Opel Ascona

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Opel Ascona
Opel Ascona

Marque Drapeau : Allemagne Opel
Années de production 1970 - 1988
Moteur et transmission
Énergie Essence
Diesel
Position du moteur Avant
Puissance maximale 58 à 129 ch
Poids et performances
Poids à vide 940 à 1010 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline
Chronologie des modèles
Précédent Opel Olympia Opel Vectra Suivant

L'Opel Ascona est une berline familiale produite par Opel entre 1970 et 1988. Le nom de ce modèle d'automobile trouve son origine d'Ascona qui est une commune suisse du canton du Tessin située au bord du lac Majeur. Avant 1970, la filiale suisse de la General Motors proposait une exécution luxueuse de l'Opel Rekord puis de la Kadett qui était déjà baptisée Ascona.

Elle était produite en trois générations :

  • Ascona A de 1970 à 1975
  • Ascona B de 1975 à 1981
  • Ascona C de 1981 à 1988.

En 1988, elle était remplacée par l'Opel Vectra.

Ascona A[modifier | modifier le code]

L'Opel Ascona A a été produite de novembre 1970 à juillet 1975 à 691 438 exemplaires dans l'usine d'Opel de Bochum sur la base de l'Opel Manta A (sortie en Septembre) Elle se situait dans la gamme Opel entre l'Opel Kadett et l'Opel Rekord. Elle remplaça l'Opel Olympia A, produite de septembre 1967 à juillet 1970. Elle était disponible en berline 2 portes, 4 portes, ou Caravan (break) en 3 portes. Elle fut présentée au public lors du Salon de l'automobile de Turin le 28 octobre 1970. Sa commercialisation débute officiellement en novembre.

Côté motorisation, l'Ascona donnait le choix entre les 1600 (N ou S) ou le 1900 puis à partir de 1972, en 1 200 cm³.

À l'origine, l'Ascona devait être une Kadett C, mais il a été décidé en interne que ce serait une nouvelle série de modèles. Les lignes de la voiture sont dues au designer américain Chuck Jordan.

Carrière aux États-Unis[modifier | modifier le code]

De 1971 à 1975, l'Ascona 1,9 litre fut exportée aux États-Unis et vendue par les concessionnaires Buick sous l'appellation « Opel 1900 » en remplacement de l'Opel Kadett. Durant cette période, 170 000 exemplaires (Opel Manta A incluse) ont été exportés. Au début, les trois types de carrosseries furent proposés mais, après 1974, la version 4 portes ne fut plus commercialisée. En 1974, afin de répondre à la réglementation fédérale, les pare-chocs ont été remplacés par des modèles à « absorption d’énergie ». En 1975, toutes les Opel vendues aux États-Unis ont été équipées du système d'injection Bosch L-Jetronic afin de répondre à de nouvelles normes de rejets polluants plus strictes. Système d'injection non disponible sur les versions européennes. Après 1975, suite au taux de change défavorable entre le Deutsche Mark et le Dollar, toutes les Opel furent remplacées par l'Isuzu Gemini (basée sur l'Opel Kadett C) rebadgées Opel dans l'ensemble des concessions Buick.

En compétition[modifier | modifier le code]

En 1974, Walter Röhrl remporte le Championnat d'Europe des rallyes au volant d'une Opel Ascona 1.9 SR d'environ 206 chevaux. La voiture est toujours détenue par Adam Opel AG.

En 1975, Walter Röhrl remporte à son volant le Rallye de l'Acropole et, par la même occasion, offre à Opel sa première victoire en Championnat du monde des rallyes.

Données techniques[modifier | modifier le code]

Les différentes mécaniques font appel à des boîtes manuelles à 4 vitesses. Il était possible d'avoir en option une boîte automatique à 3 vitesses.

Motorisations[modifier | modifier le code]

Opel fait appel à des moteurs essence à quatre cylindres en ligne éprouvés à carburateur :

Ascona B[modifier | modifier le code]

L'Opel Ascona B a été produite dans les usines d'Opel de Bochum et d'Anvers. Elle fut déclinée uniquement en berline 2 portes ou 4 portes. Elle fut présentée au public lors du Salon de l'automobile de Francfort de 1975. La production débutât en août 1975. Pour le marché anglais, elle est commercialisée sous la dénomination Vauxhall Cavalier et est produite dans l'usine d'Opel d'Anvers. Ce sera la première Vauxhall à être construite à l'étranger. Elle a été produite à travers le monde à plus de 1,2 million d'exemplaires.

En 1982, Walter Röhrl remporte le Championnat du monde des rallyes au volant d'une Opel Ascona 400.

Motorisation[modifier | modifier le code]

Motorisations disponibles au lancement du modèle qui ont été reprises de la précédente génération :

  • 1,2 litre S de 44 kW (60 ch)
  • 1,6 litre N de 44 kW (60 ch)
  • 1,6 litre S de 55 kW (75 ch)
  • 1,9 litre S de 66 kW (90 ch)
  • 2 litres E (110 ch)
  • 2,4 litres 16v (144 ch, modèle "400")

Données techniques[modifier | modifier le code]

Ascona C[modifier | modifier le code]

Opel Ascona C
Image illustrative de l'article Opel Ascona
Opel Ascona C

Marque Drapeau : Allemagne Opel
Années de production 1981 - 1988
Classe Familiale
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Allemagne Rüsselsheim
Drapeau de la Belgique Anvers
Drapeau du Royaume-Uni Luton
Moteur et transmission
Énergie Essence et Diesel
Moteur(s) 4 cylindres en ligne essence
- 1 297 cm³, 60 ch
- 1 297 cm³, 75 ch
- 1 598 cm³, 75 ch
- 1 598 cm³, 90 ch
- 1 598 cm³, 82 ch
- 1 796 cm³, 84 ch
- 1 795 cm³, 115 ch
- 1 795 cm³, 100 ch
- 1 998 cm³, 115 ch
- 1 998 cm³, 130 ch
4 cylindres en ligne Diesel
- 1 598 cm³, 54 ch
En gras, versions catalysées
Position du moteur Avant transversal
Couple maximal De 94 Nm à 180 Nm
Transmission Traction
Boîte de vitesses 4 vitesses manuelles
5 vitesses manuelles
3 vitesses automatiques
Poids et performances
Poids à vide De 920 kg à 1 090 kg
Vitesse maximale De 147 km/h à 193 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 2 portes
Berline 4 portes
Berline 5 portes
Dimensions
Longueur De 4 366 mm à 4 264 mm
Largeur 1 668 mm
Hauteur De 1 395 mm à 1 385 mm
Empattement 2 574 mm
Chronologie des modèles
Précédent Opel Ascona B Opel Vectra Suivant

L'Opel Ascona C a été produite d'août 1981 à octobre 1988 dans les usines d'Opel de Rüsselsheim, d'Anvers et de Luton. Elle fut déclinée en 4 portes, 5 portes, break et coupé. L'Opel Ascona C fut la deuxième voiture de la marque, après l'Opel Kadett D à adopter le principe de la traction. Elle est fabriquée sur la plate-forme J de GM (tout comme la Cadillac Cimarron).

Elle est commercialisée sous la dénomination Vauxhall Cavalier (Vauxhall Cavalier Estate en version break) au Royaume-Uni et Chevrolet Monza en Amérique Latine.

Elle est arrivée deuxième du Trophée européen de la voiture de l'année en 1982, derrière la Renault 9. Elle a été produite à travers le monde à 1 721 647 d'exemplaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]