Camille Lacourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lacourt (homonymie).
Camille Lacourt Swimming pictogram white.png
Camille lacourt.jpg
Camille Lacourt au Meeting international de Canet-en-Roussillon, juin 2012.
Informations
Nages Dos
Période active En activité
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance 22 avril 1985 (29 ans)
Lieu Narbonne, France
Taille ( 2.01 )
Club CN Font-Romeu (2001-2006)
Canet 66 Natation (2006-2008)
CN Marseille (2008-)
Entraîneur Philippe Lucas
Romain Barnier
Records
Grand bassin 50 m dos : 24 s 07 (RF)
100 m dos : 52 s 11 (RE)
Palmarès
Ch. du monde grand bassin 3 1 0
Ch. du monde petit bassin 0 1 0
Ch. d'Europe grand bassin 3 0 0
Ch. d'Europe petit bassin 0 0 1
Ch. de France 21 8 10

Camille Lacourt (né le 22 avril 1985 à Narbonne) est un nageur français spécialiste des épreuves de dos (50 et 100 m).

Parmi les meilleurs dossistes français de la fin des années 2000, il remporte plusieurs titres de champion de France et établit de premiers records de France malgré deux changements de clubs entre 2006 et 2008. Se signalant pour la première fois au niveau international en 2009 grâce à une place de finaliste mondial sur 50 m dos à Rome, il se révèle réellement au plus haut niveau l'année suivante en devenant champion d'Europe du 100 m à Budapest. Outre une technique et un physique remarqués par les observateurs et les médias, sa performance est d'autant plus significative qu'il bat le record d'Europe et établit le deuxième temps de l'histoire, non loin du record du monde de l'Américain Aaron Peirsol. Depuis le 26 juillet 2011, il est champion du monde à l'épreuve du 100 m dos ex aequo avec Jérémy Stravius dans un temps de 52 s 76 centièmes. Il devient ainsi le premier champion du monde français de l'histoire de la natation.

Biographie[modifier | modifier le code]

Premières années[modifier | modifier le code]

Natif de Narbonne de deux parents facteurs, Camille Lacourt commence la natation à l'âge de 5 ans à La Cabanasse[1]. Il y côtoie alors Richard Martinez qui encadre toujours le nageur lorsque celui-ci intègre le « pôle espoirs » de Font-Romeu en 2001[1]. Il a alors 16 ans et s'illustre bientôt dans les catégories d'âge inférieures au niveau senior. Il est ainsi médaillé de bronze du 50 m dos lors des Championnats de France cadets en 2002[2], double médaillé de bronze sur 50 et 100 m dos l'année suivante en juniors avant de remporter deux titres de champion de France lors de sa dernière année parmi les juniors en 2004 sur ces deux mêmes épreuves[3],[4]. Au niveau international, il participe en 2003 aux Championnats d'Europe juniors à Glasgow, sans s'illustrer individuellement mais en terminant au pied du podium du relais 4 × 100 m quatre nages en compagnie notamment d'Amaury Leveaux[5]. La même année, il participe pour la première fois aux Championnats de France seniors à Saint-Étienne. Il parvient alors à se glisser en demi-finale. À Dunkerque, l'année suivante, il démontre de réels progrès en atteignant la finale sur 50 et 100 m dos alors qu'il célèbre son dix-neuvième anniversaire.

C'est en 2005 qu'il obtient de premières récompenses au niveau national en montant à deux reprises sur la troisième place d'un podium aux Championnats de France à Nancy. Troisième sur 50 et 100 m dos, ses performances combinées à son jeune âge en font alors l'espoir français du dos[6]. En fin de saison, il convertit ces progrès en petit bassin en décrochant ses deux premiers titres de champion de France à Chalon-sur-Saône. Il y remporte les 100 et 200 m dos en dominant respectivement Simon Dufour et Pierre Roger tout en établissant de nouveaux records des championnats[7],[8].

En septembre 2006, Camille Lacourt rompt sa collaboration avec son entraîneur de toujours et rejoint alors le prestigieux groupe chapeauté par Philippe Lucas à Canet-en-Roussillon[1],[9]. Au côté de la tête d'affiche de la natation française Laure Manaudou ou de la dossiste Esther Baron, il voit sa charge de travail sensiblement augmenter[1]. Cette association se révèle rapidement fructueuse puisqu'il s'impose comme le meilleur nageur du pays l'année suivante.

Les Championnats de France 2007 organisés en juin le voient en effet remporter ses deux premiers titres nationaux seniors en grand bassin et battre son premier record de France. À Saint-Raphaël, il efface en effet ce qui constitue alors le plus ancien record de France en dominant les séries du 50 m dos en 25 s 66, cinq centièmes de seconde de moins que l'ancien record d'Europe de Franck Schott établi lors des Championnats de France d'hiver 1994[10],[11]. En finale, il l'abaisse à 25 s 46 pour décrocher la médaille d'or, la première de sa carrière en grand bassin. Quelques jours plus tard, il réalise le doublé en gagnant le 100 m dos en 55 s 39, huit centièmes de seconde plus rapidement que Benjamin Stasiulis[12]. En fin d'année, il honore une première sélection en équipe de France dans un championnat international élite, les Championnats d'Europe en petit bassin se tenant à Debrecen en Hongrie. Mais peu à son avantage, il n'émerge pas au-delà des séries sur 50, 100 et 200 m dos.

De Canet à Marseille[modifier | modifier le code]

L'année 2008 est marquée par les Jeux olympiques disputés à Pékin en Chine, un événement auquel ne participe pas Camille Lacourt qui, multipliant les blessures en cette année, souffre d'un zona durant les sélections olympiques[13],[14]. Organisés à Dunkerque, les Championnats de France servent de sélections en vue du rendez-vous olympique prévu près de quatre mois plus tard. Dans cette optique, des minimas chronométriques sont mis en place en série et en finale. Dès les séries, Camille Lacourt perd tout espoir de qualification en nageant le 100 m dos en 56 s 27 alors que le temps requis est de 56 s 22. En demi-finale, en raison d'une coulée trop longue, il est disqualifié et ne peut donc pas prétendre à une place au sein du relais 4 × 100 m quatre nages[15]. Sur 200 m dos enfin, il renonce à la finale après avoir réalisé le huitième temps des séries. Après voir déclaré forfait pour les Championnats d'Europe prévus à Eindhoven au début de l'année, l'échec d'une sélection olympique le convainc de quitter Philippe Lucas dont le groupe d'entraînement s'est démembré suite à la fuite en Italie puis à Marseille de Laure Manaudou, bientôt suivie par Esther Baron et Nicolas Rostoucher[16]. D'un intérêt porté au foncier à Canet-en-Roussillon, Camille Lacourt justifie alors son départ pour le Cercle des nageurs de Marseille par la volonté de travailler davantage le physique particulièrement sollicité en dos[16], le sien ayant subi une déchirure musculaire durant l'année[1]. Désormais entraîné par Romain Barnier, il retrouve rapidement son niveau en décrochant deux titres de champion de France en petit bassin à Angers, s'appropriant en plus les records de France des 50 et 100 m dos.

Apparues en 2008, les combinaisons de dernière technologie, usant d'un maximum de polyuréthane, un matériau plastique flottant, sont à l'origine d'une vive polémique qui connaît son apogée en 2009. Tandis que les records mondiaux sont battus à de multiples reprises, Camille Lacourt améliore lui aussi sensiblement ses records personnels. Ainsi, d'un record personnel sur 100 m dos fixé à 55 s 39 depuis 2007, il l'abaisse en cette année 2009 à 53 s 57 lors de la finale de l'épreuve aux Championnats de France disputés à Montpellier, un temps qui lui octroie la quatrième place. Sur la distance inférieure, il porte son record à 24 s 78, nouveau record de France, pour remporter le titre national et valider sa qualification pour les Championnats du monde prévus durant l'été à Rome. En Italie, pour sa première sélection en grand bassin, il atteint la finale en réalisant le troisième temps global en série et en demi-finale, améliorant son meilleur temps en 24 s 46. Il ne monte cependant pas sur le podium occupé par le vainqueur britannique Liam Tancock devant le Japonais Junya Koga et le Sud-Africain Gerhard Zandberg. Relégué à 27 centièmes de seconde du podium, Lacourt termine lui cinquième pour sa première finale planétaire.

2010, la révélation[modifier | modifier le code]

Marquée par un retour au tissu et à l'interdiction des combinaisons, l'année 2010 rompt avec les deux années précédentes et entraîne une baisse des performances au niveau global. Pourtant, Camille Lacourt s'en accommode très bien[17]. Ainsi, lors des Championnats de France organisés à Saint-Raphaël, le dossiste améliore deux fois son record personnel pour le porter à 53 s 29. Vainqueur de cette épreuve mais aussi du 50 m dos à chaque fois devant Jérémy Stravius, il obtient sa qualification pour les Championnats d'Europe malgré des critères de sélection stricts établis selon des temps référentiels de l'ère des combinaisons. Sur 200 m dos, bien qu'il ne satisfasse pas à ces minimas, il termine troisième derrière Éric Ress et Benjamin Stasiulis, nouveau record personnel à la clé. Après le rendez-vous national, le nageur, installé en haut de la hiérarchie mondiale chronométrique sur 100 m dos derrière le Britannique Liam Tancock et l'Américain Matthew Grevers, se montre régulier, très proche de son meilleur temps dans les mois suivant la performance[17].

En juin, il bat même l'Américain Aaron Peirsol, triple champion olympique en dos, sur 100 m à l'occasion d'une étape du Mare Nostrum disputée à Monaco[18]. Il s'impose également quelques jours plus tard lors de l'Open de Paris, sa dernière compétition avant les Championnats d'Europe, signant à chaque finale un chrono sous les 54 secondes. Début août à Budapest, ville hôte du rendez-vous continental, il se présente en 53 s 29 avec le second temps annuel des engagés derrière les 52 s 85 du Britannique Liam Tancock. Impressionnant dès les séries au niveau technique[17],[19], il atteint aisément la finale en battant le record de France en 52 s 58, meilleure performance mondiale de l'année. En finale, il abaisse cette marque de référence à 52 s 11, temps battant le record d'Europe jusqu'alors détenu par l'Allemand Helge Meeuw. Quatrième champion d'Europe français de l'épreuve après Georges Vallerey, Gilbert Bozon et Robert Christophe sacrés en 1947, 1954 et 1958, il domine son compatriote Jérémy Stravius de plus d'une seconde, tandis que Tancock termine troisième. Ce doublé français est le second de l'histoire aux Championnats d'Europe après celui réalisé par Alex Jany et Jean Boiteux en 1950 à Vienne sur 400 m nage libre[20]. Lacourt réalise par ailleurs le deuxième temps absolu de l'histoire derrière le record du monde de Peirsol nagé avec une combinaison en plastique[21]. En cette année 2010, il n'est que le troisième nageur après le Brésilien César Cielo et le Britannique Tancock, sur le même 100 m dos, à battre un record du monde antérieur à l'apparition de ces tenues interdites au 1er janvier 2010[22]. Réalisé en 2007, l'ancien record du monde de l'épreuve nagé avant les innovations technologiques de 2008, œuvre de Peirsol en 52 s 98, est supérieur de 87 centièmes de seconde au temps de Lacourt, qui enlève au passage une seconde et dix-huit centièmes à son record personnel durant ces championnats[17],[21]. Deux jours après cette première victoire, il gagne également le 50 m dos en améliorant le record de France en 24 s 07, échouant à trois centièmes de seconde du record du monde détenu par Liam Tancock qui termine deuxième lors de la course, une marque que le nageur ambitionnait de battre[23]. Le dernier jour, il obtient son troisième titre de la semaine en étant le premier relayeur lors du 4 × 100 mètres 4 nages remporté par la France. Il est accompagné sur le podium par Hugues Duboscq, Frédérick Bousquet et Fabien Gilot[24]. Il est nommé nageur européen de l'année 2010 par la Ligue européenne de natation[25].

Camille Lacourt à Canet en Roussillon (juin 2012)
Camille Lacourt à Canet en Roussillon (départ final, juin 2012)

Titre mondial en 2011[modifier | modifier le code]

En 2011, à Shanghai, il devient le premier champion du monde de l'histoire de la natation française du 100 mètres dos, en partageant sa médaille d'or avec Jérémy Stravius, auteur d'un temps identique de 52 s 76[26].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Marié à Valérie Bègue, Miss France 2008, depuis le 8 août 2013 à Marseille, Camille Lacourt est le père d'une fille, Jazz, née le 20 octobre 2012.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Performances lors des Jeux olympiques
Édition Épreuve
100 m dos Relai 4 x 100 m 4 nages
Drapeau : Royaume-Uni Londres 2012 4e
53 s 08
10e des séries
3 m 34 s 60

