Michael Porter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Porter.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ford (homonymie).

Michael Porter

Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de Michael Porter

Michael Porter, né le à Ann Arbor dans le Michigan, est un professeur de stratégie d'entreprise de l'Université Harvard,

Apports théoriques[modifier | modifier le code]

Michael Porter est célèbre pour ses études sur la façon dont une entreprise peut obtenir un avantage concurrentiel (ou avantage compétitif) en maîtrisant mieux que ses rivaux les forces qui structurent son environnement concurrentiel. Cette maîtrise des forces de la concurrence s'illustre par le déploiement d'une chaîne de valeur qui caractérise le modèle économique de l'entreprise. Porter a également formalisé sur le plan théorique la notion de pôle de compétence géographique, au point que le terme porte son nom en anglais : Porter's clusters. Michael Porter a ensuite participé à la fondation du cabinet de conseil en stratégie Monitor Group, dont il est encore un des vice-présidents.

L'un des principaux apports théoriques de Porter consiste en une modélisation de l'environnement concurrentiel de l'entreprise sous la forme de cinq facteurs, dits forces de Porter, qui influent sur le partage des profits au sein d'une industrie :

  • l'intensité de la rivalité entre les concurrents ;
  • le pouvoir de négociation des clients ;
  • le pouvoir de négociation des fournisseurs ;
  • la menace d'entrants potentiels sur le marché ;
  • la menace des produits de substitution ;

Certains auteurs (notamment en Europe continentale) ajoutent une sixième force : l'influence des pouvoirs publics. Porter lui-même évoque dans des écrits plus récents une autre force : les compléments (par exemple les éditeurs de logiciel pour l'industrie des micro-ordinateurs : ce ne sont ni des fournisseurs, ni des clients, mais bien des compléments).

Michael Porter est également l'auteur de l'hypothèse qui porte son nom, l'hypothèse de Porter, selon laquelle une réglementation environnementale stricte, mais bien pensée, peut engendrer des bénéfices pour les entreprises qui y sont soumises, ces bénéfices dépassant souvent les coûts supportés par les pollueurs pour se conformer à la réglementation, augmentant ainsi leurs profits[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Choix stratégiques et concurrence, Economica, 1982
  • L'Avantage concurrentiel, InterEditions, 1986
  • L'Avantage concurrentiel des nations, Dunod, 1993
  • T. Loilier et A. Tellier (eds.), Les grands auteurs en stratégie, EMS, 2007