João Sousa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sousa.
João Sousa
João Sousa
João Sousa à Roland Garros en 2013
Carrière professionnelle
2005
Nationalité Drapeau du Portugal Portugal
Naissance 30 mars 1989 (25 ans)
Drapeau : Portugal Guimarães
Taille / poids 1,85 m (6 1) / 73 kg (161 lb)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur Frederico Marques
Gains en tournois 1 515 887 $
Palmarès
En simple
Titres 1
Finales perdues 2
Meilleur classement 35e (14/07/2014)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 80e (10/11/2014)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/32 1/32 1/64 1/16
Double 1/32 1/8 1/32 1/16

João Sousa, né le 30 mars 1989 à Guimarães, est un joueur de tennis professionnel portugais.

En 2013, il devient le premier joueur portugais à remporter un tournoi ATP en simple. Il joue en Coupe Davis depuis 2008 avec l'équipe du Portugal dans le groupe Europe/Afrique.

Carrière[modifier | modifier le code]

2007-2010 : débuts[modifier | modifier le code]

João Sousa fait ses premiers pas sur le circuit Future en 2007 en Espagne. En février 2008, il remporte son premier titre en double. En avril, alors classé 744e, il participe à son premier tournoi ATP à Estoril. Il gagne ses trois matchs de qualifications et s'impose face au 164e mondial, Oliver Marach (6-1, 6-3) avant de s’incliner face à son compatriote Frederico Gil (7-65, 6-2). Cette performance reste sans suite puisqu'il ne parvient guère à dépasser le second tour en Future et les qualifications en Challenger.

En 2009, il retente sa chance à Estoril mais il est battu en qualifications par Ryan Sweeting. Il remporte cependant son premier Future en simple à Puerto de la Cruz et participe à trois autres finales à Telde, Saint-Gervais et Vilafranca. Il atteint également le premier tour au Challenger d’Orbetello.

En 2010, lors de sa tournée au Maroc, il atteint le deuxième tour à Rabat, battu par Iván Navarro. Au mois de mai, il réalise un triplé en s’imposant dans les Future de Valldoreix, Adeje et Lanzarote. Il remporte aussi le tournoi de double dans ces deux derniers. Ces bons résultats lui permettent de poursuivre sa saison dans des Challenger où il est quart de finaliste à Istanbul et à Séville et d’intégrer définitivement le top 300. En août, il est victorieux du tournoi de Tampere en double avec Leonardo Tavares. Il clôt sa saison sur une défaite en qualification aux tournois de Båstad et de Montpellier.

2011 : premier titre en Challenger[modifier | modifier le code]

Pour sa première participation à un tournoi du Grand Chelem, il est battu au premier tour de qualification à Melbourne par Josselin Ouanna. Il est aussi battu à ce stade à Wimbledon et New York. Il reçoit une invitation pour jouer à l’Open d'Estoril en simple et en double. Il accède au second tour en simple sur l’abandon de son compatriote Gastão Elias, puis il est battu par Milos Raonic, tête de série no 5 (6-3, 6-3). Après deux succès aux Future de Balaguer et Lleida, il remporte le Challenger de Fürth face à Jan-Lennard Struff (6-2, 0-6, 6-2). Il avait par ailleurs battu le favori, 76e mondial, Tobias Kamke (2-6, 6-3, 6-3) en quart de finale. Cependant, il n’arrive pas à confirmer en fin d’année et doit se contenter d’un quart de finale à Saint-Sébastien.

2012[modifier | modifier le code]

Il entame l’année 2012 par un troisième tour de qualification à Melbourne puis par une demi finale à Meknès, battu par Adrian Ungur. En avril, il remporte son second Challenger à Mersin face au jeune Espagnol Javier Martí. Il joue pour la première fois dans un tournoi classé ATP 500 à Barcelone en tant que qualifié. Il bat Igor Kunitsyn (7-65, 6-3) au premier tour avant de s’incliner face à Frederico Gil (4-6, 6-4, 6-3). Il est ensuite quart de finaliste chez lui à Estoril, battu par Albert Ramos (6-2, 6-3). Il accède au tableau principal à Roland Garros en battant David Goffin en qualifications. Il est éliminé au premier tour par Marcel Granollers (6-2, 3-6, 6-3, 6-4). Il enchaîne sur une victoire à Fürth en double puis à Tampere contre Éric Prodon en simple et une défaite à Côme face à Andreas Haider-Maurer. Il termine la saison dans les Challenger où il atteint quatre demi-finales.

2013 : révélation[modifier | modifier le code]

Il commence 2013 par des premiers tours dans les tournois ATP tels que Chennai, Sydney où encore Viña del Mar. Il atteint cependant le second tour à Melbourne, battu par Andy Murray (6-2, 6-2, 6-4), puis à Paris, éliminé par Feliciano López (3-6, 6-3, 6-4, 6-4). Il joue dans des Challenger de juin à juillet et remporte celui de Fürth, comme en 2011 contre Wayne Odesnik. Il est ensuite finaliste à San Benedetto avant de s’imposer dans sa ville natale, à Guimarães face à Marius Copil. A Winston-Salem, il profite du forfait de John Isner, tête de série no 3, pour accéder directement au second tour en tant que lucky loser. Alex Bogomolov le bat (6-4, 6-1). C’est à l’US Open qu’il se révèle au grand public en éliminant un homme fort du moment, le jeune Grigor Dimitrov dans un match très serré (3-6, 6-3, 6-4, 5-7, 6-2). Il bat ensuite Jarkko Nieminen en cinq sets également (1-6, 6-3, 3-6, 6-3, 6-4) avant de s’incliner logiquement face au no 1 mondial Novak Djokovic en trois petits sets (6-0, 6-2, 6-2). Il confirme ses bonnes performances en atteignant la demi-finale à Saint-Pétersbourg en éliminant au passage la tête de série no 4, Dmitri Toursounov. Guillermo García-López le bat en demi finale (6-1, 6-1). Il n’est que 77e joueur mondial lorsqu’il s’inscrit à l’Open de Malaisie. Vainqueur facile de Harrison puis Cuevas, il crée la surprise en s’imposant assez facilement en quart de finale face au no 4 mondial et récent finaliste de Roland-Garros David Ferrer (6-2, 7-66). Il s’impose ensuite face à Jürgen Melzer (6-4, 3-6, 6-4) puis remporte son premier titre ATP en battant Julien Benneteau (2-6, 7-5, 6-4) en sauvant une balle de match dans le deuxième set. Cette victoire est historique pour le Portugal, puisqu'il apporte à son pays un premier titre en tournoi ATP[1], trois ans après que Frederico Gil a été le premier Portugais à atteindre une finale ATP.

2014[modifier | modifier le code]

Il débute l'année par un quart de finale à Rio, sèchement battu par Rafael Nadal en deux sets et 13 jeux (6-1, 6-0). Il réalise ensuite sa meilleure performance en Masters 1000 en atteignant le 3e tour lors du Masters de Miami en battant notamment Gilles Simon au second tour.

Après huit défaites consécutives sur terre battue, il se qualifie pour l'Open de Bois-le-Duc et atteint ensuite les demi-finales. Il profite ensuite d'un tableau relativement dégagé pour se hisser en finale de l'Open de Suède où il s'incline face à Pablo Cuevas.

Lors de l'US Open, il remporte son unique match en Grand Chelem de la saison face à Frank Dancevic en cinq sets.

En septembre, il atteint une nouvelle fois la finale d'un tournoi ATP à Metz en éliminant au passage Ivan Dodig et Gaël Monfils avant de s'incliner face à David Goffin (6-4, 6-3).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titre en simple (1)[modifier | modifier le code]

No Date[T 1] Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Finaliste Score
1 23/09/2013 Drapeau : Malaisie Open de MalaisieKuala Lumpur ATP 250 Dur (int.) Drapeau : France Julien Benneteau 2-6, 7-5, 6-4 Parcours

Finales en simple (2)[modifier | modifier le code]

No Date[T 1] Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueur Score
1 07/07/2014 Drapeau : Suède Skistar Swedish OpenBåstad ATP 250 Terre (ext.) Drapeau : Uruguay Pablo Cuevas 6-2, 6-1 Parcours
2 15/09/2014 Drapeau : France Moselle OpenMetz ATP 250 Dur (int.) Drapeau : Belgique David Goffin 6-4, 6-3 Parcours
  1. a et b Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée, en général un lundi.

Titre en double[modifier | modifier le code]

Aucun

Finale en double[modifier | modifier le code]

Aucune

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2012 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne M. Granollers
2013 2e tour (1/32) Drapeau : Royaume-Uni A. Murray 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne F. López 3e tour (1/16) Drapeau : Serbie N. Djokovic
2014 1er tour (1/64) Drapeau : Autriche D. Thiem 1er tour (1/64) Drapeau : Serbie N. Djokovic 1er tour (1/64) Drapeau : Suisse S. Wawrinka 2e tour (1/32) Drapeau : Belgique D. Goffin
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2014 1er tour (1/32)
Drapeau : Colombie S. Giraldo
Drapeau : Inde M. Bhupathi
Drapeau : États-Unis R. Ram
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis J. Sock
Drapeau : Kazakhstan A. Golubev
Drapeau : Australie S. Groth
1er tour (1/32)
Drapeau : Argentine C. Berlocq
Drapeau : Slovaquie M. Kližan
Drapeau : Autriche D. Thiem
2e tour (1/16)
Drapeau : Serbie D. Lajović
Drapeau : Croatie I. Dodig
Drapeau : Brésil M. Melo
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2013 1er tour
Drapeau : Australie L. Hewitt
2014 2e tour
Drapeau : Lettonie E. Gulbis
3e tour
Drapeau : République tchèque T. Berdych
1er tour
Drapeau : Italie F. Fognini
1er tour
Drapeau : Croatie M. Čilić
1er tour
Drapeau : Kazakhstan M. Kukushkin
1er tour
Drapeau : Lettonie E. Gulbis
2e tour
Drapeau : Royaume-Uni A. Murray
1er tour
Drapeau : Argentine J. Mónaco
1er tour
Drapeau : France G. Monfils
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « First time winner spotlight: Joao Sousa », sur atpworldtour.com,‎ 29 septembre 2013 (consulté le 20 juin 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :