James Nachtwey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
James Nachtwey au Musée de la photographie d'Amsterdam.

James Nachtwey (né le à Syracuse dans l'État de New York) est un photographe et photojournaliste américain.

Il est considéré comme l'un des plus grands photographes de guerre de notre époque, tant par les amateurs que ses pairs.

Le photographe sillonne le globe depuis près de 20 ans et a couvert quasiment tous les conflits, Afghanistan et Bosnie-Herzégovine, Rwanda et Salvador, Irlande du Nord et Kurdistan, Somalie et Afrique du Sud.

Il est connu pour sa grande proximité à ses sujets. Là où d'autres photographes reculent ou se protègent, il est souvent le seul à s'avancer, réussissant ainsi des prises de vues cadrées très proches de l'action, mais s'exposant également à de graves dangers.

Biographie[modifier | modifier le code]

James Nachtwey est né le à Syracuse dans l'État de New York, aux États-Unis. Il étudie l'histoire de l'art et les sciences politiques au Dartmouth College, l'une des plus prestigieuses universités des États-Unis, puis il se décide à opter pour la photographie.

Après plusieurs emplois, il sera assistant d'un rédacteur d'actualités chez NBC à New York, puis en 1976, James Nachtwey devient photographe local au Nouveau-Mexique. C'est en 1980 qu'il retourne à New York et devient photographe indépendant.

Il a travaillé pour l'agence Black Star de 1980 à 1985. En 1981, il couvre pour Black Star les tensions d'Irlande du Nord, notamment à Belfast, ce qui sera le tremplin de sa carrière internationale. De 1986 à 2001, il est membre de la célèbre agence Magnum, fondée par Robert Capa et Henri Cartier-Bresson, qu'il quitte en 2001 pour créer avec six autres photographes l'Agence VII. En août 2011, après une carrière remarquable qui fait de lui l'un des photo-reporters les plus célèbres et appréciés du monde, James Nachtwey annonce à la surprise générale son départ de l'Agence VII[1],[2].

Le 1er février 2014, il est légèrement blessé à la jambe par une balle à Bangkok.

Publications[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Luc Sante, James Nachtwey, L'Enfer [« Inferno »], Phaidon,‎ 1999, 480 p. (ISBN 0714890626)

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • War Photographer, un documentaire sur James Nachtwey réalisé par Christian Frei. 2001, 96 min.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Nachtwey leaves VII sur le site pdnpulse.com »,‎ August 2011
  2. « James Nachtwey quitte VII sur le site lalettredelaphotographie.com »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

.