Opel GT

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Opel GT
Image illustrative de l'article Opel GT
Opel GT

Marque Drapeau : Allemagne Opel
Années de production 1968-1973
Production 103 463 exemplaires
Classe GT
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Allemagne Bochum
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) l4 essence
- 1 078 cm³, 59 ch
- 1 897 cm³, 88 ch
Position du moteur Avant longitudinal
Cylindrée De 1 078 cm³ à 1 897 cm3
Puissance maximale De 59 ch à 88 ch DIN (de 44 kW à 65.6 kW)
Couple maximal De 86 Nm à 149 Nm
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses 4 vitesses, manuelle
Poids et performances
Poids à vide De 870 kg à 970 kg
Vitesse maximale De 157 km/h à 187 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 17.70 (1.100cc) ou 11(1.900cc) s
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé à toit rigide
Coefficient de traînée 0.410
Suspensions AV: Indépendante à lames transverales et à bras triangulaires
AR: Essieu avec ressort hélicoïdal
Direction A crémillère
Freins AV: Disques
AR: Tambours
Dimensions
Longueur 4 113 mm
Largeur 1 580 mm
Hauteur 1 225 mm
Empattement 2 431 mm
Voies  AV/AR 1 254 mm  / 1 278 mm
Chronologie des modèles
Opel GT Suivant

L'Opel GT est une voiture de sport coupé deux places présentée par Opel en 1968. Sa ligne rappelle incontestablement la Chevrolet Corvette de la même année. Son design a impliqué de célèbres stylistes de GM comme Clare McKichan (connu pour ses Chevy des années 1950) et Chuck Jordan (connu pour beaucoup de véhicules, notamment la Chevrolet Camaro des années 1960, la Chevrolet Corvair Monza et la Corvette StingRay).

Opel GT[modifier | modifier le code]

Un total de 103 463 voitures sont vendues entre 1968 et 1973. Les GT les plus intéressantes pour des collections sont sans doute les quelques premières centaines de modèles de 1968, ainsi que les modèles 1 100 cm3 de 1968-1969 (3 573 voitures). Il y a également 10 760 unités du modèle « économique » GT/J, où la majorité des accessoires en chrome sont absents.

Performances - Motorisation[modifier | modifier le code]

GT 1900
Vue arrière de la GT 1900
GT 1900 équipée du kit "phares fixes"

L'Opel GT est, au départ, équipée d'un moteur 4 cylindres en ligne de 1 100 cm3 de cylindrée, à soupapes en tête, développant 60 ch (DIN) (ou 67 ch (SAE)) à 6 000 tr/min. Cependant, la plupart des acheteurs choisissent le moteur optionnel de 1 900 cm3, à arbre à cames en tête, qui développe 90 ch (DIN) (ou 102 ch (SAE)) entre 5 200 et 5 400 tr/min. En 1971, à la suite de régularisations concernant les émissions, Opel réduit le taux de compression du moteur 1900 US, ce qui fait retomber la puissance de ce moteur à 83 ch (SAE). Il y a également un modèle GT/J (Junior), qui est une version européenne, moins onéreuse, de la 1900 GT. Cette voiture est équipée d'une transmission manuelle à 4 rapports. Une version à transmission automatique (3 vitesses) est cependant disponible avec le moteur 1 900 cm3. La production de l'Opel GT s'étend entre 1968 et 1973.

L'Opel GT est équipée d'un châssis monocoque métallique et d'un moteur longitudinal avant, avec transmission aux roues arrières. Le moteur à arbre à cames en tête est monté très en arrière du châssis, pour améliorer la répartition de poids. L'Opel GT est équipée d'un système de freinage assisté, à disques, à l'avant et, à l'arrière, de tambours. La direction n'est pas assistée.

Une caractéristique remarquable de l'Opel GT est son mécanisme de phares rétractables. Ce mécanisme est actionné manuellement par un levier, sur la console centrale, entre les deux sièges. Contrairement aux mécanismes de phares rétractables habituels, ceux de l'Opel GT tournent d'un demi-tour sur l'axe longitudinal. Le mécanisme manuel pour actionner ces phares (avec la manette sur la console) est si difficile à actionner qu'une blague circule à ce propos : on peut reconnaître un propriétaire de GT à son bras droit musclé, nécessaire pour allumer les phares.

Habitacle[modifier | modifier le code]

L'Opel GT n'a absolument aucun coffre ou hayon extérieur. Il y a un espace de rangement, uniquement accessible par l'intérieur (mais très mal placé, derrière les sièges) et séparé de l'habitacle par une toile tendue. C'est également par là qu'on a accès à la roue de secours et à la trousse à outils.

L'habitacle de l'Opel GT est particulièrement grand, pour une voiture de cette taille, de par sa conception originale (une coque métallique sculptée sur le modèle intérieur). L'espace pour les jambes et la garde au toit sont suffisant pour un conducteur d'une taille d'1,83 m.

Nouvelle Opel GT[modifier | modifier le code]

Opel GT
Opel GT

Marque Drapeau : Allemagne Opel
Années de production 2007 - 2009
Classe Sportive
Moteur et transmission
Moteur(s) 4 cylindres en ligne
Cylindrée 1998 cm3
Puissance maximale 264 ch (194 kW)
Couple maximal 353 Nm
Transmission Propulsion
BVM à 5 vitesses
Poids et performances
Poids à vide 1 395 kg
Vitesse maximale 229 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 5,7 s
Consommation mixte 9,2 L/100 km
Émission de CO2 218 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Roadster
Dimensions
Longueur 4 010 mm
Largeur 1 813 mm
Hauteur 1 275 mm
Empattement 2 415 mm
Chronologie des modèles
Précédent Opel Speedster

Design[modifier | modifier le code]

Saturn Sky Redline Roadster, version américaine de l'Opel GT Roadster (groupe GM)
Vue arrière d'une Saturn Sky Redline Roadster

En 2006, 34 ans après l'arrêt de la fabrication de la GT, Opel en lance un nouveau modèle (millésime 2007). La nouvelle Opel GT adopte un positionnement inédit, avec sa carrosserie de cabriolet, son tempérament de propulsion et son 4 cylindres turbo. Les lignes de la dernière Opel GT sont entièrement reprises de la Saturn Sky, dessinée dans les bureaux de General Motors, à Détroit, aux États-Unis, et à Rüsselsheim, en Allemagne. La capote de ce roadster, aux dimensions originales pour la catégorie, nécessite malheureusement de descendre du véhicule pour la fermer. Le peu de surface vitrée, outre le manque de visibilité, profite indéniablement à son agressivité. La sportivité de l'Opel GT s'affirme d'ailleurs d'autant plus grâce aux deux bossages du couvre-capote, situés dans le prolongement des sièges.

L'espace accordé à l'habitacle de l'Opel d'à peine plus de 4 m demeure, évidemment, limité. Cependant, le conducteur se sent à l'aise, grâce au volant et au siège ajustables en hauteur. En terme de volume, celui du coffre est plutôt ridicule avec seulement 157 L lorsque le roadster est capoté et de 66 L décapoté, espace difficilement exploitable en raison de la présence, en position centrale, dans le coffre, du réservoir de carburant.

En 2009, Suite aux difficultés financières du groupe américain GM, la production de l'Opel GT est définitivement arrêtée et l'usine américaine de Wilmington qui la produisait est rachetée par un autre constructeur américain[1].

Performances - Motorisation[modifier | modifier le code]

En terme de performance, cette Opel peut profiter d'une bonne répartition des masses (51 % à l'avant, 49 % à l'arrière) pour une meilleure tenue de route. Comme sur de nombreux véhicules de sport depuis quelques années, la GT opte pour le système électronique de sécurité ESP. Elle est équipée de suspensions à double triangle et d'un différentiel à glissement limité, nécessaire pour la transmission du couple aux deux roues motrices en catégorie sportive. Opel opte pour un 4 cylindres essence, en ligne, à injection directe et turbocompresseur à double entrée plus une distribution variable sur l'admission et l'échappement. La motorisation du 2,0 L turbo développe 265 ch avec un couple maxi de 350 Nm, disponible dès 2 500 tr/min.

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]