Tina Kieffer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kieffer.
Tina Kieffer
Nom de naissance Martine Kieffer
Naissance (54 ans)
Cannes
Médias
Presse écrite Marie Claire

Tina Kieffer (Martine Kieffer), née à Cannes le , est une journaliste française.

De Cosmopolitan à DS Magazine[modifier | modifier le code]

Fille du publicitaire Jacques Kieffer, fondateur et président de l’agence Cerca et vice-président de Ted Bates, elle est née le 7 novembre 1959 à Cannes (France). Elle commence sa carrière de journaliste à l’édition française de Cosmopolitan en 1978, où elle entre comme stagiaire non rémunérée après une année d'université. Un an plus tard, elle est engagée et se spécialise dans les enquêtes sur des sujets de psychologie et les grands reportages.

Elle quitte Cosmopolitan en 1992 pour travailler sur la conception de campagnes publicitaires, notamment pour Cacharel et Peugeot. En 1990, elle se consacre pendant un an à l’écriture de scénarios pour la télévision. Elle produit ainsi une trentaine d’épisodes pour une sitcom assez décalée, Les années FM diffusée sur M6, et Sylvie & Cie sur France 2. En 1992, elle rejoint aussi l'équipe de l'émission Frou-Frou sur France 2. L’année suivante, elle présente Demain il fera beau sur TF1, un magazine de seconde partie de soirée[1] sur des thèmes psychologiques puis, à partir de 1994, J’y crois, j’y crois pas, un débat de société en direct. Elle présente également une émission sur les tendances, Va et Vient, et prend la direction de l’unité de programmes des magazines de TF1.

Elle quitte TF1 en 1996 et propose à l’homme d’affaires Jean-Yves Le Fur un concept de magazine féminin de société qui deviendra DS Magazine, et dont le premier numéro de mai 1997, avec Valérie Lemercier nue en couverture, s’envole en une semaine à 300 000 exemplaires. Licenciée de ce journal en octobre 1998, elle poursuit en justice l'éditeur du titre[2] et gagne aux prud'hommes.

De Marie Claire à la scolarisation des petites filles[modifier | modifier le code]

Quelques mois après son départ de DS magazine, le groupe Marie Claire lui confie en 1999 la direction du mensuel féminin Marie Claire. Elle lance une nouvelle formule qui permet au titre d'augmenter ses ventes de 10 %[3]. Entre 1999 et 2006, six rédactrices en chef se sont succédé sous ses ordres (dont Lydia Bacrie, Dominique de Saint Pern, Béatrix de l'Aulnoit et Yseult Williams) et une journaliste a été brutalement licenciée après 22 ans au sein de la rédaction, ce qui a incité les syndicats SNJ-CGT et SNJ à faire circuler une pétition, en mars 2006, pour dénoncer les méthodes de management de Tina Kieffer[4].

En 2006, elle lance l’opération « La Rose Marie Claire »[5] avec Jean-François Daniel, directeur de l'agence de communication Beautiful World, pour la scolarisation des petites filles dans le monde, et dont plusieurs associations sont bénéficiaires, comme l’Unicef ou « Toutes à l’école »[6]. Son action sur le terrain, au Cambodge, fait l'objet de plusieurs reportages sur les chaînes de télévision françaises.

Elle a quitté son poste de directrice de la rédaction du journal Marie Claire et s'occupe désormais à plein temps de son association « Toutes à l'école. » Parallèlement, elle a créé une collection de maillots de bains, robes légères, écharpes appelée Krama By K qui utilise comme tissu le tissu local cambodgien appelé Krama.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Tina Kieffer est mère de cinq enfants. Elle partage désormais la vie de Gérard Babatasi, chirurgien cardiaque (ex-compagnon de la comédienne Isabelle Carré), vice-président de l'ONG, la Chaîne de l'Espoir. Elle a été mariée à François Bing, psychiatre, avec qui elle a eu ses deux premiers enfants. Divorcée de Stéphane Brasca depuis 2008, avec qui elle a eu deux autres enfants, elle a aussi adopté une petite fille en 2006 au Cambodge.

En février 2006, elle porte plainte pour harcèlement sexuel contre un admirateur qui lui a adressé des lettres pornographiques entre 2005 et 2006[7]. Le même personnage l'avait déjà harcelée dix ans plus tôt, à l'époque où elle participait à l'émission Frou-Frou.

Tina Kieffer tint le rôle de Catherine, la fille de Jean Yanne et Françoise Fabian, dans le film de Jean Aurel Êtes-vous fiancée à un marin grec ou à un pilote de ligne ? (1971).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Demain, il fera beau - L'Encyclopédie des émissions TV », sur Toutelatele.com (consulté le 19 novembre 2012)
  2. « L'ex-play-boy de la mode, aujourd'hui patron controversé de «DS», se rêve en patron de presse. Avec des méthodes musclées. Il court il court Le Fur... », Libération, 13 octobre 1998.
  3. chiffres OJD.
  4. La Lettre de l'actu des médias, semaine du 2 au 22 février 2006.
  5. La Rose Marie Claire.
  6. L'association « Toutes à l’école »(dont elle est fondatrice et présidente,.
  7. Actualité France 2.

Lien externe[modifier | modifier le code]