Yamaha TMAX

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yamaha TMAX
2006 Yamaha XP500 TMAX.jpg
Constructeur Drapeau : Japon Yamaha
Années de production 2001 -
Type Scooter
Moteur et transmission
Moteur(s) bicylindre en ligne 4 temps, refroidissement liquide
Démarrage électrique
Distribution 2 ACT, 4 soupapes par cylindre
Cylindrée 499 cm3 (66 x 73 mm)
Puissance maximale 40 ch à 7 000 tr/min
Couple maximal 4,67 mkg à 5 500 tr/min
Alimentation 2 carburateurs Mikuni Ø 30 mm
Boîte de vitesses à variateur rapports
Transmission double chaîne
Cadre, suspensions et freinage
Cadre treillis tubulaire
Suspension avant (débattement) fourche télescopique Ø 38 mm (120 mm)
Suspension arrière (débattement) monoamortisseur (100 mm)
Frein avant 1 disque Ø 282 mm, étrier double piston
Frein arrière 1 disque Ø 267 mm
Poids et dimensions
Empattement 1 575 mm
Hauteur de selle 795 mm
Réservoir (réserve) 14 litres

Le Yamaha XP 500 TMAX est un scooter fabriqué par Yamaha. Sa commercialisation a commencé en Europe en 2001, région où la seconde génération a été introduite en 2008. Cette seconde génération a été mise à disposition sur le marché américain pour l'année-modèle 2009.

Le XP500 est le deuxième maxi-scooter produit par Yamaha, après le XP250 Majesty de 1996. Il présente une configuration de gros scooter, avec un moteur bicylindre de 499 cm3 à injection, un variateur et un cadre en fonte d'aluminium. Plusieurs spécificités caractérisent le XP500 : la transmission finale à la roue arrière s'effectue par le biais d'une chaîne placée à l'intérieur du bras de suspension gauche, dans un bain d'huile ; et le moteur est monté sur le cadre plutôt que sur les bras de suspension.

Ce scooter de grosse cylindrée à hautes performances est présenté comme un maxi-scooter. Un maxi-scooter combine la performance d'une moto, avec les avantages et la flexibilité urbaines d'un scooter. Les scooters de grosse cylindrée (250 cm3 et plus) sont très populaires en Italie et en France, où les citadins recherchent l'équilibre entre la puissance et l'agilité pour traverser de grandes villes embouteillées aux capacités de parking limitées.

Ses principaux concurrents sont le Suzuki Burgman, le Piaggio X9, l'Aprilia Scarabeo 500 ie et le Honda Silver Wing.

Évolutions[modifier | modifier le code]

En 2004, la puissance passe à 44,29 ch à 7 500 tr/min et le couple à 4,86 mkg à 6 250 tr/min. Le moteur adopte une alimentation par injection. Le freinage gagne un deuxième disque à l'avant, de 267 mm de diamètre. Le diamètre de la fourche passe à 41 mm.

En 2008, la puissance passe à 43,48 ch) à 7 500 tr/min et le couple à 4,74 mkg à 6 500 tr/min. Le cadre est remplacé par un élément en aluminium coulé. La hauteur de selle et l'empattement augmentent de 5 mm. Le réservoir gagne 1 litre de capacité. Les étriers de frein avant adoptent une fixation radiale et quatre pistons. Le diamètre de la fourche passe à 43 mm.

En 2012, la cylindrée passe à 530 cm3 par augmentation de 2 mm de l'alésage, la puissance à 46,47 ch à 6 750 tr/min, le couple à 5,3 mkg à 5 250 tr/min. Le diamètre du disque de frein arrière passe à 282 mm[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.okapi38.com/okapi/Essais_Machines/Comparatif_Tmax_2001-2012.php

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :