Championnat de Hongrie de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

OTP Bank Liga

Description de l'image  OTP Bank Liga logo.png.
Généralités
Création 1901
Organisateur(s) Fédération de Hongrie de football
Lieu Drapeau de la Hongrie Hongrie
Participants 16
Statut des participants Professionnels
Site web officiel
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon
Niveau inférieur Nemzeti Bajnokság II
Palmarès
Tenant du titre Győri ETO FC (2012-2013)
Plus titré(s) Ferencváros TC (28)
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la compétition en cours voir :
Championnat de Hongrie de football 2013-2014

Le Nemzeti Bajnokság I ou NBI (en français : « Championnat national »), appelé actuellement OTP Bank Liga, est le championnat de football professionnel de plus haut niveau en Hongrie, depuis sa création en 1901.

Seize équipes s'y affrontent en matchs aller-retour. À la fin de la saison, le champion est qualifié pour les tours préliminaires de la Ligue des champions de l'UEFA, tandis que le second et le vainqueur de la coupe de Hongrie accèdent à la Ligue Europa. Les deux derniers du championnat sont quant à eux relégués en NB2 (la deuxième division), et sont remplacés par les vainqueurs du NB2-Nyugati csoport (conférence ouest) et du NB2-Keleti csoport (conférence est).

En 2013, l'UEFA classe le championnat à la 29e position des championnats européens.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les débuts dominés par Ferencváros et le MTK[modifier | modifier le code]

Dès sa fondation, le 19 janvier 1901, la Fédération de Hongrie de football organise un championnat de football, le Nemzeti Bajnokság I. La première édition réunit cinq équipes de Budapest. Le premier match oppose Budapest TC et Budapest SC. Les trois autres clubs sont Ferencváros TC, Magyar Úszóegylet et MAFC, qui ne termine pas la compétition. Le Budapest TC, premier champion avec huit victoires en autant de matchs, conserve son titre l'année suivante.

Les Hongrois aux JO de 1912.

Les années 1900 et 1910 sont largement dominées par Ferencváros, dont le seul opposant est le Magyar Testgyakorlók Köre, champion en 1904, 1908 et 1914. L'attaquant de Ferencváros Imre Schlosser-Lakatos est plusieurs fois meilleur buteur de la compétition. La Première Guerre mondiale et le transfert de Schlosser voit la domination se renverser : le MTK de Budapest remporte dix titres d'affilée de 1915 à 1925. Ferencváros remporte à la suite du MTK trois titres d'affilée. Chaque club a alors sa vedette : József Takács à Ferencváros et György Orth au MTK, renommé Hungária FC en 1926[1].

Premières confrontations européennes[modifier | modifier le code]

En 1927 se dispute la première édition de la Coupe Mitropa, une coupe opposant les meilleurs clubs d'Europe centrale. Le MTK et Újpest FC, un club de Budapest qui émerge au plus haut-niveau hongrois, sont éliminés en demi et quart de finale.

Les années 1930 voient Újpest prendre le dessus sur l'historique duo. Il remporte en 1930 son premier championnat de Hongrie, le premier qui échappe à Ferencváros et au MTK depuis près de 30 ans. Le duo devient trio, les trois clubs remportant le titre à tour de rôle. György Sárosi de Ferencváros, Gyula Zsengellér d'Újpest et László Cseh d'Hungária sont les joueurs majeurs du moment[2]. Ferencváros remporte la Coupe Mitropa en 1928 et 1937, Újpest en 1929 et 1939.

La compétition se poursuit pendant les années de la Seconde Guerre mondiale, de nouveaux clubs faisant leur apparition en tête du championnat. Le Csepel, fondé en 1912, est champion en 1942, 1943 et 1948 ; le Nagyváradi AC en 1944. Ce dernier est basé en Transylvanie, un territoire initialement hongrois perdu lors du Traité du Trianon en 1920 au profit de la Roumanie puis récupéré par la Hongrie entre 1940 et 1945. Il remportera le championnat de Roumanie en 1949 en tant que Libertatea Oradea. Les années suivant la fin des combats, Újpest et Ferencváros reprennent leur domination.

L'âge d'or du championnat hongrois[modifier | modifier le code]

En 1949 la Hongrie adopte un régime communiste. Le début des années 1950 voient l'émergence d'un nouveau géant : le Budapest Honvéd, ex-Kispest, tout juste repris en main et rebaptisé par le ministère de la défense. Il compte dans ses rangs plusieurs membres du futur « Onze d'or hongrois », champion olympique et vice-champion du monde en 1954 : Ferenc Puskás, József Bozsik, Zoltán Czibor ou encore László Budai. Le Honvéd remporte le championnat en 1950 (deux fois), 1952, 1954 et 1955. Le championnat 1956, qu'il domine, est interrompu par l'insurrection de Budapest. Le club ne rentre pas et part en tournée à travers le monde, ses meilleurs joueurs rejoignant bientôt l'Espagne[3].

Cette époque est marquée par la naissance des coupes d'Europe. L'ancien MTK, désormais baptisé Voros Lobogos, atteint les quarts de finale de la Coupe des clubs champions européens 1955-1956 (le Honvéd, pourtant champion en titre, laisse à son concurrent la qualification pour cette compétition), le Vasas SC, champion au printemps 1957, les demi-finales deux ans plus tard.

Le Vasas s'affirme comme le grand club du moment, remportant le championnat en 1957, 1961, 1962, 1965 et 1966 et la Coupe Mitropa en 1956, 1957, 1960, 1962 et 1965. Ferencváros, mené par Flórián Albert, vainqueur du Ballon d'or en 1967, remporte lui le championnat en 1963, 1964, 1967 et 1968 et la Coupe d'Europe des villes de foires en 1965 face à la Juventus de Turin. Les clubs hongrois multiplient les succès en Coupe d'Europe : le MTK atteint la finale de la Coupe des vainqueurs de coupe en 1964, Ferencváros et Újpest celle de Coupe des villes de foires en 1968 et 1969. Un nouveau venu, Győri Vasas ETO, promu en première division en 1960 et champion surprise à l'automne 1963, n'est éliminé qu'en demi-finale de la Coupe des clubs champions européens 1964-1965[1].

La sélection nationale profite de cette effervescence pour remporter la médaille d'or aux Jeux olympiques de 1964, atteindre la 3e place des Jeux olympiques de 1960 et de l'Euro 1964 et participer aux Coupes du monde de 1962 et 1966.

Dominations d'Újpest et du Honvéd, exploit de Videoton[modifier | modifier le code]

Les années 1970 sont marquées par la domination d'Újpest, dirigé par Lajos Baróti. En 1974, le club atteint les demi-finales de la Coupe des clubs champions européens, où il est battu par le Bayern Munich. Il peut compter en attaque sur le talent des Bene (plusieurs fois meilleur buteur du championnat), Fazekas, Göröcs, Dunai II et Zámbó. En dix saisons, Újpest ne s'incline que quatre fois à domicile. Le releve est assurée par Töröcsik et Fekete sur le terrain, et Pál Várhidi sur le banc.

En 1982 et 1983, Győr remporte le championnat, une première en temps de paix pour un club extérieur à Budapest. Mais c'est le Honvéd qui domine la suite de la décennie, lancé en cela par le titre de 1980 remporté par les hommes de Lajos Tichy, son ancienne vedette. Les Détári, Kovács, Illés et Halmai offrent sept titres au club entre 1984 et 1993. Si le Honvéd faillit sur la scène continentale, Újpest et Videoton s'offrent deux épopées européennes, respectivement jusqu'en quart de finale de la Coupe des coupes en 1984 et en finale de la Coupe UEFA en 1985 (où il est battu par le Real Madrid). Cette finale est le dernier exploit continental d'un représentant du championnat hongrois[4].

La sélection hongroise se qualifie pour les Coupes du monde de 1982 et 1986, une performance qui n'a plus été réalisée par la suite.

La chute[modifier | modifier le code]

János Csank, entraîneur du Vác et Ferencváros.
Attila Tököli, meilleur buteur dans les années 2000.
András Herczeg, entraîneur de Debrecen.

Avec la chute du communisme en Hongrie, les clubs perdent le soutien de l'état et se trouvent en difficulté financière, d'autant que les coûts dans le football explosent à la suite de l'arrêt Bosman, handicapant les clubs hongrois sur la scène européenne. Les années 1990 sont cependant toujours dominées sur la scène nationale par les anciens clubs : Ferencváros, MTK ou encore Újpest. En 1994, le club de Vác, dirigé par János Csank, crée la surprise en remportant le championnat. Symbole du recul hongrois en Europe, Ferencváros ne parvient à se qualifier pour les poules de la Ligue des champions qu'en 1995-1996, après avoir battu les Belges d'Anderlecht en tour préliminaire. Et il n'y remporte qu'un seul de ses six matchs.

Les années 2000 marquent une bascule pour le championnat hongrois, qui voit la fin de la domination des clubs de Budapest et l'émergence de nouvelles équipes : Dunaújváros et Zalaegerszeg sont champions en 2000 et 2002, Debrecen domine la deuxième moitié de la décennie[5]. En 2009-2010, il parvient à son tour à se qualifier pour la Ligue des champions, quatorze ans après Ferencváros. Le Stadion Oláh Gábor Út ne répondant pas aux normes de l'UEFA, le club doit organiser ses rencontres au Stade Ferenc Puskás de Budapest.

Afin d'aider à de meilleurs résultats sur la scène continentale, le gouvernement hongrois décide à la fin des années 2000 d'aider les principaux clubs du pays (Videoton, Debrecen et Győr, les trois principales équipes des années 2000, ainsi que Ferencváros), ce qui déclenche des polémiques[réf. nécessaire].

Appellation[modifier | modifier le code]

Le championnat a connu différent noms, particulièrement depuis les années 2000 et l'apparition du nom du sponsor de l'épreuve :

Période Nom Sponsor
1997-1998 Raab-Karcher NB1 Société Raab-Karcher
1998-2000 Professzionális Nemzeti Bajnokság (Championnat national professionnel) Aucun
2001-2003 Borsodi Liga Bière Borsodi
2003-2005 Arany Ászok Liga Bière Arany Ászok
2005-2007 Borsodi Liga Bière Borsodi
2007-2010 Soproni Liga Bière Soproni
2010-2011 Monicomp Liga Société Monicomp
Depuis 2011 OTP Bank Liga Banque OTP

Les clubs de l'édition 2013-2014[modifier | modifier le code]

Club Ville Stade Capacité
Budapest Honvéd FC Budapest Bozsik Stadion 9,500
DVSC-TEVA Debrecen Oláh Gábor utcai Stadion 10,200
Diósgyőri VTK Miskolc DVTK Stadion 9,952
Ferencvárosi TC Budapest Puskás Ferenc Stadion 38,652
Győri ETO FC Győr ETO Park 15,600
Kaposvári Rákóczi FC Kaposvár Rákóczi Stadion 7,000
Kecskeméti TE Kecskemét Széktói Stadion 6,320
Lombard-Pápa TFC Pápa Perutz Stadion 5,500
Mezőkövesd-Zsóry SE Mezőkövesd Városi Stadion 2,571
MTK Budapest FC Budapest Hidegkuti Nándor Stadion 7,515
Paksi SE Paks Fehérvári úti stadion 4,400
Pécsi Mecsek FC Pécs PMFC Stadion 7,000
Puskás Akadémia FC Felcsút Sóstói Stadion 14,135
Szombathelyi Haladás Szombathely Rohonci úti stadion 9,500
Újpest FC Budapest Szusza Ferenc Stadion 13,501
Videoton FC Székesfehérvár Sóstói Stadion 14,135

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès par saison[modifier | modifier le code]

L'arrière-plan gris signifie que la saison n'était pas officielle.

Saison Champion Deuxième Troisième Meilleur buteur (club, buts)
1901 Budapesti TC Magyar Úszó Egylet Ferencvárosi TC Miltiades Manno (BTC, 17 buts)
1902 Budapesti TC Ferencvárosi TC 33 FC Miltiades Manno (BTC, 10 buts)
1903 Ferencvárosi TC Budapesti TC Magyar Testgyakorlók Köre Jenő Károly (MTK, 15 buts)
1904 Magyar Testgyakorlók Köre Ferencvárosi TC Budapesti TC József Pokorny (FTC, 12 buts)
1905 Ferencvárosi TC Postás SE Magyar Testgyakorlók Köre Jenő Károly (MTK, 15 buts)
1906-1907 Ferencvárosi TC Magyar Atlétikai Club Magyar Testgyakorlók Köre Béla Kelemen (MAC, 21 buts)
1907-1908 Magyar Testgyakorlók Köre Ferencvárosi TC Magyar Atlétikai Club Gyula Vangel (MAC, 20 buts)
1908-1909 Ferencvárosi TC Magyar Atlétikai Club Budapesti TC Imre Schlosser (FTC, 30 buts)
1909-1910 Ferencvárosi TC Magyar Testgyakorlók Köre Nemzeti SC Imre Schlosser (FTC, 18 buts)
1910-1911 Ferencvárosi TC Magyar Testgyakorlók Köre Törekvés SC Imre Schlosser (FTC, 38 buts)
1911-1912 Ferencvárosi TC Magyar Testgyakorlók Köre Budapesti Atlétikai Kör Imre Schlosser (FTC, 34 buts)
1912-1913 Ferencvárosi TC Magyar Testgyakorlók Köre Budapesti TC Imre Schlosser (FTC, 33 buts)
1913-1914 Magyar Testgyakorlók Köre Ferencvárosi TC Törekvés SC Imre Schlosser (FTC, 21 buts)
Automne 1914[n 1] Ferencvárosi TC Budapesti TC III. Kerületi TUE Imre Schlosser (FTC, 22 buts)
Printemps 1915 Ferencvárosi TC Magyar Testgyakorlók Köre Budapesti TC Alfréd Schaffer (MTK, 17 buts)
Automne 1915 Magayr Testgyakorlók Köre Törekvés SC Ferencvárosi TC Alfréd Schaffer (MTK, 19 buts)
1916-1917 Magyar Testgyakorlók Köre Törekvés SC Újpesti TE Imre Schlosser (MTK, 38 buts)
1917-1918 Magyar Testgyakorlók Köre Ferencvárosi TC Törekvés SC Alfréd Schaffer (MTK, 42 buts)
1918-1919 Magyar Testgyakorlók Köre Ferencvárosi TC Újpesti TE Alfréd Schaffer (MTK, 41 buts)
1919-1920 Magyar Testgyakorlók Köre Kispesti AC Ferencvárosi TC György Orth (MTK, 28 buts)
1920-1921 Magyar Testgyakorlók Köre Újpesti TE Ferencváros TC György Orth (MTK, 21 buts)
1921-1922 Magyar Testgyakorlók Köre Ferencvárosi TC Újpesti TE György Orth (MTK, 26 buts)
1922-1923 Magyar Testgyakorlók Köre Újpesti TE Ferencvárosi TC István Priboj (UTE, 25 buts)
1923-1924 Magyar Testgyakorlók Köre Ferencvárosi TC Újpesti TE József Jeszmás (UTE, 15 buts)
1924-1925 Magyar Testgyakorlók Köre Ferencvárosi TC Vas- és Fémmunkások SC György Molnár (MTK, 21 buts)
1925-1926 Ferencvárosi TC Magyar Testgyakorlók Köre Vas- és Fémmunkások SC József Takács (Vasas, 29 buts)
1926-1927 Ferencváros FC Újpest FC Hungária FC László Horváth (Ferencváros et III. Kerület, 14 buts)
1927-1928 Ferencváros FC Hungária FC Újpest FC József Takács (Ferencváros, 31 buts)
1928-1929 Hungária FC Ferencváros FC Újpest FC József Takács (Ferencváros, 41 buts)
1929-1930 Újpest FC Ferencváros FC Hungária FC József Takács (Ferencváros, 40 buts)
1930-1931 Újpest FC Hungária FC Ferencváros FC Jenő Vincze (Bocskai, 20 buts)
1931-1932 Ferencváros FC Újpest FC Hungária FC József Takács (Ferencváros, 42 buts)
1932-1933 Újpest FC Hungária FC Ferencváros FC Pál Jávor (Újpest, 31 buts)
1933-1934 Ferencváros FC Újpest FC Bocskai SC Géza Toldi (Ferencváros, 27 buts)
1934-1935 Újpest FC Ferencváros FC Hungária FC László Cseh (Hungária, 23 buts)
1935-1936 Hungária FC Újpest FC Ferencváros FC György Sárosi (Ferencváros, 36 buts)
1936-1937 Hungária FC Ferencváros FC Újpest FC László Cseh (Hungária, 36 buts)
1937-1938 Ferencváros FC Újpest FC Hungária FC Gyula Zsengellér (Újpest, 31 buts)
1938-1939 Újpest FC Ferencváros FC Hungária FC Gyula Zsengellér (Újpest, 56 buts)
1939-1940 Ferencváros FC Hungária FC Újpest FC György Sárosi (Ferencváros, 23 buts)
1940-1941 Ferencváros FC Újpest FC Szeged FC György Sárosi (Ferencváros FC, 29 buts)
1941-1942 Weisz Manfréd FC Csepel Újpest FC Szolnoki MÁV FC György Kalmár (Szeged, 35 buts)
1942-1943 Weisz Manfréd FC Csepel Nagyváradi AC[n 2] Ferencváros FC Jenő Jenőfi (Vasas, 26 buts)
Gyula Zsengellér (Újpest, 26 buts)
1943-1944 Nagyváradi AC Ferencváros FC Kolozsvári AC[n 3] Gyula Zsengellér (Újpest, 33 buts)
Automne 1944[n 4] Ferencváros FC Újpest FC Csepel SC György Sárosi (Ferencváros, 13 buts)
1945[n 5] Újpesti TE Ferencvárosi TC Csepel SC Gyula Zsengellér (Újpest, 36 buts)
1945-1946 Újpesti TE Vasas SC Csepel SC Ferenc Deák (Szentlőrinc, 66 buts)
1946-1947 Újpesti TE Kispesti AC Vasas SC Ferenc Deák (Szentlőrinc, 48 buts)
1947-1948 Csepeli Munkás TE Vasas SC Ferencvárosi TC Ferenc Puskás (Kispest, 50 buts)
1948-1949 Ferencvárosi TC Magyar Testgyakorlók Köre Kispesti AC Ferenc Deák (Ferencvárosi TC, 59 buts)
1949-1950 Budapest Honvéd SE ÉDOSZ SE Budapesti Textiles Ferenc Puskás (Honvéd, 31 buts)
1950[n 6] Budapest Honvéd SE Budapesti Textiles Budapesti Dózsa Ferenc Puskás (Honvéd, 25 buts)
1951 Budapesti Bástya SE Budapesti Honvéd SE Budapesti Dózsa Sándor Kocsis (Honvéd, 30 buts)
1952 Budapesti Honvéd SE Budapesti Bástya SE Budapesti Dózsa Sándor Kocsis (Honvéd, 36 buts)
1953 Budapesti Vörös Lobogó Budapesti Honvéd SE Vasas SC Ferenc Puskás (Honvéd, 27 buts)
1954 Budapesti Honvéd SE Budapesti Vörös Lobogó Budapesti Kinizsi SE Sándor Kocsis (Honvéd, 33 buts)
1955 Budapesti Honvéd SE Budapesti Vörös Lobogó Budapesti Kinizsi SE Zoltán Czibor (Honvéd, 20 buts)
Ferenc Machos (Honvéd, 20 buts)
1956[n 7] Budapesti Honvéd SE Budapesti Dózsa Budapesti Vörös Lobogó Ferenc Szusza (Dózsa, 14 buts)
Printemps 1957[n 8] Vasas SC MTK Újpesti Dózsa SC Gyula Szilágyi (Vasas, 17 buts)
1957-1958 MTK Budapesti Honvéd SE Ferencvárosi TC Zoltán Friedmanszky (FTC, 16 buts)
János Molnár (MTK, 16 buts)
1958-1959 Csepel SC MTK Budapesti Honvéd SE Róbert Kisuczky (Csepel, 15 buts)
Tivadar Monostori (Dorog, 15 buts)
Lajos Tichy (Honvéd, 15 buts)
1959-1960 Újpesti Dózsa SC Ferencvárosi TC Vasas SC Flórián Albert (FTC, 27 buts)
1960-1961 Vasas SC Újpesti Dózsa SC MTK Flórián Albert (FTC, 21 buts)
Lajos Tichy (Honvéd, 21 buts)
1961-1962 Vasas SC Újpesti Dózsa SC Ferencvárosi TC Lajos Tichy (Honvéd, 23 buts)
1962-1963 Ferencvárosi TC MTK Újpesti Dózsa SC Ferenc Bene (Újpest, 23 buts)
Automne 1963[n 9] Győri Vasas ETO Budapesti Honvéd SE Ferencvárosi TC Lajos Tichy (Honvéd, 13 buts)
1964 Ferencvárosi TC Budapesti Honvéd SE Tatabányai Bányász SC Lajos Tichy (Honvéd, 28 buts)
Ferenc Bene (Újpest, 28 buts)
1965 Vasas SC Ferencvárosi TC Újpesti Dózsa SC Flórián Albert (FTC, 27 buts)
1966 Vasas SC Ferencvárosi TC Tatabányai Bányász SC János Farkas (Vasas, 25 buts)
1967 Ferencvárosi TC Újpesti Dózsa SC Győri Vasas ETO Antal Dunai (Újpest, 36 buts)
1968 Ferencvárosi TC Újpesti Dózsa SC Vasas SC Antal Dunai (Újpest, 31 buts)
1969 Újpesti Dózsa SC Budapesti Honvéd SE Ferencvárosi TC Ferenc Bene (Újpest, 27 buts)
Printemps 1970[n 10] Újpesti Dózsa SC Ferencvárosi TC Budapesti Honvéd SE Antal Dunai (Újpest, 14 buts)
1970-1971 Újpesti Dózsa SC Ferencvárosi TC Vasas SC Mihály Kozma (Honvéd, 25 buts)
1971-1972 Újpest FC Budapest Honvéd FC Salgótarjáni BTC Ferenc Bene (ÚTE, 29 buts)
1972-1973 Újpest FC Ferencvárosi TC Vasas SC Ferenc Bene (ÚTE, 23 buts)
1973-1974 Újpest FC Ferencvárosi TC Győri ETO FC Mihály Kozma (HON, 27 buts)
1974-1975 Újpest FC Budapest Honvéd FC Ferencvárosi TC Mihály Kozma (HON, 20 buts)
Ferenc Bene (ÚTE, 20 buts)
1975-1976 Ferencvárosi TC Videoton FC Újpest FC László Fazekas (ÚTE, 19 buts)
1976-1977 Vasas Budapest Újpest FC Ferencvárosi TC Várady (VAS, 36 buts)
1977-1978 Újpest FC Budapest Honvéd FC MTK Budapest FC László Fazekas (ÚTE, 24 buts)
1978-1979 Újpest FC Ferencvárosi TC Diósgyőri VTK László Fekete (ÚTE, 31 buts)
1979-1980 Budapest Honvéd FC Újpest FC Vasas Budapest László Fazekas (ÚTE, 36 buts)
1980-1981 Ferencvárosi TC FC Tatabánya Vasas Budapest Tibor Nyilasi (FTC, 30 buts)
1981-1982 Győri ETO FC Ferencvárosi TC FC Tatabánya Péter Hannich (ETO, 22 buts)
1982-1983 Győri ETO FC Ferencvárosi TC Budapest Honvéd FC Lajos Dobány (PMFC et HAL, 23 buts)
1983-1984 Budapest Honvéd FC Győri ETO FC Videoton FC József Szabó (VID, 19 buts)
1984-1985 Budapest Honvéd FC Győri ETO FC Videoton FC Lajos Détári (HON, 18 buts)
József Kiprich (TAT, 18 buts)
1985-1986 Budapest Honvéd FC Pécsi Mecsek FC Győri ETO FC Lajos Détári (HON, 27 buts)
1986-1987 MTK Budapest FC Újpest FC FC Tatabánya Lajos Détári (HON, 19 buts)
1987-1988 Budapest Honvéd FC FC Tatabánya Újpest FC Béla Melis (DVSC, 19 buts)
1988-1989 Budapest Honvéd FC Ferencvárosi TC MTK Budapest FC Tamás Petres (VID, 19 buts)
1989-1990 Újpest FC MTK Budapest FC Ferencvárosi TC József Dzurják (FTC, 18 buts)
1990-1991 Budapest Honvéd FC Ferencvárosi TC Pécsi Mecsek FC József Gregor (HON, 19 buts)
1991-1992 Ferencvárosi TC Dunakanyar-Vác FC Budapest Honvéd FC Pál Fischer (SIO, 16 buts)
Ferenc Orosz (VÁC, 16 buts)
1992-1993 Budapest Honvéd FC Dunakanyar-Vác FC Ferencvárosi TC László Répási (VÁC, 16 buts)
1993-1994 Dunakanyar-Vác FC Budapest Honvéd FC Békéscsaba 1912 Előre SE Béla Illés (HON, 17 buts)
1994-1995 Ferencvárosi TC Újpest FC Debrecen VSC Sándor Preisinger (ZTE, 21 buts)
1995-1996 Ferencvárosi TC BVSC Budapest Újpest FC Igor Nitchenko (STA, FTC, 18 buts)
1996-1997 MTK Budapest FC Újpest FC Ferencvárosi TC Béla Illés (MTK, 23 buts)
1997-1998 Újpest FC Ferencvárosi TC Vasas SC Krisztián Tiber (GAZ, 20 buts)
1998-1999 MTK Budapest FC Ferencvárosi TC Újpest FC Béla Illés (MTK, 22 buts)
1999-2000 Dunaferr FC MTK Budapest FC Vasas Budapest Attila Tököli (DUN, 22 buts)
2000-2001 Ferencvárosi TC Dunaferr FC Vasas Budapest Péter Kabát (VAS, 24 buts)
2001-2002 Zalaegerszegi TE Ferencvárosi TC MTK Budapest FC Attila Tököli (DUN, 28 buts)
2002-2003 MTK Budapest FC Ferencvárosi TC Debrecen VSC Krisztián Kenesei (ZTE, 23 buts)
2003-2004 Ferencvárosi TC Újpest FC Debrecen VSC Mihály Tóth (SOP, 17 buts)
2004-2005 Debrecen VSC Ferencvárosi TC MTK Budapest FC Tomáš Medveď (PÁPA, 18 buts)
2005-2006 Debrecen VSC Újpest FC Videoton FC Péter Rajczi (ÚTE, 23 buts)
2006-2007 Debrecen VSC MTK Budapest FC Zalaegerszeg TE FC Péter Bajzát (ETO, 18 buts)
Sidibe (DVSC, 18 buts)
2007-2008 MTK Budapest FC Debrecen VSC Győri ETO FC Róbert Waltner (ZTE, 18 buts)
2008-2009 Debrecen VSC Újpest FC Szombathelyi Haladás Péter Bajzát (ETO, 20 buts)
2009-2010 Debrecen VSC Videoton FC Győri ETO FC Nemanja Nikolić (VID, 18 buts)
2010-2011 Videoton FC Paksi SE Ferencvárosi TC Andre Alves (VID, 24 buts)
2011-2012 Debrecen VSC Videoton FC Győri ETO FC Adamo Coulibaly (DVSC, 20 buts)
2012-2013 Győr ETO FC Videoton FC Budapest Honvéd

Classement par titres[modifier | modifier le code]

Rang Club Titres
1 Ferencváros 28
2 MTK Budapest 23
3 Újpest 21
4 Honvéd 13
5 Debrecen 6
5 Vasas 6
7 Csepel 4
8 Győr 4
9 Budapest TC 2
10 Nagyvárad 1
10 Vác 1
10 Dunaújváros 1
10 Zalaegerszeg 1
10 Videoton 1

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Championnat non officiel. La Fédération Hongroise de Football n'a pas organisé de championnat officiel cependant les équipes ont quand même tenu à jouer. Les deux grands clubs, Ferencváros et le MTK Budapest ont chacune organisé leur propre championnat : le FTC la Coupe-Auguszta, le MTK le Prix Hungária.
  2. Le club évoluait dans le championnat roumain avec le nom de "Clubul Atletic Oradea", mais du fait du rattachement de la Transylvanie à la Hongrie en 1940 l'équipe a rejoint le championnat de Hongrie. Après la guerre, le club retourne dans le championnat de Roumanie.
  3. Comme pour le Clubul Atletic Oradea, le CFR Cluj a intégré le championnat hongrois pendant la guerre, avant de participer à nouveau au championnat de Roumanie après 1945.
  4. Championnat non officiel. Du fait de la guerre, le championnat 1944-1945 a été interrompu et les équipes n'ont joué qu'une phase aller.
  5. Championnat officiel. À cause de la guerre, le championnat 1944-1945 a été interrompu, mais la Fédération Hongroise a décidé au printemps 1945 d'organiser un championnat à Budapest
  6. La Fédération Hongroise a décidé de passer à l'année civile pour le championnat c'est pourquoi la saison n'a été organisé qu'en automne 1950
  7. Championnat non officiel, interrompu en octobre 1956 à cause l'insurrection de Budapest
  8. Championnat officiel. La Fédération a décidé de revenir au calendrier automne/printemps c'est pourquoi il n'y a eu qu'une seule phase cette année, au printemps 1957.
  9. La Fédération a à nouveau décidé de passer à l'année civile pour le championnat c'est pourquoi la saison a été organisé seulement en automne 1963.
  10. La Fédération a finalement décidé d'organiser le championnat de manière traditionnelle, c'est-à-dire un calendrier automne/printemps. Le championnat rassemblait 16 équipes divisées en 2 poules de huit qui joueront une phase aller et retour. Ensuite, les équipes avec la même position joueront un match aller-retour pour le classement final.
Références