Management opérationnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le management opérationnel est l'ensemble des techniques centrées sur l'organisation qui sont mises en œuvre pour l'administration d'une entité.
Il s'agit de manager des hommes, des activités et des évolutions.

Enjeux et histoire du management opérationnel[modifier | modifier le code]

Enjeux du management opérationnel[modifier | modifier le code]

Est opérationnel ce qui est a priori du domaine du fonctionnel et donc du court terme. Par conséquent, le management d'une structure organisationnelle est du domaine de l'opérationnel, contrairement à la gestion du périmètre de l'entité qui est du domaine du management stratégique. Lorsqu'un responsable de la production change par exemple de place une machine dans un atelier, il recherche une amélioration de la production par un management opérationnel. Si un dirigeant choisit de racheter une entreprise concurrente, il engage l'entreprise pour le long terme, c'est alors une démarche de management stratégique.

Cette distinction permet aussi d'envisager plus sereinement une externalisation de l'analyse de la stratégie qui pourrait nuire à la prise de distance nécessaire.

Histoire du management opérationnel[modifier | modifier le code]

Henri Fayol

Le terme Management qui passe en général pour être d’origine anglaise, est en fait un mot français utilisé depuis l’époque médiévale, qui vient lui-même de ‘ménage’. Assurer le ‘ménagement’ d’un domaine consistait à gérer la partie financière et commerciale ainsi qu’à administrer le personnel.

C’est Henri Fayol qui en 1921 a repris ce terme pour en faire un synonyme de conduite et de direction d’entreprise ; il ne concernait alors que les cadres dirigeants et s’apparentait à ce qu’on nomme maintenant le management stratégique.

Par la suite, ces méthodes ont été reprises pour être appliquées au personnel d’encadrement et le doter d’outils pratiques de gestion et d’organisation. C’est ce champ d’application qu’on appelle aujourd’hui le management opérationnel.

Il recouvre deux grandes dimensions qui sont les suivantes :
- Les méthodes quantitatives de gestion regroupant tout ce qui ressort aux techniques financières, budgétaires et comptables ;
- La gestion des ressources humaines qui s’appuie sur la gestion de carrière (droit du travail et conventions collectives, rémunération), la formation du personnel (modalités et droit de la formation) ainsi que sur les relations humaines et l’animation appliquées à la conduite des groupes de travail.

Déjà Henri Fayol dans les cinq fonctions essentielles à la vie de l'entreprise qu'il avait définies, y plaçait les fonctions d'organisation et de commandement. Mais c'est surtout Elton Mayo jusqu'à sa mort en 1947, qui va donner l'impulsion nécessaire au développement d'une nouvelle vision de l'entreprise basée sur les relations humaines. C'est en réaction au taylorisme et à son utilisation abusive qu'il mettra sur un même pied d'égalité capital travail et capital humain. Il réalisa des enquêtes et des expériences sur les conditions de l'homme face au travail automatisé, comme à l'usine Western Electric de Cicero, sans doute la plus célèbre[1].

Vers une organisation plus flexible

C'est le sociologue français Georges Philippe Friedmann qui sera son véritable continuateur, surtout après la publication d'un livre retentissant en 1956 intitulé Le travail en miettes. Il y prenait le contrepied de l'OST de Frederick Taylor et de ses extensions comme le fordisme en défendant la prééminence de l'homme et de ses besoins. Depuis les crises économiques survenues dans les années 1980, sur fond de crise énergétique latente, c'est l'américain Peter Drucker qui a joué un rôle majeur dans les évolutions des théories du management. D'abord, en marquant l'importance du rôle des managers et en reprenant à sa façon les grands domaines du management définis par Fayol : fixer des objectifs, organiser le travail, motiver et communiquer, mesurer la performance, former les salariés. Il met en particulier l'accent sur la fonction organisation et le rôle fondamental de la pédagogie et de la formation des hommes. Le grand public le connaît surtout pour avoir publié en 1993 un livre phare intitulé Au-delà du capitalisme dans lequel il condamne la primauté du gain financier sur la création de valeurs, les start-up qui ne sont trop souvent que des "bulles" ou la rémunération excessive des dirigeants[2].

Caractéristiques du management opérationnel[modifier | modifier le code]

Le management opérationnel analyse plus spécifiquement :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir parmi ses travaux les plus connus, Parmi ses travaux les plus célèbres : les expériences de Hawthorne
  2. Selon lui, « le management général ne devrait pas être rémunéré plus de 20 fois la rémunération la plus basse de l'entreprise qu'il dirige. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]