Yamaha 1100 XS

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yamaha 1100 XS
XS Eleven Special 1981.JPG
XS Eleven Special 1981
Constructeur Yamaha
Années de production 1978 - 1984
Prix à sa sortie 3 360 €
Type Routière
Moteur et transmission
Moteur(s) 4 cylindres en ligne, 4 temps, refroidi par air
Distribution 2 act, 2 soupapes par cylindre
Cylindrée 1 101 cm³ (71,5 x 68,6 mm)
Couple maximal 9,2 mkg à 6 500 tr/min mkg
Alimentation 4 carburateurs Mikuni ∅ 34 mm
Embrayage multidisque en bain d'huile
Boîte de vitesses à 5 rapports rapports
Transmission par cardan
Vitesse maximale 200 km/h
Cadre, suspensions et freinage
Cadre double berceau
Suspension avant (débattement) fourche télescopique (170 mm)
Suspension arrière (débattement) 2 combinés (100 mm)
Frein avant 2 disques Ø 300 mm, étriers simple piston
Frein arrière 1 disque Ø 300 mm, étrier simple piston
Poids et dimensions
Roue avant 3,50 x 19'
Roue arrière 4,50 x 17'
Empattement 1 545 mm
Hauteur de selle 850 mm
Poids à sec 283 kg
Réservoir (réserve) 24 ℓ litres

Sur les autres projets Wikimedia :

La 1100 XS est un modèle de motocyclette produit par le constructeur japonais Yamaha.

Historique[modifier | modifier le code]

Mise sur le marché en avril 1978, la 1100 XS fait concurrence directe avec la Honda Goldwing. Elle est reconnaissable par son phare rectangulaire. Sa cylindrée audacieuse en fait la plus grosse cylindrée japonaise de l'époque.

Sa présentation à la presse se fait à Dakar. Afin de démontrer aux journalistes que le poids de la moto n'est pas un handicap, l'importateur Yamaha en France, Jean-Claude Olivier, exécute un wheeling avec la 1100 XS, qui, fixé sur pellicule, illustrera la première publicité de française pour Yamaha. Même si la moto n'est pas faite pour ça, cette démonstration aura le mérite d'enthousiasmer les journalistes.

Elle était vendue 22 000 francs, soit environ 3 360 €.

Le moteur est de conception similaire à celui de la 750 XS, ce dernier est à trois cylindres calés à 120°, alors que sur la 1100 XS, il s'agit d'un quatre cylindres calés à 180°.

Elle est initialement disponible en bordeaux ou gris, avec des filets dorés. L'année suivante, elle devient noire avec des filets dorés ou bicolore bordeaux/blanc et bleu foncé/blanc.

Pour 1979, une série limitée, la 1.1 Martini, est équipée d'un carénage intégral, déjà proposé en option sur les premiers millésimes. Il se pare des couleurs de la marque d'alcool italienne, sponsor de Yamaha et Mike Hailwood au sein du Martini Racing Team[1]. Curieusement, la décoration ne porte nulle part l'inscription Martini.

Ce carénage intègre deux phares longue portée Cibié. Il est l'œuvre du designer anglais John Mockett, spécialement mandaté par le bureau de recherche et développement de Yamaha à Amsterdam.
Ce carénage est étudié en soufflerie et sa fabrication est confiée à l'usine LCP (Composite Luminate Products) de Durrington. Il est scindé en deux parties, la bulle et les protèges-mains sont solidaires du guidon et sont mobiles, tandis que le reste est fixé au cadre. Il pèse 14 kg[2].

La 1.1 Martini est disponible en 500 exemplaires, pour 29 500 francs (soit 4 497 €).

En 1981, une version plus sportive vient étoffer la gamme : XS 1100 S. Elle adopte un carénage tête de fourche avec un phare rond, des jantes avec un dessin différent, un allumage électronique et un réservoir de 15 litres. L'essentiel des éléments chromés est supprimé et l'ensemble des éléments reçoit un traitement noir. Les disques de frein avant sont percés et les combinés amortisseurs arrière sont réglables. Elle était vendue 24 222 francs (soit 3 692 €) jusqu'en 1984.

Les États-Unis bénéficient dès 1979 d'une version custom, la XS Eleven Special avec un petit réservoir, un grand guidon, une selle à deux étages et un phare rond.

L'année suivante, elle est rejointe par la XS Eleven Midnight Special, jetant les bases de la future XS 1100 S, mais avec un phare rond et un grand guidon.

Elle se propose aussi d'être une machine de grand tourisme avec la XS Eleven Venturer, avec son carénage intégral, son porte-bagages chromé et ses sacoches rigides.

Elle est remplacée en 1984 par la FJ 1100.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Sting, le chanteur du groupe The Police, possédait une XS 1100 S de 1981.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Yamaha actu Numéro 16
  2. Moto Revue Classic, n° 36, janvier/février 2008