Tchin-tchin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tchin-Tchin)
Aller à : navigation, rechercher
Tchin-tchin en Haute-Provence

Tchin-tchin, prononcé [tʃin.tʃin], est une expression française utilisée pour trinquer, par exemple à l'apéritif.

Origine[modifier | modifier le code]

Article détaillé : trinquer.

Au Moyen Âge, trinquer était un signe de confiance. L'empoisonnement étant courant, trinquer consistait à échanger un peu de son breuvage avec la personne avec qui on trinque. Trinquer se faisait en deux temps : l'un des buveurs frappait son verre contre celui de l'autre en y versant un peu de son breuvage, puis le second frappait son verre contre celui du premier faisant ainsi de même. À l'époque, les verres étaient en fait des chopes en bois, en métal ou en terre, beaucoup plus solides que du verre.

« Tchin ! Tchin ! » symbolise le bruit des verres.[réf. nécessaire]

De nos jours, on ne cogne qu'une seule fois les verres entre eux, mais on continue à dire deux fois « tchin ».

On peut aussi dire « Tchin ! Tchin ! » en trinquant à l'américaine, c’est-à-dire en levant le verre sans les entrechoquer.

L'expression chinoise qing qing (ou tchin tchin, « je vous en prie ») était utilisée pour inviter quelqu'un à boire. Les soldats revenus de la campagne de Chine ont introduit l'expression en France[1].

D'après le Trésor de la langue française informatisé, l'expression viendrait de « tsing tsing »[2], qui signifie « salut » en pidgin de la région de Canton, en Chine.

Équivalents dans quelques langues étrangères[modifier | modifier le code]

  • Allemand : prosit

Ce terme généralement prononcé sans le « i » (prost) est la forme conjuguée à la 3e personne du singulier au subjonctif présent actif du verbe latin prodesse (= être utile) et constitue donc un souhait, « que cela puisse être utile. » L'expression a d'abord été utilisée dans les milieux estudiantins au début du XVIIIe siècle avant de passer dans le langage courant. Le terme prost est de plus utilisé comme pour exprimer un pressentiment pessimiste du genre : « Der Krieg ist ausgebrochen ? Na dann prost! » (« La guerre est déclarée ? Alors là, on risque de trinquer ! »).

  • Anglais : Cheers
  • Portugais : « Saúde! » C'est-à-dire « Santé! »
  • Japonais : Kampaï (attention : en japonais Tchin Tchin signifie pénis[3]).
  • Russe : L'expression Ваше здоровье (vàche zdaròv'ye) signifie « Votre santé ». La forme plus polie est за ваше здоровье (za vache zdaròv'ye) c'est-à-dire « à votre santé. » À noter cependant qu'aucune de ces expressions n'est utilisée par les Russes. À la limite "за здоровье", sans préciser la santé de qui on parle, mais cela reste très rare.

Dérivés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Pimpaneau, Célébration de l'ivresse, Philippe Picquier, 2000, p. 58.
  2. T.L.F.I., Étymol. et Hist. I. 1902 « salut! honneur à toi » (mar. ds ESN. 1966). II. 1935 « à ta santé » (pop. et boulevardier, ibid.). Du pidgin english de Canton tsing-tsing « salut ». Bbg. COLIN Mots exot. 1986, p. 162. QUEM. DDL t. 30
  3. おちんちん. (Wikipédia Japonais), おちんちん (Wikipédia Japonais)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :