Marie Drucker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Drucker.

Marie Drucker

Description de cette image, également commentée ci-après

Marie Drucker, lors de la présentation du livre-CD pour enfants La Perruque de Joseph Haydn en novembre 2010 à Paris.

Naissance 3 décembre 1974 (39 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de France Française
Profession Journaliste et animatrice de télévision et de radio
Ascendants
Jean Drucker (son père)
Famille
Michel Drucker (son oncle), Léa Drucker (sa cousine)

Marie Drucker, née à Paris le 3 décembre 1974, est une journaliste, une animatrice de télévision et de radio française, fille du dirigeant de télévision Jean Drucker, nièce de l'animateur de télévision Michel Drucker et cousine de l'actrice Léa Drucker.

Présentatrice du Soir 3 de France 3 de 2005 à 2008, Marie Drucker est remplaçante à la présentation des journaux de 13 heures et 20 heures sur France 2 à partir de 2008.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et début de carrière[modifier | modifier le code]

Marie Drucker obtient son baccalauréat A2 (littéraire option langues) en 1992[1] et sa licence de lettres modernes à l'université de Paris-Sorbonne[2]. Elle est titulaire d'un diplôme de journaliste reporter d'images et monteuse au Centre de formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ)[3].

De 1994 à 1997[4], elle est pigiste pour Le Figaro Grandes Écoles, Réponse à tout, Réponse à tout Santé, Questions de femmes, Elle et pour l'agence CAPA où elle devient permanente en 1997 pour l'émission Qu'en pensez-vous ? sur Canal+. Elle travaille en 1998 pour l'émission Parole d'expert. Durant la saison 1997/1998, elle prépare et coanime le magazine pour adolescents Rince ta baignoire sur France 2[5].

1999 - 2005 : journaliste puis présentatrice au sein du groupe Canal +[modifier | modifier le code]

En août 1999, elle rejoint le groupe Canal+ pour participer à la création de la chaîne d'information en continu i>Télévision en novembre, comme reporter d'images et monteuse. Elle devient présentatrice et anime les matinales d’i>Télévision puis le grand journal de 18 heures[1]. Elle présente également une émission littéraire, le magazine d’investigation Impact[1] ainsi que les éditions spéciales et les soirées électorales[6]. À partir de septembre 2003, elle présente pendant deux saisons les informations sur Canal+, maison-mère d'i>Télé, dans l'émission de la mi-journée et celle du soir[7], respectivement La vie en clair présentée par Géraldine Carré et Merci pour l'info par Emmanuel Chain en 2003/2004, puis Nous ne sommes pas des anges présentée par Maïtena Biraben et Le Grand Journal par Michel Denisot en 2004/2005. Elle quitte le groupe Canal+ à l'été 2005 pour rejoindre France Télévisions.

Depuis 2005 : principalement sur France Télévisions[modifier | modifier le code]

2005 - 2008 : Le Soir 3 sur France 3[modifier | modifier le code]

De septembre 2005 à juillet 2008, elle présente Soir 3, le journal télévisé de la nuit de France 3. À la suite de la révélation de sa relation avec François Baroin[8], alors ministre français de l'Outre-mer, elle renonce à la présentation de Soir 3 durant toute la durée de la campagne pour l'élection présidentielle française, soit du 23 février au 7 mai 2007[9].

En août 2008, Marie Drucker devient le joker de Laurent Delahousse sur France 2. Carole Gaessler lui succède donc à la présentation de Soir 3[10].

2008 - 2010 : émission quotidienne puis hebdomadaire sur Europe 1[modifier | modifier le code]

En août 2008, parallèlement à ses activités sur France 2, elle rejoint la station Europe 1, comme son oncle Michel Drucker, pour animer avec Patrick Cohen la tranche d'information de 18 h à 20 h[11]. En août 2009, Patrick Cohen reprend seul la présentation de Europe 1 soir de 18 h 30 à 19 h[12], tandis que Marie Drucker anime une émission hebdomadaire de commentaires de l'actualité avec d'anciens journalistes d'Europe 1, Le débat des grandes voix d'Europe 1[13].

En juillet 2010, elle quitte Europe 1, après deux ans de collaboration, pour se recentrer sur la télévision[14].

Depuis 2008 : remplaçante au 20 heures de France 2[modifier | modifier le code]

À compter du mois d'août 2008, Marie Drucker assure les remplacements de Laurent Delahousse, sur France 2, autre chaîne du groupe France Télévisions, lors des présentations des journaux du week-end et des magazines 13 h 15, le samedi et 13 h 15, le dimanche. Elle prend également en charge certaines opérations spéciales[15]. À la rentrée 2009, elle assure également le remplacement de David Pujadas au journal de 20 heures de France 2 en semaine[16]. Après l'arrivée de Julian Bugier, qui assure les remplacements du week-end durant l'été 2011, elle redevient à la rentrée de septembre 2011 le joker de Laurent Delahousse uniquement[17].

Autres émissions sur France Télévisions[modifier | modifier le code]

Parallèlement à ses activités principales sur France Télévisions, elle anime des émissions occasionnelles en première partie de soirée sur France 2 ou France 3. Elle présente ainsi les Victoires de la musique classique sur France 3 en 2007[18], 2008[19], 2009[20], 2010[21] et 2011[22].

Sur France 2, elle coprésente en juin 2009 une émission consacrée à la Méditerranée avec son oncle Michel Drucker[23]. En décembre 2009, elle coanime le magazine Un soir pour la terre avec Yann Arthus-Bertrand à l'occasion de la Conférence de Copenhague de 2009 sur le climat[24].

De manière plus régulière, à partir de novembre 2007 et jusqu'en juin 2009[1], elle présente en première partie de soirée avec Max Gallo le magazine d'histoire Droit d'Inventaire, produit par Emmanuel Chain pour France 3. À partir d'octobre 2009, elle anime, toujours sur France 3, le magazine hebdomadaire Hors-Série en alternance avec Béatrice Schönberg[25].

En janvier 2010, elle présente un magazine de société, Ondes de Choc, sur France 2[26], puis elle coanime avec d'autres animateurs du groupe France Télévisions la soirée Pour Haïti dédiée à l'aide aux victimes du tremblement de terre d'Haïti de 2010 et diffusée notamment sur France 2 et France Inter[27].

En mars 2010, elle présente une émission spéciale consacrée à la rafle du Vélodrome d'Hiver sur France 2[28]. Toujours sur France 2, elle collabore de nouveau avec son oncle Michel Drucker pour coprésenter Les Molières en avril 2010[29]. En novembre 2010, janvier 2011 et juin 2011, elle présente sur France 5 C'est notre histoire, un magazine pour faire vivre l'histoire de la France grâce à des témoignages de Français. Le premier numéro est consacré à Charles de Gaulle, le deuxième à François Mitterrand[30] et le dernier à Coluche[31]. En mars 2011, elle anime les Victoires de la musique, succédant à Nagui[32]. En avril et juillet 2011, elle accompagne Stéphane Bern pour présenter le mariage du prince William et de Catherine Middleton et celui du prince Albert de Monaco et Charlene Wittstock[33].

À partir de septembre 2011, elle présente Les Infiltrés, un magazine d’investigation sur France 2, succédant à David Pujadas[34].

Le 8 octobre 2013, elle présente Nous, sur France 2, un magazine qui a l'ambition de « faire découvrir aux téléspectateurs la France et ceux qui l'habitent », au moyen de rencontres et d'animations graphiques spectaculaires.

À partir de 2010 : collaboration en presse écrite[modifier | modifier le code]

Depuis 2010, elle collabore avec la presse écrite et réalise des interviews pour Gala, Paris Match ou le Figaro[1].

Depuis août 2011 : émissions hebdomadaires sur RTL[modifier | modifier le code]

En août 2011, Marie Drucker remplace Harry Roselmack sur la station RTL, pour présenter Le Journal inattendu diffusé chaque samedi de 12 h 30 à 13 h 30[35]. En septembre 2012, Marie Drucker présente aussi une nouvelle émission, Les Essentiels, diffusée chaque dimanche de 13 h 30 à 15 h[36].

Autres activités[modifier | modifier le code]

Elle est membre permanent du jury du Prix des prix littéraires depuis 2011.

Engagement[modifier | modifier le code]

En 2007[37], elle est la marraine avec Claire Chazal, Laurence Ferrari, Béatrice Schönberg et Mélissa Theuriau de l'opération « La Rose Marie Claire », devenue depuis la « Flamme Marie-Claire », lancée à l’initiative de Tina Kieffer et en collaboration avec l'Unicef pour aider les jeunes filles défavorisées dans le monde à accéder à l'éducation en récoltant des fonds par la vente de roses[38],[39].

Depuis 2009, elle est aussi la marraine de l’association lyonnaise « L dans la ville » consacrée à l’insertion des jeunes filles par le sport[40].

Récompenses[modifier | modifier le code]

En décembre 2006, Marie Drucker est récompensée à Courchevel (Savoie), du Trophée des Femmes en Or 2007 dans la catégorie « Communication »[41]. À cette occasion, elle rappelle que « la seule chose importante est de transmettre une information la plus exigeante et rigoureuse, travail collectif d'une grande rédaction de service public[42] ». La même année, elle reçoit le « trophée des jeunes talents » dans la catégorie des présentateurs pour Soir 3[43].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Marie Drucker est la fille du dirigeant de télévision Jean Drucker, la nièce du journaliste et animateur de télévision Michel Drucker et la cousine de l'actrice Léa Drucker.

Jusqu'en 2005, Marie Drucker est en couple avec l'écrivain Marc Lévy[44]. De fin 2006 au printemps 2008, elle est la compagne de l'homme politique François Baroin, alors ministre de l'Outre-mer[45]. Mi-2009, elle a une liaison avec le banquier Matthieu Pigasse. De fin 2009 à septembre 2010, elle est la compagne de l'humoriste Gad Elmaleh[46],[47],[48]. En juin 2012, elle est en couple avec le cuisinier Cyril Lignac[49].

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Au début des années 1990 alors qu'elle est âgée de 17 ans, Marie Drucker apparait dans le clip Big Bisou version karaoké, du chanteur Carlos[50],[51].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie Drucker, La perruque de Joseph Haydn, Bleu nuit, coll. « Les histoires musicales imaginaires de Marie Drucker »,‎ 10 novembre 2010, 46 p. (ISBN 978-2-35884-004-0)
    Livre et CD audio racontant la passion de l'Autrichien pour les perruques. Histoire originale de Jean-Philippe Biojout, adaptation de Marie Drucker et Stéphane Ribeiro, dessins de Valérie Lenoir.
  • Marie Drucker, La petite danseuse de Maurice Ravel, Bleu nuit, coll. « Les histoires musicales imaginaires de Marie Drucker »,‎ 13 janvier 2011, 46 p. (ISBN 978-2-3588-4005-7)
    Livre et CD audio racontant le retour de Maurice Ravel dans son Pays basque natal pour retrouver Inès, sa nièce. Histoire originale de Jean-Philippe Biojout, adaptation de Marie Drucker et Stéphane Ribeiro, dessins de Valérie Lenoir.
  • Marie Drucker et Frédéric Lenoir, Dieu en questions, Robert Laffont,‎ 1er septembre 2011, 138 p. (ISBN 978-2-2211-1306-6)
    Marie Drucker pose quelques questions au philosophe et historien Frédéric Lenoir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Biographie de Marie Drucker », sur Le Nouvel Observateur (consulté le 6 août 2012)
  2. « Marie Drucker », sur Gala (consulté le 8 août 2010)
  3. TV Magazine, « Les Stars de l'info », sur Le Figaro (consulté le 6 août 2012)
  4. « Marie Drucker », sur Voici (consulté le 8 août 2010)
  5. « Marie Drucker », sur Ozap.com (consulté le 8 août 2010)
  6. Raphaël Weckerlé, « Portrait : Marie Drucker », sur toutelatele.com,‎ 10 octobre 2005
  7. « Marie Drucker », sur Premiere.fr (consulté le 8 août 2010)
  8. « François Baroin et Marie Drucker contre-attaquent », sur 20 minutes,‎ 14 décembre 2006
  9. « Marie Drucker annonce son retrait », sur Le Figaro,‎ 14 décembre 2006
  10. « OFFICIEL : Carole Gaessler succède à Marie Drucker au "Soir 3" », sur JeanMarcMorandini.com,‎ 25 juin 2008
  11. dépêche de l'Agence France-Presse, « Europe 1 : le duo Marie Drucker/Patrick Cohen pour la tranche du 18-20H00 », sur Google,‎ 30 juin 2008
  12. Claude Baudry, « La rentrée sur les ondes », sur L'Humanité,‎ 25 août 2009
  13. « Europe 1 : Marie Drucker en hebdo le samedi à 13 h », sur Ozap.com,‎ 30 août 2009
  14. « Marie Drucker quitte Europe 1, pour se consacrer à la télé ? », sur Le Nouvel Observateur,‎ 30 juillet 2010
  15. Julien Bellver, « Marie Drucker débarque sur France 2 (vidéo) », sur Ozap.com,‎ 11 juin 2008
  16. « Les jokers de l'info sur France 2 », sur www.lezappingdupaf.com
  17. Julien Mielcarek, « Julian Bugier remplace Marie Drucker comme joker du "20 Heures" », sur ozap.com,‎ 6 septembre 2011
  18. Delphine Raph, « Les Victoires de la Musique classique », sur classiquenews.com,‎ 5 février 2007
  19. « Les victoires de la musique classique 2008 », sur lesvictoires.com,‎ 13 février 2008
  20. « Les victoires de la musique classique 2009 », sur lesvictoires.com,‎ 8 février 2009
  21. « Les victoires de la musique classique 2010 », sur lesvictoires.com,‎ 8 février 2010
  22. « Victoires de la musique classique : Marie Drucker perd encore des spectateurs... », sur purepeople.com,‎ 15 février 2011
  23. « Voyage en Méditerranée avec Marie et Michel Drucker », sur tvnews.over-blog.com,‎ 24 juin 2009
  24. Charles Decant, « Audiences : Le magazine de France 2 quatrième », sur Ozap.com,‎ 9 décembre 2009
  25. « Hors-Série : Marie Drucker et Béatrice Schönberg sur France 3 dès octobre 2009 », sur premiere.fr,‎ 9 septembre 2009
  26. « Ondes de choc » : Le nouveau magazine de Marie Drucker sur France 2, sur coulisses-tv.fr,‎ 7 janvier 2010
  27. « Une trentaine d'artistes se mobilisent pour la soirée de France 2 consacrée à Haïti », sur La Nouvelle République du Centre-Ouest,‎ 21 janvier 2010
  28. « France 2 consacre une soirée spéciale à la rafle du Vel d'Hiv », sur jeanmarcmorandini.com,‎ 7 mars 2009
  29. « Les Molières 2010 : incident en direct pour les Drucker sur France 2 », sur tele.premiere.fr,‎ 26 avril 2010
  30. « VIDEO - C’est notre histoire : deuxième numéro consacré à François Mitterrand le 9 janvier 2011 sur France 5 », sur premiere.fr,‎ 15 novembre 2010
  31. « C'est notre histoire, consacré à Coluche le 12 juin 2011 sur France 5 », sur frande5.fr,‎ 21 mars 2011
  32. Alexandre Raveleau, « Marie Drucker remplace Nagui aux Victoires de la musique 2011 », sur toutelatele.com,‎ 11 janvier 2011
  33. « Marie Drucker et Stéphane Bern présentent les deux mariages princiers de cette année », sur purepeople.com,‎ 8 janvier 2011
  34. « Marie Drucker au commande du magazine Les infiltrés dès septembre 2011 », sur www.tele-2-semaines.fr,‎ 12 juillet 2011
  35. M. Pe., « Marie Drucker sur RTL », sur leparisien.fr,‎ 30 juin 2011
  36. « Nouvelle émission de Marie Drucker sur RTL », sur rtl.fr,‎ 25 août 2012
  37. Tina Kieffer, « La Rose Marie Claire 2007 », sur marieclaire.fr,‎ mars 2007
  38. « Les marraines de l'info qui soutiennent la flamme Marie Claire », sur marieclaire.fr,‎ 15 juin 2010
  39. « Flamme Marie Claire : Avec les stars de l’info, offrons la bougie qui éclaire l’avenir des petites filles », sur marieclaire.fr,‎ 30 mai 2010
  40. « Marie Drucker, marraine du programme "L dans la ville" », sur apce.com,‎ 18 novembre 2009
  41. « Palmarès 2007 du Trophée des Femmes en Or 2007 », sur femmesenor.fr (consulté le 8 août 2010)
  42. « Marie Drucker, "Femme en Or" de la communication », sur nouvelobs.com,‎ 25 juin 2008
  43. Joséphine Simon-Michel, « Nikos, parrain des jeunes talents », sur Le Parisien,‎ 20 février 2006
  44. « Marie Drucker », sur Gala.fr (consulté le 18 décembre 2010)
  45. « Marie Drucker : avec François Baroin ce serait fini ! Leur mariage serait annulé, ils seraient déjà séparés », sur Gala,‎ 20 mai 2008
  46. « Marie Drucker et Gad Elmaleh dans Voici du 23 octobre 2009 », sur lemag-vip.com,‎ 23 octobre 2009
  47. Ludmilla Intravaia, « Tendre complicité entre Gad Elmaleh et Marie Drucker », sur lci.tf1.fr,‎ 10 mars 2010
  48. S. C., « Marie Drucker, heureuse célibataire », sur 20 minutes,‎ 29 septembre 2010
  49. Céline Bayet, « Marie Drucker en couple avec Cyril Lignac », sur 7sur7.be,‎ 12 juin 2012
  50. Amandine Rebourg, « Quand Marie Drucker dansait dans le clip de Big Bisous de Carlos », sur metrofrance.com,‎ 28 novembre 2012
  51. Kevin Boucher, « Marie Drucker : "Le clip de Carlos ? Rétrospectivement, je trouve cela très amusant" », sur PureMédias,‎ 22 janvier 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :