Frederick Herzberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Frederick Irving Herzberg (1923 - 2000) est un psychologue américain célèbre pour ses travaux sur l'enrichissement des tâches au travail (théorie des deux facteurs, théories des besoins et des motivations).

Biographie[modifier | modifier le code]

Frederick Herzberg (1923-2000) est né le 18 avril 1923 à Lynn (Massachusetts) en États-Unis. Il a fait des études à New York dans la City College of New York, un établissement d’enseignement supérieur, et à l’université de Pittsburg. Il a passé son doctorat de psychologie en 1950 et devenu un psychologue clinicien. Il a également étudié la médecine. Il a été professeur de psychologie et de management à Case Western Reserve University à Cleveland aux États-Unis et à l’université de l’Utah. Il a travaillé pour le compte du Public Health Service américain quand il a constaté certains manques dans le domaine de la psychologie industrielle. Il a essayé de les combler en innovant par l'étude des motivations de l'homme au travail en tenant compte du travail dans son contenu. Depuis plus de vingt ans, il a conduit de nombreuses recherches sur les motivations humaines au travail et l’adéquation des méthodes d’organisation du travail aux besoins de l’Homme.Il était préconisé le père fondateur du Job Enrichment, et son ouvrage Work and Nature of Man a été classé parmi les 10 ouvrages de la théorie et pratique de Management les plus importants du XXe siècle. Il était aussi considéré « l’autorité la plus notable au monde dans l’innovation en management.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Il s’intéresse aux relations de travail d’un point de vue humaniste et aux conditions de travail au milieu industriel. Son ouvrage Le travail et la nature de l’homme, 1978.

Pour se faire comprendre, il présente une théorie, l’anthropologie de l’homme au travail, qu’il fonde sur l’analyse d’un double mythe, qu’il va baptiser le mythe d’Adam et le mythe d’Abraham.

  • Mythe d’Adam : échapper à la souffrance, recherche de tout ce qui va réduire sa souffrance
  • Mythe d’Abraham : lui est l’élu, dieu l’a choisi et sa motivation est de réaliser sa destinée, d'accomplir ce pour quoi il a été choisi.

L’homme au travail est à la fois Adam et Abraham. Il recherche à souffrir le moins possible (fatigue, stress), mais également à s’épanouir, à se réaliser.

Les relations de l'homme au travail sont donc imprégnées d'une ambiguïté fondamentale. Dans le phénomène de groupe, on a à la fois la figure d’Adam et celle d’Abraham. Herzberg en déduit une méthodologie de l’homme au travail avec deux grands déterminants :

Les facteurs de satisfaction et d'insatisfaction au travail[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Théorie des deux facteurs.

La théorie des deux facteurs développée par Frederick Herzberg stipule que la satisfaction au travail et l'insatisfaction au travail agissaient de manière indépendante. Ainsi, le contraire de la satisfaction n'est pas l'insatisfaction mais l'absence de satisfaction. De même, le contraire de l'insatisfaction est l'absence d'insatisfaction.

Il est donc possible pour un employé d'être à la fois satisfait et insatisfait dans son travail. Les facteurs de motivation sont reliés au contenu du travail (responsabilités, réalisations) alors que les facteurs d'insatisfaction sont reliés à l'environnement du travail (sécurité d'emploi, salaire, avantages sociaux).

Publications[modifier | modifier le code]

Fr. HERZBERG, 1971, Work and the nature of man, Staples Press, 203p.

Fr. HERZBERG, 1987, One more time : How do you motivate employees ?, Harvard Business Review 65, 5, p. 109-120.

Liens externes[modifier | modifier le code]