Luca Signorelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Luca Signorelli

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Autoportrait, fresque de la Chapelle San Brizio, Orvieto

Nom de naissance Luca d'Egidio di Ventura
Naissance vers 1450
Cortone (Toscane)
Décès 1524
Cortone
Nationalité Italien
Maîtres Piero della Francesca ; Andrea del Verrocchio ; Pollaiuolo
Mouvement artistique Quattrocento - Cinquecento

Œuvres réputées

Cycle de fresques sur le thème de l'Apocalypse de la chapelle San Brizio (Cappella Nuova) Duomo d'Orvieto

Luca SignorelliLuca d'Egidio di Ventura appelé parfois Luca da Cortona (Cortone, vers 1450 - 1524) est un peintre italien toscan de l'école florentine.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'abord élève de Piero della Francesca à Arezzo, d'où il tire sa maîtrise de la perspective, il part ensuite à Florence où il devient le disciple d'Andrea del Verrocchio et des Pollaiuolo et apprend d'eux l'anatomie.

Il a œuvré en Toscane, dans les Marches, en Ombrie et aussi à Rome pour la chapelle Sixtine en 1481 et 1482 où en tant qu'assistant du Pérugin avec Bartolomeo della Gatta, il réalise probablement sa première œuvre attestée, la fresque Testament et mort de Moïse[1]

Son chef-d'œuvre absolu est le cycle de fresques sur le thème de l'Apocalypse de la chapelle San Brizio (Cappella Nuova)[2] du Duomo d'Orvieto (1499-1504) qui, d'après plusieurs historiens de l'art[3], a inspiré Michel-Ange pour son Jugement dernier (Giudizio Universale).