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Performances de Camille Lacourt lors des Grand bassin
Édition Épreuve
50 m dos 100 m dos 4 x 100 m quatre nages
Drapeau : Italie Rome 2009 5e
24 s 61
- -
Drapeau : République populaire de Chine Shanghai 2011 Argent
24 s 57
Or
52 s 76
-
Drapeau : Espagne Barcelone 2013 Or
24 s 42
5e
53 s 51
Or
3 min 31 s 51
Petit bassin
Édition Épreuve
100 m dos
Drapeau : Émirats arabes unis Dubaï 2010 Argent
49 s 80 (RF)

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Performances de Camille Lacourt lors des Championnats d'Europe en grand bassin
Édition Épreuve
50 m dos 100 m dos 4 × 100 m quatre nages
Drapeau : Hongrie Budapest 2010 Or
24 s 07 (RF)
Or
52 s 11 (RE)
Or
3 min 31 s 32
Performances de Camille Lacourt lors des Championnats d'Europe en petit bassin
Édition Épreuve
50 m dos 100 m dos 200 m dos
Drapeau : Hongrie Debrecen 2007 25e temps des séries
25 s 81
23e temps des séries
54 s 64
25e temps des séries
1 min 59 s 12
Drapeau : Danemark Herning 2013 Bronze
50 s 44

Championnats de France[modifier | modifier le code]

Performances de Camille Lacourt lors des Championnats de France en grand bassin
Édition Épreuve
50 m dos 100 m dos 200 m dos 4 × 100 m nage libre 4 × 200 m nage libre 4 × 100 m quatre nages Autres
Saint-Étienne 2003[27] 11e temps des demi-finales
27 s 70
16e temps des demi-finales
1 min 0 s 97
Dunkerque 2004[28] 4e
27 s 53
6e
58 s 38
29e temps des séries
2 min 11 s 64
50 m papillon : 26 s 64
38e des séries
Nancy 2005[29] Bronze
26 s 71
Bronze
57 s 04
8e
2 min 9 s 25
Tours 2006[30] Argent
26 s 28
4e
56 s 77
5e
2 min 8 s 05
50 m papillon : 25 s 82
5e de la finale B
Saint-Raphaël 2007[31] Or
25 s 46
Or
55 s 39
Argent
2 min 0 s 85
Dunkerque 2008[32] Disqualifié 8e temps des séries
2 min 6 s 41
Montpellier 2009[33] Or
24 s 78
4e
53 s 57
Or
3 min 15 s 70
Or
3 min 34 s 63
Saint-Raphaël 2010[34] Or
24 s 87
Or
53 s 29
Bronze
2 min 0 s 57
Or
7 min 28 s 97
Disqualifié
Schiltigheim 2011 Or
24 s 36
Or
52 s 44
Argent
1 min 59 s 74
Or
3 min 37 s 54
Dunkerque 2012 Or
24 s 81
Or
52 s 75
Rennes 2013 Argent
24 s 73
Argent
53 s 65
6e temps des séries
2 min 5 s 14
Chartres 2014 Or
24 s 37
Or
53 s 73
Performances de Camille Lacourt lors des Championnats de France en petit bassin
Édition Épreuve
50 m dos 100 m dos 200 m dos
Chalon-sur-Saône 2005[35] Or
25 s 52
Or
54 s 54
Argent
1 min 58 s 61
Istres 2006[36] Argent
25 s 33
Bronze
53 s 68
4e
1 min 57 s 73
Nîmes 2007[37] Bronze
25 s 29
Bronze
53 s 72
Bronze
1 min 57 s 05
Angers 2008[38] Or
23 s 60
Or
50 s 94
Argent
1 min 53 s 85
Chartres 2009[39] Argent
23 s 81
Or
50 s 86
Bronze
1 min 53 s 44
Chartres 2010[40] Or
23 s 64
Argent
50 s 98
Bronze
1 min 54 s 71
Dijon 2013 Or
24 s 30
Bronze
52 s 08
Montpellier 2014 Argent
23 s 19
Or
51 s 48

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels[modifier | modifier le code]

Ces tableaux détaillent les records personnels de Camille Lacourt au 10 février 2013.

Records personnels en grand bassin
Épreuve Temps Compétition Lieu Date
50 m dos 24 s 07 (RF) Championnats d'Europe 2010 Budapest, Hongrie 12 août 2010
100 m dos 52 s 11 (RE) Championnats d'Europe 2010 Budapest, Hongrie 10 août 2010
200 m dos 1 min 59 s 74 Championnats de France 2011 Strasbourg, France 25 mars 2011
Records personnels en petit bassin
Épreuve Temps Compétition Lieu Date
50 m dos 23 s 16 Championnats du monde 2010 Dubaï, Émirats arabes unis 18 décembre 2010
100 m dos 49 s 80 Championnats du Monde 2010 Dubaï, Émirats arabes unis 16 décembre 2010
200 m dos 1 min 53 s 44 Championnats de France 2009 Chartres, France 4 décembre 2009

Records battus[modifier | modifier le code]

Records de France individuels battus par Camille Lacourt
Épreuve Temps Information / Compétition Lieu Date
50 m dos en grand bassin 25 s 66 Championnats de France 2007 (séries) Saint-Raphaël, France 25 juin 2007
25 s 46 Championnats de France 2007 (finale) Saint-Raphaël, France 25 juin 2007
25 s 25 Circuit Inter-régions Sud-Est Saint-Raphaël, France 20 mars 2009
25 s 22 Championnats d'Espagne 2009 Malaga, Espagne 4 avril 2009
24 s 78 Championnats de France 2009 (finale) Montpellier, France 26 avril 2009
24 s 52 Championnats du monde 2009 (séries) Rome, Italie 1er août 2009
24 s 46 Championnats du monde 2009 (demi-finales) Rome, Italie 1er août 2009
24 s 30 Championnats d'Europe 2010 (demi-finales) Budapest, Hongrie 11 août 2010
24 s 07 Championnats d'Europe 2010 (finale) Budapest, Hongrie 12 août 2010
50 m dos en petit bassin 23 s 95 Championnats de France 2008 (séries) Angers, France 7 décembre 2008
23 s 60 Championnats de France 2008 (finale) Angers, France 7 décembre 2008
100 m dos en grand bassin 54 s 66 Circuit Inter-régions Sud-Est Nîmes, France 22 mars 2009
52 s 58 Championnats d'Europe 2010 (demi-finales) Budapest, Hongrie 9 août 2010
52 s 11 (RE) Championnats d'Europe 2010 (finale) Budapest, Hongrie 10 août 2010
100 m dos en petit bassin 50 s 94 Championnats de France 2008 (finale) Angers, France 6 décembre 2008
Records d'Europe individuels battus par Camille Lacourt
Épreuve Temps Information / Compétition Lieu Date
100 m dos en grand bassin 52 s 11 Championnats d'Europe 2010 (finale) Budapest, Hongrie 10 août 2010

Divers[modifier | modifier le code]

En 2011, il participe au spectacle de la troupe des Enfoirés « Dans l'œil des Enfoirés ».

