Opel Kadett

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Kadett était une automobile compacte lancée par le constructeur allemand Opel. Elle fut construite de 1937 à 1940 et de 1962 à 1993.

En 1991, elle fut remplacée par l'Astra.

Kadett Première Génération (1937-1940)[modifier | modifier le code]

Opel Kadett(voiture à chevaux)
Image illustrative de l'article Opel Kadett
1937 Opel Kadett

Marque Drapeau : Allemagne Opel
Années de production 1937 - 1940
Production 106 608 exemplaires
Classe Compacte
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Allemagne Rüsselsheim
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 4 cylindres en ligne à soupapes latérales
Position du moteur Longitudinal avant
Cylindrée 1 074 cm3
Puissance maximale 23 ch (17 kW)
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses 3 vitesses manuelles
Poids et performances
Vitesse maximale 90 km/h
Châssis - Carrosserie
Châssis Monocoque
Dimensions
Largeur 1 375 mm
Empattement 2 337 mm
Chronologie des modèles
Précédent Opel 1.3 litre Opel Kadett A(voiture moderne) Suivant

La production a été interrompue en 1940 par la Seconde Guerre mondiale.

En 1945, l’armée rouge qui occupa l’Allemagne, récupéra les plans et l’outillage d’Opel, qui servit de base à la première voiture de Moskvitch : la 400 / 420.

Par rapport à l’Opel, la Moskvitch offrait 4 portes.

Un moteur de 1 074 cm3 (23 ch) et boîte 3 rapports lui permettait d'atteindre une vitesse maximale de 90 km/h. La 400/420 a été produite à 240 000 exemplaires jusqu’en 1956.

Kadett A (1962 - 1965)[modifier | modifier le code]

Opel Kadett A(voiture moderne)
Image illustrative de l'article Opel Kadett
Opel Kadett A

Marque Drapeau : Allemagne Opel
Années de production 1962 - 1965
Production 649 512 exemplaires
Classe Compacte
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Allemagne Bochum
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 4 cylindres en ligne à soupapes en tête
Position du moteur Longitudinal avant
Cylindrée 993 cm3
Puissance maximale De 40 ch à 48 ch (de 29 kW à 35 kW)
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses 4 vitesses manuelles synchronisées
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 2 portes
Break 3 portes
Coupé
Châssis Monocoque
Dimensions
Longueur De 3 923 mm à 3 999 mm
Largeur De 1 470 mm à 1 483 mm
Hauteur Berline 1 410 mm
Break 1 800 mm
Coupé 1 397 mm
Empattement 2 325 mm
Chronologie des modèles
Précédent Opel Kadett(voiture à chevaux) Opel Kadett B Suivant

La première Opel Kadett d'après la guerre est sortie d'usine en octobre 1962.

Entre 1962 et juillet 1965, 649 512 Kadett A ont été construites.

En plus de la berline, la gamme comprenait un coupé et un break (appelé Caravan), ainsi qu'une exécution de luxe (modèle L).

Cette nouvelle Opel était disponible en deux motorisations : le 1.0 de 40 ch (30 kW) et le 1.0 S de 48 ch (36 kW).

Kadett B (1965 - 1973)[modifier | modifier le code]

Opel Kadett B
Image illustrative de l'article Opel Kadett
Opel Kadett B Coupé

Marque Drapeau : Allemagne Opel
Années de production 1965 - 1973
Production 2 631 200 exemplaires
Classe Compacte
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Allemagne Bochum
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 4 cylindres en ligne
1972-73 : 993 cm³, 40-48 ch (export)
1965-73 : 1 078 cm³, 45-50-55-60 ch
1971-73 : 1 196 cm³, 60 ch
1967-70 : 1 472 cm³, 60 ch (export)
1967-70 : 1 698 cm³, 75 ch
1967-73 : 1 897 cm³, 90-106 ch
Position du moteur Longitudinal avant
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses 4 vitesses manuelles
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 2 portes
Berline 4 portes
Break 3 portes
Break 5 portes
Coupé
Châssis Monocoque
Dimensions
Longueur De 4 105 mm à 4 182 mm
Largeur 1 573 mm
Hauteur De 1 274 mm à 1 405 mm
Empattement 2 416 mm
Chronologie des modèles
Précédent Opel Kadett A Opel Kadett C Suivant

La berline Opel Kadett B est apparue en 1965 pour concurrencer la Volkswagen Coccinelle.

Elle fut disponible dans de nombreuses versions : Berline 2 ou 4 portes (avec transmission automatique ou manuelle), break (2 ou 4 portes), coupé (2 types de carrosserie : coupé standard et coupé Kiemen), fastback (2 et 4 portes), et même une version coupé Rallye.

Elle fut produite dans différentes motorisations essence allant du 1,1 litre au 1,9 litre du modèle Rallye.

Kadett C (1973 - 1979)[modifier | modifier le code]

Opel Kadett C
Image illustrative de l'article Opel Kadett
Opel Kadett C Coupé

Marque Drapeau : Allemagne Opel
Années de production 1973 - 1979
Production 1 701 076 exemplaires
Classe Compacte
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Allemagne Bochum
Drapeau de la Belgique Anvers
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 4 cylindres en ligne
1974-79: 993 cm³, 40 ch
1973-79: 1 196 cm³, 52-55-60 ch
1977-79: 1 584 cm³, 75 ch
1975-77: 1 897 cm³, 105 ch
1977-79: 1 979 cm³, 110-115 ch
Position du moteur Longitudinal avant
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses 4 vitesses manuelles
5 vitesses manuelles
3 vitesses automatiques
Poids et performances
Poids à vide 790 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 2 portes
Berline 4 portes
Break 3 portes
Coupé
Targa
Châssis Monocoque
Dimensions
Longueur 4 127 mm
City:3 922 mm
Break:4 140 mm
Largeur 1 580 mm
Hauteur 1 375 mm
Coupé : 1 340 mm
Break:1 385 mm
Empattement 2 395 mm
Chronologie des modèles
Précédent Opel Kadett B Opel Kadett D Suivant

Apparue en 1973 elle fut produite par Opel, mais aussi par Isuzu au Japon et vendue comme Isuzu Gemini dans les marchés asiatiques, ainsi qu'en Australie sous d'autres noms. En Corée du Sud, Daewoo Motors en construisit une version connue sous le nom de Daewoo Maepsy.

La Kadett C fut aussi à la base de la Vauxhall Chevette (versions sportives HS, puis 2300 HSR), qui avait subi un restylage frontal, et utilisait un moteur de 1256 cm3 à la place du 1196 cm3 d'Opel. Bien que la production de la Kadett C ait pris fin en 1979, la Chevette a été produite jusqu'en janvier 1984.

La Kadett C est aujourd'hui une automobile culte en Allemagne, en particulier dans sa version coupé. Les versions les plus recherchées sont les variantes Rallye et GT/E.

Une version actualisée de l'Isuzu Gemini fut importée aux États-Unis et commercialisée au début des années 1980.

Au Brésil, la Kadett C (Opala Chevette) est sortie six mois avant sa sortie européenne et fut disponible avec trois moteurs essence : 1,0 L, 1,4 L, 1,6 L, ainsi que deux moteurs éthanol : 1,4 litre et 1,6 litre. La Chevette, vendue à 1,6 million d'unités au Brésil, a été remplacée par la Chevrolet Corsa.

Kadett en compétitions[modifier | modifier le code]

R. Brookes en Écosse sur Chevette 2300 HSR (1982).

L'Opel Kadett GT/E (type "c") avec le moteur 1 900 cm3 d'abord et ensuite le 2 000 cm3, fut l'une des voitures de rallyes les plus populaires du milieu des années 1970 à celui des années 1980.

Elle fut pilotée par les Allemands Walter Röhrl et Jochi Kleint, les Anglais Jimmy McRae, Russel Brookes et Tony Pond, l'Autrichien Franz Wittmann, le Finlandais Pentti Airikkala, les Suédois Anders Kulläng et Lars Carlsson, les Français Jean-Louis Clarr, Bernard Béguin et Jean-Sébastien Couloumiès, les Belges Guy Colsoul, Patrick Snijers, Jean-Louis Dumont, José Lareppe, le Polonais Jerzy Landsberg, le Turc Ali Bacioğlu, etc...

La Kadett/Vauxhall était homologuée en Groupe 1, en Groupe 2, et même en Groupe 4. Malgré sa petitesse relative, elle se construisit un palmarès des plus conséquent:

Kadett GT/E:
Titres:
Championnat d'Europe des rallyes 1979 (avec l'Ascona B), et vice-championne continentale en 1978;
Coupe Mitropa des rallyes 1976 et 1977;
Championnat d'Autriche des rallyes 1976 (1re édition), 1977 et 1978;
Championnat de Pologne des rallyes 1978;
Championnat de Belgique des rallyes 1979;
Championnat de Turquie des rallyes 1982 et 1983;
2e des championnats de France des rallyes 1976 et 1978;
2e du championnat d'Europe des rallyes 1978;
Principales victoires:
Rallye d'Allemagne de l'Est (Nordland - Kadett B) 1971, Rallye du Mont-Blanc 1975, Tour de la Nièvre 1975, Rallye Jänner 1976 et 1977, Rallye des Tulipes 1976, 24 Heures d'Ypres 1976, Rallye des 1000 Pistes 1976, Critérium Alpin 1976, Critérium Jean Behra 1976, Tour auto de La Réunion 1977, 1978 et 1979, Rallye du Condroz-Huy 1978 et 1979, Boucles de Spa 1978, Rallye de Bulgarie 1978, Rallye du Danube 1978, Rallye ARBÖ 1978, Critérium Lucien Bianchi 1979...

Vauxhall Chevette (HS puis HSR):
Titre:
Championnat d'Angleterre des rallyes 1979, avec le finlandais Pentti Airikkala (vice-champion 1983: R. Brookes);
Principales victoires:
Rallye de l'île de Man 1977 et 1981, Rallye Hanki 1978, Circuit d'Irlande 1979, 1980 et 1983, Rallye d'Écosse 1979 et 1981...
Podiums (4) et victoire en WRC:
Victoire de Groupe 2 au Tour de Corse 1978 avec Jean-Pierre Nicolas;
3e du rallye du Portugal 1976 avec Manuel Queirós Pereira, 2e du Rallye de Suède 1977 avec Bror Danielsson (3e avec son compatriote Anders Kulläng), et 3e du Rallye Molson du Québec 1978 (toujours avec Kulläng);
Podiums en Coupe FIA des pilotes:
2e du rallye de Pologne 1978 avec Franz Wittmann puis 2e du Tour de France automobile 1978 avec Jean-Louis Clarr.

La Kadett/Vauxhall poursuit désormais sa carrière dans les nombreux rallyes « historiques » et a remporté le Rallye Monte-Carlo historique (avec José Lareppe en 2010, 2012 et 2014).


Kadett D (1979 - 1984)[modifier | modifier le code]

Opel Kadett D
Image illustrative de l'article Opel Kadett
Opel Kadett D

Marque Drapeau : Allemagne Opel
Années de production 1979 - 1984
Classe Compacte
Moteur et transmission
Énergie Essence et Diesel
Moteur(s) 4 cylindres en ligne essence
1.0l - 1.8l/40-116 ch
4 cylindres en ligne Diesel
1.6l, 55 ch
Position du moteur Transversal avant
Cylindrée 1.0 (41cv) - 1.2 (55cv) - 1.2s (60cv) - 1.3N (60cv) - 1.3S (75cv) - 1.6SR (90cv) - 1.8GTE (115cv) cm3
Transmission Traction
Boîte de vitesses 4 ou 5 rapports (1.6L et1.8L)
Poids et performances
Poids à vide De 875 kg à 1 060 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 2/3/4/5 portes
Break
Châssis Monocoque
Direction Non assistée
Freins Disques Av - Tambours Ar
Dimensions
Longueur Berlne: 3 998 mm
Break: 4 207 mm
Largeur 1 636 mm
Hauteur 1 400 mm
Empattement 2541 mm mm
Chronologie des modèles
Précédent Opel Kadett C Opel Kadett E Suivant

La quatrième version de l’Opel Kadett est apparue en 1979. La version anglaise fut connue sous le nom de Vauxhall Astra et a été lancée en 1980.

Elle fut la première Opel traction avant.

Tous les modèles ont été conçus en 2, 3, 4 et 5 portes. Les versions 2 et 4 portes qui utilisaient les mêmes coques ont été rapidement abandonnées.

La Kadett D apportait des nouvelles évolutions technologiques grâce à son moteur à un seul arbre à cames en tête et sa culasse en alliage d’aluminium pour des cylindrées de 1300 et 1 600 cm3. Une version 1 800 cm3 a été introduite pour la Kadett/Astra GTE. Ce type de moteur a ensuite été utilisé pour les modèles Corsa/Nova en Nouvelle-Écosse et pour la berline Cavalier/Ascona. La Kadett D fut également équipée d’un diesel de 1 600 cm3.

Kadett E (1984 - 1993)[modifier | modifier le code]

Opel Kadett E
Image illustrative de l'article Opel Kadett
Opel Kadett E GSi

Marque Drapeau : Allemagne Opel
Années de production 1984 - 1991 (1993 pour le cabriolet)
Production 3 779 289 exemplaires
Classe Compacte
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Allemagne Bochum
Drapeau de la Belgique Anvers

Drapeau du Portugal Azambuja
Drapeau du Royaume-Uni Ellesmere Port (Vauxhall)

Moteur et transmission
Énergie Essence et Diesel
Position du moteur Transversal avant
Cylindrée 1200 à 2000 cm3
Puissance maximale 55 à 170 ch
Transmission Traction
Boîte de vitesses manuelles 4 ou 5 rapports / automatique 3 rapports
Poids et performances
Poids à vide 830 à 1040 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline
Break
Coupé
Cabriolet
Châssis Monocoque
Coefficient de traînée 0.30 à 0.35
Suspensions suspension avant de type MacPherson / suspension arrière à bras tirés
Direction directe ou assistée
Freins freins av à disques / freins ar à tambours ou disques (GSi 16v)
Dimensions
Longueur 3998 à 4228 mm
Largeur 1663 à 1666 mm
Hauteur 1380 à 1430 mm
Empattement 2520 mm
Voies  AV/AR 1406 mm  / 1406 à 1426 mm
Chronologie des modèles
Précédent Opel Kadett D Opel Astra F Suivant

En Europe[modifier | modifier le code]

L'Opel Kadett E fut produite a 3.779.289 unités entre août 1984 et mai 1993. Commercialisée en Europe par Opel, elle fut vendue en Grande-Bretagne par Vauxhall sous l’appellation Vauxhall Belmont puis Vauxhall Astra MK2. Elle fût produite dans les usines de Bochum (Allemagne), Anvers (Belgique), Azalbuja (Portugal) et Ellesmere Port (Royaume-Uni) pour sa dérivée Vauxhall. Son style aérodynamique tranchait avec sa devancière (Opel Kadett D) et de nombreuses études en soufflerie ont permis d'atteindre un coefficient CX de 0.32 (0.35 pour le break) et même 0.30 pour la version GSi.

En 1985, elle fût élue voiture de l'année 1985 (Europan Car of the Year) avec un score de 326 points, loin devant la Renault 25 et la Lancia Thema avec respectivement 261 et 191 points. A noter qu'il s'agissait du premier titre de voiture de l'année remporté par Opel.

En France[modifier | modifier le code]

A l'automne 1984 Opel lançait la cinquième génération de la Kadett depuis les années 60, seconde génération à traction avant. Dès le début de commercialisation, la gamme était assez complète avec trois types de carrosseries (2 portes / 4 portes / break) et cinq motorisations (du 1 200 cm3 à culbuteurs développant 55 ch au 1 800 cm3 arbre à cames en tête à injection développant 115 ch sans oublier le 1 600 cm3 diesel atmosphérique de 54 ch).

A l'automne 1985, pour les millésimes 1986, les Kadett Berlines reçoivent un plus grand réservoir de 52l (42l avant 1986 pour Berlines et GSi). Le break conserve quant à lui son réservoir de 50l.

En Septembre 1985, au Salon de Francfort, Opel présente trois nouvelles carrosseries pour enrichir la gamme : Berline 3 volumes, Cabriolet et fourgonnette baptisée Combo. Les deux dernières ne devant être commercialisées que courant 1986.

Les modèles commercialisés à partir de février 1987 subissent quelques transformations :

- De nouveaux pare-chocs avant et arrière pour la Kadett GT,

- Le moteur 1 600 cm3 subit de profondes modifications, il passe de super-carré à longue course, son taux de compression augmente à 10:1, l'accord admission-échappement est repensé (nouveaux collecteurs d'échappement et d'admission), les pistons sont allégés, les chambres de combustion améliorées et les frottements internes sont réduits de 25%. Il passe ainsi de 90 ch à 5800 tr/min à 82 ch à 5400 tr/min et son couple maxi passe de 12.6 m.kg dès 3800 tr/min à 13.2 m.kg dès 2600 tr/min.

En septembre 1986, la Kadett GSi adopte un nouveau moteur 2 000 cm3 8 soupapes à injection Bosch Motronic développant 130 ch (20SEH) en remplacement du 1 800 cm3 (18E, 115ch). Le moteur 1 800 cm3 n'est pas abandonné mais il est retravaillé pour délivrer son couple à plus bas régime (15.8 daN.m à 300 tr/min) mais perd au passage 3 ch (112 ch au lieu de 115 ch). Il ne sera plus disponible sur GSi mais sur Kadett GT.

En 1987, la variante cabriolet signée Bertone fut introduite. Dotée d'une capote en toile à mécanisme manuel dans les premiers temps, elle fut ensuite commercialisée avec le pack électrique en option.

La Gamme 1987 se présente donc ainsi :

- Versions LS / GL / GLS équipées des moteurs 1 200 cm3, 1 300 cm3 et 1 600 cm3.

- Version GT équipées des moteurs 1 600 cm3 et 1 800 cm3.

- Version GSi et GSi cabriolet équipées du 2 000 cm3 8 soupapes (20SEH de 130ch pour la berline et 20NE de 115ch pour la Cabriolet).

En 1988, le gamme 1987 est reconduite mais les version GLS disparaissent du catalogue. Au printemps 1988, la Kadett GSi reçoit un nouveau moteur 2 000 cm3 16v (20XE) à double arbres à cames en tête en supplément du 2 000 cm3 8v. En juillet 1988, tous les modèles reçoivent un supplément d'équipements.

A partir de 1989, Opel lance une gamme très complète de véhicule utilitaires :

- La Kadett Affaire (berline 2 places) équipée des moteurs 1.2S, 1.3S et 1.6S.

- La Kadett Delvan (break 2 places en version tôlée ou vitrée) avec une seule motorisation 1.2S

- La Kadett Combo (fourgonnette) équipée des moteurs 1.3N et 1.3S.

- La Kadett Caravan (break) équipée des moteurs 1 300 cm3 et 1 600 cm3.

En Février 1989, toute la gamme subit un restylage, l'intérieur gagne en finition et de nouvelles options apparaissent. L'extérieur subit lui aussi quelques améliorations mineures. Extérieurement, la calandre est redessinée et séparée du pare-chocs avant (sauf GSi).

En juillet 1989, la Kadett GSi 2 000 cm3 16v reçoit l'ABS de série. Les versions LS 5 portes, Affaire et Delvan équipées du moteur 1.2S disparaissent du catalogue. La Kadett Caravan GL 1.3S disparait elle aussi du catalogue tandis qu'une version Caravan (break) équipée du 2.0i fait son apparition.

En février 1990, le moteur 1 300 cm3 est remplacé par le 1 400 cm3 de 75 ch sur les finitions LS et GL. Il dispose de la même puissance que son prédécesseur mais son couple plus important est disponible à plus bas régime.

Opel commercialise deux séries limitées :

- L'Exclusive sur base LS 1 400 cm3 avec jantes de Kadett GT et rétroviseurs ton carrosserie

- La Cabrio Fashion avec le moteur 1 400 cm3, peinture métallisée, pare-chocs peints type Kadett GT, jantes alliage et volant trois branches.

En juillet 1990, les finitions GL et GT en berline et en break (Caravan) sont supprimées du catalogue. La Gamme LS break reçoit des barres de toit de série.

Opel commercialise deux série limitées :

- L'Ultima, une version haut de gamme avec sellerie velours, vitres électriques, verrouillage centralisé, toit ouvrant et compte tours.

- La Sprint équipée d'un volant trois branches, de sièges avant sport, de jantes alliage et de rétroviseurs ton carrosserie.

Ces deux modèles sont équipés du 1 600 cm3 (1.6S) de 82 ch.

En janvier 1991, Opel commercialise un break en finition Exclusive.

Courant 1991, tous les modèles berline et break sont arrêtés et remplacés par l'Opel Astra F. L'Opel Kadett signa le renouveau d'Opel dans les années 1980. La série continua avec l'Opel Astra F en continuité du dernier modèle Kadett E, une sorte d'hommage à l'un des véhicules historiques de la marque.

Seule la Kadett Cabriolet reste au catalogue en attendant l'Astra Cabrio mais elle change de dénomination pour Opel Cabrio. Les modèles Cabrio 1.6i (C16NZ) à injection monopoint Multec et 2.0i (C20NE) à injection multipoint Bosch Motronic 1.5 sont équipés de catalyseurs.

Entre 1985 et 1993, près de 3,8 millions d'Opel Kadett E ont été vendues à travers le monde. Le record de la marque étant toujours détenu par l'Opel Astra F avec 4,13 millions d'exemplaires.

Kadett E GSi[modifier | modifier le code]

L'Opel Kadett E GSi est la dérivée "Sportive" du modèle Kadett E. Sur base du modèle GL, elle recevait de nombreux équipements spécifiques.

L'intérieur respire la sportivité avec notamment des sièges semi-baquets Recaro, un compteur de vitesse LCD, un boîtier Check-Control (voyants au tableau de bord), un volant sport à 3 branches et un ordinateur de bord numérique (en option).

L'extérieur n'a pas été négligé et bénéficie de nombreux éléments caractéristiques. Les boucliers avant et arrière sont spécifiques et peints ton carrosserie. Un spoiler arrière, des prises d'air de capot et des bas de caisse spécifiques sont ajoutés. Le modèle GSi est équipé de série de deux rétroviseurs, de clignotants avant blancs et de feux arrière teintés et intégrant deux feux de recul (un seul sur le modèle classique). Le feu anti-brouillard arrière est quant à lui intégré dans le bouclier arrière. Un bandeau adhésif noir est apposé sur le hayon, entre les deux feux arrière. Ces modifications n'étaient pas uniquement esthétiques et avaient permis d'atteindre un coefficient CX de 0.30, ce qui était le record de l'époque pour un véhicule de série dans la catégorie compacte (Ex. 205 GTi, CX = 0.34). L'Opel Kadett E GSi était équipée d'enjoliveurs ou jantes 14" spécifiques (selon les pays).

Entre 1984 et 1986, la Kadett GSi n'était motorisée que par le 1 800 cm3 (18E / 115 ch) issue de l'Opel Kadett D GTE.

En 1986, en Allemagne, une version 1 800 cm3 (C18NE / 100 ch) catalysée fût ajoutée afin de répondre aux normes anti-pollution de l'époque.

En septembre 1986 (modèle 1987), le 1 800 cm3 est remplacé par un 2 000 cm3 (20SEH (non catalysé) / 130 ch ou C20NE (catalysé) / 115 ch selon les pays).

Présenté au salon de Francfort 1987 (octobre 1987), et commercialisée au printemps 1988, une nouvelle motorisation 2 000 cm3 16 soupapes fait son apparition au catalogue. Il s'agit du 20XE développant 156 ch (ou C20XE 150 ch en version catalysée selon les pays).

En Février 1989, le restylage permet de donner un coup de jeune à l'intérieur avec notamment de nouveaux tissus, un nouveau volant et de nombreuses options ajoutées. L'extérieur reste quant à lui inchangé.

Sur le marché de l'occasion, il est aujourd'hui assez facile de trouver des Kadett E cabriolets mais les GSi et GSi 16v sont de plus en plus rares.

Entre 1988 et 1991, la production totale d'Opel Kadett GSi 16v s'élève à 46 031 unités.

Autres marchés[modifier | modifier le code]

L'Opel Kadett E fut commercialisée par d'autres marques du groupe GM. C'est ainsi que les marques Vauxhall, Pontiac, Chevrolet, Daewoo, Isuzu, Asüna et Passeport profitèrent du savoir-faire d'Opel pour agrémenter leurs gammes.