Il termine sa vie à Cortone, en assumant diverses responsabilités administratives et sociales et en confiant l'exécution à ses élèves le nombre important de commandes qu'il reçoit.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Le Christ descendu de la croix, chapelle San Brizio, Cathédrale d'Orvieto.
  • Flagellazione di Cristo (1480~), tempera sur bois, 84 cm × 57 cm, Milan, pinacothèque de Brera
  • Assunzione della Vergine con i santi Michele e Benedetto (1480~), huile sur bois, 170 cm × 131 cm, New York, Metropolitan Museum of Art
  • Testament et mort de Moïse, 1481-1482, fresque, Chapelle Sixtine
  • le retable de Sant'Onofrio (1484), tempera sur bois, 221 cm × 189 cm, Pérouse, Museo dell'Opera del Duomo
  • Naissance de Saint Jean Baptiste (1485-1490~), huile sur bois, 31 cm × 70 cm, Paris, Musée du Louvre
  • La Sainte famille (1486-1490~), huile sur bois, 81,5 cm × 65, Londres, National Gallery
  • L'Éducation de Pan (perdue pendant la guerre, après avoir été conservée au Staatliche Museen de Berlin), tempera sur toile, 194 × 257 cm
  • La Vierge à l'Enfant avec les prophètes et saint Jean Baptiste v.1495, tempera sur bois, 170 cm × 117,5 cm, Florence, Musée des Offices, exécutée à l'intention de Laurent le Magnifique, se trouvait jusqu'en 1799, dans la villa médicéenne de Castello[4].
  • Scene dalla vita di Gioacchino e Anna (1490~), tempera sur bois, 24 cm × 43 cm, Florence, collection privée
  • Nascita della Vergine (1490~), tempera sur bois, 24 cm × 43 cm, Florence, collection privée
  • Sainte Famille (1490~), tempera sur bois, tondo, diam. 124 cm, Florence, Galerie des Offices
  • Circoncisione di Cristo (1490-1491~), olio su tela trasferito su tavola, 258,5 cm × 180 cm, Londres, National Gallery
  • Sposalizio della Vergine (1490-1491~), tempera sur bois, 21,6 cm × 48 cm, Washington, National Gallery
  • Madonna col Bambino, san Giuseppe e un altro santo (1490-1492, tempera sur bois, tondo, diam. 99 cm, Florence, Palais Pitti
  • Portrait d'homme (1492~), tempera sur bois, 50 cm × 32 cm, Berlin, Staatliche Museum
  • Testa di un ragazzo (1492-1493~), tempera sur bois, 26 cm × 20,5 cm, Philadelphie, Philadelphia Museum of Art
  • San Giorgio uccide il drago (1495-1500), huile sur bois, 55 cm × 75,5 cm, Amsterdam, Rijksmuseum
  • Adorazione dei pastori (1496), huile sur bois, 215 cm × 170 cm, Londres, National Gallery
  • Martirio di san Sebastiano (1497-1498~), tempera sur bois, Città di Castello, Pinacoteca comunale
  • Sant'Agostino, Caterina d'Alessandria e Antonio da Padova (1498), tempera sur bois, 145,5 cm × 76 cm, Berlin, Staatliche Museum
  • Santa Caterina da Siena, Maria Maddalena e Gerolamo (1498), tempera sur bois, 146,5 cm × 75,5 cm, Berlin, Staatliche Museum
  • Fresques à Orvieto, Duomo, Cappella di San Brizio :
    • Predica e morte dell'Anticristo (1499-1502)
    • L'Apocalisse (1499-1502)
    • La resurrezione della carne (1499-1502)
    • I Dannati (1499-1502)
    • Gli Eletti (1499-1502)
    • Gli Eletti chiamati in Paradiso e i Dannati condotti all'Inferno (1499-1502)
    • Dante Alighieri (1499-1502)
    • Virgilio (1499-1502)
    • Empedocle (1499-1502)
    • Dante e Virgilio entrano nel Purgatorio (1499-1502)
    • L'angelo arriva in Purgatorio (1499-1502)
    • Le Vergini (1499-1502)
    • Compianto su Cristo morto con i santi Parenzo e Faustino (1499-1502)
  • Allégorie de la Fécondité et de l'Abondance (1500~), tempera sur bois, 58 cm × 105,5 cm, Florence, Musée des Offices
  • Le Christ en croix et la Madeleine (1500~), tempera su tela, 247 cm × 165 cm, Florence, Musée des Offices
  • Autoritratto con Vitelozzo Vitelli (1500-1503), tempera sur bois, Orvieto, Museo dell'Opera del Duomo
  • Compianto su Cristo morto (1502), tempera sur bois, 270 cm × 240 cm, quatre panneaux de la prédelle représentant l'Orazione nell'orto, L'Ultima cena, Cattura di Cristo et La Flagellazione, tempera sur bois, Cortona, Museo Diocesano
  • Santa Maria Maddalena (1504), tempera sur bois, Orvieto, Museo dell'Opera del Duomo
  • La Crocifissione (1504-1505~), tempera sur bois, 72,5 cm × 101 cm, Washington, National Gallery
  • Flagellation (1505~), tempera sur bois, 42 cm × 34 cm, Venise, Ca' d'Oro, Galleria Franchetti
  • Incoronazione della Vergine (1508), huile sur bois, 127 cm × 223 cm, San Diego, California, Timken Art Gallery
  • Coriolano persuade la famiglia a lasciare Rome (1509~), fresque transférée sur toile, 125 cm × 125 cm, Londres, National Gallery
  • Il trionfo della Castità: l'Amore disarmato (1509~), fresque transférée sur toile, 125 cm × 133,4 cm, Londres, National Gallery
  • L'Adorazione dei pastori (1509-1510~), tempera sur bois, 35 cm × 43,5 cm, Philadelphie, Philadelphia Museum of Art
  • La Trinità, la Vergine e due santi (1510), tempera sur bois, 272 cm × 180 cm, Florence, Galerie des Offices
  • Madonna col Bambino, angeli e santi (1510~), huile sur bois transférée sur toile, 155 cm × 135 cm, Washington, National Gallery
  • Adorazione dei pastori (1510-1515~), huile sur bois, 17 cm × 65 cm, Londres, National Gallery
  • Comunione degli apostoli (1512), huile sur bois, 232 cm × 220 cm, Cortona, Museo Diocesano
  • Sacra Famiglia con Zaccaria, Elisabetta e Giovanni Battista (1512, huile sur bois, tondo, diam. 70 cm, Berlin, Staatliche Museum
  • Madonna col Bambino con santi (1515), huile sur bois, 265 cm × 193 cm, Londres, National Gallery
  • Madonna con Bambino e santi (1515-1520~), huile sur bois, Rome, Museo Nazionale di Castel Sant'Angelo
  • La Déposition de la Croix (1516), musée Santa Croce, Umbertide,
  • Prédelle de Ester davanti ad Assuero et Tre episodi della vita di san Gerolamo (1519-1522~), huile sur bois, 29,5 cm × 212,5 cm, Londres, National Gallery
  • Fuga in Egitto; Cristo fra i dottori (1520~), huile sur bois, 21 cm × 67 cm, Kansas City, Nelson-Atkins Museum of Art
  • Immacolata Concezione e santi (1523~), huile sur bois, 217 cm × 210 cm, Cortona, Museo Diocesano
  • La Flagellation et La Crucifixion (1500-1510), fresques, Oratoire San Crescentino, Morra, frazione de Città di Castello, Ombrie

Hommages ou références au peintre[modifier | modifier le code]

  • Bruno Streiff, La Passion, selon le peintre Luca Signorelli, Paris, Éditions Complicités, roman développé à partir d'un épisode de la vie du peintre : la mort accidentelle de son fils.
  • La fresque de La Prédication de l’Antéchrist est évoquée par Sigmund Freud dans « Sur le mécanisme psychique de l’oubli ».

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fabio De Chirico, Vittoria Garibaldi, Tom Henry, Francesco F. Mancini (a cura di), Luca Signorelli, catalogue de la mostra (Pérouse, Orvieto, Città di Castello, 2012) Silvana Editoriale, Milan - Cinisello Balsamo 2012. ISBN 978-88-366-2259-7
  • Tom Henry, The Life and Art of Luca Signorelli, Yale University Press, New Haven - Londres 2012. ISBN 978-0-300-17926-2
  • Laurence Kanter, Giusi Testa, Tom Henry, Luca Signorelli, Rizzoli, Milan, 2001. ISBN 88-17-86851-5.
  • Luca Signorelli: The Complete Paintings, Texts by Laurence Kanter, Plates and catalogue by Tom Henry, Londres 2012. ISBN 0-500-09305-9.
  • Pierluigi De Vecchi et Elda Cerchiari, I tempi dell'arte, volume 2, Bompiani, Milan, 1999. ISBN 88-451-7212-0
  • Antonio Paolucci, Luca Signorelli, in Pittori del Rinascimento, Scala, Florence 2004. ISBN 88-8117-099-X
  • Stefano Zuffi, Il Quattrocento, Electa, Milan, 2004. ISBN 88-370-2315-4
  • Silvia Blasio, Marche e Toscana, terre di grandi maestri tra Quattro e Seicento, Pacini Editore pour Banca Toscana, Florence, 2007.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Luca Signorelli », sur Treccani.it (consulté le 24 avril 2013)
  2. dont la voûte contient des fresques commencées par Fra Angelico 50 ans auparavant.
  3. Jacques Darriulat : Michel-Ange et la théologie de la Sixtine, 14 mai 2001
  4. Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, Editions Place des Victoires,‎ 2000 (ISBN 2-84459-006-3), p. 128

Liens externes[modifier | modifier le code]


Giorgio Vasari le cite et décrit sa biographie dans Le Vite :
Page ?? - édition 1568
083 le vite, luca signorelli.jpg

Sur les autres projets Wikimedia :