Il est l'égérie de la collection automne hiver 2011-2012 de la marque Carnet de Vol[41].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Trois mentors pour l'or », dans L'Équipe, 11 août 2010, p. 12.
  2. Performances de Camille Lacourt lors des Championnats de France de natation cadets et juniors 2002, sur ffnatation.fr. Consulté le 11 août 2010.
  3. Performances de Camille Lacourt lors des Championnats de France cadets et juniors 2003, sur ffnatation.fr. Consulté le 11 août 2010.
  4. Performances de Camille Lacourt lors des Championnats de France cadets et juniors 2004, sur ffnatation.fr. Consulté le 11 août 2010.
  5. Résultats du relais 4 × 100 m quatre nages des Championnats d'Europe juniors 2003, sur swimrankings.net. Consulté le 11 août 2010.
  6. Nat'info, n°2, été 2005, p. 27. [PDF] Consultable en ligne.
  7. « Camille LACOURT en dos majeur sur 100 m », sur liveffn.com, 3 décembre 2005. Consulté le 11 août 2010.
  8. « Révélation de Camille LACOURT en dos », sur liveffn.com, 4 décembre 2005. Consulté le 11 août 2010.
  9. Pascal Glo, « Melbourne, c'est déjà demain », dans L'Équipe, 26 septembre 2006, p. 8.
  10. « Camille Lacourt efface Franck Schott du 50 m dos », sur liveffn.com, 25 juin 2007. Consulté le 10 août 2010.
  11. Gilles Navarro et Sophie Kamoun, 100 ans de natation française, Anglet, Atlantica, 2003, page 75. (ISBN 2-8439-4573-9)
  12. « La confirmation Lacourt », sur eurosport.fr, 28 juin 2007. Consulté le 11 août 2010.
  13. Fabrice Voné, « Un squale et des dauphins », dans L'Indépendant, 25 avril 2008.
  14. Alexandre Queyroy, « Lacourt «sur son nuage» », sur lequipe.fr, 10 août 2010. Consulté le 11 août 2010.
  15. Ch.B., « Lacourt échoue, Babou espère », dans Midi libre, 22 avril 2008.
  16. a et b Fabrice Voné, « En attendant Lacourt des grands », dans L'Indépendant, 8 octobre 2008.
  17. a, b, c et d (en) Craig Lord, « Building Backstroke, Beauty & Racing Beast », sur swimnews.com, 10 août 2010. Consulté le 11 août 2010.
  18. AFP, « Natation : le petit coup d'éclat du Français Camille Lacourt à Monaco », sur lepoint.fr, 5 juin 2010. Consulté le 11 août 2010.
  19. Benoît Lallement, « Messieurs... Lacourt ! », dans L'Équipe, 11 août 2010, p. 12.
  20. Cédric Voisard, « Belle moisson pour la France à Budapest », dans Le Figaro, 11 août 2010, p. 9. Consultable en ligne
  21. a et b « Un chrono énorme », dans L'Équipe, 11 août 2010, p. 12.
  22. (en) Nick Thierry, « 21.55 For Cielo In the 50 Freestyle », sur swimnews.com, 27 juin 2010. Consulté le 11 août 2010.
  23. Benoît Lallement (avec Pascal Glo), « Un avion à réactions », dans L'Équipe, 13 août 2010, p. 18.
  24. (en)[PDF] Résultat de la finale du relais 4 × 100 m 4 nages des Championnats d'Europe 2010, sur omegatiming.com. Consulté le 15 août 2010.
  25. « Camille Lacourt élu par la LEN meilleur nageur de l’année 2010 », sur ffnatation.fr (consulté le 23 octobre 2010)
  26. « Natation : Lacourt et Stravius partagent l'or mondial », sur Le Monde,‎ 26 juillet 2011 (consulté le 26 juillet 2011)
  27. Performances de Camille Lacourt lors des Championnats de France en grand bassin 2003, sur ffnatation.fr. Consulté le 11 août 2010.
  28. Performances de Camille Lacourt lors des Championnats de France en grand bassin 2004, sur ffnatation.fr. Consulté le 11 août 2010.
  29. Performances de Camille Lacourt lors des Championnats de France en grand bassin 2005, sur ffnatation.fr. Consulté le 11 août 2010.
  30. Performances de Camille Lacourt lors des Championnats de France en grand bassin 2006, sur ffnatation.fr. Consulté le 11 août 2010.
  31. Performances de Camille Lacourt lors des Championnats de France en grand bassin 2007, sur ffnatation.fr. Consulté le 11 août 2010.
  32. Performances de Camille Lacourt lors des Championnats de France en grand bassin 2008, sur ffnatation.fr. Consulté le 11 août 2010.
  33. Performances de Camille Lacourt lors des Championnats de France en grand bassin 2009, sur ffnatation.fr. Consulté le 11 août 2010.
  34. Performances de Camille Lacourt lors des Championnats de France en grand bassin 2010, sur ffnatation.fr. Consulté le 11 août 2010.
  35. Performances de Camille Lacourt lors des Championnats de France en petit bassin 2005, sur ffnatation.fr. Consulté le 11 août 2010.
  36. Performances de Camille Lacourt lors des Championnats de France en petit bassin 2006, sur ffnatation.fr. Consulté le 11 août 2010.
  37. Performances de Camille Lacourt lors des Championnats de France en petit bassin 2007, sur ffnatation.fr. Consulté le 11 août 2010.
  38. Performances de Camille Lacourt lors des Championnats de France en petit bassin 2008, sur ffnatation.fr. Consulté le 11 août 2010.
  39. Performances de Camille Lacourt lors des Championnats de France en petit bassin 2009, sur ffnatation.fr. Consulté le 11 août 2010.
  40. Performances de Camille Lacourt lors des Championnats de France en petit bassin 2010, sur ffnatation.fr. Consulté le 11 août 2010.
  41. Camille Lacourt, nouvelle égérie de Carnet de Vol

Liens externes[modifier | modifier le code]