À la fin des années 1980 et au début des années 1990, en Afrique du Sud, une version plus pointue de la Kadett GSi 16v fait son apparition. Il s'agit de l'Opel Kadett GSi Superboss, équipée du puissant 2 litres essence C20XES développant 125 kW soit 170 ch. Cette série limitée avait pour but de permettre l'homologuation du véhicule pour les courses Groupe N Stannic et ainsi concurrencer les BMW 325. Elle était équipée d'arbres à cames Schrick plus agressifs (276°), d'un collecteur d'admission amélioré, d'un collecteur d'échappement 4-1, d'une ligne d'échappement libre, d'un kit d'amortisseurs Irmscher, d'un calculateur moteur modifié par Promotec, d'un différentiel à glissement limité Andre Verwey et de jantes spécifiques 7Jx15 ET35 en alliage léger. De nombreuses Kadett GSi Superboss ont été couronnées de succès dans les compétitions automobiles de ce pays. Avec cette notoriété, les commandes sont devenues si nombreuses que la production initialement limitée à 500 exemplaires fut prolongée.

Motorisations Essence[modifier | modifier le code]

Moteurs essence Opel Kadett E
Cylindrée Type Puissance Dénomination
1.2 12S 40 kW / 55 ch 1.2SC
1.3 13N 44 kW / 60 ch 1.3N
1.3 13NB 44 kW / 60 ch 1.3N
1.3 C13N 44 kW / 60 ch 1.3i avec catalyseur
1.3 13S 55 kW / 75 ch 1.3SC
1.3 13SB 55 kW / 75 ch 1.3S
1.4 C14NZ 44 kW / 60 ch 1.4 avec catalyseur
1.4 14NV 55 kW / 75 ch 1.4S
1.6 C16LZ 55 kW / 75 ch 1.6i avec catalyseur
1.6 C16NZ 55 kW / 75 ch 1.6i avec catalyseur
1.6 E16NZ 55 kW / 75 ch 1.6i
1.6 16SV 60 kW / 82 ch 1.6S
1.6 16SH 66 kW / 90 ch 1.6S
1.8 E18NV 62 kW / 84 ch 1.8S
1.8 C18NT 66 kW / 90 ch 1.8i avec catalyseur
1.8 C18NZ 66 kW / 90 ch 1.8i avec catalyseur
1.8 C18NE 74 kW / 100 ch 1.8i avec catalyseur
1.8 18SE 82 KW / 112 ch 1.8i
1.8 18E 85 kW / 115 ch 1.8 GSi
2.0 C20NE 85 kW / 115 ch 2.0i avec catalyseur
2.0 20NE 85 kW / 115 ch 2.0i
2.0 20SEH 95 kW / 130 ch 2.0i
2.0 C20XE 110 kW / 150 ch 2.0 GSi 16V avec catalyseur
2.0 20XEJ 110 kW / 150 ch 2.0 GSi 16V
2.0 20XE 114 kW / 156 ch 2.0 GSi 16V
2.0 C20XES 125 KW / 170 ch 2.0 GSi 16V Superboss

Motorisations Diesel[modifier | modifier le code]

Moteurs diesel Opel Kadett E
Cylindrée Type Puissance Dénomination
1.5 1.5TD 53 kW / 72 ch T4EC1 (d'origine Isuzu) avec Turbo Intercooler
1.6 1.6D 40 kW / 54 ch 16D / 16DA (GM) Diesel Atmosphérique
1.7 1.7D 42 kW / 57 ch 17D (GM) Diesel Atmosphérique

Galerie photo[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

- Revue Technique Automobile : Opel Kadett série "E" moteur essence, ETAI, Editions Techniques pour l'Automobile et l'Industrie, Août 1996

- Fiche d'essai Opel Kadett GSi : une bombe méconnue, Archives & Collections

- Fiche caractéristiques, Brochure Opel "La Nouvelle Kadett", Général Motors France, Août 1984

- Fiche caractéristiques, Brochure Opel "Kadett GSi", Général Motors Continental S.A, Novembre 1989


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Pour les passionnés de l'Opel Kadett E : http://www.kadett-club.fr/

Forum avec de nombreux membres pour vous aider à restaurer, réparer et entretenir votre Kadett E

Des pages de documentation, des photos...