1995 (1-3) à Chiang Mai 26/12/2021 (0-0) à Singapour
Turkménistan 6 1 0 5 4 12 -8 11/05/1997 (1-2) à Achgabat 24/10/2012 (0-1) à Hô Chi Minh-Ville
Yémen 1 1 0 0 2 0 2 16/01/2019 (2-0) à Al-Aïn
Zimbabwe 1 0 0 1 0 6 -6 26/02/1997 (0-6) à Kuala Lumpur

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Linh Pham, « Vietnam football team: whenGolden Star warriors get emboldened », hanoitimes.vn,
  2. (vi) VFF, « Chủ tịch nước Nguyễn Xuân Phúc chúc các chiến binh sao vàng giành vé vào vòng loại thứ ba World Cup 2022 », vff.org.vn,
  3. (vi) VFF Facebook Official, « Liên đoàn Bóng đá Việt Nam - VFF », VFF,
  4. « Classement mondial », sur Fédération internationale de football association, (consulté le ).
  5. (en) « Conh Vinh to retire internationally after AFF Suzuki Cup 2016 », sur ASEAN Football Federation, (consulté le )
  6. (en) « Vietnam football star retires over deep wound from AFF Suzuki Cup defeat », sur Tuổi Trẻ, (consulté le )
  7. (vi) « 'Hụt' chiến thắng đầy tiếc nuối, Việt Nam chia điểm trước Iraq » [« 'Recession' victory is regretful, Vietnam divided the points with Iraq »], Thể Thao 247, (consulté le )
  8. « Le Vietnam termine 2e au Championnat d'Asie U23 », sur Le Courrier du Vietnam, (consulté le )
  9. « Quand le Vietnam s’embrase pour son équipe U23 (vidéo) », sur sports.fr, (consulté le )
  10. « Football : le Vietnam chavire de bonheur », sur Vietnam Plus, (consulté le )
  11. « Viêt Nam - Malaisie, 15 déc. 2018 - Championnat d'Asie du Sud-Est 2018 - Rapport de match », sur www.transfermarkt.fr (consulté le )
  12. « Les 10 sélections qu’on n’attendait pas », sur So Foot, (consulté le )
  13. « Football : la FIFA reconnaît le record de 18 matches sans défaite de l’équipe du Vietnam », sur Vietnam Plus, (consulté le )
  14. (en) « Vietnam defeat Yemen, hopeful for Asian Cup Round of 16 », sur VN Express, (consulté le )
  15. « Coupe d'Asie 2019 : Pluie de primes pour l'équipe nationale », sur Le Courrier du Vietnam, (consulté le )
  16. « Le Japon de retour en demi-finales de la Coupe d'Asie des nations », sur L'Équipe, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]