Tour de chute

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une tour de chute à Warner Bros. Movie World Germany

Une tour de chute est un type d'attraction totalement vertical, fondée sur le principe de la chute libre. La technologie actuelle a été développée par la société suisse Intamin AG en 1995. Les attractions de ce type dérivent de la chute libre, elle aussi développée par Intamin.

En 1892, Mr Carron, effectue un premier projet, non réalisé, de construire depuis le 2° étage de la Tour Eiffel une attraction sous forme de coque profilée en acier pouvant accueillir 10 passagers, chutant jusqu'à un bassin situé en dessous du sol et rembourrée d'énormes ressorts.

La création des tours de chute a en partie remplacé l'utilisation des attractions de type « chutes libres », quoique celles-ci soient différentes puisque lâchées depuis le haut d'un "U" incurvé et ont été remises en service à la Foire du Trône par exemple.


Concept et opération[modifier | modifier le code]

L'attraction prend la forme d'une structure centrale ou d'une tour qui sert de mât à une nacelle. La nacelle est hissée le long de la tour presque jusqu'au sommet puis lâchée. Le sommet de la tour accueille la machinerie. Un système de frein magnétique ralentit la chute, poussant cette fois les passagers vers le haut, et permettant de revenir tranquillement sur le sol.

Ce concept de base a été étendu et certaines versions permettent de faire tourner la nacelle durant la chute par rapport à l'axe de la tour, ou d'effectuer des arrêts durant la chute, voire de faire semblant de rebondir.

Les tours de chute varient en hauteur, en capacité, en type d'élévateur et en type de frein. Il existe de nombreuses variantes dont certaines sont plus ou moins génériques (voir liste ci-dessous).

Certaines tours, dénommées « Space Shot », axent aussi leurs effets sur des montées subites (ex : tour de chute Shot'n'Drop Count Down du constructeur allemand HUSS).

Le nombre de montées et descentes ou chutes peut-être de plusieurs, notamment dans les tours de hauteur moyenne ainsi que celles pour enfants, dites à "va et vient", effectuant de nombreuses oscillations verticales successives, et dont les nacelles sont mues par un câble traditionnel.

Malgré une certaine ressemblance, ce type d'attraction n'a aucun rapport avec les tours d'observation (comme celle du Futuroscope de Poitiers),

ni les tours d'impesanteur du CNES, utilisées pour les études et simulations des corps en chute libre [1]

Types de tour de chute[modifier | modifier le code]

  • Shoot, tilt & drop tower
  • Space Shot, accentuant davantage les effets de montée
  • Double Shot
  • Spring Ride - Family Tower
  • Super Shot
  • Turbo Drop
  • Combo Ride
  • Tour parachute, la nacelle adoptant la forme d'un parachute souvent en position ouverte (ex : Parachute Drop de Disneyland).


Tours de chute caractéristiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :