Saint-Saulve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Saulve
Mairie
Mairie
Blason de Saint-Saulve
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Valenciennes
Canton Anzin
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Valenciennes Métropole

Lille Métropole

Maire
Mandat
Cécile Gallez
2014-2020
Code postal 59880
Code commune 59544
Démographie
Population
municipale
11 202 hab. (2011)
Densité 930 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 22′ 14″ N 3° 33′ 20″ E / 50.3705555556, 3.55555555556 ()50° 22′ 14″ Nord 3° 33′ 20″ Est / 50.3705555556, 3.55555555556 ()  
Altitude Min. 15 m – Max. 95 m
Superficie 12,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Saint-Saulve

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Saint-Saulve

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Saulve

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Saulve

Saint-Saulve est une commune française, située dans le département du Nord en région Nord-Pas-de-Calais, sur la rive droite de l'Escaut, en bordure nord-est de la ville de Valenciennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Saulve est une commune de plus de 11 000 habitants à la limite de Valenciennes, à quelques kilomètres de la frontière belge.

Autrefois grand centre minier, Saint-Saulve a su se reconvertir et profiter de l'implantation de grandes industries telles que Toyota ou Vallourec ou de sièges de sociétés, telle Transvilles. Le logement s'y est aussi fortement développé depuis les années 1970 avec des quartiers résidentiels de grand standing comme les Alouettes ou encore le Bosquet.

Entourée de nombreuses zones industrielles, Saint-Saulve est une ville au fort potentiel économique.

Ville aux mille et une couleurs grâce à ses nombreux parterres de fleurs, Saint-Saulve participe au concours des villes fleuries depuis sa création en 1959. En 1960, la ville obtint le 1er prix d'arrondissement et le 2e prix départemental. La commune a été consacrée 4 fois ville fleurie[réf. nécessaire].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Saulve
Bruay-sur-l'Escaut Onnaing
Valenciennes Saint-Saulve
Marly Estreux

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Dechy (Nord).svg

Les armes de Saint-Saulve se blasonnent ainsi : Parti : au 1, d'or à une demi-aigle de sable mouvante du parti ; au 2, d'azur semé de fleurs de lys d'or.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville prit le nom de l'évêque d'Angoulême qui, martyrisé en 801, y avait officié pour la dernière fois. Charlemagne y fonda une basilique en son honneur. Un prieuré bénédictin, installé au Xe siècle, fut élevé au rang d'abbaye au XVIIe siècle. Des fouilles archéologiques ont été effectuées sur ce site, à la faveur d'un projet de construction (recherches menées successivement par MM. Michel Descamps, Vincent Maliet et Éric Compagnon).

L'Abbaye des Dames de Beaumont (Valenciennes) a déclaré posséder des biens dans le village en 1602[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977 en cours Cécile Gallez UMP  
Les données manquantes sont à compléter.

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

La commune relève du tribunal d'instance de Valenciennes, du tribunal de grande instance de Valenciennes, de la cour d'appel de Douai, du tribunal pour enfants de Valenciennes, du conseil de prud'hommes de Valenciennes, du tribunal de commerce de Valenciennes, du tribunal administratif de Lille et de la cour administrative d'appel de Douai.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 11 202 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de plus de 10 000 habitants ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
830 987 1 076 1 147 1 355 1 602 1 674 1 936 2 048
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
2 031 2 041 2 261 2 460 2 468 2 564 2 751 3 126 3 279
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
3 345 3 654 3 471 3 737 3 827 4 066 4 116 4 542 5 602
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 - -
7 007 8 766 10 717 11 122 11 033 1 236 11 202 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Saint-Saulve en 2007 en pourcentage[4].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,1 
90 ans ou +
1,0 
5,3 
75 à 89 ans
9,5 
11,0 
60 à 74 ans
12,3 
21,7 
45 à 59 ans
22,4 
19,8 
30 à 44 ans
19,1 
22,8 
15 à 29 ans
18,2 
19,3 
0 à 14 ans
17,5 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[5].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Abbaye Saulve de Valenciennes.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Écoles[modifier | modifier le code]

Saint-Saulve compte cinq écoles dont la plus ancienne est l'école du centre construite dans les années 1890. On y trouve également l'école du Rôleur, à la fois école maternelle et école primaire. Il y a ensuite l'école du Moulin Rouge, une petite école maternelle qui ne dépasse pas les 50 élèves, et l'école des Beaux-Monts. Il y a également l'école St Joseph. Les établissements d'enseignement secondaire sont le collège Lavoisier où sont scolarisés 350 élèves, le collège Notre-Dame qui compte un peu plus de 800 élèves et le collège Sainte-Marie.


Centre économique[modifier | modifier le code]

La ville compte une aciérie qui fabrique des tubes en acier du groupe Vallourec.

Transports[modifier | modifier le code]

Saint-Saulve profite d'un réseau de bus Transvilles bien desservi dans la ville avec la ligne 15 (Gare de Valenciennes - Quievrechain frontière Europe), la ligne 16 (Gare de Valenciennes - Centre Toyota), la ligne S1 (Famars Université - Bruay Place) et la ligne 113 (Gare de Valenciennes - Sebourg). Une ligne de Transport Collectif en Site Propre (couloir de bus) est prévue pour 2014, elle reliera la place poterne à Crepin. Saint-Saulve est à environ 5 minutes de Valenciennes, 45 minutes de Lille, 2 h de Paris, 1 h 30 de Londres via Eurostar à Lille Europe International et 1 h de Bruxelles.

Bientôt, le Contournement Nord doit offrir une nouvelle liaison est-ouest ; il permettra une liaison rapide entre Saint-Saulve et Raismes.

Saint-Saulve bénéfie de l'autoroute A2 Paris - Bruxelles et de l'autoroute A23 Valenciennes - Lille.

La Fosse de Saint-Saulve de la Compagnie des mines de Marly (carte postale ancienne).

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]