Société nationale industrielle aérospatiale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Société nationale industrielle aérospatiale (SNIAS) ou aerospatiale

Description de l'image  Logo aerospatiale.jpg.
Création 1970
Disparition 2000
Actionnaires Drapeau de la France État français
Produits Aéronefs, hélicoptères, missiles, Fusée Ariane, satellites
Filiales Airbus, Eurocopter, Arianespace, MBDA
Effectif environ 110 000 personnes en 1999
Site web http://web.archive.org/web/*/http://www.aerospatiale.fr/

La Société nationale industrielle aérospatiale (SNIAS) résulte de la fusion, le 1er janvier 1970, de trois sociétés spécialisées dans ce domaine : Nord-Aviation, Sud-Aviation et la Société pour l'étude et la réalisation d'engins balistiques (SEREB).

Son nom a été réduit en « aerospatiale » en mars 1978, lors de la présidence de Jacques Mitterrand[1].

aerospatiale fusionne le 15 février 1999 avec Matra Hautes Technologies (MHT) pour former aerospatiale-Matra[2]. La division Satellites est reprise par la division spatiale d'Alcatel : Alcatel Space, aujourd'hui Thales Alenia Space.

Le 10 juillet 2000, la nouvelle entité fusionne à son tour avec l'allemand DASA et l'espagnol CASA pour former EADS[3].

Produits[modifier | modifier le code]

Avions[modifier | modifier le code]

Hélicoptères[modifier | modifier le code]

Hélicoptère AS 350 BA

Missiles[modifier | modifier le code]

Missile Pluton, vecteur nucléaire de l'armée de terre française

Produits spatiaux et balistiques[modifier | modifier le code]

Maquette d’Ariane 5

Les logotypes de la société[modifier | modifier le code]

Présidents-directeurs généraux[modifier | modifier le code]

Revue aerospatiale[modifier | modifier le code]

La Direction de la Communication s'est toujours évertuée à diffuser largement les informations de la société. Elle a créé, à cet effet, dès janvier 1970, une revue mensuelle éditée par PEMA-2B, intitulée aerospatiale.

Article détaillé : Aerospatiale (revue).

Actions éducatives[modifier | modifier le code]

Des actions éducatives ont été entreprises vers la jeunesse, dans divers établissements de la société. Ce fut le cas, en particulier à Cannes, en supportant le Space Camp de Patrick Baudry. Puis, après sa fermeture en 1993, en signant une convention de partenariat avec de nombreux autres partenaires nationaux et européens, pour la création de la structure Classes Azur Astro-Espace de l'Association PARSEC créée par Jean-Louis Heudier.

Controverses[modifier | modifier le code]

La firme est suspectée d'avoir fait livrer des hélicoptères en Afrique du Sud en violation de l'embargo en 1988 du temps de l'apartheid, via des sociétés écran au Liberia et au Panama, l'intermédiaire Jorge Pinhol ayant porté plainte pour des commissions non versées[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir la photo d'un bulletin de paie dans la galerie de cette page ainsi que La discussion
  2. Aérospatiale-Matra: feu vert de Bruxelles, Libération, 30 avril 1999
  3. Aerospatiale-Matra et Dasa : la naissance d'un géant, La Dépêche, 15 octobre 1999
  4. Voir Yves Michot sur CASPWiki
  5. Aerospatiale aurait fourni du matériel militaire à l'Afrique du Sud pendant l'apartheid, Jean-Pierre Stroobants, Le Monde, 19 avril 2008

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Carlier, Gaëtan Sciacco, La passion de la conquête : d'Aerospatiale à EADS 1970-2000, Éditions du Chêne, Paris, 2001 (ISBN 2-84227-347-0[à vérifier : isbn invalide])
    Ouvrage de référence.
  • (fr) (en) Gérard Maoui (Socata), (trad. Rudolf Montag), Aerospatiale : la passion de la conquête, Le cherche midi éd., 185 p, ill. en noir et en couleur, Paris, 1989 (ISBN 2-86274-150-7)
  • Gilles Patri, « Aerospatiale 1970... 1990, un héritage hors du commun. Quatre présidences : Henri Ziegler, Charles Cristofini, Jacques Mitterrand, Henri Martre. », dans Revue aerospatiale, N° hors série 20 ans d'Aerospatiale, janvier 1990
  • Anne Partiot, « Aerospatiale - Près de trente ans d'alliances... Un formidable brassage de compétences », dans Revue aerospatiale, N° hors série 20 ans d'Aerospatiale, janvier 1990
  • Claude Gormand, L'industrie aéronautique et spatiale : logique économique, logique de marché, L'Harmattan éditeur, 1993, 236 pages, (ISBN 2-7384-2332-9), aperçu

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]