Ernests Gulbis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gulbis.
Ernests Gulbis
Ernests Gulbis
Ernests Gulbis à l'US Open en 2010.
Carrière professionnelle
2004
Nationalité Drapeau de la Lettonie Lettonie
Naissance (25 ans)
Drapeau : URSS Jurmala
Surnom Le Petit Prince
Taille / poids 1,9 m (6 3) / 77 kg (169 lb)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur Guillermo Cañas
Gains en tournois 3 804 441 $
Palmarès
En simple
Titres 5
Finales perdues 0
Meilleur classement 18e (24/02/2014)
En double
Titres 2
Finales perdues 0
Meilleur classement 130e (23/11/2009)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/32 1/4 1/16 1/8
Double - - 1/32 -

Ernests Gulbis, né le à Jurmala, est un joueur letton de tennis professionnel (surnommé le « petit prince »).

Il était entraîné par l'ancien joueur et capitaine de l'équipe de Croatie de Coupe Davis Nikola Pilić. Son entraîneur actuel est Guillermo Cañas, qui a succédé à Hernán Gumy.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Sa carrière professionnelle démarre réellement en 2005, où il dispute des tournois challengers et futures. Il se signale pour la première fois en 2006, où lors de son premier tournoi du circuit principal, il atteint les demi-finales à Saint-Pétersbourg. Il remporte également cette année-là son premier tournoi challenger à Eckental.

En 2007, il continue à disputer principalement des challengers, et remporte notamment ceux de Besançon (Internationaux du Doubs) et Sarajevo, ce qui lui permet d'entrer dans les cent premiers mondiaux : 85e.

Étant donné le faible nombre de joueurs professionnels lettons, il a eu l'occasion de jouer son premier match pour l'équipe de Lettonie de Coupe Davis en 2005 à seulement 16 ans. Il a enregistré ses deux premières victoires dans cette épreuve en 2006, permettant ainsi à son pays de se maintenir dans le groupe II.

Le 29 mai 2007, il remporte son premier match dans un tournoi du Grand Chelem en battant le vétéran Tim Henman 6-4, 6-3, 6-2 sur la terre battue de Roland-Garros. En septembre 2007, il atteint les huitièmes de finale de l'US Open après avoir battu Tommy Robredo. Il s'incline face à Carlos Moyà.

Ernests Gulbis au service en 2008

En 2008, sa meilleure performance est réalisée à Las Vegas (quart de finale) avant qu'il n'atteigne les quarts de finale de Roland-Garros avec des victoires successives sur James Blake, Nicolás Lapentti et Michaël Llodra. Il parvient également lors du tournoi de Wimbledon à prendre un set à Rafael Nadal.

En 2009, c'est un grand manque de confiance qui gâche l'année de Gulbis. Seulement deux performances notables : un quart de finale à Tokyo et à Saint-Pétersbourg.

2010[modifier | modifier le code]

Il débute néanmoins plutôt bien l'année 2010, en atteignant les quarts de finale à Doha et en amenant Roger Federer à une longue bataille en 3 sets, finalement remportée par le Suisse (6-2, 4-6, 6-4). Il atteint également les demi-finales du tournoi de Memphis au cours desquelles il s'incline face à Sam Querrey (6-3, 6-4). Puis, la semaine suivante, il confirme son bon début de saison en s'adjugeant la finale du tournoi de Delray Beach. Il remporte ainsi son premier titre ATP en réalisant un match impressionnant face à Ivo Karlović, 6-2, 6-3. À Rome, il bat le no 1 Roger Federer sur le score de 2-6, 6-1, 7-5. Il se hisse jusqu'en demi-finale, où il parvient à prendre un set au no 3 mondial Rafael Nadal, ce que personne n'avait encore réussi depuis le début de la saison de terre battue 2010. Malgré une excellente première balle au service, il s'incline en trois sets au terme d'un match de près de trois heures, conclu sur le score de 6-4, 3-6, 6-4. Néanmoins, malgré cet excellent début de saison, il se blesse lors du premier tour de Roland-Garros face à Julien Benneteau et cette blessure l'oblige à déclarer forfait pour Wimbledon. Il fait son retour au tournoi de Los Angeles, où il s'impose au premier tour face à Lukáš Lacko. Sorti une nouvelle fois par un Français au premier tour de l'US Open, Gulbis termine cette année de Grand Chelem sans une seule victoire à son compteur.

2011[modifier | modifier le code]

Sa saison 2011 semble bien partir avec un quart de finale à Doha, suivi d'une demi-finale à Sydney. Il atteint son meilleur classement le 7 février avec une 21e place. Malheureusement, la suite est catastrophique avec plus de défaites que de victoires, ce qui lui vaut de retomber à la 84e place en juillet. Néanmoins, il se rattrape au tournoi de Los Angeles où il bat le Belge Xavier Malisse et l'Américain Daniel Kosakowski lors des deux premiers tours, avant de réaliser un véritable exploit en stoppant l'Argentin Juan Martín del Potro 6-2, 6-4 en quart de finale, au terme d'un excellent match[1]. Il atteint ensuite la finale en battant Alex Bogomolov. En finale, il s'impose face à Mardy Fish en trois sets.

2012[modifier | modifier le code]

Il fait sensation lors du tournoi de Wimbledon 2012 en battant le numéro 7 mondial Tomáš Berdych dès le premier tour en 3 tie-breaks. Exploit sans lendemain puisqu’il s'incline au deuxième tour.

2013[modifier | modifier le code]

Après une saison 2012 décevante, le letton à déclaré vouloir gagner en régularité et progresser au classement ATP. Il a ainsi réalisé de gros efforts cette saison, puisqu'il a pour la première fois de sa carrière remporté deux tournois en une saison (Delray Beach et St Saint-Pétersbourg) en battant de nombreux top 20 (Murray, Tsonga, Tipsarevic, Janowicz, Fognini...). Il a également posé de nombreux problèmes à Rafael Nadal, pourtant intraitable cette saison, aux masters d'Indian Wells et de Rome. Enfin, il a pour la première fois depuis 2008 atteint un troisième tour en Grand Chelem.

Saison 2014[modifier | modifier le code]

Caractéristiques de son jeu[modifier | modifier le code]

Ernests Gulbis est un joueur très complet techniquement, capable de varier entre puissance et toucher de balle. Les points forts de Gulbis sont le service, à la fois puissant et précis, et le coup droit, d'une vitesse d'exécution exceptionnelle. Son très bon toucher de balle lui permet également d'effectuer de nombreux amortis ou lobs de manière déstabilisante pour son adversaire quelle que soit sa position sur le terrain.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple (5)[modifier | modifier le code]

No Date[T 1] Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Finaliste Score
1 22/02/2010 Drapeau : États-Unis Delray Beach International Tennis ChampionshipsDelray Beach ATP 250 Dur (ext.) Drapeau : Croatie Ivo Karlović 6-2, 6-3 Parcours
2 25/07/2011 Drapeau : États-Unis Farmers ClassicLos Angeles ATP 250 Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Mardy Fish 5-7, 6-4, 6-4 Parcours
3 25/02/2013 Drapeau : États-Unis Delray Beach International Tennis ChampionshipsDelray Beach ATP 250 Dur (ext.) Drapeau : France Édouard Roger-Vasselin 7-63, 6-3 Parcours
4 16/09/2013 Drapeau : Russie St. Petersburg OpenSaint-Pétersbourg ATP 250 Dur (int.) Drapeau : Espagne Guillermo García-López 3-6, 6-4, 6-0 Parcours
5 17/02/2014 Drapeau : France Open 13Marseille ATP 250 Dur (int.) Drapeau : France Jo-Wilfried Tsonga 7-65, 6-4 Parcours

Finale en simple[modifier | modifier le code]

Aucune.

Titres en double (2)[modifier | modifier le code]

No Date[T 1] Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Partenaire Finalistes Score
1 14/04/2008 Drapeau : États-Unis US Men's Clay Court Championship
 Houston
Int' Series Terre (ext.) Drapeau : Allemagne Rainer Schüttler Drapeau : Uruguay Pablo Cuevas
Drapeau : Espagne Marcel Granollers
7-5, 7-63 Parcours
2 20/07/2009 Drapeau : États-Unis Indianapolis Tennis Championships
 Indianapolis
ATP 250 Dur (ext.) Drapeau : Russie Dmitri Toursounov Drapeau : Australie Ashley Fisher
Drapeau : Australie Jordan Kerr
6-4, 3-6, [11-9] Parcours

Finale en double[modifier | modifier le code]

Aucune.

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Palmarès en Grand Chelem
Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2007 2e tour Drapeau : Espagne A. Montañés 1er tour Drapeau : Chypre M. Baghdatís 1/8 de finale Drapeau : Espagne C. Moyà
2008 1er tour Drapeau : Russie M. Safin 1/4 de finale Drapeau : Serbie N. Djokovic 2e tour Drapeau : Espagne R. Nadal 2e tour Drapeau : États-Unis A. Roddick
2009 2e tour Drapeau : Russie I. Andreev 2e tour Drapeau : Espagne N. Almagro 2e tour Drapeau : Royaume-Uni A. Murray 1er tour Drapeau : Royaume-Uni A. Murray
2010 1er tour Drapeau : Argentine J. Mónaco 1er tour Drapeau : France J. Benneteau 1er tour Drapeau : France J. Chardy
2011 1er tour Drapeau : Allemagne Be. Becker 1er tour Drapeau : Slovénie B. Kavčič 1er tour Drapeau : Russie D. Toursounov 2e tour Drapeau : Luxembourg G. Müller
2012 1er tour Drapeau : France M. Llodra 1er tour Drapeau : Kazakhstan M. Kukushkin 2e tour Drapeau : Pologne J. Janowicz 2e tour Drapeau : États-Unis S. Johnson
2013 2e tour Drapeau : France G. Monfils 3e tour Drapeau : Espagne F. Verdasco 1er tour Drapeau : Autriche A. Haider-Maurer
2014 2e tour Drapeau : États-Unis S. Querrey
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Palmarès en Grand Chelem
Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2007 1er tour
Drapeau : Croatie I. Ljubičić
Drapeau : États-Unis K. Kim
Drapeau : Australie R. Smeets
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg puis Madrid[2] Canada Cincinnati Madrid puis Shanghai[3] Paris
2007 1er tour
Drapeau : Espagne D. Ferrer
2008 2e tour
Drapeau : Argentine D. Nalbandian
2e tour
Drapeau : Russie N. Davydenko
1er tour
Drapeau : Argentine J. Acasuso
1/4 de finale
Drapeau : Serbie N. Djokovic
2e tour
Drapeau : Espagne R. Nadal
2009 2e tour
Drapeau : Russie I. Andreev
1er tour
Drapeau : Chypre M. Baghdatís
1er tour
Drapeau : Allemagne P. Kohlschreiber
2e tour
Drapeau : France R. Gasquet
1er tour
Drapeau : Allemagne T. Haas
1er tour
Drapeau : Italie F. Fognini
2010 2e tour
Drapeau : Russie N. Davydenko
2e tour
Drapeau : Suisse S. Wawrinka
1/2 finale
Drapeau : Espagne R. Nadal
1/4 de finale
Drapeau : Suisse R. Federer
2e tour
Drapeau : Suède R. Söderling
1/8 de finale
Drapeau : Royaume-Uni A. Murray
1er tour
Drapeau : France R. Gasquet
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis A. Roddick
2011 3e tour
Drapeau : Serbie N. Djokovic
2e tour
Drapeau : Argentine C. Berlocq
2e tour
Drapeau : Canada M. Raonic
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis M. Fish
1er tour
Drapeau : Croatie I. Dodig
1er tour
Drapeau : Argentine D. Nalbandian
2012 1er tour
Drapeau : France M. Llodra
1er tour
Drapeau : Ukraine S. Bubka
2013 1/8 de finale
Drapeau : Espagne R. Nadal
2e tour
Drapeau : Argentine J. Mónaco
1/8 de finale
Drapeau : Espagne R. Nadal
1/4 de finale
Drapeau : Canada M. Raonic
1er tour
Drapeau : Russie M. Youzhny
1er tour
Drapeau : Espagne F. Verdasco
2014 1/4 de finale
Drapeau : États-Unis J. Isner
2e tour
Drapeau : France J. Benneteau
1er tour
Drapeau : Ukraine A. Dolgopolov
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Classement ATP en fin d'année[modifier | modifier le code]

Année 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Rang en simple 451 en augmentation 139 en augmentation 61 en augmentation 53 en diminution 90 en augmentation 24 en diminution 61 en diminution 139 en augmentation 24

Source : (en) Classements de Ernests Gulbis sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Victoires face aux joueurs du top 10[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Gulbis beats del Potro to semis spot », ABC News,‎ 30 juillet 2011
  2. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome, de Hambourg (jusqu'en 2008) et de Madrid (depuis 2009) a changé au cours des ans.
  3. Les Masters 1000 de Madrid (2002-2008) et de Shanghai (depuis 2009) se sont succédé.
  1. a et b Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée, en général un lundi.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :